AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Who says frienship is so easy ? - Rebekah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mer 16 Mar - 16:46



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

La soif me tiraille, l’envie d’en finir avec la vie, mais tout sauf la mienne. L’envie de jouer, d’entendre crier, d’entendre la supplication dans la voix, la voir dans le regard.
J’avais invité cet inconnu chez moi, je l’avais épargné et son histoire m’avait touché. Il ne fallait pas ! Je ne voulais pas que l’on me touche, que l’on touche les restant de mon cœur, je ne voulais pas souffrir de la perte d’un être, encore quelqu’un qui partirait… Qui me laisserait. Non ! Il fallait que je redevienne la froide et terrible Mina. Pas la faible qui laisse des personnes entrer dans sa vie. Je voulais rester seule, je ne voulais pas d’amis, je ne voulais pas de compagnie. J’avais comme compagne l’ennui, la rage, la tristesse aussi, c’était déjà bien assez. Vivre avec mes pensées et se souvenir à mon doigt, me faisaient déjà assez mal ! Pourtant, que je le veuille ou non, la rencontre avec ce sorcier m’avait quelques peu chamboulé et l’idée de rentrée chez moi m’était presque devenue insupportable. Je prenais contact avec John pour savoir si ce Rylynn n’avait pas de soucis, s’il n’avait besoin de rien et je demandais à mon cher valet si, lorsque je voulais rentrer, si cet inconnu était là. Depuis son arrivée, je ne l’avais presque plus revu et je dois dire que ça m’allait.
J’avais besoin de me changer les idées, de me vider la tête et je ne trouvais rien de mieux que de finir en face de cette fontaine. Combien de temps avais-je marché ? Combien de kilomètre avais-je parcouru ? Aucune idée.


 

Un long soupire passa mes lèvres et je m’assis sur le rebord de cet édifice où le léger clapotis de l’eau me fit un bien fou, quelque chose de reposant.
J’enlevais mon alliance et la posa dans le creux de ma main et mon regard se fixa. Jonathan… Même si je lui en voulais de m’avoir pris Nicolae, j’avais tué mon mari, j’avais tué l’homme qui m’avait épaulé toute ma vie et même si le souvenir de ce massacre me faisait sourire, je m’en voulais. Nicolae, mon tendre amour, mon créateur et maitre. Après toutes ces années, tous ces massacres, tous ces meurtres, ces pleures, ces cris, j’essayais d’être fidèle à son souvenir. Du moins, au souvenir que je me faisais de lui en tant que vampire, pas en tant qu’être aimé et mort.
Un bruit me tira de ma torpeur, il était déjà bien tard et le soleil allait se lever. Les humains aussi, allaient se lever. Un coureur passa non loin et son odeur était tellement alléchante que je m’élançais à sa poursuite, laissant tombé mon alliance au sol. Usant de cette vitesse qui fait de moi un être merveilleux, je me retrouvais devant lui et avant qu’il ne dise mots, qu’il ne cri, je plantais mes crocs dans sa nuque. Mes dents déchirèrent sa peau et un cri trahi sa stupeur et sa douleur. Excellent. Il ne me fallut que quelques minutes pour le vider entièrement de son sang. Il était fort et athlétique, son sang était bon. Très bon. Alors que je laissais tomber le cadavre à mes pieds, un cri arriva de derrière moi. Un autre humain. Je me retournais, lentement et fit face à cette humaine. Elle portait un uniforme de l’hôpital. Allait-elle travailler ? Rentrait-elle chez elle ? A vrai dire, je m’en moquais éperdument. J’éclatais de rire, un rire froid et terrible pour ses douces oreilles. Elle était comme figée, elle ne bougeait plus, elle tremblait tellement.
- Ne me faites pas de mal… Je… Je vais hurler.
Bégaya-t-elle à mon attention. Mon rire continua de plus belle. Comme si elle me faisait peur, comme si elle pouvait faire quelque chose contre moi. Il est vrai que son cri pourrait rameuter des humains, des loups et autres personnes que je ne désirais pas voir. Une autre odeur m’interpella, un semblable. Un vampire. « On ne peut jamais être seule ici… » Pensais-je. Je n’eus pas le temps de réagir que cette humaine chétive allait rejoindre son acolyte que je venais de tuer.

© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Jeu 24 Mar - 16:38


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



Cela faisait très peu de temps que la jeune femme blonde était retour à Mystic Falls, sa ville natale, elle ne pouvait pas vivre ailleurs mais, pourtant elle y était belle et bien partit pendant un certain temps. Ça lui avait fait du bien de quitter la ville pendant un peu moment, elle avait besoin de respirer loin de sa famille et de tout le reste. Pas que sa famille sois la chose qui lui gêne le plus, loin de là elle adore sa famille et, rêve que d'une seule chose : qu'elle soit réuni de nouveau. Il y avait eu tellement de discute et, surtout de pieu dans le cœur généralement de la part de Niklaus mais, bon elle ne pouvait pas lui en vouloir toute sa vie surtout qu'elle avait l'éternité devant elle. Rebekah était très proche de ses frères, en particulier de Klaus et d'Elijah, ils étaient toujours resté soudé tous les 3, pour toujours et a jamais, s'étaient-ils dit autrefois. 

