AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Where do we begin - Xander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Donna Holloway
Neutre

avatar


× Dollars : 301
× Humeur : Torturée
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 94

MessageSujet: Where do we begin - Xander   Mer 7 Sep - 19:42


❝ Where do we begin  ❞
- Xander&Donna -
On a toujours besoin d'une aide. On a toujours besoin de quelqu'un. Parfois, c'est juste étonnant.
J’avais un peu stoppé le sport, ma blessure à la cheville, mon corps me réclamait du repos. Après ma rencontre avec Andrew, j’avais décidé de faire attention à ce que je pouvais ou surtout ce que je ne pouvais pas ou plus faire.  
Les jours se suivaient et se ressemblaient. Des nouvelles de Slade m’apprenant que Milla, sa Milla et lui s’étaient retrouvés m’avait fait sourire. Oui, j’avais pu être inquiète, mais j’avais vu la manière dont il m’avait parlé de lui et même si je ne comprenais peu de chose à l’amour et aux êtres-humains en général, je pouvais comprendre qu’il voulait donner à son couple une deuxième chance et ce, même s’il avait souffert.
Ma routine était en train de me tuer, à chaque fois que je marchais dans la ville, j’avais cette impression d’être observée et je savais qui hantait mes pas, pour ne jamais avoir quitté son emprise. Mon père, ce monstre, à des milliers de kilomètres de moi, me donnait encore cette impression néfaste d’être si proche de moi et pouvoir mettre un terme à ma vie. Maintenant. Tout de suite. Comme si je n’étais rien.
Un coup de téléphone salvateur me sorti de cette torpeur dans laquelle je m’installais moi-même. J’avais voulu tant faire d’effort dans ma nouvelle vie, mais la peur de mon père et surtout, maintenant, la peur du monde qui m’entourait m’avait tellement perturbé que je passais beaucoup de temps chez moi, endroit où je pensais être en sécurité. En étais-je réellement réduit à survivre de cette manière ? Non, je ne pouvais pas, je n’avais pas le droit, pour ma pauvre mère, pour moi, pour tout ce que j’avais vécu et ce qu’il me restait à vivre.
Ce coup de téléphone, un contrat, enfin qui durerait sur la longueur et qui me permettrait de sortir, de rencontrer du monde, de profiter de ce qui m’entourait. Le premier rendez-vous fut une simple présentation des produits, des vêtements que je devrais porter pour une campagne photo. Même si cette idée de continuer le mannequinat ne me plaisait pas, je n’avais pas réellement le choix tant que ma vie ne serait pas plus stable, alors autant prendre sur soi. C’était une habitude que j’avais prise et c’était devenu une force. Prendre sur soi, attendre, faire semblant et patienter.
Le second rendez-vous fut une présentation avec le photographe qui semblait être quelqu’un de joyeux et de gentil. Semblait ? Oui, oui, semblait… A la fin de cette dite présentation, alors que la journée commençait à se terminer, je quittais le rendez-vous, sereine, sans me rendre compte que je venais de rencontrer une de ces personnes qui me terrorisait, encore plus que je ne pensais le deviner.
Alors que je continuais ma route, comme si de rien n’étais, naïve comme à mon habitude, un violent coup, une force exceptionnelle me lança vers un arbre. Ma tête, mon dos claqua avec violence, me déchirant une grimace, mais aucuns cris. J’avais appris à ne plus crier pour des douleurs, ne pas en rajouter, ne pas leur donner le moyen d’apprécier ma torture. Merci papa ?
Je relevais la tête pour comprendre et en face de moi, se tenait le photographe, une lueur macabre dans le regard. Il me releva en me soulevant par la gorge, lentement, avec force, déchirant le tissu qui recouvrait mon dos, celui-ci entaillé maintenant par des morceaux de bois. Je serrais les dents, réprimant la douleur au maximum.
- Donna Holloway… Enfin je te trouve. Saches que tu nous auras causé beaucoup de soucis pour retrouver ta trace. Il va être content.
Je grimaçais en sentant un liquide dans mon dos que je savais être mon sang et avant que je ne puisse poser la moindre question, le visage de mon agresseur se transforma. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que c’était un vampire et que j’allais finir sous ses crocs. Ce que je n’arrivais pas à comprendre, c’était le pourquoi de cette agression, il semblait me connaitre. Il serra un peu plus ma gorge alors que je tentais de me débattre sans y parvenir. Un cri passa mes lèvres, aussi fort et aussi puissant que je le pouvais. Aussitôt, il se rapprocha de moi, plongea son regard dans le mien.
- Tu ne vas pas crier. Tu ne vas pas bouger. Il m’a dit que je pouvais m’amuser avec toi, alors je ne vais pas me faire prier. Il ne m’avait pas dit à quel point tu serais appétissante.
Il me lâcha, sa main glissa outrageusement sur mon corps, sur ces parties que je n’avais montré qu’à deux hommes jusqu’à présent. Ce deuxième homme que je voulais tellement appeler, mais il m’était incapable de bouger ne serait-ce qu’un doigt. Je n’avais aucun moyen de prévenir Slade, de le supplier de m’aider. Le visage veineux du vampire se rapprocha de moi, humant mes cheveux, avant de venir mordre violemment ma nuque. Cette douleur me déchira et aucun son ne put sortir de ma bouche.
Il se redressa, riant aux éclats lorsqu’une larme passa mes yeux.  Je voulais hurler, je voulais crier, mais je ne pouvais pas.
- Qui êtes-vous ? Qui est-ce il ? Laissez-moi partir… Je vous en prie…
Mes supplications le firent rire un peu plus avant qu’il ne vienne s’abreuver à la source déchirant le reste de tissu qui recouvrer mon buste. D’autres larmes se mirent à perler dans mes yeux à mesure que je me sentais plus faible encore que je ne l’étais. Il se recula et je pouvais voir mon propre sang qui dégoulinait de ses lèvres. Il me regarde haut en bas avec un sourire sadique avant de me regarder à nouveau dans les yeux.
- Il ne m’avait vraiment pas dit que tu étais si jolie, sinon, je t’aurais retrouvé plus vite. Ah, oui, j’oubliais, avant de te tuer, il m’a demandé de te passer un message. Jack te salue.
Ce à quoi je ne pus répondre car ses crocs vinrent rechercher ma peau, la déchirant violemment.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


