AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 I am what i am. I do what i want. - Rylyyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mar 15 Mar - 13:44


   

   

   
Mina & Rylyyn

   
Petite citation  

   Prendre la direction de chez moi, lui me suivant me perturbait. Pourquoi l’avais-je invité ? Pour avais-je proposé ceci ? Je l’avais invitée dans ma vie, dans mon monde, et pourquoi ? Certes, d’un point de vue rationnel, un sorcier de mon côté était bénéfique. C’était une poche de sang supplémentaire qui ignoré ce qu’était la veine de venus, je pouvais donc faire ce que je voulais de lui, non ? Et pourtant, je n’arrivais pas à me satisfaire de cette situation. Le rationnel, il fallait le chercher, le trouver, alors que ce qui m’habitait à l’instant se résumait en un mot : Pourquoi ?
Pourquoi avoir mis cet homme sur mon chemin ? Pourquoi ne pas l’avoir tué ? Pourquoi avoir demandé qui il était ? Pourquoi avoir écouté ? Pourquoi avoir été prise d’une soudaine compréhension sur son histoire ? Pourquoi l’avoir pris en pitié ? Pourquoi ne pas l’avoir tué ? Pourquoi lui proposé gite et couvert ? Pendant que nous marchions, du moins, je dis nous, mais je ne savais même pas s’il me suivait, je le supposais. Perdue dans mes pensées, je ne faisais attention à rien, je suivais juste l’odeur de ma maison, de mon valet. Oui, un valet.
Continuons… En écoutant ce Rylynn, j’avais eu l’impression d’être beaucoup trop touchée par son histoire, j’avais presque ressenti quelque chose. Non, il faut que je sois honnête avec moi-même, j’avais ressenti quelques sentiments à l’écoute de ses propos. De la tristesse, du désarroi même. Pendant que je marchais, je serrais les poings et tentait de ne me pas me retourner et lui tordre le cou. Diantre, pourquoi me retenir ? Cette sensation m’habitait et me rendait folle de rage, mais… Je n’en avais simplement pas envie.
Nous avions dû parcourir vingt bonnes minutes avant de voir de la lumière. Plus nous approchions, plus se dessinait les contours de ma maison. Ma maison… Pas réellement la mienne. Ca n’était pas mon nom qui été inscrit sur l’acte de vente, mais celle d’une famille que j’avais connu donc le fils me servait à présent. Certes, je trichais quelque peu étant donné qu’il était à mon service personnel. S’entends ici que j’usais sur lui mon don de persuasion. Cette famille, je la connaissais depuis des siècles maintenant, j’avais connu presque toutes les branches et je m’y été habituait. J’étais une légende dans cette famille, ils étaient les humains que j’appelais lorsque j’avais besoin, je ne les tuais pas et ils pouvaient profiter de mon argent. Ce n’est ici aucunement une preuve de faiblesse émotionnelle, mais un juste retour des choses.
Nous arrivions devant chez moi où étaient exposées mes deux voitures. L’une était grosse, un gros 4*4 noir. L’autre une magnifique ford mustang shelby GT 500 des années 1960. Certes, il ne devait pas connaitre les marques mais elles seraient sans doute impressionnantes pour lui. Je ne m’arrêtais pas pour lui en discuter, pour lui expliquer, je n’en avais que faire.  
Le manoir était en pierre claire, avec une petite tour en devanture. Les lumières extérieurs l’éclairaient de toute part, lui rendant un air qui détonnait complètement de l’époque actuelle. Je l’avais fait bâtir dans le but d’avoir un endroit qui me rappellerait avant, sans être trop ostentatoire. Je ne le voulais pas grand pour ne pas attirer de trop l’attention. Je l’avais voulu ainsi pour me reposer et me couper du monde actuel.

     

▬ "- Madame Mina. Mon dieu, vous êtes blessés ! Vous allez bien ? "».

   Mon valet, grand, blond, fortement bien bâti habillé d’un jean et d’une chemise blanche nous accueilli, l’air paniqué.

     

▬ "- Tout va bien, John.  "».

John…Quand on y pense, c’est ironique que la personne qui me sert actuellement porte le nom de mon défunt mari, n’est-ce pas ? Une manière de me torturer ? Sans doute, sans doute pas. Il ne me toucha pas, il savait les règles. Il regarda mon accompagnant d’un air suspect.

     

▬ "- Je te présente Rylynn. Il va rester quelques temps. Tu vas lui montrer la chambre d’ami, celle au rez-de-chaussée. Tu vas lui donner quelques habits à toi, je pense que vous faites à peu près la même taille. Tu vas t’occuper de lui et aussi, prépare lui à manger.   "».


Je n’accordais même pas un regard à Rylynn, j’avais besoin de me ressourcer, de me changer, j’avais besoin de boire, aussi.
     

▬ "- Je vais prendre une douche. Veilles à m’apporter un rafraichissement dans ma chambre. "».


Avais-je besoin de préciser de quel rafraichissement mon corps désirait ? Sur ces paroles, je les quittais et entrer dans la maison. J’allais directement dans ma chambre. Je ne perdis pas une seconde et à peine enlever mes vêtements, je me rendis dans ma douche.
John prit le relai et fit entrer Rylynn dans la maison. Celle-ci avait une proéminence de bois. Des poutres, des meubles, de la décoration, le bois était présent partout. Un escalier menait à l’étage et des portes closes se trouvaient en face des deux hommes.

     

▬ "-- La cuisine est ici, sur votre droite. Je vais vous préparer un repas. La salle à manger et le salon ainsi que la bibliothèque sont sur votre gauche. Votre chambre se trouve au fond. "».
 

Il lui montra la porte en question et se dirigea vers la cuisine. Il n’était ni condescendant, ni amical, John ne faisait que suivre mes ordres. J’entendais tout et je n’osais imaginer tout ce qui pouvait se tramer dans la tête de mon invité. Dans la chambre en question se trouvait un grand lit double à baldaquin, en bois également, trônait au milieu de la pièce. Une grande garde-robe, un vieux coffre, un secrétaire et une chaise en bois étaient les seules meubles présents.  Aussi, dans le coin de la pièce se trouvait une salle d’eau spacieuse et très éclairée. Une douche à l’italienne, une baignoire, des vasques, un grand miroir. John s’arreta et lança un regard en coin à Rylynn avant de rejoindre la cuisine.

     

▬ "- Il y a quelques règles ici. Ne montez pas à l’étage sans l’accord de Mina. Ne fouillez pas. Ne dérangez pas. Je vais vous apporter aussi quelques changes pour vous. "».
 

Il entra dans la cuisine, sorti du frigo deux poches de sang qu’il apporta dans ma chambre. Puis, il retourna chez lui, une maison non loin de la mienne apporté des vêtements à Rylynn. En écoutant tout ça, je compris que John avait laissé seul Rylyyn sans réels repères dans cette maison.


   



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mar 22 Mar - 16:18



 I am what I am. I do what I want


Perdu. Complètement perdu. C'était la façon la plus simple de décrire l'état d'esprit de Rylynn en ce moment précis. Malgré tout, il essayait de garder le sourire, car revenir à la vie après un millénaire d'errance, c'est une chance inouie ! L'ancien roi aura fait une rencontre qui aurait pu lui être fatale en la personne de Mina, mais au final celle-ci lui aura proposé de l'héberger quelques temps, Rylynn ayant insisté sur le fait qu'il essaierait de ne pas s'éterniser et de se trouver son propre toit. Facile à dire … Dans cette époque dont il ne connait rien, il ne sait même pas comment ça fonctionne. Mais il essaierait, et il découvrirait comme tout ça fonctionne, et comment avoir son propre toit, comment avoir sa propre vie. Sa seconde vie, loin de son monde, mais dans une toute nouvelle époque, une chance incroyable en somme ! Il n'allait pas laisser passer sa chance, hors de question ! Rylynn suivait Mina jusqu'à chez elle, et ils arrivèrent devant une bâtisse plutôt impressionnante, bien construit, en belle pierre. Rylynn était plutôt impressionnée, Mina devait avoir une très belle situation pour avoir une maison qui ressemble à un petit château ! Cet endroit semblait … Hors du temps. Deux grosses choses sur des roues étranges attirèrent un instant le regard de l'ancien souverain, mais au final, il ne s'y intéresserait peut-être que plus tard. Lorsqu'ils arrivèrent devant la bâtisse, Mina se mit à parler avec un homme, sans doute son domestique. Elle devait vraiment avoir un rang élevé dans la société pour avoir tout ça, c'était formidable. Ça lui rappelait son château, mais à une échelle plus … Personnelle. Et l'idée lui plaisait énormément !

