AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Mer 2 Mar - 23:29

Drôle de situation
Emrys & Emma

Hallucination ou réalité ?

Aujourd'hui Emma s'était levée tôt, normal pour une journée de cours mais, il lui fallait au moins une heure pour bien se préparer. Elle avait commencé par prendre sous petit déjeuner avant d'aller dans la salle de bain, s'était dans cette pièce qu'elle passait le plus clair de son temps tous les matins avant de sortir. Emma alla donc à la douche afin de se débarbouiller. L'eau chaude lui couler sur le corps, cela était agréable comme sensation. Une fois sortit de la douche, la jeune femme s'habilla, elle enfila simplement un jean bleu avec un simple tee-shirt rose clair. Ainsi la jeune femme retourna donc dans la salle de bain pour s'occuper de ses cheveux, elle les sécha et les laisse détachés comme la plupart du temps puis, elle se maquilla. Puis, elle enfila ses chaussures, une paire de bottes et enfila une veste noir. Emma pris également son sac de cours avant de monter dans sa voiture. 

Elle mis le contacte et démarrai en direction de l'université. Elle mis à peine quelques minutes avant d'arriver à destination. La jeune femme gara donc sa voiture sur le parking de l'université avant d'entrer dans l'établissement. Emma se dirigea donc rapidement vers la salle de cours, la jeune femme s'installa à sa place habituelle. Son cours était un peu barbant alors la jeune femme faisait du dessin sur son cahier en attendant que l'heure passe. Quand l'heure sonna, la jeune femme se précipita vers la porte pour sortir, elle en pouvait plus. A présent elle était en pause, heureusement, elle pourrait donc se détendre un peu avant son prochain cours.

La jeune femme sortit à l'extérieur, elle voulait aller chercher qu'elle chose à grignoter dans sa voiture. Sur le chemin la jeune femme était plonger dans ses bouquins, elle était en train de relire ses notes qu'elle avait prise pendant le cours. Il n'y avait personne sur le parking. Puis, la jeune femme entendit un bruit derrière elle se retourna donc, elle regardait quelques secondes le jeune homme qui se trouvait là. Ce dernier était en train de parler mais, la jeune femme ne voyait pas son interlocuteur. Emma ferma donc le bouquin qu'elle avait entre les mains, et décida donc de s'approcher du jeune homme en question.

- Tout va bien ?

S’interrogea-t-elle. Il lui semblait pas trop dans son état normal. Enfin ça, s'était ce que la jeune femme pensais si sa se trouve, s'était tout le contraire.  
Code by AMIANTE

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Sam 5 Mar - 16:20

De plus en plus souvent ces derniers temps je ne savais plus si j'étais sobre ou non, si j'hallucinais ou si ce que je vivais était réel, parfois même je ne savais plus comment j'étais arrivé à un endroit, j'étais toujours, à chaque instant, en train de flirter avec les limites de la folie et le pire restait que j'aimais ça, j'aimais perdre conscience du monde qui m'entourait et vivre dans une réalité altérée.
Le seul désagrément restait ces voix que j'entendais, qui ne cessaient que si je leur répondais en retour, devenant plus envahissantes à chaque seconde où je niais leur existence.
Aujourd'hui était pire que les autres jours, leurs murmures étaient si forts que je n'arrivais même plus à entendre la voix du professeur qui s'acharnait à faire cours aux quelques élèves qui avaient réussi à trouver la force et le courage de venir agoniser à 8h du matin dans un amphithéâtre presque désert.
Me passant une main sur le visage une énième fois, je tentais de chasser les voix pour réussir au moins à entendre de quoi parlait le cours mais une nouvelle fois devant l'échec de la tentative je dus me rendre à l'évidence, si je voulais la paix, je devais sortir de là et affronter mes démons, encore.

