AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   Lun 16 Mai - 0:32

We're the foundations of something bigger

ft. Lorenzo & Lacey


« We're pieces of a great puzzle »
Les semaines passaient plutôt vite à Mystic Falls. Sans que les habitants ne s'en rendent vraiment compte, l'hiver avait fait place au printemps, les beaux jours revenaient. Les gens sortaient de plus et Lorenzo n'échappaient pas à la règle. En plus, depuis trois semaines, il s'était engagé dans un projet plutôt ambitieux, gagner sa vie grâce à sa musique. Non pas qu'il manquait vraiment d'argent mais il s'ennuyait. Pour autant, sa vie ne manquait pas d'animations. Meilleur ami du pire des deux frères Salvatore, en couple avec un bébé vampire et voyant en cachette un médecin un peu psycho depuis un mois et demi, voià qui occupait plutôt bien son esprit. Tout ça pour dire que Lorenzo avait deux fois plus de raisons de venir perdre son temps au Mystic Grill. Tout d'abord pour jouer un peu de guitare à des clients pas en très bon état histoire de se faire connaître et ensuite pour oublier ses tromperies et sa culpabilité dans l'alcool. Matt n'en pouvait plus et on peut aisément le comprendre lui qui n'appréciait déjà que très peu Enzo en temps normal ne pouvait plus voir sa tête en peinture. Aussi, quand Enzo entra, ce soir-là, main dans les poches de son jean, le barman leva les yeux au ciel.

Enzo – Ne fais pas cette tête Matt je ne suis pas là pour faire un scandale.

Le vieux vampire avait passé une journée tout à fait banale, avec Tennessee. Mais à chaque fois, c'était la même chose. Avec lui, il se sentait bien, profitait de ses journées, discutant de tout et rien et oubliant totalement le mal qu'il pouvait faire, en réalité. Mais à chaque fois qu'il se séparait, la culpabilité d'Enzo lui revenait en pleine face comme autant de claques à la figures. Il se sentait comme la pire des merdes, un connard et encore, ce mot n'était pas suffisant. Le pire de tout ça était encore le fait que le vieux vampire se sentait scandaleusement bien avec Maxwell. Son médecin représentait la partie passionnelle de son être, sauvage, indomptée voir dangeureuse. Avec lui, il ne se posait pas de questions sur les conséquences, seul l'instant présent comptait. Lorenzo était un vampire de 143 ans ayant passé la moitié de sa vie dans une cage, limité. Etais-ce un crime de vouloir être totalement libre sans penser au futur ? En couple, sûrement. Lorenzo était un être libre, Maxwell l'avait compris dès les premiers instants. Et voilà, il en était là. Franchement il avait bien besoin d'un verre.

Matt – Lacey tu peux t'occuper de monsieur s'il te plait ? J'ai eu ma dose.

Le barman s'approcha d'Enzo pour lui intimer que même si la dite Lacey était très mignonne, il serait appréciable qu'il évite de lui sauter dessus comme il l'avait fait pour Maxwell. Ah oui c'est vrai. Matt était le seul témoin de sa première tromperie même s'il était bourré. Oh il n'avait pas vendu la mèche, ne tenant pas vraiment à se retrouver « prochaine personne à éliminer » pour le vieux vampire mais il n'oubliait jamais de lui envoyer une pique à ce sujet ce qui renvoyait à Enzo des semaines de tromperies. Glorieux. La jeune serveuse arriva bientôt et eut droit à un Lorenzo au bout du rouleau, la pauvre. De sa voix grave, il lui demanda poliment un bourbon. Oh il n'avait pas vraiment envie de l'embêter, la pauvre et il ne s'attaquerait même pas à la draguer, il avait trop de soucis à ce niveau. Il allait juste rester là. A boire. A oublier son être et ses conneries, au moins pour un temps.

code by ORICYA.



Dernière édition par Lorenzo Melanoti le Jeu 2 Juin - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   Lun 16 Mai - 11:07

We're the foundations of something bigger

ft. Lorenzo & Lacey


« We're pieces of a great puzzle »
La nouvelle venue à Mystic Falls avait posé ses valises dans son appartement refait à neuf depuis seulement quelques jours qu'arrivait déjà son premier jour de travail au bar de la ville, le Mystic Grill. Pourquoi travailler lorsque l'on est propriétaire de son appartement et fille d'une riche famille ? Eh bien, Lacey souhaitait se débrouiller seule même si Matt allait devoir être patient concernant les tâches qu'il lui confiait. Elle n'était pas très habile avec ses mains du fait qu'elle n'avait jamais eu besoin de s'en servir. Mais la jeune femme s'adaptait assez vite quand il le fallait.