________________________________


crédit : code par quantum mechanics || image/gif par crédit || #codecouleurdialogue
I will stay strong. For everything you've done. I will stay. Alive & Strong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Xander Syrus
L'Agence

avatar


x Emploi : Agent de police
× Dollars : 228
× Humeur : Défiant
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 926

MessageSujet: Re: Where do we begin - Xander   Ven 9 Sep - 20:55



Where do we beginLe paradis ou l’enfer, personne ne sait ou nous allons. La seul chose que l’on peut dire c’est qu’il y a des moments qui nous emmènent ailleurs, des moments de paradis sur terre. Et peut-être que pour l’instant c’est tout ce que l’on a besoin de savoir.
( Niro→ J'espère )


Ils sont toujours là. Parmis nous. Souvent dans l'ombre. Parfois dans la lumière. Comment peut on leurs échapper ? Combien de temps vont ils vivrent tapi dans l'obscurité ?
Aujourd'hui, le gouvernement a laché une bombe. L'anarchie a déferlé sur le monde comme un tsunami pourrait engloutir une ville. Les surnaturels ce sont retrouvés liés ou bien ligués contre nous. Pourtant, mêmes certains innocents se retrouvent parfois noyés.

Un point rouge clignotait par répétition sur l'ordinateur centrale du commissariat de police. Une sorte de carte virtuel ou la fameuse lumière semblait suivre un itinéraire précis.
En face de cet ordinateur, un homme. Les pieds sur le bureau, confortablement installé sur sa chaise, explorait avec intêret les recoins de son nouveau bureau ainsi que l'intérieur des tiroirs, ne semblant pas remarquer qu'il y avait du nouveau sur l'écran en face de lui.
Pourtant, le trajet de la petite lumière finit par attiré l'attention de Xander. Il plissa les yeux, concentrant son attention sur l'ordinateur, retirant lentement les pieds de son bureau.
Le bruit d'une cavalcade parvint jusqu'a ses oreilles sans pour autant le déconcentrer jusqu'a ce qu'un homme fasse irruption dans son bureau, le souffle court.

-Il bouge ! Sa piste...

Il ne finit pas sa phrase, coupé par le sourire particulièrement déstabilisant de Xander qui s'était retourné pour le jugé du regard. L'homme jeta un coup d'oeil vers l'ordinateur et constata que son chef avait également retrouvé la piste du vampire qu'ils cherchaient.

- Cette fois, il est mort. S'exclama il dans le plus grand des calmes.

Sous le regard du deuxième policier, il ouvrit un placard et remplit son sac de pieu, verveine et tout ce qui était efficace pour neutraliser un suceur de sang.

- Chef, je...

Encore une fois, il n'eu pas le temps de terminer sa phrase, Xander avait déjà déserté les lieux.
Avant de démarrer la voiture, le policier fit apparaitre la même carte virtuel sur son portable. Il n'eu aucun mal a localiser le point rouge. Sans attendre, il se dirigea vers la forêt.
Quelques minutes plus tard, il se gara non loin de là. Il n'eu pas besoin de son téléphone pour repérer le monstre. Un cris retentit a travers la forêt, le guidant jusqu'a l'endroit exact.
Xander était arrivé au bon moment, le vampire avait déjà trouvé la proie idéal. A priori pas de verveine dans le sang de la jeune femme puisque l'homme y avait déjà goutté.
Xander sortit lentement un pieu de son sac, se cachant, attendant le bon moment pour intervenir.