La jeune femme se leva tôt pour prendre sa douche, elle enfila un jean avec un tee-shirt et une petite veste assortie. Quand celle-ci fût prête, la jolie blonde descendit les escaliers du Manoir Mikaelson, et plus elle descendait, plus il y avait de cadavre. Probablement son frère, Klaus qu'avait trop fait la fête la veille. La vampire Originel commençait déjà à être en colère contre son frère, cette dernière alla dans la cuisine pour s'expliquer avec son grand frère. Oh t'a foutu quoi hier soir ?Commença-t-elle par demander à son frère. Elles ont foutu le bordel dans le salon, elles ont sali le sol. Ta intérêt à me nettoyer ça avant que je ne rentre. Fini-t-elle par dire avant de claquer la porte d'entrée en sortant dehors. 

La jeune femme se dirigea vers la forêt, ayant vu les filles au sol, maintenant la jolie blonde avait un petit creux. En arrivant dans la forêt, la vampire remarqua un campeur qui se trouvait là, à faire du feu. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jolie blonde puis, tout à coup elle fit un bon vers lui. Rebekah plaqua le jeune homme contre un arbre de la forêt. La jeune femme sorti ses crocs, ses yeux deviennent rouges puis, elle enfonça donc ses crocs dans le cou du campeur. En enlevant ses crocs, la jeune femme remarqua qu'elle en voulait encore plus alors elle n'hésite pas à les enfoncer de nouveau dans son cou. Le jeune homme n'était pas encore mort, elle voulait simplement se nourrir pour le moment. Puis, finalement sans remord la jeune femme se nourrit à nouveau de lui jusqu'à la mort. Quand le cadavre tomba au sol, la jeune femme attendit des bruits, une voix en train de parler pas très loin d'elle. Cette voix demandé à pas qu'on lui fasse de mal, qu'elle allait crier. Rebekah décida donc de s'y approcher et y vois une jeune femme en train de se faire torturer comme le faisait la blonde quelques minutes plus tôt. La blonde regarda la tueuse avec d'ouvrir la bouche.

- On a eu la même idée apparemment. Lui dit-elle suivit d'un sourire faisant référence à l'idée de se nourrir d'être humain. Avec l'odeur du sang, les yeux de Rebekah deviennent rouge.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Dim 3 Avr - 19:20



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

Je n’avais pas envie que quelqu’un d’autre vienne se mettre de ma partie, mais pourtant je n’avais pas le choix. Elle, parce que c’était une femme, blonde, qui venait de s’inviter. La jeune humaine nous regarder, et lorsqu’elle entendit la blonde me parler, son cœur s’accéléra encore plus. Les yeux de blondie lui fit peur, tandis que moi j’osciller entre agacement et amusement. De manière générale, j’aurais pu et j’aurais tué d’abord l’humaine, pour ne pas inquiéter l’autre vampire, et après, je me serais attaquer à ce vampire, je lui aurais arraché la tête et je serais partie, l’air de rien. Je serais rentré chez moi et j’aurais retrouvé l’invité qui est actuellement chez moi et j’aurais essayé de lui soutirer de l’aide avec ses pouvoirs, ou quelque chose du genre. Mais ce soir, je n’étais pas de ce genre-là, je voulais m’amuser. Cette humaine était terrifié et je voulais pousser le vice un peu plus loin. Usant de ma vitesse vampirique, je me retrouvais derrière l’humaine en la saisissant par les cheveux et regarder la blonde en lui rendant le même regard affamé.
- Visiblement, oui.
 

Je fis avancer la donzelle d’un pas vers mon homologue vampire, tout en souriant.
- On fait comment, ça ? On joue à pierre, feuille, ciseaux ?
J’éclatais d’un petit rire et resserra l’étreinte sur les cheveux ce qui fit crier légèrement l’humaine. Je la fis se mettre à genoux et ma main libre lui griffa la nuque assez fort pour que le sang coule. Mon doigt glissa sur la plaie et je portais à mes lèvres, le sang que je récoltais, je le portais à mes lèvres.
- Elle est délicieuse, tu en veux ?

L’humaine tremblait entre mes doigts et sa peur me délectait. Je regardais la vampire en face de moi pour savoir ce qu’elle comptait faire, si comme moi, elle voulait jouer ou si elle comptait tuer les deux et faire ainsi un combo.

© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mar 5 Avr - 19:37


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



La jeune femme décida de se rendre dans la forêt aujourd'hui, cette dernière avait été énervé dès le matin par son charmant frère, Klaus qui avait massacrer des pauvres filles dans le Manoir des Mikaelson, Rebekah avait donc besoin de se nourrir elle aussi à son tour, comme elle avait l'habitude de le faire. En arrivant dans la forêt, la jeune femme commence donc par se nourrir d'un campeur qui se trouvait là, pas de chance pour lui d'être tombé sur Rebekah, il était là au mauvais endroit, au mauvais moment. Elle se nourrit donc de lui jusqu'à ce qu'il s'écroule au sol, jusqu'à ce qu'il meurt. Puis, la jeune femme entendit une voix qui suppliée pour qu'on ne lui fasse pas de mal. La blonde décida donc de s'approcher de cette voix sans hésiter, en arrivant elle remarqua une autre vampire qui avait les mêmes passe-temps apparemment, ce que Rebekah fit remarquer tout de suite.
- Excellente idée, j'adore les jeux de hasard. Lui dit la jeune femme blonde suivit d'un sourire malicieux. La vampire proposa donc à la blonde si elle voulait se nourrir de la jeune femme qu'elle était en train de torturer depuis tout à l'heure. S'était une proposition qui ne pouvait pas se refuser bien évidemment.
- Avec plaisir. Lui dit Rebekah lui suivit d'un sourire avant de s'approcher de leur victime pour goutter à son sang si chaud. La blonde posa ses mains sur le cou de la jeune femme, et y met du sang pleins ses mains qu'elle amène donc par la suite jusqu'à sa bouche.
- Au fait, je me suis même pas présentée. Je suis Rebekah... Rebekah Mikaelson. Lui dit la jeune femme blonde, en attendant que l'autre vampire se présente à son tour, Rebekah se nourrit de nouveau du sang de la jeune femme qui était à moitié au sol.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Ven 15 Avr - 12:15