La matinée de cette journée fut employée uniquement pour montrer à Lacey comment faire telle ou telle chose et lui laisser le temps de s'accoutumer, Matt fut plus que gentil en voyant à quel point elle était gauche. Sûrement avait-il vu toute la bonne volonté qu'elle y mettait même si le résultat n'était pas très probant. L'après-midi fut bien mieux, Lacey avait déjà bien progressé, preuve de sa vitesse d'adaptation et de son envie de réussir dans son premier travail. Elle commença enfin à être en salle sans que Matt ne soit constamment derrière elle. Bien sûr, elle se référait au jeune serveur déjà bien expérimenté si elle ne savait pas quelque chose. Mais elle adorait déjà être là, se débrouillant enfin par soi-même, à ne plus compter tout le temps sur les autres. Et enfin la soirée arriva, et avec elle son lot d'habitués à en juger par le regard de Matt quand un homme brun au regard sombre et morne passa la porte.

« Ne fais pas cette tête Matt je ne suis pas là pour faire un scandale. »

Drôle de façon de saluer et de faire son entrée mais après tout si Matt avait les yeux qui lançait des éclairs en le regardant s'asseoir au comptoir, il devait forcément y avoir une raison. Le collègue de la louve non-déclenchée lui demanda de s'occuper de lui mais avant de la laisser gérer seule l'homme qui n'était pas là pour faire un scandale, il s'approcha et lui souffla quelque chose qu'elle ne put entendre. Nul doute que ça la concernait puisque l'habitué passa son regard sur elle l'espace d'une seconde avant qu'elle ne se déplace pour aller prendre sa commande. De prêt, il avait encore plus l'air sombre. Mais pas sombre bad boy, sombre bad news plutôt. Il avait l'oeil vide, comme si un voile planait sur ses yeux qui filtrait toutes les couleurs du monde qu'il était censé voir. Comme s'il voyait la vie en noir et blanc, il avait tout d'un homme qui n'était que l'ombre de lui-même. Il lui demanda un bourbon d'une voix douce.

La californienne renversa le premier verre d'alcool qu'elle avait servi pour Enzo et lui en apporta donc un second en s'excusant nerveusement, le service était plus dur que ce qu'elle avait pensé, habituée à voir quelqu'un faire le service avec une telle facilité, les idées reçues avaient germées dans son esprit. Mais elle n'abandonnerait pas sous un mauvais prétexte, elle se battrait jusqu'au bout pour sa nouvelle vie. Matt gardait un œil sur l'habitué tandis qu'il marmonnait des choses incompréhensibles dans sa barbe et happa Lacey quand elle passa vers lui pour lui parler de tout et de rien, il arriva ensuite à ses problèmes et ce qu'il avait vraiment sur le cœur. La pauvre serveuse ne comprenait pas vraiment ce qu'il disait étant donné que trois mots sur quatre étaient avalés par Enzo mais elle avait compris qu'il ne se sentait pas bien et à ça, elle ne connaissait qu'un seul remède : la fête.

Justement elle avait été invitée plus tôt dans la journée par un groupe d'adolescents qui organisaient une fête étudiante au bord du lac à la sortie de la ville, de ce qu'ils lui avaient dit, il y aurait de la musique, de l'alcool, un feu au bord du lac... Elle pourrait peut être faire griller des chamallows dans ce feu ! Ça n'aurait rien à voir avec les fêtes en Californie au bord de la plage, sur le sable fin et dans la lumière du coucher de soleil mais ce serait déjà mieux que rien, après quelques verres elle se ficherait bien que l'eau soit un lac ou l'océan. Oui, après réflexion c'était une bonne idée. Très tactile, Lacey posa sa main sur l'épaule d'Enzo, lâchant un instant le torchon et le verre qu'elle avait dans les mains, et lui offrit un sourire californien : dents d'une blancheur extrême, lèvres ourlées parfaitement maquillées avec un rouge à lèvres brillant.

