AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Mer 4 Mai - 20:25

What the Hell are you doing here ?
Wyatt Korbin &
Mina Harker


PITIÉ ! LAISSEZ-MOI !

A la tombée de la nuit, en pleine forêt, un pauvre homme, quarantenaire, fuit comme si la mort lui poursuivait. Et bien on n'est pas si loin de la vérité. Blessé à la jambe, le pauvre bougre tente de fuir comme il peut, boitillant et hurlant pour obtenir de l'aide. Derrière lui, marchant en portant un regard sadique et un sourire amusé, Wyatt avance tranquillement/ Le pauvre homme a beau fuir le plus vite possible, Wyatt n'a qu'à faire de grands pas pour le rattraper.

Je vous en supplie, laissez-moi tranquille!

L'homme commence à s'épuiser, il se prends le pied dans une racine qui dépassait et chute sur le ventre. Il se retourne sur le dos et continue à ramper en arrière, jusqu'à se retrouver le dos collé à un arbre. Wyatt se tient juste devant lui, debout, imposant sa masse au regard du pauvre homme.

Qu'est ce que vous me voulez ? Pourquoi vous me faites du mal ?

« Pourquoi ? Oh, c'est tout simple. Parce que je me fais chier. Parce qu'en ce moment je n'ai aucun contrat, et il faut que je m'occupe. Et ne me parle ni de télé, ni de bouquins, en 666 ans de vie, j'ai eu le temps de faire le tour …  »

... 666 ans ? Mais vous êtes …

« Un vampire. Bingo. Et non, si ça peut te rassurer mon grand, je ne compte pas me nourrir de toi. Sinon nous n'aurions pas cette conversation. »

L'homme commence à avoir les larmes aux yeux, la peur et le choc émotionnel le prenant aux tripes.

Je vous en supplie … Laissez-moi … Prenez tout ce que j'ai, mais laissez-moi … Je ne parlerais de votre existence à personne ! C'est promis !

Difficilement, l'homme tendit son portefeuille, contenant une jolie quantité d'argent, au vampire qui s'en saisit et qui commença à compter l'argent du regard.

« Hm. Merci !  »

Et soudainement, il sortit un fusil à canon scié  de son dos, le pointant sur la tête du pauvre homme. Il pressa la gâchette, le coup de feu résonna dans la forêt au moment où la tête de l'homme explosa sous l'impact de la cartouche de chevrotine. Du sang et de la cervelle se dispersèrent dans les cinq mètres environnant le cadavre désormais sans tête d'un homme qui venait de donner tout son argent à un vampire en espérant pouvoir lui échapper. Wyatt vida le portefeuille de son argent, et rejeta l'objet sur le cadavre de son propriétaire. Il observa le cadavre un instant, et haussa les épaules.

« C'était marrant. »

Il commença à repartir, et sur sa route, il remarqua ce qui ressemblait à la forme d'une demeure au loin. Il commença à avancer vers l'endroit avant de croiser quelqu'un d'autre dans la forêt ...

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Lun 9 Mai - 13:06



What the hell are you doing here ?


