AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you... [PV Klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you... [PV Klaus]   Lun 18 Avr - 23:18

“ Klaus & Caroline ♦ Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you.. „
Vous connaissez peut être ce sentiment unique et épuisant qui vous submerge lorsque la tristesse vous envahit à vous poignarder de plein fouet. Celle-ci apparaît lorsque vous perdre un être cher à votre cœur. Caroline venait de perdre sa mère, la femme qui lui avait donné la vie, cette même femme qui avait toujours cru en elle avait disparu à cause d'une satané maladie... Personne ne méritait de perdre quelqu'un ainsi ! Et surtout pas Caroline. La demoiselle avait tout essayé jusqu'à lui donner de son sang mais celà n'avait pas fonctionner comme elle espérait. La blondinette était envahie par la culpabilité de n'avoir rien pu faire pour la sauver. La seule et unique personne de sa famille encore vivante était morte. Voila que Caroline n'avait plus aucun parent tout comme sa meilleure amie Elena, qui les avait perdu bien jeune. Personne ne pourrait remplacer une mère. C'était tout bonnement impossible ! Et malheureusement, quand on est un vampire - nos émotions sont amplifiés ce qui fait que pour la belle jeune demoiselle a tout simplement décidé d'arrêter de ressentir la moindre émotion. Du coup, on peut dire que Caroline a quelque peu changé ces derniers jours... devant beaucoup plus égoiste que d'habitude. Et bien sûr, celle-ci avait fait en sorte que ses amis arrêtent de la harceler par téléphone pour lui demander sans arrêt si tout allait bien en l'éteignant tout simplement avant de le mettre dans la première poubelle qu'elle trouvait. Rien que de voir dessiner sur leurs visages, cette pitié malfaisante, cela lui donnait la nausée. Pourquoi se sentaient-ils obliger de la harceler ? Ce n'était pas pour son bien en tout cas.

Une chose est sûre c'est que personne n'avait remarqué qu'elle avait été son humanité pour le moment ce qui ne pouvait qu'être un avantage pour la demoiselle qui comptait bien en profiter ce soir lors d'une soirée étudiante qui était organisé par l'université pour accueillir les nouveaux et vu qu'elle faisait parti du comité autant les accueillir comme il se devait. Ce serait la parfaite occasion pour se nourrir librement sans que personne ne la surprenne accidentellement. Son premier objectif était de ne pas risquer de se faire prendre sur le fait. Se préparant de manière à ce que ce soit elle qui soit la plus belle ce soir, il faut dire que Caroline a toujours aimé qu'on lui prête attention partout où elle se trouvait. Mais ce soir, elle comptait bien faire son spectacle. Arrivant à la soirée, elle n'oubliait pas de régler quelques détails pour que la soirée soit parfaite avant d'aller faire le tour des lieux. L'ambiance festive y régnait déjà au plus grand plaisir de la blondinette qui ne perdit pas un seul instant, allant pendre quelques verres avec un groupe d'étudiants avant d'aller danser au milieu de la foule déchainée. Plus elle dansait, plus elle entendait les différents battements de coeurs, de différents personnes s'affolaient au son de la musique qui se situaient près d'elle. Observant les alentours, elle vit un jeune homme tout à fait à son gout qui pourrait être la cible parfaite. Avançant  vers lui d'une démarche assurée et séductrice, la belle était persuadée que c'était gagné d'avance. Qui pourrait bien l'empêcher de s'amuser un peu ?! Et elle n'avait cependant pas tord jusqu'à ce qu'elle amène cet humain dans un coin reculé de la fête, dehors, près du parking de l'université, sous un arbre. Elle allait pouvoir être tranquille ici. Le contraignant à ne pas broncher, elle le poussait contre l'arbre avant d'approcher son visage de son cou où elle imaginait déjà y planter ses dents. Sentant la frénésie du moment l'envahir, elle plantait ses dents dans sa gorge, appréciant le délicieux moment qui s'offrait à elle, ne se préoccupant pas si sa victime était sur le point de mourir ou non...


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Chris Durden
La Résistance

avatar


× Dollars : 204
× Inventaire : T-Shirt, jean
× Humeur : Neutre
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1268

MessageSujet: Re: Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you... [PV Klaus]   Mer 25 Mai - 14:09


Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you...