- ... Il ne m’avait vraiment pas dit que tu étais si jolie, sinon, je t’aurais retrouvé plus vite. Ah, oui, j’oubliais, avant de te tuer, il m’a demandé de te passer un message. Jack te salue.

Lorsque le vampire planta ses canines dans le cou de la jeune femme, Xander profita de l'effet de surprise pour fondre sur lui par derrière lui plantant le pieu dans le dos dans un premier temps, le faisant lacher prise et s'écrouler au sol. Il eu a peine le temps de se retourner que le pieu s'abbati une deuxième fois sur lui au beau milieu du coeur. Radical...
Soudain, une voix grésilla a travers le talkie walkie du policier qu'il avait oublié de laisser dans sa voiture.

- ... Xander... ne le tue pas... je répète... ne le tue pas...

Il leva un sourcil d'un air faussement attristé face au corps sans vie du vampire.

- Oups... S'exclama il d'un air amusé avant d'éteindre l'appareil.

Il se tourna alors vers la jeune femme qui semblait sous le choc et... peu habillée. Merci Dracula. Xander ne manqua pas de le remarquer sans pour autant paraitre trop insistant.

- J'ignore qui est ce Jack mais il a du gout.

Il prit l'initiative de déposer sa veste sur le corps de la jeune femme pour ne pas quelle ne prenne froid.

- Hum hum, pas de verveine dans le sang, soit vous êtes suicidaire soit vous êtes particulièrement naive. Déduit il de sa voix chaude et grave.


© 2981 12289 0

________________________________


I don't want to die alone@Nymeria


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Donna Holloway
Neutre

avatar


× Dollars : 301
× Humeur : Torturée
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 94

MessageSujet: Re: Where do we begin - Xander   Mar 27 Sep - 18:12


❝ Where do we begin  ❞
- Xander&Donna -
On a toujours besoin d'une aide. On a toujours besoin de quelqu'un. Parfois, c'est juste étonnant.
J’allais mourir de cette façon. Ainsi, Jack, mon père, ce monstre avait « recruté » des vampires pour m’avoir ? Il n’était pas capable de le faire, il préférait faire appel à ces monstres et je ne pouvais rien faire. Outre l’hypnose que je subissais, je n’étais rien qu’une humaine alors que faire face à ce vampire… J’aimerais savoir ce qu’il gagne à me tuer, mais c’est une chose que je ne saurais sans doute jamais ? Les yeux fermés, je laissais la mort me prendre dans ses bras. Je serais tranquille… Je pensais, une fois encore à Slade, il était heureux et il ne saurait sans doute jamais pourquoi je ne donnerais plus de nouvelles…Penserait-il que j’ai fuis, à nouveau ? C’était bien mon genre après tout… Alors que je pensais que ça finirait ainsi, quelque chose nous fit bouger. Du moins, le vampire eut un geste de recul qui eut une répercussion sur moi. J’ouvris les yeux pour voir le vampire au sol, un homme dessus qui mit fin à ses souffrances, mais surtout, de cette manière, aux miennes. Ma main vint faire blocage au sang qui coulait de ma plaie ; les yeux écarquillé je venais d’assister à la mort de mon tout premier vampire, au souvenir de ma première morsure, à l’idée de savoir que Jack m’a retrouvé, à l’idée de mourir aussi… C’était beaucoup pour quelqu’un, peut-être trop pour moi… Un bruit, une voix, quelque chose me fit tiquer. Ça venait de cet homme qui été venu me sauver, il avait ordre de ne pas le tuer, ce qu’il venait bien évidemment de faire. Un léger « oups » de sa part m’indiqua qu’il n’en avait rien à faire. Sauf que moi, j’en avais à faire… Je levais des yeux vers lui, il se dégager quelque chose d’étrange qui me fit frissonner. Il me donnait la chair de poule. Lorsqu’il prononça le nom de Jack, mon cerveau débloqua. Mes yeux se perdirent dans le vide, à l’horizon tandis que je tentais d’analyser tout ça.
- Jack…Jack…Jack…Mon dieu… Il m’a retrouvé…
Ça n’était pas à lui que je parlais, ou peut-être que si, mais possiblement non. C’était surtout des mots que je devais dire à haute voix pour les comprendre, les assimiler. Ainsi, ma fuite n’avait servi à rien. La main qui enserrait ma gorge glissa lentement et je les regardais, l’une en sang, l’une immaculé. Mon sang coulait encore par sa faute. Il serait à jamais mon poison, même à des milliers de kilomètres, il me retrouvera. J’en avais maintenant la preuve… Lorsqu’il mit sa veste sur mes épaules, je me rappelais ma nudité, ses paroles, mais aussi, je me laissais tomber, comme si celle-ci était lourde, mais ça n’était pas sa veste, c’était moi, ma peur, mes craintes, ma vie… Je ne sais pas ce qui était le lus choquant ici. J’étais résigné à mourir, je ne pouvais pas me défenre, mais j’étais résigné à me laisser mourir. Il y avait aussi ce vampire, cette fois, j’allais m’en souvenir et c’était assez choquant. Etait-ce de l’avoir vu mourir de la main d’un autre ? Ou le fait de savoir que ma vie, que ce que j’avais tenté de reconstruire en arrivant ici était fini parce que Jack m’avait retrouvé…Mais surtout…Comment ?
Je relevais des yeux de feu vers ce « sauveur » avant de lui sauter dessus, pas violemment vu ce que j’avais vécu, j’étais assez faible en soi. La veste retomba sur le sol lors de ce mouvement et mes mains s’agrippèrent à son col.
- Pourquoi ? POURQUOI ?!
Je plongeais mon regard terrifié dans le sien, pourtant, son contact et son regard me fit un peu plus peur, déclenchant à nouveau des frissons et la crainte de faire une erreur.
- Pourquoi vous l’avez tué ! Vous venez de signer mon arrêt de mort !
Je finis par le lâcher, mais ne bougeait pas d’un poil. Ma tête se baissa et je me mis à trembler. Etait-ce le froid, cet homme qui me rendait somme tout mal à l’aise ou la situation ou même Jack ?
- Vous êtes un grand malade… C’est quoi votre problème ? Il aurait pu me dire où il est ! Me dire si j’étais en danger ! Me dire s’il savait que j’étais là !
Mes membres étaient endoloris. Avant la rencontre avec ce vampire, je me sentais déjà faible, mais cette fois, les nerfs avaient lâchés, mon sang continuait de couler, je n’étais pas dans la meilleure forme.
- A cause de votre excès de zèle je vais mourir ! Vous l’avez entendu prononcer son nom ! Vous auriez pu l’immobilisé ! J’aurais pu avoir la vie sauve ! A moins que…que…Vous êtes avec lui…
Je tentais de reculer d’un pas, sans succès, mon cerveau vrillait à nouveau dans tous les sens. Il n’y avait aucune logique à ce que cet homme qui venait de me sauver soit à la solde de mon père, non aucune…