Je revenais de mon bureau. Une longue journée de coup de fil, de travail, de dossier à lire, une partie de ma fortune à donner parce que certains en ont besoin, parce que les gens n’ont pas forcément tous l’argent nécessaire. Chercher quel projet à un meilleur avenir. Mon travail est l’égal de ma condition de vampire. J’ai le droit de vie et de mort, et dans mon travail, j’ai le droit d’aider ou d’anéantir les projets, les idéaux de ceux qui veulent mon aide. Je ne fais pas dans le sentiment, je suis impartial et je ne laisse rien au hasard. Il n’y a que moi, toujours. Ce sentiment d’être seule à n’importe quel moment. Depuis quelques jours, ça trotte, ça m’empêche de dormir, ça me hante, mais je ne lâche rien. Je suis plus forte que ça, plus forte que tout. Rien ne m’atteint. J’étais rentré assez tard et j’avais envie de me prélasser. Dans la baignoire, je pris le temps de me couper du monde, de me couper de tout. J’entendais un cœur battre chez moi, sûrement John qui vaque à ses occupations. Puis un deuxième. Rylyyn était là ? Je ne l’avais pas croisé depuis un moment. Ça n’était pas poli de ma part, mais si je l’avais invité, ça n’était pas par politesse, du moins… Il faudrait, dans les jours qui suivent, que je m’inquiète de savoir comment se passait sa nouvelle vie. S’il avait besoin de quelque chose.
Ce besoin, cette envie, ce pouvoir de vie et de mort, bizarrement, est estompé en étant dans ma maison. Un peu plus depuis que ce sorcier est chez moi. Je me souviens de la délicatesse qu’il avait eue à mon égard lors de ma légère blessure avec ce verre. Il était attendrissant, un peu godiche sous certain aspect, mais qui peut lui en vouloir ? J’avais été touché par son être et cette sensation n’avait fait que grandir ces derniers jours. Cette sensation me rendait folle de rage et je tentais d’être encore plus mauvaise qu’avant. Je ne voulais plus être touché par les autres, je ne savais que trop bien la douleur que ça occasionne.
Après avoir fini de me préparer, j’entendais, un peu plus loin, un cœur qui battait la chamade. Ce son, a par la peur, je ne vois pas. Usant de cette vitesse qui me caractérise, j’arrivais rapidement dehors. Au loin, ce cœur allait presque lâcher tant il avait peur. Attisé par la curiosité je décidais de suivre ce son. J’arrivais sans doute trop tard, une détonation et beaucoup sang. Je le sentais, c’était fort. C’était donc proche. Je n’avais fait que quelques pas et je pouvais entendre, par le bruit des pas, une personne arrivée dans ma direction. C’était hors de question que l’on vienne chasser sur mes terres. Je n’acceptais pas que l’on vienne tuer par ici. Moi-même je ne le faisais qu’en extrême urgence.  
J’étais un peu énervée que l’on vienne ainsi jouer sur mon territoire. Je décidais donc de réagir, de faire comprendre que le jeu se terminait ici.
Un peu en retrait je voyais la silhouette se dessinait devant moi, plus elle avançait, plus je le reconnaissais. Je ne bougeais pas de ma position avant qu’il soit passé devant moi. Il avançait vers ma maison et venant de lui, je trouvais ça tellement hypocrite. Une seconde plus tard, je me retrouvais derrière lui.
- Avance un peu plus et tu es mort…
Avant qu’il n’ait eu le temps de réagir, je le poussais avec force contre un arbre non plus. Mon bras à sa nuque, ne serrant pas. C’était plus du spectacle qu’autre chose, pourtant, le revoir, ici, me rappela sa fuite. Il était parti sans dire un mot, sans un seul regard. C’était ce genre de chose que je ne supportais pas.
- Wyatt. Je dirais bien que je suis heureuse de te voir, mais ça serait mentir. Va-t’en de chez moi.
Je plantais mes yeux dans les siens. Mon visage trahissant ma condition. Les veines noires prouvant que j’étais toujours la même vampire.
- Si tu tues une fois encore sur mon territoire, je te tue.
Bien qu’il n’y avait aucune violence dans mes gestes, mes yeux trahissait la colère que j’éprouvais à son encontre.
fiche codée par rawr

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Jeu 19 Mai - 4:39

What the Hell are you doing here ?
Wyatt Korbin &
Mina Harker


Un pauvre innocent venait de passer sous le terrible joug de Wyatt, qui l'avait assassiné par pur ennui. Ayant récupéré tout l'argent que le pauvre homme portait sur lui, Wyatt rangea son fusil dans son dos et commença à repartir plus loin dans les bois, lorsqu'il aperçut une demeure. Étrange de trouver une habitation dans un tel endroit. Intrigué, le mercenaire commença à s'avancer vers la demeure, jusqu'à ce qu'une voix connue ne l'interrompe.

Avance un peu plus et tu es mort…

Un sourire s'afficha sur les lèvres du grand mercenaire, alors que la femme qui venait de s'adresser à lui venait de le pousser contre un arbre et de placer son bras sur la nuque de ce dernier. Sans aucune force par ailleurs.

Wyatt. Je dirais bien que je suis heureuse de te voir, mais ça serait mentir. Va-t’en de chez moi.