Au final, Mina se retira et le valet fît entrer Rylynn dans la demeure, lui faisant la visite. La surprise fût de taille pour le roi lorsqu'il aperçut les cuisines. Elles ne ressemblaient en rien à ce qu'il connaissait, il regarda rapidement tout ça d'un œil rond, puis la visite se poursuivit assez rapidement. Une salle à manger, une bibliothèque et un salon se trouvaient également à cet étage, et le valet finit par lui montrer sa chambre, plus au fond. Il entra dans la pièce, et se sentit presque comme chez lui. La disposition et le mobilier lui rappelait fortement ce qu'il avait auparavant, et ce sentiment était fort agréable ! Le valet vint alors lui adresser la parole

Il y a quelques règles ici. Ne montez pas à l’étage sans l’accord de Mina. Ne fouillez pas. Ne dérangez pas. Je vais vous apporter aussi quelques changes pour vous

Rylynn acquiesca d'un signe de tête, mais ne répondit pas par la parole, bien trop occupé à observer tout cet environnement. Fouiller n'était pas dans son idée, mais son regard allait de part en part de chaque morceau de ces pièces absolument incroyables, alors que pour le commun des mortelles tout ça n'est que banalité. Il arriva un peu par hasard dans la salle d'eau, et commença à se demander ce que tout ça pouvait bien être … Il semblait y avoir un bain, entièrement vide, mais il n'avait pas vu de puits ou autre point d'eau à moins de dix minutes de marche d'ici. Il vit également un miroir, et en apercevant finalement son reflet, il s'aperçut qu'en un millénaire, il n'avait pas changé ! Ces traits étaient restés les mêmes, il était exactement pareil, il suffirait d'un portrait de lui pour qu'on puisse le reconnaître ! D'autres choses étranges étaient présentes dans cette salle, mais Rylynn n'osait rien toucher, n'ayant sûrement pas envie de faire la moindre idiotie. Il retourna alors dans la chambre, et vit sur la table de scribe -le secrétaire, hein- qu'il y avait un grand parchemin qui lui paraissait étrange. Il s'approcha et découvrit alors une carte … Une carte qui représentait … Le monde entier ?! Comment était-ce possible ?! Il prit finalement place sur la chaise qui était placée juste devant et commença alors à analyser cette carte … Après une observation studieuse, il reconnu la forme de ses belles terres, de sa Bretagne, qui s'appelait maintenant ''Grande-Bretagne'', dont les frontières semblaient avoir été modifiées … Il y avait a présent une frontière en Irlande, le Pays de Galle semblait plus petit et le reste de l'île était divisé entre l'Angleterre et l'Écosse. Après observation … Il était donc maintenant un ancien roi d'Angleterre. Comment ses habitants s'appelaient-ils alors ? Il n'en avait aucune idée, mais une chose est sûre, c'est qu'il resta un long moment fasciné par cette carte, découvrant le monde ... À sa façon.



- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mer 23 Mar - 12:32


   

   

   
Mina & Rylyyn

   
Petite citation  

   LLe temps de sortir de la douche, de sécher mes cheveux et prendre une petite robe blanche, j’étais prête à descendre. Il me fallut pour ça, d’abord, boire les poches de sang qui était à ma disposition. Ma blessure, à mon épaule, avait disparu, le sang qui m’avait donné un air presque folle, lui aussi avait disparu. Ici, chez moi, je n’avais pas envie de meurtres chez moi. Pas dans cette ville, pas dans cette vie. Je ne savais pas quoi dire à cet homme en bas qui été totalement déconnecté de cette vie. J’entendais John revenir, usant de cette vitesse qui était mienne, j’ouvris la porte alors que John allait entrer.
     

▬ "Je m’en occupe John. Rentres chez toi. A demain. "».

C’était expéditif, mais je ne voulais pas que ça traine en longueur. Je lui pris les vêtements qu’il apportait et fermait la porte. Il n’eut pas le temps de parler, mais je vis dans son regard un certain étonnement en me voyant ainsi habillé. Personne n’avait eu l’occasion de me voir avec des vêtements de maison, du moins dans une tenue relâché. Je regardais la porte de Rylyyn et après un léger soupire, je prenais la route de sa chambre. Il avait laissé la porte ouverte et je l’observais pendant un temps. L’avantage avec l’état de vampire, c’est que si on ne veut pas être repéré, on ne l’ai pas. Je n’osais imaginer ce qu’il y avait dans sa tête, il regardé la carte sur le bureau. Cela devait être perturbant pour lui. Un tout nouveau monde s’offrait à lui. Sans bruit, je posais les vêtements sur son lit et approchais de lui. J’étais sans chaussure, à pieds nus, je ne faisais aucun bruit. Je m’approchais lentement de lui et glissa ma tête juste à côté de la sienne, très proche.. Je n’avais presque plus rien du monstre qu’il avait pu voir auparavant dans la forêt, plus de sang, plus le regard dangereux. Je glissais mon doigt sur un endroit marqué « Londres ».
     

▬ "C’est la nouvelle capitale. Londres. C’est aussi de là d’où je viens. Il y a…Bien longtemps. "».

Ma voix était plus douce, presque un murmure tendre. Un léger sourire qui en disant long sur le « longtemps » et glissais mon doigt le long de la carte pour arriver vers un grand pays et sur une ville du nom de « Mystic Falls ».

      

▬ "C’est là où nous sommes. En Amérique et dans cette ville. Vous êtes bien loin de chez vous, Rylyyn. "».

Je m’éloignais, humant au passage son odeur, m’enivrant au passage et me rappelant de ce gout délicieux qu’à son sang. Je me déplaçais jusqu’à son lit et m’y asseyais.
      

▬ "Vous devez avoir des tonnes de questions. Déjà, parlons de votre chambre. Vous convient-elle ? "».

Chez moi, j’étais plus douce qu’en dehors. C’était mon antre, un endroit où je pouvais être un peu plus moi-même. Je me levais et fit le tour de la chambre. Ca faisait un moment que je n’avais pas été dans cette pièce. Elle n’était pas si différente de la mienne finalement. Je m’arrêtais et tournais la tête vers lui.

      

▬ "Vous avez faim ? Soif ? Moi, j’ai vraiment soif… "».

Je lui adressais un clin d’œil amusée, sans doute verrait-il le sous-entendu qu’il y avait là-dessous. Je n’avais pas prévu de lui soutirer encore quelques gouttes de sang, mais c’était tellement amusant. Se pouvait-il qu’il dispose d’autres pouvoirs que la génération ? J’avais bien envie d’en savoir plus sur ces capacités. Et puis, qui sait, l’aider dans sa nouvelle vie m’apporterait peut-être rédemption.


   

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Jeu 24 Mar - 2:46



 I am what I am. I do what I want


Rylynn était totalement captivé par cette carte, il en analysait chaque parcelle, découvrant comment ce nouveau monde était fait … Il était tellement concentré qu'il n'entendit pas Mina entrer dans la pièce et déposer les vêtements sur le lit. Il sentit soudain la chevelure de Mina lui effleurer l'épaule, alors que la main de celle-ci glissa sur la carte, son doigt pointa alors sur une ville, ''Londres''.

C’est la nouvelle capitale. Londres. C’est aussi de là d’où je viens. Il y a…Bien longtemps.

Londres … C'était donc le nouveau centre de ce qui fût son royaume. Il fixa cette partie de la carte un instant, avant de s'apercevoir que Mina pointait son doigt sur une autre partie de la carte, sur le grand pays à gauche. On pouvait y voir une marque avec un nom de ville : Mystic Falls

C’est là où nous sommes. En Amérique et dans cette ville. Vous êtes bien loin de chez vous, Rylyyn.

Il observa sur la carte, constatant qu'effectivement, une grande, très grande distance devait séparer les deux pays … Un instant de nostalgie l'envahit alors, repensant à sa belle contrée, pensant à comment son royaume avait dû évoluer … Mina alla alors s'asseoir sur le lit, et Rylynn se tourna vers elle

Vous devez avoir des tonnes de questions. Déjà, parlons de votre chambre. Vous convient-elle ?

« Tout à fait. Cette pièce est vraiment … Très belle. J'aime beaucoup l'atmosphère qui s'en dégage, elle me semble presque familière. Je vous remercie encore de m'accueillir ici. »

Mina se leva et commença à faire le tour de la pièce, sous le regard de Rylynn qui la découvrit presque d'un œil nouveau. Elle n'avait plus l'apparence de chasseuse du moment où il l'a rencontré dans la forêt, elle portait une tenue bien plus légère et plus décontractée.

Vous avez faim ? Soif ? Moi, j’ai vraiment soif…

Elle lui lança un clin d'oeil amusé, et il en comprit le sous entendu, souriant donc.

« Je vous avoue que j'ai un peu faim, un effet … Ça fait un moment que je n'ai rien avalé !  »

Il rigola légèrement, et remarqua qu'un chandelier était posé sur le guéridon à côté du lit, et qu'une bougie décorait le secrétaire. Il eu une petite idée qui l'amusa.