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

C'était assez amusant de s'amuser de cette manière. Au dépend d'une vie humaine, mais pour nous, ça n'est pas vraiment quelque chose que l'on peut regretter. Des humains, il y en a à la pelle, alors tuer pour nous, n'est rien. Nous n'exterminons pas la race après tout. L'idée de s'amuser avec une autre vampire n'était pas quelque chose que je pouvais comprendre. Ca n'était pas dans mes habitudes, mais les habitudes, comme les règles, sont faites pour changées, non ? Avec l'immortalité, nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir des habitudes. Sinon, à quoi bon vivre "pour toujours", si nous ne vivons pas ? Elle aimait mon idée, c'était parfait. La jeune humaine, aux prises de deux vampires, n'était pas rassuré et elle avait raison. Elle avait arrêté de parler et de se débattre. Presque résignée à une mort certaine. Elle n'était plus amusante. Je vis la vampire se rapprocher de nous, s'amuser avec le sang sur ses doigts, le manger, en profiter. L'humaine pleurer et moi, je ne m'attendais pas à entendre ça. Elle se présenta et il ne me fallut que quelques secondes pour avoir un sentiment proche de la peur. Mikaelson. Ce nom n'était inconnu de personne, même pour une solitaire comme moi. Il fallait connaitre ses racines et cette femme, en faisait parti.

Je me redressais et resserrer mon étreinte sur l'humaine. Pour moi, le jeu était fini. Comment je pouvais jouer avec une femme qui pouvait me détruire d'un seul mouvement ? Elle était certes moins connu pour ses méfaits que ses deux frères, mais elle était terrible. Il fallait que je dise quelque chose, que je fasse quelque chose. Il ne fallait pas que je me la mette à dos. Je suis sûre qu'elle sait ce que fait son nom lorsqu'on l'entend. Une crainte que la famille Originel, pour quelque chose que l'on dit, que l'on fait, dont on a pas conscience, puisse nous détruire sans que nous puissions réagir. Il y eu quelques secondes de silence avant que je me nourrisse de l'humaine. Un peu de sang pour me faire du bien, pour me donner le temps de donner le change. Peur ? Oui, d'une certaine manière. Terrifier ? Non. Dans le meilleur des cas, la mort est plus douce que la vie que je mène. Après mettre nourrit, j'ai avancer l'humaine vers Rebekah avec un léger sourire
- Je m’appelle Mina. Enchanté.
Je m'étais fais un monde de cette femme, mais elle n'avait rien de terrible, du moins, elle me faisait pas si peur qu'on avait pu me faire comprendre. C'était une vampire, la première femme, mais une vampire qui avait faim.

© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mar 19 Avr - 2:53


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



La jeune femme blonde se nourrissait de la jeune femme qui était à ses pieds, elle prenait un malin plaisir à prendre son sang. De toute façon l'innocence devait bien se douter que s'était fini pour elle, que les deux jeunes femmes vampire allait la tuer. L'humaine avait le sang chaud, ce que Rebekah appréciait beaucoup comme l'autre femme vampire, je suppose. La vampire brune proposa donc à la vampire Originel de faire un peu mumuse avec l'innocence, ce que la jeune femme blonde ne pouvait refuser. Son frère l'avait tellement agacé ce matin même, l'originel avait donc bien besoin de se changer les idées. Puis, cette dernière remarqua donc qu'elle ne s'était même pas présenté à la jeune femme brune qu'elle faisait de rencontrer, naturellement elle lui dit donc son prénom et nom. Généralement quand la jeune femme blonde disait son nom de famille, on la reconnaissait directement, beaucoup de personnes entendaient parler de la famille Mikaelson, en même temps toute première famille de vampire, s'était pas rien tout de même.
- Je m'appelle Mina, enchanté. Lui dit la jeune femme brune. Rebekah se nourrit très généreusement de l'humaine avant de relever la tête vers l'autre vampire.
- Il en reste un peu, si tu veux. Juste quelques gouttes supplémentaire, et c'est fini pour elle, quel dommage. Dit Rebekah sur ton sarcastique suivit d'un sourire. La jeune femme blonde lui tendit donc l'humaine pour qu'elle puisse se nourrir d'elle encore une fois.
- Je suppose donc que tu as déjà entendu parlé de moi, non ? Lui demanda la jeune femme blonde avant de voir l'humaine s'écrouler complètement morte au sol.
- Bon, faut en trouver un autre maintenant. Lui expliqua Rebekah en se passant la main sur la bouche pour enlever le sang qu'il y avait dessus même s'il en restait tout de même. Les crocs de l'Originel redeviennent donc comme ses dents normal, ses yeux aussi redeviennent normal avant qu'elle puisse avec l'autre jeune femme vampire a ses côtés de trouver une autre distraction, une nouvelle poche de sang qui ferai l'affaire.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Lun 2 Mai - 17:16