Toujours avec son sourire provocateur, il se dégagea aisément de l'emprise de son interlocutrice et se retourna face à elle, découvrant les traits inchangés de Mina. Une ancienne connaissance, et surtout une ancienne cible.

Si tu tues une fois encore sur mon territoire, je te tue.

Wyatt croisa les bras, de toute la hauteur de sa posture, pour faire face à cette Mina qui se voulait terrifiante, des veines noires étant apparues sous ses yeux.

« Mina, quelle bonne surprise … Je vois que tu n'as pas changé d'un poil. Toujours le même caractère impulsif. »

Dans la tête de Wyatt, quelques souvenirs repassaient. Des souvenirs de quelques moments passés aux côtés de Mina. Il avait dû l'approcher afin de glaner un maximum d'informations à son sujet, car tel était son contrat. Il avait été payé pour en savoir un maximum sur elle, et il avait décidé de l'approcher de manière frontale pour lui subtiliser tout ces renseignements par la confiance de cette dernière. Après ça, il avait tout simplement disparu, du jour au lendemain, sans adieu. Du remords ? Il n'en avait eu aucun. Après tout, elle n'avait été qu'une cible de contrat de plus. Sauf qu'elle, à la fin, elle n'avait pas à mourir. Enfin, la retrouver ici était une situation plutôt cocasse qui amusa Wyatt plus qu'autre chose.

« Ton territoire ? Tu veux dire que c'est ta maison ? Mais dis-moi, il y en a qui ne se privent de rien ! J'ose imaginer que ta petite entreprise tourne toujours aussi bien et que tu as du pognon a ne plus savoir qu'en foutre ! Bordel qu'est ce que je me ferais chier à ta place. »

Il afficha un sourire en coin en voyant l'expression de colère qui avait envahi le visage de Mina, comprenant qu'elle avait une rancœur énorme envers lui.

« Laisse-moi deviner, tu m'en veux mortellement d'avoir disparu sans laisser de trace après avoir passé plusieurs mois à tes côtés, c'est ça ? Je comprends, la disparition de ma compagnie laisse souvent un vide … Ah non je suppose qu'il n'y a pas que ça. Je suis certain que tu aimerais savoir pourquoi j'ai fait un acte aussi abominable ! Et bien vois-tu ma grande, contrairement à toi je ne passe pas ma journée le cul vissé sur une chaise à gérer des chiffres, je passe mes journées à bouger, j'exécute un peu toutes les sortes de contrats, je suis littéralement un mercenaire. Et spoiler alert, tu étais l'une de mes cibles. C'est pour ça que je t'avais approché. On m'a payé pour avoir un maximum de renseignements sur toi. Et comme je suis pas du genre stalker, je suis venu chercher à la source ! Une fois mon boulot fait, je n'avais plus qu'à repartir pour mon contrat suivant. C'est aussi simple que ça !  »

Wyatt pouvait sentir la haine de Mina monter, mot après mot, et l'envie de cette dernière de tuer le mercenaire.

« Il est vrai que j'aurais pu tout t'avouer avant de disparaître, mais tu aurais sans doute cherché à me retrouver après et je n'avais clairement pas besoin de ça … Mais puisque tu as été si marquée par ça … C'est que toi, la Graaaaande Mina Harker, s'est bêtement laissée affaiblir par ses sentiments ? Je suis surpris ! Toi qui semblait pourtant si aisée au-dessus du monde, à nier toute cette plèbe, à n'avoir aucune pitié ! Te voir t'insurger contre le fait que quelqu'un n'ait eu aucune pitié à ton égard me fait doucement sourire, je dois bien l'avouer. Et sois réaliste ma belle, même si tu le voulais, tu ne pourrais pas me tuer voyons !  »

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Lun 23 Mai - 13:29



What the hell are you doing here ?