« Vous ne trouvez pas qu'il fait un peu sombre dans cette pièce ?  »

Il se concentra légèrement, et commença à lever les mains, paumes vers le haut. Il sentit ses doigts vibrer, ses sens remuer et affluer doucement en lui, l'énergie émanant de son corps … Et soudain, toutes les mèches de bougies prirent feu, illuminant la pièce d'une lueur quelque peu tamisée et plutôt chaleureuse. Il prit une grande inspiration, satisfait.

« Ça fait du bien de sentir cette énergie affluer de nouveau en moi …  »





- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Jeu 24 Mar - 10:22


   

   

   
Mina & Rylyyn

   
Petite citation  

   Il ne répondit pas quand je lui montrais Londres, l’Amérique. De toute façon, que pouvait-il vraiment dire ? Qu’il était perdu ? Qu’il ne comprenait pas ? Je le savais déjà. Il lui faudrait un temps énorme pour qu’il comprenne ce qui l’entourait et encore…Malgré sa vie restante, il ne saurait pas tout. Il n’était pas vieux, mais il était âgé, il n’arriverait pas à tout savoir avant de mourir. C’était d’un triste. C’est une chance pour nous, les vampires, d’avoir cette éternité devant nous pour apprendre tout ce que nous voulons. Nous pouvons avoir tellement de vie différente. Avocat, chirurgien, mafieux, nous pouvions faire ce que nous voulions, pas eux. Et même lui, le sorcier qu’il était, il n’avait pas le temps. A moins qu’il est un sort pour prolonger sa vie où qu’il soit transformé en vampire. Il avait sûrement envie de rentrer chez lui, mais où était chez lui ? Son château n’existait plus, sa famille, ses amis, ses repères, il n’avait plus rien. Parfois, j’avais envie de rentrer en Angleterre, car après tout, c’était chez moi, peut-être que si un jour je décide d’y retourner un temps, il viendrait avec moi. Non pas que je m’attache à lui, mais avoir un repère, un point d’ancrage est toujours positif et j’avais les moyens de faire ce que je voulais et de l’aider.
Même si je savais que cette pièce était jolie, entendre quelqu’un faire un compliment sur son chez-soi est perturbant. Pour la simple est bonne raison que la seule autre personne qui y rentre est sous hypnose et qu’à part cet humain, personne ne rentrait. La surprise dut se lire dans mes yeux, c’est pour ça que je détournais le regard. Je ne voulais pas que l’on y voit une quelconque émotion, que l’on voit que ça me touche. L’atmosphère ? Ainsi, s’il aimé, c’est qu’il n’y avait pas de danger. C’était ce que j’avais voulu, mais je ne pensais pas que ça se ressentait vraiment. Me remercier ? Combien de fois m’avait-on remercié pour avoir fait quelque chose ? C’était…nouveau.
Un moment qu’il n’avait pas mangé ? Je voulais bien le croire.


      

▬ "Je dois dire que je ne sais pas ce que vous a préparé John, je ne mange pas…comme vous. Je le pourrais, mais je préfère me nourrir de vous que comme vous. "».

John avait toujours de la nourriture pour lui ou pour quelques fringales purement humaines que j’avais parfois, mais là, c’était une grande surprise. A l’odeur, je pouvais sentir du poulet rôti froid, c’est un met que j’apprécie. Je sentais aussi l’odeur du vin se décanter. Un repas très simple, certes. Voir quelqu’un rigoler en ma présence était nouveau aussi. Je n’avais pas l’habitude de tout ça. Les cris, les pleurs, les supplications, oui, mais les rires… Je m’avançais vers la porte lorsqu’il parla de la clarté inexistante de la pièce. Je me retournais à demi vers lui, prête à allumer la lumière lorsque je vis ses mains bougeaient. Etonnée, je l’étais, lorsque je vis toutes les bougies s’allumer. C’était la première fois que je voyais un sorcier s’exécuter, bon, la deuxième fois vu qu’il y avait eu le petit sort dans la forêt. Un sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je vis ceci. Amusée, j’appuyais sur l’interrupteur de la chambre, toutes les lumières s’allumèrent.

      

▬ "- Il y a ça aussi. C’est certes moins drôle, mais c’est utile. Vous me suivez ? "».

Toujours ce plus ou moins doux sourire aux lèvres, je quittais la pièce pour me rendre dans la cuisine. Le repas de Rylyyn était préparé sur la table ainsi qu’une bouteille de vin rouge.

      

▬ "Vous aimez le rouge ? Sinon, j’ai autre chose. "».

Je me rendis d’ailleurs dans le frigo et sorti une bouteille de vin blanc et deux poches de sang.

      

▬ "Le vin rouge à la couleur, mais le gout ne me plait pas. A défaut d’avoir la fontaine chez moi, je me nourris de ça. "».

Bien évidemment, je parlais du sang que j’avais posé sur la table, assez éloigné du repas de Rylyyn, au cas où le sang le dérangerait. Je versais du vin blanc dans mon verre et en prit une gorgée.

   

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mar 5 Avr - 19:12



I am what I am. I do what I want


Mina venait donc de proposer à Rylynn de la suivre afin d'aller prendre un repas, mais l'ancien souverain trouvait la pièce dans laquelle il se trouvait bien trop sombre, et il décida d'utiliser ses pouvoirs afin d'allumer toutes les bougies de la pièce. Il se tourna vers Mina qui appuya sur une chose au mur, et un grand éclat lumineux envahit la pièce, surprenant suffisamment Rylynn pour qu'il manque de tomber à la renverse ! Amusée, Mina l'incita donc à la suivre, alors que Rylynn regardait les lumières avec des yeux écarquillés. Il arriva au pas de la porte et vit l'interrupteur. Lorsqu'il appuya dessus, la lumière s'éteint. Il appuya une nouvelle fois et la lumière revient.

« Ils contrôlent le jour et la nuit d'un simple levier miniature ? Incroyable …  »

Il finit par arrêter de jouer avec la lumière et se joignit à Mina dans la cuisine, où trônait un petit repas simple, mais tellement intéressant aux yeux du sorcier.

Le vin rouge à la couleur, mais le gout ne me plait pas. A défaut d’avoir la fontaine chez moi, je me nourris de ça.

Rylynn sourit, amusé, en s'installant donc devant une belle assiette contenant un morceau de poulet fort appétissant. En parlant de vin rouge, la bouteille étant ouverte, il s'en servit donc un verre qu'il avala, habitude médiévale, d'une traite. Il haussa ensuite un sourcil, et attrapa la bouteille, la levant un peu pour l'analyser.

« Les vins se sont bien affaiblis en un millénaire !  »

Il se mit à rire et se coupa donc un morceau de poulet qu'il porta à sa bouche, et à sa grande surprise, celle-ci était froide. Un peu gêné au début, il se mit rapidement à apprécier.

« Je n'aurais jamais deviné que la volaille pouvait être mangée crue ! Elle semble pourtant avoir été cuite … Étrange, mais délicieux !  »



- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Jeu 14 Avr - 21:47





Mina & Rylyyn

Petite citation

Le voir jouer ainsi avec la lumière me fit sourire à nouveau. Il était attendrissant. Je n'aimerais pas être à sa place. Arriver dans un endroit que l'on ne connait pas, perdu, sans rien connaitre, en étant totalement perdu, dans un endroit, un monde où tout le monde vous prend pour un fou.
Dans la cuisine, je le regardais enfiler d'une traite la bouteille de rouge. Je m'assis sur une chaise, complétement étonnée, avec mon verre de vin blanc à la main. Presque bouche ouverte, j'étais presque choquée de le voir ainsi traiter ce cru. Pas un grand cru, oui, mais tout de même ! Encore heureux que je n'ai pas ouvert une bonne bouteille.


▬ "
- Affaibli ? Comment pouvez-vous le savoir ? Vous n'avez en rien savouré ce met ! Ici, ça se boit au verre... "
».

J’éclatais de rire, car malgré tout, il me fascinait. C'était comme un retour en arrière. Le voir ainsi agir, c'était de vivre à une autre époque. Amusant. Je le regardais intensément, pour voir comment il réagissait à chaque chose nouvelle pour lui. Du moins, tout est nouveau pour lui, après tout. Qu'est-ce qui devrait se passé dans sa tête ?
Le voir manger du poulet fut aussi une chose comique ! Il semblait être fasciné par tout ce qui ce passait, même de la nourriture.


▬ "
- Vous n'en avez jamais mangé de cru ? Elle a été cuite, oui. Maintenant, elle est froide. "
».

Je bus mon verre et m'en resservit un autre. Toujours aussi amusée par ce sorcier.


▬ "
- Il y a une bibliothèque, si jamais vous voulez tout savoir, depuis votre...Et bien, votre passage dans l'autre monde. "
».