Lacey – Je termine dans deux heures, retrouve moi devant la porte d'entrée.

Eh oui. Sans plus d'explications que ça, elle n'avait jamais besoin d'en donner. Quand Lacey Jensen disait quelque chose, personne ne discutait et tout le monde faisait ce qu'elle dit. Mais ça c'était quand elle était encore la reine, au sommet de sa gloire, qu'elle n'était pas tombée enceinte et qu'elle ne s'était pas enfuie. Une lueur de tristesse passa dans son regard une fraction de seconde, elle regrettait parfois son ancienne vie et le pouvoir qu'elle avait sur la vie des gens. Elle décidait de ce qui était bon à faire, elle décidait d'où il fallait aller... Elle avait la main mise sur la réputation de chaque commerce, restaurant ou activité. Bref, tout cela faisait maintenant partie de son passé et la jeune femme se ressaisit bien vite, souriant à nouveau. Elle n'attendait même pas de réponse d'Enzo à vrai dire, elle ne lui avait pas laisser le choix. Mais elle n'avait pas voulu lui donner un ordre, les vieilles habitudes ont la vie dure.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   Jeu 2 Juin - 1:01

We're the foundations of something bigger

ft. Lorenzo & Lacey


« We're pieces of a great puzzle »
Depuis qu'il était arrivé au bar, Lorenzo n'avait pas arrêté de boire. Oh c'était plutôt habituel dans son cas, depuis sa sortie des cellules d'Augustine et de l'autre côté, Enzo était tombé dans ses vieux démons. Et à défaut de manger des gens, il buvait énormément. Dans un sens, ce n'était pas plus mal pour l'espèce humaine mais de l'autre, Tennessee ne l'aimait pas vraiment bourré. De toute façon, quelle importance cela avait-il ? Il ne méritait même pas que Tennessee ne l'aime tout court. Il buvait et l'avait trompé. Il ne méritait pas Tennessee, il ne méritait pas d'être heureux, il n'était pas un mec bien. Ces idées tournaient en boucle dans sa tête, faisant descendre un peu plus son moral à chaque verre. Pourquoi n'avouait-il pas ses conneries à son homme ? La peur ? De se faire larguer ? De faire pleurer Tennessee ? D'être tout seul ? Un fameux mélange de tout ça. Il était égoiste, tout à fait égoiste. Lui qui avait tant reproché à Damon son abandon dans les cages d'Augustine faisait preuve d'un égoisme bien plus fort que son meilleur ami. Il savait que plus il attendait, plus Tennessee en souffrirait, ce n'était pas bien difficile à comprendre. Au début, il se répétait que ça ne durerait pas avec Maxwell et cette pensée calmait sa culpabilité mais les semaines passaient et Maxwell s'installait dans sa vie et dans son cœur. Il n'avait aucun moyen de reculer et clairement, il était le pire des connards, c'était simple et il le savait pertinemment.

Plongé dans ses pensées, Lorenzo vit à peine Lacey faire tomber le premier verre qu'elle voulait lui apporter et accepta le deuxième sans faire de vague. La petite serveuse semblait un peu gauche mais de base, il n'était pas du genre à faire de scandale. Enfin si, il terminait généralement bourré mais jamais ne se serait-il permit d'embêter cette pauvre fille qui semblait faire de son mieux. Mais plus les verres passaient et plus Enzo faisait ce que font tous les mecs bourrés à un bar...Se confier à la barmaid. A demi-mots, il lui expliqua qu'il était vraiment le pire connard qui existe, une sous-merde et qu'il aurait dû rester à Augustine pour Tennessee. Glorieux. Avec un grognement il déclara qu'en plus, en disant ça, il se victimisait et que c'était encore pire. Bon. C'était une impasse là mais de toute façon, Lacey ne comprenait pas la moitié de ce qu'il racontait ce qui était plutôt normal. Il aurait dû être plus clair avec elle, du genre « je suis un vampire bisexuel qui trompe son mec avec un autre alors que son mec est mort pour lui ». Ouais voilà, quelque chose de ce genre pour bien expliquer la situation et cette envie de se donner des baffes. Après une bonne partie de la soirée, Lacey alla essuyer des tables et en revenant, elle posa sa main sur l'épaule de Lorenzo qui n'eut pas vraiment de réaction, éteint à l'intérieur.

