AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]   Mar 15 Mar - 21:31

Âme en peine.

Feat. Emrys V. Melanoti


Les journées s'enchaînaient et se ressemblaient toutes pour Lena. L'avantage du vampirisme était la non-obligation de travailler mais parfois, c'était vraiment ennuyeux... Alors la jeune femme partait se promener, au gré de son envie, au parc, dans le centre-ville, au lac... Cette ville avait beau être petite elle regorgeait d'endroits sublimes.

Et elle tombait sur des gens tout le temps, parfois elle leur parlait seulement, d'autres fois elle se servait de l'un d'eux pour se sustenter, sans jamais leur faire de mal, ou encore quand les passants n'éveillaient aucun intérêt particulier pour elle, elle les ignoraient tout simplement.

Ce soir-là, elle tomba sur un jeune homme assit sur le bord du trottoir, des sacs remplis posés à côté de lui... Un fugueur, un globe-trotter ou... un adolescent mis à la porte peut-être ? Dans tous les cas, tout ça ne semblait pas l'atteindre, même il ne semblait rien ressentir. Il ne fallait pas avoir inventé le fil à couper l'eau chaude pour se rendre compte qu'il n'était pas complètement sobre.

Lena allait passer devant et rentrer chez elle sans en faire état mais... Son altruisme la coupa dans son élan. Elle soupira et fit un rapide détour par une petite épicerie le temps d'acheter une grande bouteille d'eau fraîche et retourna prêt du garçon.

Une main posée sur son épaule suffit à attirer l'attention du jeune homme qui tourna la tête vers la russe qui profita du contact de leur regard pour l'hypnotiser.

Lena – Bois.

Elle n'avait pas la force de se battre contre quelqu'un qui refuserait de boire de la bonne eau pour son bien et d'ailleurs, elle n'hypnotisait les gens que pour de bonnes raisons. Lena était foncièrement bonne, c'était pourquoi elle s'était arrêtée et assise à côté d'Emrys.

Une fois qu'il avait assez bu au goût de la jeune femme, elle le lâcha et lui ébouriffa les cheveux. Un geste maternel qui lui échappa, Emrys avait l'air d'un enfant perdu.

Lena – Qu'est-ce que tu fais ici ?


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]   Lun 21 Mar - 0:05

Âme en peine.

Feat. Emrys V. Melanoti


Je ne pouvais pas prétendre que je ne l'avais pas vu venir, depuis notre arrivée à Mystic Falls l'ambiance était devenue de pire en pire à la maison, et même le calme de mon père, son éternel optimisme et son objectivité à toute épreuve avaient fini par plier face à l'hystérie de ma mère.
Je savais qu'elle ne m'avait jamais aimé, ni même désiré, persuadée dés ma naissance d'avoir mis au monde un monstre, persuadée de mon anormalité, son seul souhait avait toujours été de m'abandonner et d'oublier mon existence, traquant constamment mes moindres gestes pour trouver le faux pas de trop, celui qui serait suffisant pour qu'elle puisse me mettre à la porte en toute légitimité.
Alors quand j'étais rentré de l'université ce soir là, et que j'avais vu étalé sur la table, les diverses drogues que je cachais dans ma chambre, j'avais rapidement compris qu'elle l'avait, son motif légitime pour me renier et se soulager du poids que j'étais.

De cette soirée je ne retiendrais que ses cris et le regard désolé de mon père alors que j'étais forcé de ramasser mes affaires avant d'entendre la porte claquer dans mon dos, définitivement.
Je ne lui en voulais pas, de ne pas se battre cette fois, il avait réussi à la retenir pendant vingt ans, il avait déjà trop donné, lui aussi était las, fatigué au point de renoncer.
C'était comme ça que j'avais échoué sur un trottoir du centre ville, assis au milieu de mes sacs, regardant dans le vide comme à mon habitude, presque fasciné par les allers et venues des passants je m'étais hâté de tuer toutes émotions à coup de pilules des merveilles, me laissant simplement m'enfoncer un peu plus dans l'indifférence et la passivité. Rien n'avait d'importance, je ne ressentais plus rien et c'était très bien ainsi.
Jusqu'à ce qu'une main se pose sur mon épaule, qu'une voix de femme m'ordonne de boire et que je m'exécute sans vraiment comprendre pourquoi ni comment, ce que je savais en revanche c'était que ma sobriété revenait très vite, trop vite à mon goût lorsqu'en sentant la main de la femme dans les cheveux, j'eus le réflexe enfantin de me réfugier dans ses bras. La vérité était que si au quotidien j'étais très loin d'être un gamin sensible ou fragile, ce soir en particulier j'avais désespéramment besoin d'affection, il y avait tout un monde entre se savoir détesté par sa mère, savoir qu'elle rêvait de se débarrasser de nous et la voir passer à l'acte, finir à la rue sans nul part où aller.
Je me dégageais des bras de la femme, laissant à nouveau mon regard retourner à son observation de la rue alors que je cherchais une réponse à lui donner qui ne serait pas trop pathétique.