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

Jouer ensemble à ce jeu, se servir de cette humaine comme moyen de rencontrer un autre vampire et rencontrer l’originel sans pour autant mourir. Ce n’était pas si mal que ça finalement. Je m’étais nourris, alors je la laissais s’amuser, s’abreuver. Elle me proposa de la finir, alors je décidais de lui répondre en finissant l’humaine. Simple et efficace comme réponse, non ? Elle me posa une question et lorsque j’en eus fini, je lui répondis d’abord par un sourire.
- Bien évidemment. Vous êtes un peu comme des stars pour nous. Déjà, parce que nos vies dépendent de vous, mais surtout parce que vous avez tendance à nous détruire….Trop facilement ?
En trouver un autre ? Faire souffrir quelqu’un d’autres. Anéantir sa vie, ses espoirs, ses idéaux. Idéal. S’amuser avec quelqu’un, c’est plutôt pas mal comme idée. Et puis, on dit que l’on doit garder ses amis plus proches de soi, mais ses ennemis encore plus proches. Je ne sais pas si cette blonde est une ennemie, mais je ne voulais pas prendre le risque de l’avoir sur le dos. Alors faisons fis de certaines craintes et avançons. Je passais frotter mes mains l’une contre l’autre et remarquer enfin que ma bague de jour n’était plus là. Le soleil n’allait pas se lever maintenant, mais il me l’a fallait. Je ne pouvais pas partir en chasse avec elle et laissait mon bien ici.


C’était prendre un risque trop grand. J’en oubliais presque la présence de l’originel, tant mon regard se portait sur les alentours. Allez savoir ce qu’il se passa, je ne me souvins plus de l’endroit où était ma bague. Le principe même de la perte, non ? Je poussais un léger grognement lorsque je regardais ma main et fit quelques pas pour m’éloigner de la blonde pour commencer ma recherche.
- J’ai perdu quelque chose… Mon alliance… Ma bague. Il me la faut.
En plus de me protéger, elle me rappelait surtout ma vie d’avant, mon passé et c’était ce qui me poussait à avancer encore maintenant, même après 300 ans. C’était comme ma raison de vivre, de ne pas me perdre, de ne pas oublier qui je suis, d’où je viens. L’idée de la perdre, de peut-être mourir, d’oublier ce qui m’animait depuis autant de temps. Je sentais la rage montait en moi, je sentais presque les larmes d’énervement montait. Je ne pleure pas facilement, mais ici…Maintenant…

© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mer 18 Mai - 23:40


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



Habituellement Rebekah n'était pas comme ça, mais aujourd'hui son frère l'avait tellement énervé qu'elle avait besoin de se défouller, et c'était tombé sur de pauvre innocent. Au moins cela l'avait permis de faire la connaissance de Mina, une autre vampire qui avait l'air d'être dans le même état d'esprit que la jolie blonde. L'Orginelle se nourit donc de l'humaine qui était à ses pieds jusqu'à la vider de son sang, après ça un sourire se dessina sur les lèvres de Rebekah, elle demanda donc à la vampire si elle l'a connaissait, Rebekah pensait que oui mais, sait-on jamais.
- Bien évidemment. Vous êtes un peu comme des stars pour nous. Déjà, parce que nos vies dépendent de vous, mais surtout parce que vous avez tendance à nous détruire... Trop facilement ? Lui expliqua la vampire, un autre sourire se dessina sur les lèvres de l'Orginelle, elle n'avait pas tort, pas tort du tout ce qu'appréciait la blonde.
- Un bon point pour toi, mais c'est tellement simple de vous tuer, que sa en devient lassant. Lui expliqua Rebekah, cette dernière échappa un petit rire avant de partir avec l'autre vampire à la recherche d'un nouvel humain à manger. En marchant, l'Originelle remarqua que Mina avait l'air de chercher quelque chose.
- Tu cherches quelque chose ? Lui demanda donc Rebekah tout naturellement.
- J'ai perdu quelque chose... Mon alliance... Ma bague. Il me la faut. Fini par dire la vampire.
- Ton alliance est aussi ta bague contre le soleil ? Lui demanda donc alors Rebekah avant de se mettre elle-même à son tour à chercher par terre pour aider la vampire à retrouver sa bague, c'était normal qu'elle lui tenait à coeur, Rebekah pouvait parfaitement comprendre son sentiment.
- Pas de panique, on va la retrouver. Elle ne doit pas être bien loin. Prononça donc l'Originelle, elle ne voulait pas que la vampire pète un câble même s'il y avait de quoi, elle voulait retrouver sa fichu bague, et se continuer de se nourrir. La blonde s'accroupie au sol et sourit.
- Ah. Je l'ai. Dit-elle en se redressant puis Rebekah la rend donc à la vampire pour qu'elle puisse respirer, et se protéger du soleil comme avant.
- Sa va mieux ? Lui demanda Rebekah suivit d'un sourire. Elle devait sentir un grand sentiment de soulagement, c'était normal que cette bague soit chère à ses yeux.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.