Lacey - Je termine dans deux heures, retrouve moi devant la porte d'entrée.

...Ah ben ça, c'était nouveau tiens. Enfin pas tant que ça, en 143 ans de vie vampiresque, Lorenzo avait déjà connu ce genre de proposition. Non mais franchement, est-ce que ça ne ressemble pas clairement à un « viens, on va chez moi que je te console ? ». Question rhétorique, évidemment que si, ça y ressemble. Avec son grand sourire lumineux et ses petits yeux brillants. Le vieux vampire leva un sourcil, étonné de la proposition qu'il n'avait pas vu venir et Lacey resta un instant, immobile..Un voile de tristesse traversa ses jolis yeux, réveillant la curiosité d'Enzo. Bien qu'ayant un peu bu, le brun était tout à fait conscient de ce qu'il se passait et avait encore toutes ses facultés. C'est bien là l'avantage d'être un vampire, on assimile mieux l'alcool. Finalement elle le laissa, allant s'occuper d'autres clients et Lorenzo se reconcentra sur sa situation de merde. Et les deux heures passèrent finalement assez vite. Le bar ne fermait qu'une heure après mais Lacey, elle, s'en allait maintenant. Finalement, après une courte hésitation, Lorenzo enfila sa veste et la rejoignit dehors. De toute façon, elle n'allait pas le bouffer et il avait minimum 120 ans de plus qu'elle. Une fois dehors il la vit rapidement et la rejoignit, curieux.

Enzo – Ta proposition était très étrange. A quoi penses-tu exactement ?

A ce moment là, Enzo s'attendait à tout. Bon évidemment, un « tu viens, on baise ? » n'aurait pas été très approprié. Oh Lacey était plutôt mignonne, et même vraiment sexy et en temps normal, Enzo aurait joué de son charme, sa voix, son regard et son charisme mais il n'avait pas vraiment la tête à ça. Sortir avec un mec ne changeait en rien son amour pour les femmes mais malheureusement pour Lacey, elle n'était pas tombé sur le bon soir pour ça.

Enzo – Rien de trop actif j'espère, j'ai vraiment pas la tête à ça.

Après, ça dépend quelle activité, on peut sûrement négocier ! Comment ça, j'ai l'esprit mal placé ? Je vois pas ce que vous voulez dire.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   Dim 17 Juil - 17:41

We're the foundations of something bigger

ft. Lorenzo & Lacey


« We're pieces of a great puzzle »
Maintenant qu'elle y pensait, il était vrai que sa proposition pouvait ressembler à une proposition salace mais force était de constater que n'importe qui à Beverly Hills aurait vendu père et mère pour ne serait-ce que parler à Lacey. Et cette partie de sa vie était désormais derrière elle, tout était derrière elle, sa maison, sa réputation, ses amis, enfin... Ses « amis », ses parents, son frère... Son bébé. Son fils, son petit ange, qu'elle n'avait même pas pu tenir dans ses bras, même pas pu décider d'où son propre enfant, la chair de sa chair, allait être placé pour vivre sa vie. La Californienne n'était plus la même depuis ce jour-là, sous son sourire éclatant en surface, quelque chose s'était brisé en elle quand elle avait dû dire adieu à son fils. De loin. Elle savait exactement comment elle l'aurait appelé et maintenant, elle s'efforçait de n'y penser que rarement.

Elle rejoignit le client alcoolisé devant le Mystic Grill deux heure après comme prévu et elle réalisa qu'elle ne connaissait même pas son nom, et pire, qu'elle ne s'était même pas présenter elle-même. Sa mère lui aurait passé un savon pour son attitude. « Au fait, je m'appelle Lacey, merci d'avoir attendu. » Elle rit à la remarque suivante, elle ne s'était pas trompée, il y avait des sous-entendus dans ses paroles, même si elle ne l'avait pas fait exprès. « Tout dépendra de toi pour l'activité physique... Je t'emmène à une fête à vrai dire, des clients m'ont invitée un peu plus tôt dans la soirée, j'ai pensé que ça te changerait les idées. Tu paraissais dépérir, accoudé à ce comptoir. » La serveuse sortit son paquet de cigarettes et en fourra une dans sa bouche pendant qu'elle cherchait son téléphone dans sa poche de blouson.