« Je me suis fait mettre à la porte de chez moi »

Au moins ça avait le mérite d'être très clair, sans en faire trop, pourtant malgré moi je continuais à parler.

« Pas que ce soit étonnant à vrai dire, ma mère a toujours voulu se débarrasser de moi, mon père avait toujours réussi à la dissuader jusque là mais je crois que finalement il a renoncé. Je lui en veux pas, ça doit être dur de se retrouver entre sa femme et son fils, être l'éternel médiateur...C'est pas grave s'il l'a choisi elle »

Après tout il l'avait aimé bien avant de m'aimer, elle était toute sa vie et je n'étais arrivé qu'après, je ne pouvais pas lutter contre l'amour dévastateur qui les consumait

« Quand j'étais gamin j'étais persuadé que quand ce jour viendrait, Peter Pan m'emporterait, j'étais mignon quand j'étais petit mais je crois que la réalité est nettement moins adorable »

Je secouais la tête un vague sourire aux lèvres.

« Je sais même pas pourquoi je te raconte tout ça, je suis désolé, c'est pas mon genre de m'étaler.»


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]   Mar 5 Avr - 12:04

Âme en peine.

Feat. Emrys V. Melanoti


La vampire était une personne foncièrement bonne, un comble pour un monstre qui se nourrit de sang non ? C'était une caractéristique de la jeune femme que personne ne comprenait. Aucun de ses camarades vampiriques n'avaient jamais compris qu'elle puisse se battre contre un membre de sa propre espèce pour défendre un humain.

Aux yeux des vampires en général, un humain n'était qu'une chose faible, incapable de se défendre... Au mieux, ils s'en servaient pour se nourrir et les laissaient ensuite partir, au pire, ils s'amusaient à les tuer, rejouant une scène de chasse préhistorique, inversant les rôles de la proie et du chasseur.

La dernière partie dégoûtait au plus haut point la russe, elle se nourrissait elle-même de sang humain bien sûr, c'était dans ses gênes, elle ne pouvait lutter contre. La dernière fois qu'elle avait essayé de lutter contre sa nature, elle avait tué son amour, depuis, elle mettait tout en œuvre pour ne jamais recommencer.

Le jeune homme dans ses bras était un humain, elle sentait son odeur caractéristique, son cœur battre... C'était une tentation mais Lena avait appris à faire passer avant le fait que les humains étaient des personnes avec une âme avant d'être des poches de sang.

- Je me suis fait mettre à la porte de chez moi.



- Pas que ce soit étonnant à vrai dire, ma mère a toujours voulu se débarrasser de moi, mon père avait toujours réussi à la dissuader jusque là mais je crois que finalement il a renoncé. Je lui en veux pas, ça doit être dur de se retrouver entre sa femme et son fils, être l'éternel médiateur...C'est pas grave s'il l'a choisi elle.

Lena serra des poings, être mère était un cadeau de la vie, un miracle dans son cas puisqu'elle ne pourrait jamais plus avoir d'enfant alors qu'à l'époque où elle était humaine, elle chérissait l'idée même d'être mère, sentir son sang, sa chair, contre sa peau après un moment atroce passé avec le sourire pour une bonne raison.

Ne plus pouvoir donner la vie était ce pourquoi Lena avait été la plus en colère quand elle avait appris que c'était un vampire. On l'avait privée de son rêve, on l'avait privée d'un petit bébé qui aurait ses grand yeux et le nez de son père... Et des personnes qui avait encore cette possibilité voulaient se débarasser de leurs enfants ?

C'était impossible à concevoir pour la jeune femme qui donnerait tout pour avoir des ovules en fonctionnement à nouveau.