Dernière édition par Rebekah Mikaelson le Jeu 26 Mai - 0:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Lun 23 Mai - 12:11



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

Et c’était vrai, même la plus Hermite en 300 ans a entendu parler d’eux. C’est une règle si l’on ne veut pas mourir facilement. Ne te frottes pas aux originels, ne soit pas dans leurs pattes et tu serais tranquille. C’est ce qu’on m’avait dit, alors, j’avais écouté, parce que tout ce que je voulais, c’était détruire, me venger, tuer et profiter de ce l’éternité avait à m’offrir. Un poil délectable tout de même. Néanmoins, je ne pus qu’être d’accord lorsqu’elle me dit que tuer des vampires était lassant de par la simplicité du geste. Je n’avais pas sa force, mais malgré tout, j’étais d’accord. Tué des vampires était parfois trop simple. Je ne put que sourire en l’écoutant.
La seconde d’après, je me maudis. Outre le fait que cette originelle devait me prendre pour une idiote totale, j’avais les nerfs d’avoir perdu mon alliance. Ça m’était arrivé de l’enlever, de la retirer pour un temps, mais là, à l’instant, j’avais été perturbée et je n’avais pas fait attention. Ne pas faire attention… Comment cela avait-il pu se produire ? J’avais toujours été prudente et là, sous prétexte que mes pensées m’avait prise au dépourvu, j’avais perdu ce qui me protégeait.



Elle me demanda si cette bague était ma bague contre le soleil, je hochais la tête comme réponse. Je me sentais tellement stupide et en colère. Etonnée, du coin de l’œil, je vis chercher avec moi. Pourquoi une originelle perdrait son temps de cette manière ? Puis, j’entendis sa voix promesse de tant de chose. « Je l’ai », c’était quelques mots, mais un vrai soulagement. Etonnamment, la vampire me l’a donna. Je la pris sans me faire prier, la remettant à mon doigt, avant qu’elle ne change d’avis. Elle continua à m’étonner en me demandant comme je me sentais.
Je la regardais, perplexe.
- Pourquoi t’inquiéter ? Pourquoi m’aider ? Tu n’as rien à y gagner et si on écoute les rumeurs, vous êtes des monstres sans cœur qui ne font rien pour les autres.
Avais-je était trop franche ? Peut-être. Allait-elle mal le prendre ? Me tuer en représailles, c’était une idée. Elle avait l’air différente du tableau que l’on m’avait peint d’elle, alors j’attendais, prête à partir, aussi rapidement que je pouvais.


© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Jeu 26 Mai - 0:50


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



Quand la blonde remarqua que la vampire avait perdu son alliance qui était également sa bague de jour contre le soleil, curieusement Rebekah se mit donc elle aussi à la chercher pour la lui l'a rendre. L'Originelle mit à peine quelques minutes à trouver la bague et la rendit à la jeune femme brune, cette dernière avait l'air étonné de l'action de la jolie blonde.
- Pourquoi t'inquiéter ? Pourquoi m'aider ? Tu n'as rien à y gagner et si on écoute les rumeurs, vous êtes des monstres sans coeur qui ne font rien pour les autres. Lui dit la jeune femme, elle voulait mourir ou comment ça se passe ? Rebekah aurait très bien pu la tuer, mais d'un côté elle aimait cette franchisse, et il fallait avouer qu'elle n'avait pas totalement tort, même pas tort du tout, les Originelles étaient bien connu pour ça, c'était surtout à cause de Klaus qu'ils avaient cette réputation.
- Faut croire que je ne suis pas une Originelle comme les autres. Lui répondit Rebekah suivit d'un sourire. C'est vrai que dans ses débuts de vampire et encore que très récemment, la jeune femme était comme ça, à se nourir de tout le monde, et n'importe qui sous aucun prétexte précis. Mais contrairement à Klaus, la jolie blonde n'était pas si cruelle, loin de là, elle était largement plus gentille que lui, c'était certain.
- Je t'ai rien demandé que je sache. Poursuivit la jeune femme Originelle, la jeune femme ayant donc retrouver son alliance, Rebekah pu se remettre en chasse de sa prochaine victime avec la nouvelle vampire qu'elle venait de rencontrer.
- Tu n'as pas tord, c'est vrai qu'on est comme ça... Mais crois-moi a par moi et Elijah, mes autres frères t'aurait tué sur le champ sans se poser la moindre questions à ton sujet. Lui expliqua Rebekah, cette dernière et Elijah étaient les deux personnes les plus fiable de la famille Originelle, à qui on pouvait faire le plus confiance même si c'était pas si simple, la blonde en était bien consciente.
- Moi aussi, je suis une femme avec mes forces et mes faiblesses... Je peux comprendre que cette bague soit importante à tes yeux, si tu savais le nombre de fois que je suis tombé amoureuse, j'aurai voulu qu'on m'en offre une à moi aussi, mais mon frère à toujours su faire en sorte que non. Lui expliqua l'Originelle en faisant référence à Klaus, bien sûr, il avait toujours pensé qu'aucun des hommes avec qui Rebekah était sortit étaient assez bien pour elle.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Jeu 26 Mai - 11:53