Ca n'était pas une chose facile que de parler de ça. Comment peut-on parler de ce qui n'est pas explicable ? Comment lui apprendre ce qu'il n'a pas connu ? Comment lui apprendre que le monde à changé, plus qu'il ne le pense. Que tout ce qu'il a connu est mort depuis des siècles ? En 300 ans, j'en ai vu des choses mourir, d'autres se créer, mais lui, il n'avait plus rien à quoi s'accrocher.





________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Sam 16 Avr - 23:59



I am what I am. I do what I want


Rylynn était toujours autant fasciné par la moindre chose qu'il découvrait. La nouvelle saveur des vins, le fait que l'on puisse servir de la volaille cuite puis froide, les nouvelles méthodes de décoration, cette étrange lumière qui fonctionne à partir d'un levier miniature et tant d'autre choses … D'ailleurs une question lui taraudait l'esprit : Comment pouvait-on boire dans une coupette faite de verre ? Ça devait être extrêmement fragile ! Une pièce de vaisselle devait être robuste et bien décorée ! Enfin, les mœurs avaient évoluées, et s'il se posait une question à chaque fois, il n'aurait pas fini de se triturer l'esprit. Il finit donc calmement son repas, appréciant chaque bouchée du met qui lui avait été servi. L'habitude et l'envie de ponctuer son repas d'un rot se calma aussi vite qu'elle arriva, se disant qu'il serait impoli d'agir ainsi en présence d'une dame, d'autant plus que celle-ci l'accueillait bien gentiment sous son toit.

« Encore un grand merci pour ce repas, ce fût fort agréable »

Mina lui parla alors de sa bibliothèque, dans laquelle Rylynn pourrait se rendre s'il souhaitait en apprendre un peu plus des écrits et découvrir un peu mieux ce nouveau monde. Rylynn lui sourit donc avant de lui répondre.

« Cette proposition est fort sympathique de votre part dame Mina, mais j'ai bien peur de n'être capable de réellement comprendre la totalité des écrits de cette période ! Les dialectes qui séparent mon temps et le votre semblent tellement différents que je n'en comprendrais sans doute qu'une infime partie ! Et puis, je suis le genre de personne qui préfère découvrir le monde en le visitant plutôt qu'en l'imaginant !  »

Il lança un regard par la fenêtre, tout cet environnement lui semblait à la fois si familier et si lointain à la fois. Rien n'était comme chez lui, comme à son temps, mais tout y faisait référence, tout le lui rappelait. C'était aussi plaisant que perturbant. Il se tourna de nouveau vers Mina, le sourire toujours accroché aux lèvres

« J'aimerais apprendre à mieux vous connaître. Accepteriez-vous de me parler un peu de vous, de votre vie ? Et … De votre éternité, si je puis m'exprimer ainsi ?  »

La curiosité de Rylynn le poussait à vouloir découvrir des choses toujours plus folles dans la nouveauté, et l'occasion d'en savoir plus sur la vie d'une vampire, créatures qu'il croyait encore mythique, faisait flamboyer son esprit.



- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Lun 18 Avr - 10:11


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 QQue pouvais-je bien lui répondre si ce n'est un simple " de rien". Je ne dirais pas que pour moi il est normal d'accueillir quelqu'un chez moi, de lui proposer tout ce que je dispose dans mon antre. Mais il m'a touché et je ne sais pas lui refusé une aide quelconque. Pourquoi ? Cette idée de ne pas savoir était très perturbante, mais je ne devais pas montrer que quelque chose me touchait. Je ne voulais pas que l'on voit cette partie de moi. C'est impossible de montrer sa faiblesse. Dame Mina me fit sourire. C'était tellement rare, ça l'était devenu, que l'on m’appelle ainsi. C'était un rang, que je n'avais pas réellement eu lorsque j'étais humaine, je l'avais obtenu à force de mort, de saignée. Le respect et la peur avait fait place à tellement de chose dans ma vie. Il ne pensait pas comprendre, mais j'étais là, pour l'aider.
   

▬ "
- - C'est pour cela que je vous en parle. Je suis à même de faire la traduction. Je ne doute pas que vous en apprendrez sur le nouveau monde. Si un jour vous désirez en savoir plus sur votre passé, je serais là. "
».
Là... Encore et encore, je lui tends une main sympathique. Je n'ai pas le fond gentil, je ne l'ai plus eu depuis bien longtemps. J'avais tué, torturé, menti, insulté, pendant des siècles. Lui, je l'ai mordu et bien que je n'en éprouve aucun remord, j'ai une soudaine envie de l'aider, de l'épauler dans son épreuve. Quelque chose que je n'avais pas ressenti depuis des siècles. Littéralement.
   

▬ "
- « J'aimerais apprendre à mieux vous connaître. Accepteriez-vous de me parler un peu de vous, de votre vie ? Et … De votre éternité, si je puis m'exprimer ainsi ?  »
».
Mon verre s'était porté à mes lèvres et s'était arrêté soudainement, en plein geste, en pleine action. Je ne comprenais pas cet intérêt soudain pour ma personne. Mon verre se posa lentement, mon regard devint noir et perdu dans le vide. Je n'avais jamais parlé de ma vie à quelqu'un. Jamais. Je n'avais jamais mis des mots sur mes blessures, sur mes rêves qui avaient juste...éclatés. Ma main trembla quelques secondes avant que je prenne la décision de quitter la pièce sans un mot, sans explication. Même après tout ce temps, l'idée de le revivre était trop dur, même si, en toute logique, j'en avais besoin. Il est vrai qu'il m'avait raconté son histoire et en quoi lui devais-je la pareil ? Je me mis devant la cheminée, devant le peu de feu restant qui ne réchauffait même plus la pièce. Derrière moi, un portant de moi, d'une autre époque, une époque très lointaine. Un sourire, une belle parure, un instant figé, perdu dans le temps. Si l'espace d'un moment, j’eus la faiblesse de verser une larme, que personne ne vit, je repris le dessus de mon être de moi même et préféra me taire. Mon éternité n'avait été d'un monceau de sang, de meurtres, de tristesse, de hargne et de douleur. Un flot de souvenir me submergea quelques secondes alors que mon regard se perdait sur la vie presque éteinte du feu. J'étais semblable à cette flamme mourante. Un être fluide et fort, mais qui, le temps passé, mourrait simplement et tranquillement. Un être qui, sans l'aide de quelqu'un, ne peut renaitre, se renforcer et continuait à illuminer le temps et l'espace. Si le feu avait besoin de bois, de la main de l'homme pour le renforcer, j'étais à l'identique. J'avais besoin de ce que m'avais apportait ma vie humaine. Tout ça été révolu, passés, exterminé.






 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Jeu 28 Avr - 0:42



I am what I am. I do what I want


L'ancien souverain s'affichait très reconnaissant envers Mina, pour l'aide qu'elle lui avait déjà apporté et pour celle qu'elle allait lui apporter, du moins qu'elle proposait de lui apporter et que Rylynn pouvait ou non accepter. Mais après tout ça, sa curiosité naturelle et sa fascination pour les créatures surnaturelles le poussa à demander à Mina de mieux la connaître, voulant en savoir plus sur sa vie et sur son immortalité. Mais au lieu de voir Mina boire une gorgée dans son verre avant de parler, celle-ci se bloqua durant quelques secondes, reposant doucement son verre avec le regard planté dans le vide. Elle quitta la pièce quelques courts instant après, sous le regard inquiet de Rylynn. Avait-il dis quelque chose qu'il ne fallait pas ? Il se mordit la lèvre inférieur, intérieurement désolé. Il attendit quelques instants dans la pièce afin de voir si Mina allait revenir, mais il n'en fut rien. Il décida donc de se lever pour suivre à petits pas la direction empruntée par son hôtesse. A pas de velours, il arriva dans une plus grande pièce, où Mina était accroupie devant une cheminée où gisaient les restes d'un feu qui fût, une heure avant, bien plus animé. Alors qu'elle semblait concentrée sur les braises rougeoyante d'une flamme tentant tant bien que mal de survivre, Rylynn se concentra, depuis l'autre bout de la pièce, et tendit doucement la main en direction de la cheminée. La rouge lueur des braises se raviva de plus en plus, jusqu'à ce qu'une petite flamme jaillisse petit à petit d'entre les morceaux de bois, grandissant encore et encore jusqu'à redevenir un feu vivace et puissant, réchauffant l'atmosphère de la pièce. Un sourire s'afficha sur son visage et il approcha lentement. Arrivant au niveau de la vampire, il s'accroupit pour se mettre à la hauteur de Mina.

« Je vous présente mes plus sincères excuses si mes paroles ont provoqué en vous un sentiment blessant, mon but n'étant absolument pas celui-ci. »

Il tourna son regard vers le feu de cheminée qui avait repris vie et qui dansait au gré d'un très fin filet d'air, faisant crépiter le bois.