Je relevais un regard encore plus terrorisé vers lui. Mon visage était blanc, mon regard et une partie de mon visage baignée par des larmes. Je venais de me rendre compte que j’avais mal à mon cou, j’en avais presque oublié la blessure. Mon père quitta mes pensées pour que je me remémore le vampire, l’attaque, la peur… Mes jambes se dérobèrent sous mon poids et je m’accrochais à ce que je pu pour ne pas tomber : Xander.
La tête me tourna, des nausées me prit et la déchirure à mon cou faisait extrêmement mal, avec le manque de sang, d’énergie, tout ça était un mélange d’explosif pour toi. Ma tête se laissa tomber contre le torse de Xander, à nouveau, j’eu la chair de poule. Il venait de tuer un vampire, il avait prononcé des paroles assez désagréables, il me faisait peur, mais à ce moment, c’était le seul présent qui pouvait me calmer…Ou me tuer.
Je devais admettre qu’il venait de me sauver la vie, je ne pouvais pas lui en vouloir indéfiniment. Il ne pouvait pas savoir, il m’avait simplement…sauvé la vie. Il n’était pas avec mon père, il ne pouvait pas et je devais m’en convaincre. Ma main glissa à nouveau contre la plaie dans mon cou alors que j’étais contre cet homme, à moitié dévêtue, anxieuse et faible.
- Merci…
C’était simple, claire ça se passait de commentaire. Mon regard se baissa vers la veste, je commençais à geler sur place, ma main et mon corps se déplacèrent vers la dite veste, mais j’étais raide comme un piquet, j’étais frigorifiée, abattue, désemparée et je saignais.


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


________________________________


crédit : code par quantum mechanics || image/gif par crédit || #codecouleurdialogue
I will stay strong. For everything you've done. I will stay. Alive & Strong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Where do we begin - Xander   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where do we begin - Xander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Steve Begin
» I.5 . let's the hunt begin! venez jolies victimes ~
» accepteras-tu un jour de me pardonner ? ㄨ Sarah & Xander (terminé)
» Signature de contrat - Steve Begin
» Lets the show begin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: Mystic Falls - Willow Creek :: La Forêt-