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

Elle me répondit simplement qu’elle n’était pas une Originelle comme les autres. C’était un fait que je venais de remarquer, en effet. Je suis sûre qu’elle l’avait pris mal, elle me le ponctua par la suite, pourtant, je suis encore en vie. Elle semblait forte, froide et pourtant, elle m’avait laissé la vie sauve. J’avais l’impression, qu’elle et moi, nous nous ressemblions beaucoup plus que je ne pensais. En dehors de notre penchant pour les repas. Pourtant, dans certaines réponses, je voyais une gamine, tantôt, je voyais une femme d’une telle froideur que ça glacerait le soleil. Oh, je l’aimais bien cette petite. Il est préférable d’avoir un Originel de son côté qu’en ennemi. Certes, il faudrait toujours se méfier de l’hybride, c’était indéniable, tout le monde le savait, pourtant, aucune craintes. S’il devait me tuer, grand bien lui face.
Elijah ? Ah oui, celui qui fait presque aussi peur que Klaus. Son nom est une promesse de mort, pourtant, malgré sa réputation, le rencontrer serait parfait. Il était le meilleur de la fratrie, du moins, c’est ce que j’ai toujours entendu. A quoi bon répondre ? Elle ne m’a pas tué, ses frères l’aurait fait. Tant mieux pour moi si je l’ai rencontré elle et pas les autres.
 



Sa dernière phrase, son dernier speech me fit tiquer. Elle pouvait comprendre que cette bague me soit si importante ? Elle aussi avait été amoureuse ? Dans mon cas c’était différent. Elle me parla ensuite, une fois encore, de ce monstre de Klaus. C’était compréhensible, mais redondant, surtout que l’on connaissait tous leurs histoires.
- Cette bague, n’est pas juste une bague. C’est mon alliance. La promesse d’un amour infini. A présent, elle me rappelle que je l’ai tué. Simplement, comme ça, pour le plaisir.
Non, ça n’était pas pour le plaisir, non ça ne s’était pas passé comme ça, c’était pire… Mon mari avait tué cet homme, ce vampire qui avait fait de moi le monstre que je suis, mais celui qui m’avait fait ressentir tellement vivante… Et j’avais tué mon mari, parce que la colère d’une nouveau-née est pire que tout. Pourtant, alors que l’Originelle se confiait à moi, je n’arrivais pas. Arriverais-je, juste, un jour à parler de mes démons ? A mettre des mots sur mes maux. A définir ma douleur, à avancer, à évoluer ?
- Pour ton frère, pourquoi ne pas quitter l’endroit où il réside ? Tu ne craindrais pas pour ta vie ainsi.
C’était logique en soit, non ?



© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Jeu 26 Mai - 22:45


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



Une fois cette fameuse bague retrouvée, Rebekah pouvait enfin se chercher une autre proie pour se nourrir. Même si la jeune femme qu'elle venait de rencontrer n'avait pas complètement tort à disant que les Originel étaient des monstres, mais c'est pas pour autant qu'elle aimait l'entendre, non loin de là. La blonde lui expliqua qu'elle avait donc de la chance d'être tombé sur Rebekah parce qu'avec ses frères, cela ne se serait pas passé de la même façon, c'était certain.
- Cette bague, n'est pas juste une bague. C'est mon alliance. La promesse d'un amour infini. A présent, elle me rappelle que je l'ai tué. Simplement, comme ça, pour le plaisir. Lui expliqua la vampire, à ces mots Rebekah comprenait mieux ce que la jeune femme pouvait ressentir, cette dernière aussi avait tué de nombreuses fois, probablement bien plus que la brune, mais il fallait avouer que l'Originelle ne s'était jamais nourrit de l'homme qu'elle aimait, c'était plutôt Klaus qui se chargait de ça en général.
- Oh je vois... Je suis vraiment désolée. Prononça donc la jolie blonde, que pouvait-elle lui dire d'autre de toute façon ? Rebekah aussi avait connu ça, et savait qu'au début on y prend du plaisir, mais avec le temps, le plaisir de tuer des gens innocents n'était pas forcément un plaisir, mais plutôt une façon d'exprimer sa rage.
- Pour ton frère, pourquoi ne pas quitter l'endroit où il réside ? Tu ne craindrais pas pour ta vie ainsi. Lui demanda la vampire, un sourire se dessina sur les lèvres de l'Originelle. C'est vrai que c'était une bonne question, et si elle voulait, Rebekah pouvait parfaitement le faire, mais depuis que leur famille avait appris que Klaus allait devenir père, Rebekah et surtout Elijah avait pensé que cet enfant serait un moyen de reconstruire leur famille, même si cela au début était plutôt ironique pour la jeune femme, cette dernière ne pensait pas qu'un enfant pourrait changer son demi-frère.
- Disons que c'est compliqué... Une histoire de famille, mais si tu y tiens, je peux te raconter. Lui dit la jeune femme suivit d'un sourire, peut être que si Rebekah lui confiée quelque chose sur sa famille, cela montrerai une preuve de confiance, et peut être que la brune en ferait de même. Même si cela pouvait être dans son genre, Rebekah se voyait mal lui demander directement comment ça c'était passé pour elle quand elle avait tué son mari, ce qu'elle avait pu ressentir, ect... C'était un peu délicat.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mar 31 Mai - 16:08



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

J’avais menti. Comme je le faisais depuis toujours. Je mentais en disant que j’avais aimé tué mon mari et nos amis. C’était toujours plus facile de se mentir que de dire la vérité. Etre une connasse sans cœur. J’avais fini par apprécier la solitude. J’avais fini par me faire à cette vie sans amour où ne régner que la terreur et le sang. J’avais fini par aimer torturer les autres, je trouvais ça jubilatoire d’être un monstre dénué d’âme. Elle s’excusa et ça m’étonna d’autant plus venant de cette femme. En particulier, elle.
- Pourquoi désolée ? J’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai tué mon mari…Je vais vivre avec cette pensée tout le reste de mon existence, je n’ai pas le droit de culpabiliser.
C’était la première chose plus ou moins vrai que j’avais dite. Que je culpabilise ou non, je devais vivre avec l’idée que j’avais tué celui qui m’aimait parce que je n’arrivais pas à contrôler cette rage qui était mienne lors de ma transformation. Je n’ai jamais saisi comment Nicolae avait fait pour fuir, mais il l’avait fait, m’avait abandonné, seule et perdue. Il m’avait fait achever ma transformation en tuant mon mari et je devais ma survie grâce à cette bague qui me rappelait sans cesse ce que j’avais fait.
 