 Cette conversation lui avait réservé plusieurs surprises. Klaus quitta le Mystic Grill où il y avait rencontré un certain Lorenzo. D'ordinaire, l'Originel n'avait pas tendance à discuter avec tous les vampires du coin, ce qui était probablement dû au fait qu'il avait un naturel manque d'intérêt pour les personnes qui ne lui étaient d'aucune utilité. Mais c'était différent. Ce qui l'avait fait quitter sa table pour se diriger vers celle du vampire à l'accent étranger, c'était l'appel téléphonique que celui-ci était en train de passer, à une personne que l'hybride connaissait bien : Caroline Forbes.

Depuis qu'il l'avait rencontrée il y a de ça un moment, il avait toujours entretenu certains sentiments à l'égard de la belle blonde. Elle ne le laissait pas indifférent, et il avait, à plusieurs reprises tenté de lui exprimer ce qu'il ressentait. Malheureusement, la jeune vampire avait par le passé utilisé ces sentiments contre lui, ce qui avait fini par le faire s'éloigner d'elle, aidé par la menace des sorcières en approche à cette époque. Maintenant qu'il commençait à y voir plus clair et à reprendre le dessus sur ces tueuses maîtresses d'une armée de monstres ni humains, ni vampires, sa vie se compliquait tout de même. Il allait bientôt être père, la femme sur laquelle il avait développé un certain intérêt avait quitté la ville pour retourner dans son pays natal, certains de ses hybrides avaient eux aussi disparus de la circulation, probablement morts, et voilà que la belle blonde venait de refaire son apparition. Rien ne le forçait à la rejoindre, à se mêler de toute cette histoire d'humanité éteinte dont il avait ouïe l'existence en parlant avec Lorenzo, mais il avait décidé de le faire, sans comprendre réellement ce que cela pourrait lui apporter. Il ressentait tout de même une sorte de curiosité qui ne demandait qu'à être comblée. Klaus avait du mal à imaginer Caroline éteindre son humanité, elle qui avait toujours été forte, en toute circonstance. Il n'avait pas eu vent du drame qui avait frappé la vie de la vampirette.

Lorsqu'il eut suffisamment d'informations quant à la localisation de la jeune femme, l'hybride Originel monta dans son véhicule et prit la route en direction de l'université Whitmore. Une surprise l'attendait sur le parking où il s'apprêtait à garer sa voiture. Il s'avança lentement en direction de la longue chevelure blonde qui se dessinait dans l'ombre de la nuit. La musique de la fête se déroulant entre les murs de l'université résonnait et était audible depuis l'extérieur du bâtiment. Toutefois, Caroline semblait bien plus s'amuser avec le sang de sa proie dans la gorge. Il n'était qu'à une trentaine de centimètres de la belle jeune femme quand il vit les yeux de l'homme au cou troué perdre de leur éclat. Sentant la vie quitter le corps du festin de la vampire, il prit la décision de séparer lentement Caroline de son repas, sans la brusquer, un vampire sans émotion contrarié peut s'avérer être une véritable plaie. Il se moquait bien de la vie de cet homme, mais se doutait que la demoiselle, elle, s'en voudrait pendant bien longtemps si elle venait à tuer un innocent. Il mordit dans son avant-bras et déversa son sang dans la gorge de l'étudiant. Il lui effaça la mémoire et le renvoya à l'intérieur.

Klaus se décida enfin à se tourner vers Caroline, prêt à recevoir -ou non- les foudres de celle-ci. Il gardait son légendaire sourire aux lèvres, presque amusé de la situation tant elle était invraisemblable.

- Hello, sweetheart.

(c) BLACK.PINEAPPLE

________________________________



So you can throw to the wolves, tomorrow I will come back, leader of the whole pack, beat me black and blue, every wound will shape me, every scar will build my throne.

À force de pousser mémé dans les orties, elle finit par te balancer sa soupe bouillante dans le caleçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://always-and-forever.forumactif.org

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you... [PV Klaus]   Jeu 26 Mai - 21:37