« Je trouvais cette scène bien triste sans un réel feu de cheminée. J'espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de l'avoir réanimé »

La beauté des flammes se reflétait dans les yeux du sorcier qui souriait doucement en regardant les flammes. Il n'allait pas reposer de question à Mina, il préférait la laisser prendre la parole si elle se sentait de parler. La forcer ne serait pas la solution, il le savait, et il préférait laisser faire les choses en douceur.



- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Lun 2 Mai - 20:59


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 D’une certaine manière, je n’aurais pas dû réagir ainsi. Malgré tout, si je venais de l’inviter à vivre chez moi, il était la première personne à rester à mes côtés depuis tellement d’années. Mon valet n’était pas quelqu’un qui était à mes côtés, mais qui prenait soin de ma maison et s’occupait de mon frigo. J’avais du l’hypnotiser pour qu’il m’obéisse, pour qu’il fasse ce que je voulais. Parce que vivre avec quelqu’un, ça n’est pas chose aisé. Je n’avais en rien laissé rentrer Rylynn dans ma vie, je faisais juste en sorte qu’il commence une nouvelle vie. Presque jamais, pour ne pas dire totalement jamais, je n’avais raconté mon histoire, ce qui faisait que j’en été là actuellement. Froide, violente, avide de sang, de sexe, avide de torture. La seule chose positive à mon actif était simplement mon travail. Pour le reste, je ne le devais qu’à ma haine que je ne voulais pas battre. En rien je ne voulais changer.
L’espace d’un instant, alors que mes yeux restés fixés sur les flammes mourantes, j’en avais presque oublié mon invité. Je me suis mise à y repenser lorsque le feu repris de plus belles, lentement, tendrement. C’était beau. Un spectacle dés plus touchant. Certes, ça n’est que du feu, mais je trouvais ça charmant. Je sentais la chaleur corporelle de mon invité près de moi. J’entendais son cœur, je pouvais me rappeler le gout de son sang. Un vrai délice. Je tournais mon regard vers lui, lorsqu’il s’excusa. Je n’avais pas à m’excuser d’être parti comme ça. C’était chez moi et c’était mes règles ! Un sentiment blessant ? Il n’avait aucune idée de ce que ses paroles m’avaient provoqués. Je ne pouvais rien dire. Je n’avais définitivement pas envie de m’excuser, ni d’expliquer ce que je ressentais, ce que je pensais. Je me relevais, comme si sa présence était répulsive. Ranimé de vieux souvenirs me rappelait à quel point je ne voulais pas laisser des personnes approchait de moi.
Lorsque je me relevais, je fis face à ce tableau de moi. Ou était-elle maintenant, cette femme ? Ou était-elle cette jeune dame, amoureuse de la vie, de son amour, de son amant. Heureuse dans sa vie, avec des amis, des projets, la sécurité. Nicolae avait tellement bien peint son tableau, parce que dans les yeux de cette Mina, je voyais la bonté, la tendresse, la gentillesse. Pas ce que je pouvais voir quotidiennement dans mes yeux de vampires assoiffés de sang.
   

▬ "
- Bien sûr que non. Je trouve que pour le feu, vous avez bien fait. "
».
Je détournais les yeux de mon ancienne moi et alla me servir un verre de bourbon, que je bus d’une traite. Si j’avais pu être douce depuis notre arrivée ici, je m’étais beaucoup éloigné, renfermée sur moi-même. Je refoulais des larmes de haines et de tristesse qui voulait venir assombrir cette image de nous dans cette pièce.
   

▬ "
- Vous devez être éreintés. Si vous voulez vous reposez, vous savez où est votre chambre. "
».

Je me resservis un verre que je bu d’une même traite. Oui, si je voulais faire entrer quelqu’un dans ma vie, je devais faire un effort, mais ces vieux souvenirs dont je n’ai jamais parlé hantent mes pas à chaque secondes de ma vie. Je jetais un coup d’œil à mon alliance avant de, sans le vouloir, faire exploser le verre dans ma main. J’étais à ce point énervée finalement. Je grimaçais en commençant à retirer les bouts de verre de ma peau. Douloureux, mais pas insurmontable. Comme tout. Comme les souvenirs. Comme marcher, chaque jour avec un vide immense à l’intérieur de soi. Douloureux, mais pas insurmontable. Je n’arrivais pas à parler, comme de dire que finalement, sa présence chez moi, sa naïveté sur le monde me faisait sourire et apaisait quelque peu ma rage, comme de dire la vérité sur ce que mon cœur cache bien au fond. Je le repoussais au confins de chez moi, de la chambre que je lui prêté parce qu’il est plus simple de repousser les autres que d’admettre que l’on a besoin d’eux.

 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mer 4 Mai - 20:49



I am what I am. I do what I want


Visiblement l'hôte de Rylynn n'avait clairement pas l'air bien, et dans le fond, l'ancien roi s'en voulait un peu. C'était sans doute de sa faute. Il avait amené qui devait être difficile pour les vampires. Parler de leur immortalité, ça doit sans doute être quelque chose de très spécial. Alors qu'il s'approcha, Mina s'éloigna de nouveau, le regard visiblement lourd de pensées. Elle s'arrêta devant un tableau qui la représentait parfaitement. Rylynn observa, depuis sa position, le tableau lui aussi. Pour lui, ça ne signifiait pas grand chose de symbolique, c'était juste artistiquement très beau, mais ça n'avait aucune signification particulière. Mais il sentait que pour Mina, ça en avait une. Lui demander laquelle serait sans doute une autre question à éviter. Rylynn évoqua alors le feu qu'il avait rallumé, histoire de changer de sujet.

Bien sûr que non. Je trouve que pour le feu, vous avez bien fait

Pour autant, malgré ces paroles, Rylynn sentait encore une tension dans la voix de son hôtesse. Hôtesse qui se dirigea vers une bouteille d'alcool et en avala un verre en une traite.

Vous devez être éreintés. Si vous voulez vous reposez, vous savez où est votre chambre.

Un second verre passa entre les lèvres de la vampire, sous le regard médusé de Rylynn qui n'avait aucun mot à mettre sur la situation. Il était quelque peu perdu, craignant d'énerver ou d'attrister son hôtesse à chaque parole. Et visiblement, les mauvaises émotions de Mina devaient être forte puisqu'elle brisa le verre qu'elle tenait en main. Elle commença alors a retirer les morceaux de verre qui jonchaient sa main, et lorsqu'elle eut finit, Rylynn arriva doucement à ses côtés.

« Permettez ?  »

Doucement, il se saisit de la main taillée de la vampire et la plaça sans mouvement brusque entre les deux siennes. Fermant les yeux, il se concentra et commença a murmurer quelques paroles d'une autre langue, et un flux magique commença a passer entre ses deux mains, refermant rapidement les plaies de la vampire. Certes, ces êtres sont capables de guérison plutôt rapide, mais c'était une façon de s'excuser que Rylynn voulait a tout prix saisir. Il se sentait déjà très redevable auprès de Mina pour son accueil, il voulait en plus se faire pardonner de son indélicatesse. Il ne savait pas si ça aurait le moindre effet positif sur l'humeur de la vampire, mais qui ne tente rien n'a rien ! Doucement, il relâcha la main de la vampire en affichant un léger sourire.

« Ça n'est sans doute pas grand chose pour vous, mais c'est le moins que je puisse faire.  »

Ne voulant pas plus déranger son hôtesse, il s'excusa d'une légère révérence, et alla s'asseoir en tailleur devant le feu de cheminée. Ses pouvoirs fluctuant en lui, il s'amusa à faire danser les flammes doucement, bercé par le crépitement du bois brulant.



- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Lun 9 Mai - 11:45


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 Il est difficile de s’accorder avec quelqu’un, d’être plus douce qu’on ne l’est quand on ne l’a pas été depuis tellement de…siècles. Je tentais de mettre des distances avec lui, c’était comme ça que je fonctionnais, pourtant, il était chez moi. Ça n’est pas compatible, ça n’est pas normal. Il n’est même pas question de le mordre, alors pourquoi l’ai-je invité ? Pourquoi ai-je invité une poche de sang sous mon toit ? Je n’agissais jamais de manière désintéressé, encore moins sans réfléchir, mais là, devant moi dans la forêt, que pouvais-je faire ? Et je n’avais aucun regret de l’avoir mordu, ça n’était donc pas pour ça. Je sais que son histoire m’a perturbé, mais de là à l’accueillir ?
Enlevé du verre de sa peau n’est jamais une partie de plaisir. Je résiste bien à la douleur, j’ai l’habitude. Je résiste bien à la vue du sang, mais j’étais comme perdue un instant, que sentir ma peau s’ouvrir, se fendre, saigner étaient encore plus désagréable sur l’instant. Il me fit presque sursauté lorsqu’il fut à mes côtés. Je ne résistais aucunement lorsqu’il prit ma main dans la sienne. Son contact me fit frissonner et je le regardais avec un air des plus étonnés. Je n’arrivais pas à saisir comment il fonctionnait. J’étais dangereuse, pourtant, il avait accepté de venir chez moi, il passait son temps avec moi sans, visiblement, craindre ma personne. Il venait même à me soigner. Je sentais quelques picotements dans ma main lorsqu’il fit ses invocations pour me soigner. Je le regardais toujours avec ce regard des plus perplexes. Savait-il que ma condition me permettait une guérison des plus rapides ? Le contact avec sa peau me calma doucement. Bizarrement, je n’avais aucunement envie de lui faire le moindre mal et ce sentiment m’était tellement nouveau… IL m’adressa un sourire lorsqu’il eut fini et alla aussitôt s’installer devant le feu. Il n’eut pas de réponse à sa phrase, je ne savais qu’en dire. Ce personnage était tellement anodin. Lorsqu’il fut assis en face du feu, à jouer avec les flammes, je me tournais vers lui, sans bruit, juste en le regardant.