Il se dégagea et je ne fis rien pour le retenir, même si la pression de nos deux corps m’avait donnés quelques idées. J’avais toujours aimé le corps de ce vampire. Même si ce soir, ça n’était pas la question. A vrai dire, il n’était question de rien, il allait partir. J’allais le chasser, faire en sorte qu’il n’existe plus. Bonne surprise ? Pour lui peut-être, pas pour moi. L’idée de le revoir ici me rappela à quel point on ne pouvait se fier à personnes. Si j’étais resté la même, impulsive à ses yeux, j’avais ouïe dire qu’il était restait le même monstre sans cœur. Ça n’est pas pour rien, qu’à une époque, il était ce qui se rapprochait le plus d’un ami.
Le ton sarcastique qu’il utilisa pour parler de ma maison, de mon entreprise. Avec lui, ça n’était pas de la jalousie, non, c’était presque un jugement. Et venant d’une personne qui n’avait rien dans sa vie, c’était assez ironique.
- Si je suis restée la même, toi aussi. Tu es toujours cet homme vindicatif et hautain. Mon entreprise, mon monde va très bien et tout ira mieux lorsque tu seras parti.
Je le regardais avec une légère haine, malgré que mes yeux fussent revenus à la normale. Wyatt avait toujours eu cette aura des plus froides. Ce frisson qui vous glace le sang, même en plein été, c’était lui. Et pourtant, s’il voyait les choses autrement. Néanmoins, je pouvais comprendre qu’il réagisse ainsi fasse à la mort, face à l’éternité. J’avais fait la même chose et même si j’avais une baisse de régime en ce moment, je comptais bien reprendre ma vie en main et refaire la même chose que ces 300 dernières années.
Il toucha la corde sensible. Parler de son départ. Si sa disparition laissait un vide ? Il ne fallait pas exagérer, je m’en suis profondément bien remise, le fait est que la fuite, je n’aime pas ça. L’entendre parler ainsi de ma vie, de mon travail m’exaspéra. J’aimais mon travail. Le pouvoir de contrôler des millions et des millions. Pouvoir acheter le monde, le façonner à sa façon. Car au final, c’était ce que je faisais. Bien plus qu’un travail, j’investis dans le monde, pour mon avenir, pour les futures victimes qui me feront face. J’use souvent de mes contrats pour me sustenter, un vrai délice que de lire la terreur. Ils perdent tout, je prends tout, même leurs vies où la vie de leurs proches. Je suis comme la mafia. Tu ne me paies pas, tu perds quelqu’un. C’est aussi simple que moi. L’entendre ainsi dénigrer, une fois de plus, ce que je représente m’oppressa, mais je ne répondis rien. A quoi répondre à ce genre de personne ?
J’étais un contrat ? J’arrivais à peine à croire ce qu’il venait de me dire. Loin de la fuite, il avait menti pendant son séjour près de moi. Je m’étais laissé berner avec tant de facilité. Je pris une profonde respiration, je voyais qu’il n’avait pas fini son laïus et je décidais de le laisser finir à mesure où ça serait ses dernières paroles. Si j’aurais voulu le retrouver ? Sans doute, mais plus par vengeance qu’autres choses. Il toucha ma fierté, une fois de plus. Après mon travail, c’était mes sentiments mis en cause. Si ces paroles me touchaient là, maintenant, c’était à cause de ce maudit sorcier qui avait remis en question ma vie. A l’époque de Wyatt, je ne l’étais pas, ce qui me rendait aussi en colère c’était la futilité de sa fuite. Il n’avait aucun respect et le respect, pour moi, c’est beaucoup. Je lui adressais un sourire mauvais, alors que ma main se mit à serre son cou, avec une force que j’avais presque oubliée.
- Tu te trompes. Tu n’as tellement plus l’habitude d’être en contact avec les autres que tu oublies le B.A-BA. Je suis désolée de te dire, tu as beau, tu as un corps qu’on adorerait dévoré, c’est un fait, mais tu n’as rien pour toi. Tu as oublié ce que ça faisait de se sentir posé à un endroit. Et toi, tu vagabondes dans le monde, mais tu n’évolues pas. Tu es resté au stade d’homme des cavernes. Ça n’est pas question de sentiment, mais de respect.
Je relâchais son cou, faisant, un instant, croire que c’était tout. Mon poing vint s’écraser avec violence sur le visage de mon compère.
- Tu ne m’as pas respecté. C’est aussi simple que ça. En même temps, que connais-tu de la vie ? Tu es pitoyable. Tu me juges sur mon travail, mais j’ai quelque chose, toi tu n’as rien. Tu n’es rien.

fiche codée par rawr

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Jeu 26 Mai - 18:56

What the Hell are you doing here ?
Wyatt Korbin &
Mina Harker


Emportée par sa colère, Mina attrapa le mercenaire par le cou, chose à laquelle Wyatt n'eut même pas de réaction, presque comme s'il s'y attendait. A vrai dire, il se doutait que quelque chose comme ça arriverait, connaissant le caractère impulsif et le sang chaud dont Mina a toujours fait preuve.