“ Klaus & Caroline ♦ Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you.. „
Eteindre son humanité était quelque chose de très facile surtout quand l’appel du sang humain vous appelait comme une douce mélodie et à la fois hypnotisante qui ne pouvait que vous laissez emporter par la frénésie du moment, entrant dans un tourbillon d’émotions quelque peu hors du commun. Caroline se sentait à la fois euphorique mais avec cette étrange sentiment que tous ces actes du présent serait à jamais graver dans sa mémoire. Mais franchement se préoccupait-elle de son état mental à cet instant ?  Non pas du tout. L’avantage de ne plus ressentir de la pitié face à cet humain était libérateur. Bien avant la perte de sa mère, Caroline n’aurait jamais pensé commettre un acte comme celui-ci. Etre sur le point de tuer quelqu’un juste parce qu’on est un vampire et que l’on n’a besoin de se nourrir proprement à la source ne signifiait pas qu’on était obligé de tuer cette même personne mais pour Caroline plus rien n’importait excepté si quelqu’un pouvait ramener sa mère à la vie. La blondinette s’en voulait de n’avoir rien pu faire pour sauver sa pauvre mère de la peine qu’elle avait enduré durant ces derniers mois. Et le pire, c’est que sa mère était morte avant même qu’elle n’est pu lui dire au revoir. La demoiselle n’avait pas pu faire proprement son deuil et à chaque fois qu’elle fermait les yeux, elle était hantée par son propre double qui lui répétait que tout était de sa faute. Et franchement, elle ne pouvait dire le contraire. Sa mère devait bien la détester…

Caroline avait fait en sorte que personne ne se doute qu’elle avait éteinte son humanité et pourtant, elle se doutait bien que ses amis viendraient immédiatement la chercher dès qu’ils apprendraient la nouvelle… Toujours en train de jouer les héros. Mais cette fois-ci, Caroline ne souhaitait pas être sauver. Elle voulait agir comme un véritable vampire, ne se préoccupait d’aucunes conséquences, de profiter pleinement de son immortalité sans passer par la case émotions. Après tout, tous ces émotions cachaient tout ce qui pouvait être amusant. Voyez-vous, prendre son temps à choisir sa victime avait été la première idée de Caroline avant de penser qu’elle pourrait tout aussi bien tuer toutes ces personnes sans qu’ils puissent s’en sortir vivants. Mais finalement, choisir ces victimes était très agréable. C’était comme choisir une nouvelle tenue pour être la plus belle à la soirée. Aussi, son dévolu se trouvait être un charmant jeune homme au parfum tout à la fait savoureux. Et elle était persuadée que son sang l’était encore plus. Dansant avec lui quelques minutes avant de l’amener dans un endroit plus tranquille, à l’ombre d’un arbre, Caroline ne perdu plus de temps à bavarder alors qu’elle ne rêvait que d’une chose. Son sang. Le poussant sans ménagement contre le tronc, elle plantait ses dents dans sa nuque, goûtant au liquide tant désiré. Aspirant sa vie de plus en plus, la jolie blonde ne se préoccupait des battements de cœur de celui-ci qui devenait de plus en plus irréguliers.

Cependant son instant de frénésie et de plaisir total s’emportait bien vite laissant place à la frustration du moment. Quelqu’un venait de la pousser de sa proie sans son approbation. Et cette personne n’était autre que Klaus Mikaelson. Le fameux hybride dont elle n’avait plus eu de nouvelles depuis quelque temps… Cela dit ce qui la surprit encore plus fut que Klaus était en train de sauver cet étudiant. Non mais c’était le monde à l’envers ? Pour qui se prenait-il de l’interrompre ainsi ? Et en plus, il osait lui lancer ce sourire amusé qui ne pouvait que l’irriter encore plus. Fronçant les sourcils, elle avait décidé de la jouer plus hypocrite que colérique.
« Tiens, tiens… le plus effrayant des méchants Klaus Mikaelson nous offre sa présence » disait-elle avant de poursuivre vivement : « Ne me dis pas que tu as décidé de t’installer dans le coin ?! » finissait-elle par lui dire avant de croiser les bras sur sa poitrine. Voila que Klaus l’avait empêché d’étancher sa soif de sang et cela ne pouvait que la rendre plus grognon. « J’arrive pas à croire que tu es sauvé cet étudiant… As-tu de l’affection pour les humains maintenant ? Finalement, tu t’es ramolli Klaus. » répliquait-elle avant de lever les yeux au ciel, du genre qu’elle se fichait pas mal de ce qu’il pouvait répondre.


©clever love.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you... [PV Klaus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Switch off these feelings can be hard when you have the right person just in front of you... [PV Klaus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Switch [Libre]
» Switch-kun
» Switch People [Inactif]
» Rappeler son Pokemon / Switch
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: Around The World :: Université, Whitmore-