   

▬ "
- Je n’arrive pas à vous saisir… Je suis le prédateur qui peut vous détruire en une seconde. Je vous ai mordu et pourtant…Vous êtes là, vous me soignez alors que je ne suis pas particulièrement habitué à tout ça. Vous avez vu mon vrai visage, pourquoi n’avez-vous pas peur de moi ?"
».

J’avais besoin de comprendre. De saisir pourquoi il n’avait pas fui, pourquoi il n’avait pas usé de son pouvoir contre moi. Je fis quelques pas vers lui, assez pour ressentir la chaleur du feu. Je pouvais sentir l’odeur alléchante de son sang, son cœur qui battait pourtant…Je n’entendais pas spécialement la peur. Je n’entendais pas les crépitements de son cœur qui était une musique tellement douce à mon oreille. Celle qui précède des diverses supplications pour ne pas que je donne la mort.

 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Jeu 19 Mai - 2:56



I am what I am. I do what I want


Rylynn n'avait pas eu de réponse à sa phrase, mais il savait que de toute façon, il n'allait certainement pas en avoir. Ne dérangeant pas son hôtesse plus longtemps, il lui adressa une légère révérence et retourna s'asseoir devant le feu pour jouer avec, comprenant que ce n'est pas en menant une conversation interminable avec Mina qu'il arrivera à faire en sorte qu'elle ne soit plus dans tous ses états. Soudain, il entendit la voix de son hôtesse s'adresser à lui.

Je n’arrive pas à vous saisir… Je suis le prédateur qui peut vous détruire en une seconde. Je vous ai mordu et pourtant…Vous êtes là, vous me soignez alors que je ne suis pas particulièrement habitué à tout ça. Vous avez vu mon vrai visage, pourquoi n’avez-vous pas peur de moi ?

Rylynn afficha un léger sourire et tourna la tête vers Mina, le regard plein de bienveillance.

« Pourquoi ne vous crains-je point, Dame Mina ? Tout d'abord car si j'avais eu une réelle raison de vous craindre, je n'en aurais point eu le temps, vous auriez déjà avalé tout mon sang. Et ensuite, parce que je vous trouve fascinante. »

Il se releva, époussetant légèrement son pantalon pour ensuite faire face à Mina, en restant devant la cheminée.

« Je vous trouve fascinante de part votre nature, vous êtes une vampire et j'ai toujours cru que vous et les vôtres n'étiez qu'un mythe, alors rencontrer quelqu'un comme vous est quelque chose qui ne peut que me fasciner. Et je vous trouve également fascinante de part votre personne. Vous êtes quelqu'un de complexe, qui peut facilement changer d'humeur et de façon de penser, et vous êtes incroyablement plus intéressante que toutes les personnes que j'ai pu côtoyer durant ma vie. Enfin, ma précédente vie, pour le coup. Il y a aussi le fait que vous êtes mon premier contact humain depuis un millénaire qui pèse dans la balance ! »

Affichant encore son sourire qui ne le quittait que rarement, Rylynn laissa les flux de sa magie tourner autour de lui, et parvint à les fluctuer au creux de ses mains, créant une petite flamme qui dansait au gré d'un très léger courant d'air parcourant la pièce.

« Et vous, Dame Mina ? Pourquoi est-ce si important ? Tenez-vous à être crainte ? N'appréciez vous point quelqu'un capable de vous parler sans vous supplier de lui apporter la consolation d'une mort plus rapide et moins douloureuse ?  »



- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Ven 20 Mai - 1:27


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 Il avait quelque chose de très classieux, sans doute était-ce du à son ancien rang. Je n’étais pas une princesse, ni une reine, je n’avais même pas été une femme reconnut pour son argent, mais sa révérence, me fit me sentir supérieur. Oh bien évidemment, c’était de la politesse, mais à l’époque de Mina l’humaine, la sienne, c’était quelque chose. Maintenant, c’est devenu tellement différent et son geste tellement inexistant. J’en avais presque oublié que le bien que ça fait que de se sentir respecté par quelqu’un. Pourtant, je ne méritais en rien son respect, sauf pour lui avoir permis de vivre ici, un temps du moins. Cette durée ne dépendait pas de moi et bien que je veuille le voir partir de chez moi, l’idée qu’il s’en aille me dérangeait. Je vis son sourire et son regard sur ma personne. Dame Mina. J’appréciais entendre ça, beaucoup. Ce qui me fit sourire quelque seconde. Il n’avait pas tort. Si je le voulais mort, il le serait déjà. Je n’allais pas me reposer la question. Il était vivant, c’était un fait et maintenant, je ne reviendrais pas en arrière. J’assumais mes choix, même si ceux-ci n’était pas logique. Néanmoins, le terme fascinant m’interloqua. Je ne voulais pas le couper, je savais qu’il continuerait et ma curiosité me poussait à écouter. Il se leva, même si l’espace entre nous était creusé, il était face à moi, me parlant droit dans les yeux.  Non, visiblement, nous ne sommes pas des mythes et je n’imaginais pas ce que pour lui, ça devait être étonnant. Néanmoins, sa derrière phrase me fit sourire.
   

▬ "
- Je ne suis pas humaine. Je ne le suis plus depuis longtemps. "
».

Je suppose que si j’avais été la Mina d’avant, qu’il me dise que j’étais fascinante, m’aurais fait rougir. Nicolae l’avait fait. Mais il avait tout prit, maintenant qu’il n’était plus. La nouvelle, la méchante et mauvaise, la sans cœur et apeuré par le contact humain, la Mina qui se trouvait devant lui, n’aurais pas aimé qu’on la complimente. Car si une personne est apte à complimenter une autre, c’est qu’elle est entrée dans la vie et ça, je n’aimais pas. Pourtant, je fus satisfaite d’entendre ça.
Le sourire de Rylyyn me faisait du bien. Je le lui rendais. Le spectacle qu’il m’offrait, à nouveau me toucha presque. C’était un merveilleux spectacle. Je n’avais jamais vu de sorcier et ce qu’il faisait devant moi me fascinait littéralement.
   

▬ "
« Et vous, Dame Mina ? Pourquoi est-ce si important ? Tenez-vous à être crainte ? N'appréciez vous point quelqu'un capable de vous parler sans vous supplier de lui apporter la consolation d'une mort plus rapide et moins douloureuse ?  » "
».
Je m’approchais de lui, lentement, pour admirer le spectacle, mais pas que. Mon visage se figea sans aucune émotion l’espace de quelques secondes et une voix morne passa ma bouche.
   

▬ "
- C’était le cas. Une fois. Je l’ai tué.  "
».
Il n’y avait aucune émotion et pourtant je parlais de mon défunt mari. C’était un acte atroce ce jour-là et pourtant… Je ne ressentais plus rien. Certes, il y avait toujours du mépris, de la haine, de la tristesse,  Je relevais le regard vers le sorcier avec un très léger sourire. Ma main se leva pour se poser sur la sienne.
   

▬ "
- C’est important… parce que le changement est perturbant. Même pour une immortelle. "
».
Je penchais la tête sur le côté, continuant simplement.
   

▬ "
- Etre craint est la seule chose que je connaisse depuis plus de 300 ans… Néanmoins je dois dire, que parfois… C’est agréable que cela change. Pour autant, ne vous attendez pas à de la douceur de ma part. Je ne sais ce que c’est, je ne m’en souviens plus et je doute m’en souvenir un jour.  "
».

 



 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Ven 20 Mai - 19:56



I am what I am. I do what I want


« Je ne suis pas humaine. Je ne le suis plus depuis longtemps. »

« Vous êtes pourtant bien plus humaine que la plupart des personnes que j'ai pu côtoyer auparavant ! »

A la suite des dernières questions du sorcier, la vampire s'approcha un peu plus de lui, le visage vide d'émotion et le regard fixé sur les petites flammes qui dansaient dans la main de Rylynn.