« T'en veux une ?  » Elle tapa l'adresse de la fête dans son gps qui, évidemment, ne voulait pas marcher. « Tu sais où est le lac ? Le réseau dans cette ville laisse vraiment à désirer. » Un rictus de mépris saisit alors sa bouche sculptée, elle, qui avait l'habitude de tout avoir, quand elle le voulait, avait vraiment du mal à penser qu'elle passerait le reste de sa vie à servir des gens. Le réseau n'était qu'une mini goutte dans le vase. Un prétexte à sa colère ancrée beaucoup plus profondément.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   Sam 23 Juil - 21:02

We're the foundations of something bigger

ft. Lorenzo & Lacey


« We're pieces of a great puzzle »
Avec un petit sourire, histoire d'être poli, Lorenzo écouta la jeune femme devant lui. Apparemment, elle s'appelait Lacey, un bien joli prénom. D'ailleurs elle même était charmante, son visage était parfait, sa chevelure blonde, sa silhouette...Non vraiment, c'était une très belle femme. Et Lorenzo se sentit un peu stupide de déprimer ainsi alors qu'une splendide créature se proposait de lui tenir compagnie. Il n'eut même pas le temps de lui dire son nom que Lacey décréta qu'une fête étudiante au lac serait bien plus cool qu'une soirée à déperrir au bar avec son bourbon. Oh il ne pouvait que lui faire confiance à ce niveau là. Lorenzo était un fêtard après tout. Bon, pas de la catégorie danse mais plutôt alcool. Dans ses premières années de vampires, une fois arrivé aux USA, le Britannique avait amplement profité de tout ce que sa jeunesse éternelle lui permettait. L'alcool, les filles, l'ambiance, les amis, les paris débiles...Mais ça c'était avant Augustine. Pour autant, se changer les idées dans une fête étudiante le tentait. Faire autre chose l'aidait à oublier sa culpabilité et ses problèmes.

Alors qu'il réfléchissait à tout ça, Lacey prit son paquet de cigarette et son portable, essayant de taper l'adresse du lac sur l'écran tactile. Visiblement, la jolie blonde n'était pas du coin, le réseau derrière le Mystic Grill était largement insuffisant, ne serait-ce que pour envoyer un simple texto. Avec un sourire amusé, il la vit s'agacer sur Google Maps, essayant d'avoir de la 3G par tous les moyens possible. Au bout d'un moment, elle se tourna vers lui, visiblement lassé de ne rien trouver.

« Tu sais où est le lac ? Le réseau dans cette ville laisse vraiment à désirer. »

A ce qu'il pouvait en déduire, Lacey venait d'une ville un peu plus moderne que Mystic Falls. Bon, ce n'était pas franchement très compliqué mais ses manières et son teint halé le fit penser à la Californie ou à la Floride. Quelque chose de lumineux, avec la mer pas loin. Il eut même le temps de se demander pourquoi changer à ce point de vie et se perdre dans une petite ville comme Mystic Falls quand on a le bonheur à portée de main ainsi. Lui même aurait bien déménagé si sa vie ne s'était pas installé de force ici. D'abord avec Damon, puis Tennessee, puis Maxwell...Mais il ne comptait pas faire son éternité ici en tous les cas.

Lorenzo – T'en fais pas, je connais la route jusqu'au lac. Généralement, on utilise pas trop les GPS mais le réseau n'est pas la seule chose qui laisse à désirer...

Et tout en disant ses yeux d'une voix un peu plus sympathique que depuis le début de la soiré, Lorenzo lui envoya un sourire complice. La jeune femmel parlait beaucoup mais sa compagnie était agréable. Il ne savait pas trop pourquoi puisque depuis quelques temps, peu de gens avaient grâce à ses yeux mais elle...Elle avait cette étincelle de vie, de spontanéité et de passion qu'il aimait tant. Il ne la connaissait pas, c'est sûr mais elle avait quelque chose. Refusant poliment la cigarette que Lacey lui tendait, Enzo attendit d'être dans la voiture pour se tourner vers elle, essayant de sourire naturellement. Ce n'était pas gagné d'avance mais il lui devait bien ça, la pauvre. Tant qu'à devoir se taper sa compagnie toute la soirée, autant pour elle qu'il soit plus ou moins agréable.