- Disons que c'est compliqué... Une histoire de famille, mais si tu y tiens, je peux te raconter.
Je haussais les épaules et lui adressais un sourire en hochant la tête. Connaitre les histoires de familles des Originels est un plus non négligeable. Ça pourrait toujours servir en temps voulu. Toucher la corde sensible, se servir d’eux. Assurer ses arrières, devenir amis, être protégé, ne pas souffrir de quelque chose et même, dans le cas où, Thomas pourrait me mordre, si Rebekah plaidait ma cause, peut-être que mon frère
- Disons que…J’ai le temps d’à peu près…L’éternité.
Je lui adressais un sourire complice tout en commençant à marcher. Parfois, les amitiés improbables, ça existe. Je ne pense pas qu’elle me fera du mal et je ne serais pas assez stupide pour l’attaquer en frontal, alors autant profité d’un petit moment. Je lui dois bien ça, elle ne m’a pas tué, elle m’a aidé, alors pourquoi pas.
- On marche et je t’écoute ?
Je ne connais rien des histoires de familles. Je n’en ai jamais eu, mais je suis sûre que l’histoire des Originels est intéressantes.



© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mar 7 Juin - 16:13


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



La veille vampire était vraiment désolée pour elle, pour son mari. Rebekah savait bien ce que c'était de perdre l'homme qu'on aimait, l'Orginelle avait eu l'habitude au fil des siècles avec son frère Klaus. Ce qu'elle trouvait étrange par contre c'était la réaction de la jeune femme, elle n'avait pas l'air de s'en vouloir, c'était vraiment bizarre, comme si elle ressentait rien, peut être avait-elle fait éteintre son humanité après ça ? Possible, mais bon après tout c'était pas son problème, Rebekah ne voulait pas s'en mêler, et puis c'était pas le genre de conversation qui était aussi simple à aborder avec la vampire.
- Pourquoi désolée ? J’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai tué mon mari…Je vais vivre avec cette pensée tout le reste de mon existence, je n’ai pas le droit de culpabiliser. A ces mots, c'est clair que c'était encore plus étrange, l'Originelle la regarda dans les yeux, peut être n'était-elle pas sincère et pensait pas ce qu'elle disait, mais bon maintenant tout ça était du passé, même si elle regrettait cela ne changerait rien pour elle, c'est pas comme si son mari pourrait revenir d'entre les morts. La jeune femme ne répondit donc pas à ça, elle se contenta simplement de sourire, même si c'était un peu gênant. Puis, elle passa à autre chose en lui parlant de son frère qui lui empêcher de trouver l'amour.
- Disons que... J'ai le temps d'à peu près... L'éternité. A ces mots, un sourire se dessina sur les lèvres de l'Originelle, cette dernière aussi avait l'éternité, c'était assez amusant, elle savait qu'elle pourrait vivre pour toujours, mais d'un autre côté, c'était chiant, Rebekah avait toujours rêvé d'avoir une maison avec un mari, et des enfants, mais en étant une vampire, la blonde savait très bien qu'elle n'aurait jamais droit à tout ça, ce qui était son plus grand regret dans la vie, c'était la seule chose qui lui plaisait pas depuis qu'elle était un vampire.
- On marche et je t'écoute ? La jeune femme blonde lui fit un sourire pour lui montrer qu'elle était d'accord, et cette commença donc à marcher au côté de la vampire.
- Disons que son frère à toujours fait en sorte que je n'ai pas d'homme dans ma vie. A chaque fois que j'étais amoureuse, il a tué mes petits-copains prétextant qu'ils étaient pas assez bien pour la petite sœur chérie... Il voulait juste me garder à sa botte en fait. Entre nous, c'est de l'amour et de la haine à la fois. Lui expliqua donc l'Originelle, c'est vrai qu'ils avaient une relation assez compliqué, mais malgré cela ils s'aimaient et ce l'était prouvé plus qu'une fois.
- J'ai souvent rêvé qu'il disparaisse de ma vie. J'ai bien songé à partir plus qu'une fois, mais c'est mon frère... Quoiqu'il arrive, je serai toujours à ses côtés. Fini par lui dire la jeune femme. En parlant de tout ça, elle était bien nostalgique, et repensait à certains événements de sa vie en compagnie de son frère, et d'Elijah.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Jeu 30 Juin - 17:25



feat. Rebekah Mikaelson


Who says frienship is so easy ?

On se ressemble, tu ne trouves pas ?


Il fut un temps, tu avais tout, l'humanité, la vie ephèmère, moi aussi.
Tu as connu l'amour, tu as connu l'enfer, tu as connu la trahison, moi aussi
Tu as connu l'abandon, moi aussi.
Tu connais la soif, l'envie. Soyons amies.