« C’était le cas. Une fois. Je l’ai tué. »

Le regard de Mina vint finalement se poser sur celui de Rylynn, et le visage de la vampire s'anima d'un léger sourire.

« C’est important… parce que le changement est perturbant. Même pour une immortelle. Être craint est la seule chose que je connaisse depuis plus de 300 ans… Néanmoins je dois dire, que parfois… C’est agréable que cela change. Pour autant, ne vous attendez pas à de la douceur de ma part. Je ne sais ce que c’est, je ne m’en souviens plus et je doute m’en souvenir un jour.  »

Rylynn sentit finalement la main de Mina qui touchait la sienne, n'ayant pas réalisé tant il s'intéressait à ce que lui racontait cette dernière.

« Je ne saurais vous demander d'avoir envers ma personne une chose que vous semblez ne plus connaître depuis bien des années, depuis des siècles … Mais je pense que vous voyez les choses de manières trop négatives en doutant de pouvoir un jour vous souvenir de ce qu'est la douceur. Votre sourire et votre contact me le prouvent. »

Toujours affublé de son sourire, Rylynn était heureux de voir qu'au fond, il arrivait à avoir une telle discussion avec quelqu'un qui aurait été capable de le tuer en quelques centièmes de secondes, ce qui prouve bien que n'importe qui peut changer.

« Dame Mina … Vous êtes certes une vampire … Mais je suis mort, et revenu à la vie un millénaire après et je suis doté de magie, pensez-vous que je sois plus humain que vous ? A mon contraire, vous avez la chance de connaître les temps actuels, d'être intégrée à la société, vous faites partie de ce monde, et ce, peu importe vos émotions. Puis-je en dire autant ? Puis-je moi aussi glaner le droit d'exister dans cette époque où je ne suis qu'une pauvre âme perdue ? Sans repère, sans héritage, sans rien pour m'aider ? J'en doute. Pour autant, je décide de prendre cette seconde chance aux creux de mes bras, et je vais la chérir de tout mon être. Vous n'êtes pas moins humaine qu'un autre. Vous n'êtes pas moins humaine que moi. Vous n'êtes pas moins humaine qu'un autre. Vous êtes intégrée au monde actuelle, et rien qu'en ça, vous êtes humaine. »


- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Lun 23 Mai - 15:54


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 La douceur de la voix et des paroles de Rylyyn étaient plus que perturbantes, mais au fond, c’était un plaisir de l’entendre. Ainsi, je pouvais être humaine aux yeux de quelqu’un ? J’avais pourtant décidé de ne plus l’être, sans pour autant éteindre mon humanité, juste de vivre en reclus, loin de tout, du reste, de survivre en jouissant d’un pouvoir incommensurable. Pourtant, avouer qu’il voit en moins quelqu’un d’humain, c’est avoué qu’au final, je suis faible. Ce qui n’est pas possible dans mon cas.
Je ne pouvais pas, ne voulais pas en fait, donner de l’importance à quelqu’un. C’était admettre que je n’étais pas heureuse. C’était aussi admettre que la plaie nommée Nicolae ne s’était jamais refermée. Admettre que l’amour ne m’avait pas quitté et que tout était un mensonge. Il parla de mon sourire, de ce contact que j’avais avec lui. Je ressentais la chaleur et des flammes et de tout cette vie qu’il avait en lui. J’en venais même à l’envier, à vouloir le partager. Ce partage, encore flou à mes yeux, je tentais de le refouler. Je ne devais pas penser à ce genre de chose. Ça n’était pas bien, pas bon non plus. Je ne pouvais parler, lui répondre. Que lui dire ?
Ainsi, je le laissais continuer. Sa voix était reposante. Savoir si c’était la sienne où celle de quelqu’un dans ma maison en dehors de cet humain que j’hypnotisais. Il me demanda s’il était humain, mais il l’était plus qu’il ne le pensait, plus que moi.
   

▬ "
- Vous vous trompez sur une chose. Ce n’est pas parce qu’on a plus ou moins une place dans le monde que l’on est humain. Vous l’êtes, sorcier, oui, mais humain, parce que si je voulais, je pourrais tellement facilement vous tuer. "
».
A ces mots, ma main quitta la sienne pour se lever vers son cou. Mes doigts glissèrent sur sa peau, lentement, doucement. Sa peau était fragile, d'un ongle je pouvais l'ouvrir, de mes lèvres, je pouvais me rassasier. Je pouvais faire ce que je voulais de cet homme. Il était perdu et sur mon territoire.

   

▬ "
- Vous  me pensez humaine, mais quand je vous parle, je vois aussi votre sang. Et pour l’avoir gouté, je sais que ça me donne envie.  "
».
Un sourire vint sur mes lèvres, mais pas doux, non, terrifiant, promesse de mort.

   

▬ "
- Vous êtes mort, revenus à la vie, mais vous pouvez mourir. Vous êtes humains car vous êtes bons. Et vous avez tort à nouveau. Vous n’êtes pas seul, du moins, vous avez quelqu’un pour vous aider. Vous arriverez à trouver votre place.  "
».
Je ne perdais pas une goutte de l’afflux sanguin qui se montrait à moi. Je pouvais entendre son cœur, sentir son odeur. C’était délectable.

 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Jeu 26 Mai - 16:50



I am what I am. I do what I want


« Vous vous trompez sur une chose. Ce n’est pas parce qu’on a plus ou moins une place dans le monde que l’on est humain. Vous l’êtes, sorcier, oui, mais humain, parce que si je voulais, je pourrais tellement facilement vous tuer. Vous me pensez humaine, mais quand je vous parle, je vois aussi votre sang. Et pour l’avoir gouté, je sais que ça me donne envie. Vous êtes mort, revenus à la vie, mais vous pouvez mourir. Vous êtes humains car vous êtes bons. Et vous avez tort à nouveau. Vous n’êtes pas seul, du moins, vous avez quelqu’un pour vous aider. Vous arriverez à trouver votre place. »

Peut-être avait-elle raison. Peut-être Rylynn allait-il être capable de trouver une place dans ce monde qui n'était pas le sien. Mais rien n'était moins sûr. Une chose est sûr, Rylynn allait tout faire pour se forger une place dans ce monde. Il ne voulait pas être un paria tout juste bon à revenir d'une autre époque pour mourir de nouveau. Il avait une nouvelle chance de vivre, de réparer ses dernières erreurs, de se racheter, et il allait en profiter jusqu'au bout. Sans doute vieillirait-il plus vite, sans doute perdrait-il rapidement de sa vitalité et de ses capacités, mais qu'importe le temps durant lequel il vivrait, il le vivrait au maximum. Néanmoins, malgré toutes ces pensées emplies de positivité, Rylynn tiqua sur quelque chose, sur une certaine parole de son interlocutrice.

« Votre goût pour le sang ne vous ôte pas pour autant votre humanité, dame Mina. Vous êtes encore sensible aux émotions les plus humaines, tel que la compassion. Sinon, je ne me tiendrais certainement pas en face de vous pour vous le dire !  »

Un rire illumina le visage du sorcier. Après tout, si Mina l'avait conduit sous son toit sans envie de le piéger, si elle l'avait aidé en le nourrissant et en lui offrant un endroit ou se reposer, même provisoirement, c'est qu'elle était capable de compassion, et la compassion est sans doute la plus humaine des émotions.

« Mon sang a beau vous donner envie, dame Mina, je sais que vous n'irez pas jusqu'à me renvoyer de l'Autre Côté. Sinon vous l'auriez déjà fait !  »


Il se tourna alors vers le feu de cheminée, une fois de plus, Mina se tenant juste à côté de lui.

« J'aimerais vous poser une question, dame Mina. N'avez-vous pas envie de débloquer votre esprit ? De briser le verrou qui vous pousse à vous comporter comme si vous n'étiez qu'un monstre assoiffé de sang ? N'avez-vous pas envie, au fond de vous, de retrouver la Mina que vous étiez auparavant ? Et ne me faites pas croire que vous avez toujours été comme ça, je ne saurais y croire. »




- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Ven 27 Mai - 1:28


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 Il marquait un point autant qu’il me faisait tiquer. Je n’étais pas humaine, car je prenais la vie des autres et malgré, que j’étais certaine que notre rencontre allait me chambouler, ça ne changerait pas ce que j’étais. Je suis et serais toujours un vampire, alors, ça ne changera rien. L’humanité était un ancien concept qui ne faisait plus partie de ma vie. Pourtant, si je n’étais pas sûre de la « compassion », c’était un fait qu’il était en face de moi, vivant. Vivant et encore et toujours vivant. Je me laissais approcher, je le laissais me parler ainsi, en réagissant d’une manière inédite. Son rire, si cristallin à mes oreilles, me parut moqueur. Il était tellement sûr de lui et je n’arrivais pas à dire le contraire. Peut-être faudrait-il qu’il comprenne que j’étais une autre femme, que j’étais un monstre, que je ne changerais sans doute jamais. Sans doute était-ce juste un rire pour prouver qu’il avait raison ? Ma tête, mon cerveau n’était qu’un brouillard. Et il en était la cause. Enfin, une cause. Je me suis toujours posé des questions sur moi, sur ma condition, sur mon passé, mais c’était la première fois que l’on me parlait de moi, de tout ça, avec tellement de douceur. Une fois encore, il toucha la corde sensible. Je ne le tuerais pas.
Il ne me fit plus face et sans doute était-ce mieux pour entendre ses paroles.