« Tu te trompes. Tu n’as tellement plus l’habitude d’être en contact avec les autres que tu oublies le B.A-BA. Je suis désolée de te dire, tu as beau, tu as un corps qu’on adorerait dévoré, c’est un fait, mais tu n’as rien pour toi. Tu as oublié ce que ça faisait de se sentir posé à un endroit. Et toi, tu vagabondes dans le monde, mais tu n’évolues pas. Tu es resté au stade d’homme des cavernes. Ça n’est pas question de sentiment, mais de respect.  »

Elle le lâcha, mais le sourire moqueur et carnassier de Wyatt, lui, n'avait pas lâcher le visage du vampire. Et encore moins lorsqu'il reçu de plein fouet le poing de Mina dans la mâchoire. Il tourna légèrement la tête sous l'impact et remis sa mâchoire en place, en reposant son regard sur Mina.

« Tu ne m’as pas respecté. C’est aussi simple que ça. En même temps, que connais-tu de la vie ? Tu es pitoyable. Tu me juges sur mon travail, mais j’ai quelque chose, toi tu n’as rien. Tu n’es rien.  »

Durant quelques secondes, il n'y eut pas le moindre bruit, jusqu'à ce que Wyatt se mette à rire un grand coup. Toujours sans le moindre respect, évidemment. Il se calma finalement et laissa échapper un souffle avant de reprendre son sérieux.

« Ma pauvre, paaauuuvre Mina. Si tu savais à combien de personne j'ai déjà manqué de respect … Tu n'es qu'une parmi tant d'autres, et ton indignation me rends totalement indifférent.  »

Son satané sourire ne le quitta pas une seconde, et il sortit un paquet de cigarettes de sa poche, ainsi qu'un superbe zippo gravé. Il prit donc une cigarette et l'alluma, rangeant ensuite le paquet et le briquet dans sa poche, puis inspira un grand coup, la cigarette entre les lèvres, avant de laisser échapper la fumée par ses narines.

« Tu sais, je ne suis pas quelqu'un qui est du genre à vouloir se poser, avoir une belle maison, une situation bien payée mais terriblement ennuyante … Non, comme tu l'as si bien dis, je vagabonde. Et rien que pour ça, j'en sais bien plus, beaucoup plus que toi. Tu vois, moi, je profite de mon éternité, je voyage, encore et toujours, je suis dans une découverte perpétuelle. Et surtout, je mérite mon argent bien plus que ton petit travail de bureaucrate. Se poser, c'est se laisser mourir, et se laisser mourir, c'est être assez faible pour admettre qu'on est pas capable de porter son existence. Tu penses que je n'ai rien ? Oh, si, j'ai de l'argent à ne savoir qu'en faire. Et c'est tout ce dont j'ai besoin. Le jour où je serais posé, ça sera dans une tombe, mais … Ça n'arrivera pas de si tôt. Oh, et pitié, si je n'étais vraiment rien, tu ne t'acharnerais pas à t'énerver de la sorte contre moi, alors s'il te plaît, soit une gentille petite vampirette, arrête de te mentir à toi-même en voulant me rabaisser. Je suis un enfoiré de bien trop grande envergure pour toi ma belle. »

Une nouvelle bouffée de tabac plus tard, Wyatt avait toujours son air suffisant en regardant Mina.

« Par contre si ça peut te rassurer, tu es sans doute la chose la moins étrange que j'ai vu depuis mon arrivée dans la région. »

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Lun 30 Mai - 15:46



What the hell are you doing here ?