Lorenzo – Au fait, je m'appelle Lorenzo.

Et quelques minutes après, les voilà à la fameuse fête étudiante. La musique était tellement forte que même avec son audition plus élevée que la moyenne, Enzo avait du mal à entendre Lacey. Aussi eut-il un moment de panique au moment où il se retourna vers elle et...Qu'elle n'était plus là. Et dans la foule de gens dansant, un verre à la main, impossible de la retrouver. Inutile aussi de compter sur son odorat, les odeurs autour étaient bien trop fortes. Evidemment, il fallait qu'il perde la première amie qu'il se faisait depuis des semaines. La VDM s'acharnait sur lui.

Lorenzo – Lacey ? Lacey !


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   Mer 17 Aoû - 20:40

We're the foundations of something bigger

ft. Lorenzo & Lacey


« We're pieces of a great puzzle »
Après avoir bataillé pour réussir à enfin obtenir la route pour aller jusqu'au lac, lieu où la fête à laquelle elle était conviée avait lieu, elle se résigna à laisser de côté son gps maintenant qu'elle était dans ce trou perdu de la Virginie. Le soleil lui manquait, la plage sableuse lui manquait. Sa tante lui manquait. Son bébé aussi. Elle secoua la tête, il n'était pas temps de penser à ça. Fort heureusement, le client à qui elle avait demandé de l'attendre devant le bar semblait bien connaître la ville et ses environs et lui dit connaître le chemin pour aller au lac, quelle chance. Lacey sourit à Lorenzo qui venait de lui donner son nom en se mettant donc en route. L & L. La coïncidence de leurs initiales replongea la jeune femme dans une toute autre époque, mais pas si éloignée que ça.

Lacey, Lucy, Lola. Les 3 L. Les 3 filles à suivre, la reine du lycée et ses deux suivantes.

Tout était terminé, désormais. Elle avait tourné la page, déchiré le livre et brûlé la bibliothèque. La Californienne retourna son attention sur son convive qui conduisait. Même au volant, sans rien dire, il avait une expression douloureuse, combien d'horreurs avait-il donc vécu en si peu de temps pour être marqué à ce point ? A première vue, elle lui donnait entre 25 et 30 ans, juste assez pour avoir foutu en l'air un premier mariage peut-être ? Et des enfants dont il se bat pour avoir la garde ? Ou une famille assassinée ? Quoiqu'il en soit, il paraissait bien jeune pour porter à ce point les stigmates de la vie sur sa peau. Sauf s'il n'avait pas l'âge qu'il faisait, évidemment. Il ne fallait pas qu'elle oublie que les loups-garous n'étaient pas la seule espèce surnaturelle.

Arrivés sur les lieux où la fête battait son plein, Lacey se mit tout de suite dans l'ambiance, retrouvant ses habitudes même dans un endroit inconnu, être une fêtarde, c'est comme le vélo, ça s'oublie pas. En quelques minutes, elle avait déjà enchaîné quelques bières avec Lorenzo, se dandinant sur le rythme de la musique, une énième bouteille à la main. Au fil du temps, l'alcool monta, la musique s'insinua dans sa tête, elle fut vite rattrapée par son passé, ce qui lui confirma que venir ici était une mauvaise idée. Un jeune homme l'aborda et en quelques secondes, elle se retrouva collée à un arbre, sa bouche sur la sienne, sans trop savoir comment. Elle n'entendit pas Enzo l'appeler, autant à cause du volume des décibels qu'à cause du fait qu'elle était occupée. Elle n'entendit donc pas non plus Lorenzo arriver derrière au moment pile où elle reprenait ses esprits et repoussait l'homme sur lequel elle avait vraisemblablement sauté. « Je.. Je peux pas, désolée. »

Voilà qui n'était pas du goût de cet inconnu qui sortit ses crocs, prêt à les planter dans le ravissant cou qui s'offrait à lui.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey   

Revenir en haut Aller en bas
 
We're the foundations of something bigger | Lorenzo & Lacey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LORENZO SPERLONGA
» Dans la brande Scylléenne [Ernst]
» Lorenzo HERCOLANI [Ils les auront, leurs frites]
» just the way you are ♪ Nevaeh
» PRIS ; Lorenzo Llywlyn (m) feat Jared Leto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-