 

▬ "
« J'aimerais vous poser une question, dame Mina. N'avez-vous pas envie de débloquer votre esprit ? De briser le verrou qui vous pousse à vous comporter comme si vous n'étiez qu'un monstre assoiffé de sang ? N'avez-vous pas envie, au fond de vous, de retrouver la Mina que vous étiez auparavant ? Et ne me faites pas croire que vous avez toujours été comme ça, je ne saurais y croire. ». » "
».

Les yeux presque écarquillé, j’étais étonnée d’entendre ça. Que pouvais-je en dire ? Qu’une fois encore, cet inconnu il y a quelques heures, revenu d’entre les morts, arrivés à me voir, si facilement. C’était la première personne à voir en moi, à comprendre, à saisir. Pourtant, l’entendre me faisait peur. Je n’avais pensé, à ces choses, que dans ma tête.

 

▬ "
- Je n’aime pas cet élan de confiance que j’ai vis-à-vis de vous. C’est perturbant et réellement, je ne sais pas si je dois vous laissez vivre où vous tuer… Certes, si je le fais, c’est parce que je refuserais d’être touché. "
».

A quoi bon mentir ? Il y avait pourtant la menace de tomber sous mes crocs. Si je venais à ne plus supporter, je le mordrais, c’était un fait. Je risquais de l’éloigner de moi et pourtant, c’était un jeu auquel je voulais jouer.

 

▬ "
- Redevenir…Mina ? J’avais des amis, un mari que je n’aimais que trop peu comparé à cet autre homme parfait en tout point. J’ai rompu toutes possibilités de redevenir l’ancienne Wilhelmina lorsque j’ai tué mon mari et mes amis de mes mains. Ça n’est pas quelque chose que l’on vit facilement. Et je doute trouver le pardon dans les yeux de quelqu’un un jour.  "
».

C’était la première fois depuis tant de siècles que je n’avais pas prononcé mon prénom en entier. Aussi, j’en tressailli. Pourquoi fallait-il que je rencontre ce sorcier ? En une soirée, il avait remis en question 3 siècles de vie. C’était aussi la première fois, que je montrais du remord pour mon geste fait il y a des années. Il m’avait tourné le dos et mon regard se posa à nouveau sur sa nuque. J’approchais de lui et glissa mes doigts sur sa peau. J’étais inconstante, certes.

 

▬ "
- Je ne vous laisserais jamais, dévoilé tout ça… Je ne vous laisserais pas la chance de me faire du mal.  "
».

 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mar 21 Juin - 17:44



I am what I am. I do what I want


Tourné vers le feu de cheminée, l'oreille de Rylynn était cependant très attentive au moindre mot de Mina, qui lui expliquait pourquoi elle pensait ne pas pouvoir redevenir celle qu'elle était. Encore elle évoquait la possibilité de le tuer, mais Rylynn n'y croyait absolument pas, au fond de lui il savait qu'elle ne le ferait pas. Pourquoi, il ne le savait pas. Mais il savait qu'elle ne le ferait pas. Elle approcha une nouvelle fois de lui et elle laissa ses doigts glisser sur la nuque du sorcier.

« Je ne vous laisserais jamais, dévoilé tout ça… Je ne vous laisserais pas la chance de me faire du mal.  »

Affichant toujours ce même sourire aussi réconfortant qu'assuré, Rylynn tourna une nouvelle fois sa tête vers Mina.

« Et vous n'aurez pas à le faire. Car je ne le ferais pas. Je n'en ai pas l'intention. Vous avez eu la bonté de m'accueillir, et vous blesser est bien la dernière chose que je souhaite. Votre histoire restera entre vous et moi, vous avez la parole d'honneur d'un ancien souverain.  »

Main sur le cœur, il se pencha légèrement en avant, d'une révérence des plus polies.

« Malgré tout, je garde le sentiment qu'au fond de vous, vous êtes toujours la même Mina, qu'elle est juste enfouie sous la domination de votre naturel réelle, mais vous avez pu voir avec moi que le fondement de votre personne pouvait reprendre le dessus. »

Toujours le même sourire sur le visage, il se tourna entièrement vers Mina, cette fois plus proche que les autres, même s'il n'avait pas vraiment fait attention à ce détail.

« Je n'ai qu'un espoir. Avoir un jour un tête à tête avec la Mina que vous avez pu être. M'accorderez-vous, un jour, cette chance ?  »




- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   Mar 28 Juin - 0:21


 

 

 
Mina & Rylyyn

 
Petite citation  

 Je voulais le croquer, j’avais une irrémédiable envie de faire de lui ma proie, ma victime, ma poche de sang. Sorcier qu’il était, il ne pouvait rien contre moi. Alors pourquoi je n’arrivais à replanter mes crocs dans sa gorge ? Je connais le gout de son sang et il me donne envie. Il se retourna vers moi, ce sourire légendaire sur les lèvres. Je ne comprenais pas son attitude. A nouveau ses paroles emplirent la pièce et moi, d’un naturel méfiant, je le cru. Il choisissait ses paroles avec soin et moi qui refusait d’être touché, je l’étais. Il avait une classe ancestrale et ses paroles étaient merveilleuses à écouter. J’aimerais pourtant ne pas l’écouter. J’aimerais ne pas m’en inquiétais, j’aimerais ne pas m’en faire, mais pourtant… Il ponctua sa phrase, son speech, par une révérence. Son geste digne d’un roi, comme il l’avait dit lui-même. Etant comme je suis, une femme de mon importance, mais aussi d’une époque bien lointaine, j’aime que l’on use de se respect envers moi. J’étais droite comme un roc, retenant ma respiration. Cet homme avait un capital étonnant au plus profond de lui. Revenant d’entre les morts mais prenant soin d’être à l’écoute et tentant de sauver l’âme vagabonde d’un vampire.
Il était proche. Trop proche de ma personne. La musique de son cœur résonnait à mes oreilles. Le flux de son sang me donner une envie insatiable de planter mes crocs et de le vider de son sang, mais il avait raison. J’en étais incapable. Sans doute était-ce parce qu’au fond, je voulais croire à toutes les paroles qu’il avait prononcés. Je voulais croire à tout ça. Je voulais me dire, que malgré tout, j’étais la même, celle qui pouvait tisser des liens.
Yeux dans les yeux, son sourire était imperturbable et ce, alors que je voulais croire que je pouvais le saigner à tout moment. Ma main se releva, effleurant son visage pour finir sur sa nuque. La chaleur de sa peau, de son sang réchauffa ma main. Si j’en voulais plus ? Certainement.
Sa demande, sa requête m’étonna. J’écarquillais les yeux avant de les fermer. Mon être était tiraillé entre le sauver et l’écouter, mais aussi le dévorer et le tuer.  Espoir, tête à tête, Mina, chance…
Je pris une profonde inspiration et un doigt, un ongle glissa avec force sur sa nuque. Assez pour craquer sa peau et laisser un peu de sang couler. Mon autre main glissa derrière sa nuque tandis que j’approchais mon visage, ma bouche de ce liquide rougeâtre. Au lieu de le mordre, ma langue passa lentement sur la plaie. Ni plus, ni moins. Je ne pouvais pas le tuer. Pas se soir, pas après avoir entendu toutes ces choses.
Je me reculais assez rapidement pour me retrouver près de la porte en moins d’une seconde.
 

▬ "
. - Bonne nuit… mon Roi.  "
».
Ça n’était pas un oui, pas un non. Sans doute pouvait-il comprendre que lui donner une réponse était impossible. Je suis anglaise, d’aussi loin d’où lui et moi venons, il est mon roi. Un léger sourire aux lèvres et la seconde d’après, j’étais dans ma chambre. Il fallait que je tente d’oublier alors que la musique que ce cœur résonnait dans la maison. Je venais d’en sortir, mais je retournais sous la douche, aussi chaude que possible. Ses paroles, ses hypothèses, l’ancienne moi, c’était dans ma tête et je refuse que cela me touche une fois encore. Il fallait que je trouve une solution et pour ça, rien de mieux qu’un meurtre ou deux.



 

________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I am what i am. I do what i want. - Rylyyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
I am what i am. I do what i want. - Rylyyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-