Le voir impassible face à mes mouvements me vexa. C’est aussi une raison pour laquelle je ne supporte pas les vampires, les vieux vampires, les plus forts, plus vieux, plus confiant que moi. Je suis, à leurs yeux, ce que représentent les jeunes vampires pour moi. Rien. J’avais fait mal, j’avais fait quelque chose et pourtant… Rien. Wyatt, avant, m’intéressait par son caractère, sa droiture, son flegme, par sa personnalité. Aujourd’hui, c’était horripilant. S’il n’était pas dans l’extrême, surtout après ce que je venais d’entendre, ça serait un homme parfait. Je le vois comme tel sans doute parce que je ne suis pas, moi-même, enclin à la douceur, même si… Non, ne pas repensez à lui. Pas lui. « Une parmi tant d’autre ». J’étais un contrat… Pas une amie, à peine le terme d’une connaissance. Il aurait pu me faire mal, mais pourtant, entendre que je n’étais qu’une parmi un grand nombre ne me fit que sourire. Ça ne me touchait pas, j’étais plus forte que ça. Certes, lorsque je donne de l’attention, pas ma confiance, mais mon attention à quelqu’un, je ne supporte pas la trahison, mais il est tellement rare de me toucher. Et sans doute pas quelqu’un comme ça. Il est quelqu’un qui a une certaine présence, c’est un fait, mais pas dans ma vie, pas dans mon cœur. Jamais il n’arrivera à m’ébranler. Ce qui continue de m’énerver c’est son sourire dédaigneux et tellement supérieur.
- Tu en sais plus ? Mais tu ne sais rien ! Je vis ma vie. J’ai l’éternité pour changer d’endroit. J’ai fait ça en 300 ans. Que sais-tu de la vie, la vraie ? Tu n’as personne, aucune attache. Je profite de la mienne. Car j’ai toute ma vie, pour continuer d’apprendre. Tu ne sais que la surface, je connais tout le reste.
J’éclatais de rire en l’écoutant. Faible ? Parce que j’ai décidais de vivre autrement que lui ? Il ne sait pas ce que je suis, il ne sait pas ce que j’ai fait avant qu’on ne se rencontre, la première fois, et ce que j’ai fais depuis. Je n’ai pas d’attache, pas plus que lui, je pars quand je veux, mais je domine.
- Tu as de l’argent ? Et donc ? Qu’est-ce que tu en fais ? J’ai des maisons, partout où je veux. J’ai voyagé, j’ai connu, j’ai profité. Oui j’ai mon entreprise, mais regarde où elle m’amène : Partout ! Je suis ici pour quoi 3/4 mois ? Et après, je partirais, comme j’ai toujours fait. Tu me juge, tu me critiques, mais je fais la même chose.
Plus je parlais, plus j’avais ce sourire satisfait sur les lèvres. Nous ne fonctionnons pas de la même façon, et il refuse de comprendre ma façon de voir. Pourtant, je suis satisfaite de ce que je fais. Je me pose, lorsque j’ai envie de me poser, je pars, quand je veux, je n’ai personne qui m’attends, personne à aimer… Je ne montre rien de ce combat qui se joue en moi. Je suis forte. Je ne montrerais rien à cet chose en face de moi. Sa dernière phrase me fit tiquer. Je m’approchais de lui, aguicheuse, sensuelle. Je posais mon doigt sur son torse avec une lumière dans le regard. Je m’approchais, encore, pour lui susurrer quelques paroles.
- Tu es une brute. Tu n’as pas évolué. Oh oui, chéri, tu es un enfoiré. Mais tu ne m’es pas supérieur. Je suis pire, parce que j’use de ma personne, de mon cerveau. Tu n’uses que tes muscles, tu ne connais rien à la finesse. Tu… me…déçois.
Un léger baiser à la commissure des lèvres et je me recule, un beau sourire, lui tournant le dos. Etrangement, même si je sais qu’il pourrait me tuer, je n’en ai pas peur. Peur de la mort, peur de lui ? Aucunement. Néanmoins, je lui aurais bien fait avaler sa cigarette de force. Qu’il brule de l’intérieur, qu’il meurt devant moi et j’aurais encore gagné. Parce que je gagne toujours. Je suis la chose la moins étrange ? Venant d’un être comme lui, je ne sais pas si ça veut dire quelque chose. Il est le plus étrange et son cercle de personne doit être d’autant plus restreint.
- Ah ? Dis-moi tout ! Qu’est-ce que le grand Wyatt trouve de bizarre ? Qui d’autres juge-t-il encore ?


fiche codée par rawr

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Mar 21 Juin - 20:35

What the Hell are you doing here ?
Wyatt Korbin &
Mina Harker


Un sourire amusé, presque moqueur, était fixé sur le visage de Wyatt.