« Que la partie commence »

- Pourquoi ne pas simplement partir ?
Je réitère ma question, mais pourtant, je ne la comprends pas. Elle peut aimer sa famille, aimer son frère pourtant, c’est étrange, non ? C’est un despote qui tue, qui tua plusieurs fois les hommes qu’elle a aimé et elle reste avec ? J’ai du mal à saisir la logique de cette blonde qui reste avec un monstre pareil. Elle doit être maso et idiote. Même s’il y a de l’amour, si c’est inconcevable de rester avec quelqu’un de ce genre. Moi-même, je ne resterais pas avec moi. Alors avec Klaus qui est inégalable… Elle continua son discours et même si c’était louable de sa part, elle m’avoua qu’elle avait voulu le quitter. Et pourquoi pas le tuer ?

 

-Je peux comprendre. Aimer quelqu’un et rester… Pourtant, si tu es malheureuse, il serait temps que tu vives ta vie, non ?
Je continuais à marcher avec elle avant de m’arrêter et de regarder le soleil qui se lève.
- J’ai aimé aussi à une époque. Epoque trop lointaine maintenant. Je suppose que même si c’est différent, même s’ils sont tous mort, je pense que si je n’avais pas été enclin à une telle haine, je les aurais laissé partir. C’est ce que tu dois faire toi aussi, vivre ta vie, partir.
Je lui adressais un petit sourire en coin. Pourtant, j’étais nostalgique de cette époque. Un moment dans ma vie où l’insouciance pris fin et je donnerais tout ce que j’ai pour les revoir, les toucher, les ravoir près de moi. Je donnais tout ce que j’ai au fond de moi pour avoir une vie réelle, non quelque chose d’illusoire.




© Code de Anéa pour N-U


________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebekah Mikaelson
La Résistance

avatar


x Emploi : J'ai une tête à travailler ?
× Dollars : 56
× Humeur : Va voir ailleurs si j'y suis
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 194

MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    Mer 17 Aoû - 18:04


Who says frienship is so easy ?
Mina & Rebekah



Je ne sais pourquoi, la jeune femme commençait à lui parler de ces histoires familiales, surtout celle des Mikaelson n'était pas une mince affaire. La jeune femme blonde lui expliqua donc le désaccord qu'elle avait avec son frère, Klaus le fait qu'à chaque fois qu'elle était amoureuse, il faisait toujours en sorte de tuer les hommes qu'elle aimaient. Rebekah rajouta donc qu'elle aurait bien voulu partir plus d'une fois, mais finalement qu'elle était toujours là.
- Pourquoi ne pas simplement partir ? Lui demanda donc la vampire. La jeune femme blonde continuer de marcher en réfléchissant à toute sa vie, sa vie qu'elle pourrait s’imaginer si elle n'avait plus son frère dans les pattes.
- C'est compliqué... Commença par dire la jeune femme blonde, son frère avec une fille elle aurait tellement aimé que cela lui arrive plutôt à elle. Peut être que le fait d'avoir un enfant, pourrait lui mettre du plomb dans la cervelle et qu'il changerai de comportement, mais bon ça c'était croire au père noël.
- Je peux comprendre. Aimer quelqu'un et rester... Pourtant, si tu es malheureuse, il serait temps que tu vives ta vie, non ? Lui demanda donc la jeune femme brune. Elle aurait voulu plus d'une fois partir, c'était sûr mais elle avait aussi Elijah qu'elle aimait beaucoup, elle ne se voyait mal loin de lui, et surtout de le laisser avec Klaus, seul. Si c'était l'effet inverse, lui aussi réagissait de la même façon, elle en était certaine.
- Je veux pas laisser mon autre frère tout seul avec lui... Et surtout, maintenant j'ai une nièce que je veux protéger par dessus tout. Lui expliqua la vampire Originelle en faisant référence à Hope, elle tenait beaucoup à elle, et puis également elle était proche de la maman de cette dernière, Hayley Marshall.
- J'ai aimé aussi à une époque. Epoque trop lointaine maintenant. Je suppose que même si c'est différent, même s'ils sont tous mort, je pense que si je n'avais pas été enclin à une telle haine, je les aurais laissé partir. C'est ce que tu dois faire aussi, vivre ta vie, partir. Lui dit la jeune femme brune, Rebekah comprenait parfaitement ce qu'elle voulait dire. Même si de ces histoires datés de il y a des siècles, la jeune femme se souvenait de tout ça, elle avait une très bonne histoire pour certaines choses.
- Et comment ça c'était passée ? Sans être indiscrète... Lui demanda Rebekah, cela l'intéressait de voir comment elle avait vécu les choses elle, même si elles venaient simplement de se rencontrer cela pouvait leur faire un point commun.



(c) Colyn

________________________________

Rebekah Mikaelson
Pour toujours et à jamais. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Who says frienship is so easy ? - Rebekah    

Revenir en haut Aller en bas
 
Who says frienship is so easy ? - Rebekah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rebekah Mikaelson ▲ I`ve spend my whole life hating and loving my brother with equal measure.
» Rebekah & Elijah & Kol - Did I miss you ? (RP EN PAUSE)
» Rebekah Mikaelson
» EASY CANICHETTE NOIRE 7 ANS TRESOR DE VIES 59
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: Mystic Falls - Willow Creek :: Le Lac-