- Quand j'étais gamin j'étais persuadé que quand ce jour viendrait, Peter Pan m'emporterait, j'étais mignon quand j'étais petit mais je crois que la réalité est nettement moins adorable.

La jeune femme sourit, elle avait découvert l'histoire de Peter Pan après qu'elle ait été transformée en vampire et avait regretté qu'il ne soit pas venue pour la chercher avant qu'elle grandisse et qu'elle voit l'horreur que sa famille et elle a subit. Elle comprenait parfaitement Emrys.

- Je sais même pas pourquoi je te raconte tout ça, je suis désolé, c'est pas mon genre de m'étaler.

Lena – Je ne comprends pas comment on peut faire ça à son propre enfant.

La vampire soupira longuement en ébouriffant les cheveux du jeune homme... Posant les yeux sur son cou, elle vit des traces très familières à ses yeux et grogna intérieurement. Des morsures de vampire. Un ou plusieurs vampires s'étaient déjà servi de cet enfant abandonné pour leur propre intérêt... Il n'avait jamais été question pour la jeune femme de se nourrir d'Emrys, elle s'était arrêtée par pure bonté mais sans savoir pourquoi, qu'un vampire se nourrisse sur lui la mis en colère.

Lena – Je m'appelle Lena. J'habite pas très loin, prends tes valises et vient passer au moins la nuit, tu seras beaucoup mieux que dans la rue.


Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]   Mar 12 Avr - 6:24

Âme en peine.

Feat. Emrys V. Melanoti


Dans les bras de la jeune femme, sa main dans mes cheveux, je trouvais là le réconfort et la chaleur dont j'avais désespéramment besoin malgré moi, dont j'avais d'ailleurs toujours eu un besoin presque vital, devant lutter de toute mes forces pour ne pas fondre en larmes lorsqu'elle déclara qu'elle ne comprenait pas comment on pouvait faire ça à son propre enfant.
Ça.
Autrement dit le mettre au monde dans le simple but de le haïr de toutes ses forces, dire à qui voulait bien l'entendre que ce gosse était un monstre, qu'il n'était pas normal, lui donner l'impression qu'il n'était qu'un moins que rien, une anomalie, puis le regarder couler et se débattre en riant presque trop fière d'avoir eu raison, presque trop fière d'avoir eu raison, d'avoir réussi, avant de le jeter dehors dés que l'opportunité s'était présentée, sans un regard, sans un mot, comme un vieux jouet brisé.

« Je comprends pas non plus, mais je suppose qu'il y a rien à comprendre, j'étais juste une erreur et elle s'est battu de toutes ses forces pour en arriver au jour où elle aurait enfin le droit de se débarrasser de moi »


Si seulement elle avait réussi à se battre autant pour réussir à m'accepter, si seulement cette abomination qu'était ma génitrice s'était rendu à l'évidence et m'avait confié à un foyer, peut être que je n'en serais pas là, dehors, dans le froid, perdu et sans repère, dans les bras d'une inconnue que j'identifiais presque plus comme une mère que la première.

Je m'appelle Lena. J'habite pas très loin, prends tes valises et vient passer au moins la nuit, tu seras beaucoup mieux que dans la rue.

Je hochais la tête pour acquiescer, à vrai dire, grimaçant en sentant à nouveau une douleur familière dans mon cou alors que j'y portais la main dans l'espoir fou de la faire disparaître, Mina, et les autres vampires n'y allaient pas doucement avec moi, ne prenant d'ailleurs même pas la peine de me faire oublier leur existence, après tout, qui accorderait ne serait qu'un peu de crédit aux paroles d'un très jeune junkie ?
Revenant à l'instant présent, je reportais mon attention sur Lena et sa proposition. Je n'avais pas la moindre raison, ni même la moindre envie de protester, elle était la première à me tendre la main et j'avais tellement froid, tellement faim, tellement mal et j'étais tellement épuisé que j'aurais suivi n'importe qui, tout plutôt que de rester au milieu des rues, tout plutôt que de regarder les gens passer, plutôt que d'affronter leur ignorance et leur passivité.

Je me relevais avec difficulté, encore incertain dans ma démarche, avant de prendre mon sac, prêt à suivre la jeune femme.



Code par ZokuPengin sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Âme en peine. [ft Emrys V. Melanoti]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Spéculation] Messire_chlas (21/12/1458)peine purgée
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» slt j arrive a peine
» Le souffle à peine échappé | Alone... [-18]
» [FP=3] Ame-en-peine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-