« Tu es une brute. Tu n’as pas évolué. Oh oui, chéri, tu es un enfoiré. Mais tu ne m’es pas supérieur. Je suis pire, parce que j’use de ma personne, de mon cerveau. Tu n’uses que tes muscles, tu ne connais rien à la finesse. Tu… me…déçois. »

Incapable de se retenir, Wyatt laissa un rire lui échapper. Un rire aussi amusé que moqueur.

« J'avais oublié ton sens de l'humour ma chère Mina. Je n'ai aucune finesse ? C'est sûr que je n'y suis allé que comme une brute avec toi … Je ne me suis pas du tout infiltré dans ton cerveau pour obtenir ta confiance, non … Je n'ai eu aucune finesse ! Quelle idée voyons ! Si je n'avais eu aucune finesse quand je t'avais pour cible, tu m'aurais tout de suite repéré, au lieu de ça, tu découvres, 86 ans plus tard, que tu n'as été qu'un contrat pour moi. Chose que tu n'avais encore jamais été capable de deviner ou de comprendre. Alors si je sais pas faire dans la finesse … Toi t'es carrément la plus bouchée des créatures de cette putain de Terre. »

Un sale sourire en coin d'enfoiré s'afficha alors sur le visage de Wyatt. On pouvait clairement lire ''échec et mat'' dans ses yeux. Il venait de poser l'argument parfait pour clouer le bec de Mina, et ça l'amusait.

« Ah ? Dis-moi tout ! Qu’est-ce que le grand Wyatt trouve de bizarre ? Qui d’autres juge-t-il encore ?  »

« Oh je ne sais pas, des sorciers ayant besoin de sang de vampires, des loups-garous en romance macabre avec des vampirettes, des vampires plus anciens tellement faciles à manipuler qu'ils ne le devinent jamais par eux-même … Le choix est facile à faire ! Enfin. J'ai plus important à faire que de continuer à te faire comprendre à quel point ta rage envers moi est futile. Quoi que tu veuilles me reprocher, je peux le retourner contre toi ou te montrer que ça ne signifie rien. Et tu le sais. Ne cherche pas, je suis juste meilleur que toi, et avec toute l'amertume que t'as pour moi … Ça t'enrages. Et moi ça m'amuses. Arrête de te faire du mal. »

Il repassa une main dans une poche, tenant toujours sa cigarette de l'autre, et tourna les talons, prêt à partir.

« Je te laisse à ta petite vie posée et emmerdante à souhait. J'ai des cibles à traquer, et c'est tellement plus amusant … Quitte à être éternel, autant prendre des risques, tu ne crois pas ? Allez, qui sait, on se reverra peut-être un jour. »

Avalant une nouvelle bouffée de sa cigarette, il commença à repartir, restant à l’affût tout de même, se doutant que Mina pourrait lui foncer dessus dans le dos.

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   Lun 4 Juil - 12:10



What the hell are you doing here ?


Je ne peux pas dire qu’il a tort. Au contraire. Il n’a pas ma finesse, la finesse d’une femme, mais il a réussi à se faire une place dans ma vie sans que je ne voie la supercherie. Il a touché ma fierté et je me retiens de ne pas le détruire. Je sais que s’il y a combat, contre lui, je suis mal placée pour avoir la victoire facile. Je ne veux pas mourir, pas par lui. Par cet être vaniteux et orgueilleux. Je retiens ma respiration en me crispant. Horripilant. Comment j’avais fait pour l’apprécier à une époque ? Sans doute parce que je ne savais pas que je n’étais rien, que je n’étais qu’un numéro, qu’une suite. Que pouvais-je rajouter ? Je savais que je venais de perdre cette bataille, mais certainement pas la guerre. Il devait savoir qu’il en fallait plus pour me détruire ! Soudain, me vient une question à laquelle j’aurais du penser plus tôt.
- Qui ? Qui t’as engagée pour user autant de bassesse ?
Je connaissais le tempérament de Wyatt, s’il avait dû me tuer, il l’aurait fait. Mais alors ? Soudain, dans ma tête, un éclair vient, comme un miracle. Je tente de garder une certaine contenance, j’attends sa réponse en espérant la connaitre, en espérant ne pas me tromper, en espérant que ce Wyatt, que ce misérable insecte me réponde un prénom. « Nicolae ». J’aimerais qu’il me dise que c’est lui, que c’est mon créateur, mon amour, celui pour qui j’ai donné ma vie et qui m’a abandonné. Si ça s’avère que c’est lui, cela veut dire qu’il est en vie, qu’il pense encore à moi. Alors pourquoi n’est-il pas là près de moi ? Pourquoi sa tendresse et son amour ne sont pas là ? Pourquoi m’avait abandonné 300 ans plus tôt. Non, ça n’est pas possible, ça ne peut pas être lui, ça n’est pas logique.
Je le regarde, du mois, j’écoute son récit et je tique. Des sorciers qui ont besoin de sang de vampires ? Tellement intéressant et pourtant aberrant. Encore un qui veut faire des expériences contre ma race ?
- Qui est ce sorcier ? Quel est cet énergumène ?
J’ai besoin de savoir et passer mes nerfs sur une loque pareil. Pourtant, je ne peux m’empêcher de sourire. Un loup et une vampire ? Ça me donne un air de déjà vu, même si, dans mon cas, les sentiments ne sont pas de mises. Manipuler des anciens vampires ? Je ne peux pas dire qu’il ne pourrait y arriver, rien qu’à regarder avec mon cas. Je lui en veux, de m’avoir ainsi menti et je m’en veux d’être aussi faible. Il a pourtant tort, je pourrais lui reprocher des faits fondés, mais à quoi bon perdre mon temps avec quelqu’un qui n’écoute que peu et qui est tellement sur d’avoir raison ? Ca me rappelle étrangement quelqu’un. Sans doute est-ce pour ça que je l’ai apprécié. Parce qu’il était comme moi et pourtant, je sais que je ne me ferais pas confiance, alors pourquoi faire confiance à quelqu’un qui me ressemble ?
Il commence à partir après avoir fini un énième laïus. Il dénigre ma vie et ça ne peut m’empêcher de sourire. Ma vie me convient parfaitement et il est stupide de penser que la sienne est parfaite. Néanmoins, à quoi bon repartir dans un débat stérile ?
- Tu parles de cibles. Mais quand est-il de ta femme ? La rage t’anime encore ? Tu es seul depuis qu’elle est partie. Tu seras toujours seul. Tu dénigres ma vie, mais j’arrive à vivre et non survivre comme toi. Je ne suis pas seule et tu es un crétin si tu penses que ça ne manques pas, que l’on en a pas besoin.
Je m’approche de lui et l’oblige à me faire face.
- Tu uses de cette rage pour anéantir les autres, mais tu t’anéantis toi-même. Tu m’as eu. Bravo. J’ai été aveugle et tu sais pourquoi ? Parce que ça m’arrive de laisser des personnes entrer dans ma vie. Ce que tu es incapable de faire. Tu me déçois et tu m’attristes. Rentres chez… non, tu n’as rien à toi… Vas t’amuser. Un jour tu te lasseras et tu verras que tu n’as vraiment rien. L’argent ne fait pas tout, tu le verras un jour Wyatt.
Je lui adresse un sourire mesquin et m’écarte. Je sais que je n’ai pas tort et dans mon regard, il peut voir que je jubile. Il ne peut rien contre moi, pas si près de chez moi. Il ne peut plus rien me faire.


fiche codée par rawr

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker   

Revenir en haut Aller en bas
 
"What the Hell are you doing here ?" - Wyatt Korbin & Mina Harker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Women Of Hell [Vs The Predators Vs Wyatt Brothers]
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: Mystic Falls - Willow Creek :: La Forêt-