En soupirant, je rassemblais mes affaires avant de sortir de la salle, presque en courant, espérant que le prof ne se poserait pas de questions, qu'il supposerait simplement que j'avais une urgence, je ne voulais pas attirer l'attention sur moi ici, je savais ce qui m'attendait si mes parents étaient convoqués, que ce soit pour parler de mes problèmes de drogues, ou du reste, et définitivement, je ne voulais pas finir interné, rien que la perspective de me retrouver enfermé quelque part, sans pouvoir en sortir me faisait paniquer. Si je n'étais pas encore définitivement cinglé, me priver de ma liberté risquerait surtout d'achever ce travail déjà bien entamé.

D'un geste, je me laissais glisser contre un mur, près du parking et après avoir vérifié que personne n'était près de moi, je tournais le regard vers la silhouette qui se dessinait au loin, commençant à lui demander ce qu'il y avait de si urgent pour qu'elle me force à quitter mes cours.
La discussion durait depuis plusieurs minutes déjà lorsque j'entendis des pas qui approchaient derrière moi, je grimaçais me demandant depuis combien de temps la personne était là et ce qu'elle avait pu entendre

« Merde. Quelqu'un approche. Faut que tu partes Isis...Écoute, reviens dans la soirée et encore mieux reviens quand je suis seul, ils peuvent pas comprendre les autres, ils pensent que tu n'existes pas »

Mais moi je savais ce que je voyais, ce que j'entendais, je savais que je n'étais pas fou. Ils disaient que j'étais un passeur, qu'ils avaient besoin de moi, que je l'avais déjà fait quand j'étais enfant, et ils avaient raison, ma mère le disait elle-même dans ses moments de crise, que c'était déjà arrivé avant, qu'il fallait arrêter de me chercher des excuses, qu'il fallait juste m'éloigner d'eux, que je n'étais qu'un monstre.

Je me tournais rapidement vers la personne qui venait de me demander si j'allais bien, la détaillant sans la moindre gêne, une brune dans mes âges, plutôt mignonne, probablement une autre étudiante, rien de bien menaçant en somme, si j'arrivais à me comporter normalement elle oublierait bien vite ce qu'elle avait entendu, si tant est qu'elle ait effectivement entendu quelque chose.
Je me relevais pour lui faire face, sourire aux lèvres, espérant que je n'avais pas l'air trop défoncé même si pour être honnête j'avais de gros doutes sur la question.

« Très bien oui, pourquoi ? »

Probablement parce qu'elle vient de te surprendre en pleine discussion avec quelqu'un qu'elle ne voit pas, que tu as l'air d'avoir dormi au maximum deux heures sur les deux derniers jours et d'avoir essayé toutes les drogues du monde, crétin.
Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Lun 14 Mar - 17:07

Drôle de situation
Emrys & Emma

Hallucination ou réalité ?

Aujourd'hui, la jeune femme devait aller en cours, elle se leva donc de bonne heure pour pouvoir avoir le temps de se préparer tranquillement. La jeune femme passa donc par la salle de bain pour y prendre une douche, s'habiller. La jeune femme se coiffa et met ses bottes, une fois prête elle sortit donc de son appartement, et monta dans sa voiture pour se diriger vers l'université. La jeune femme arriva rapidement à destination, elle était pile poile à l'heure pour son premier cours. Ainsi l'heure de cours passait, la jeune femme se précipita vers la porte pour pouvoir sortir. Emma avait un peu faim, elle décida donc d'aller se chercher à manger dans sa voiture, elle avait toujours quelque chose à grignoter au cas où, on ne sait jamais. C'était une femme très prévoyante. La jeune femme entendit un bruit derrière elle, cette dernière se retourna donc, elle remarqua un jeune homme qui lui semblait bizarre, il était en train de parler mais, elle ne savait pas à qui il s'adressait.

- Merde. Quelqu'un approche. Faut que tu partes Isis... Écoute, reviens dans la soirée et encore mieux revient quand je suis seul, ils peuvent pas comprendre les autres, ils pensent que tu n'existes pas.

Prononça le jeune homme. La jeune femme l'écoutait derrière, il ne l'a voyait pas encore, elle le trouvait vraiment bizarre, Emma décida donc de lui demander si tout aller bien pour lui.

- Très bien oui, pourquoi ?

Lui demanda le jeune homme, la jeune femme le regarda d'un air bizarre. Il lui semblait pas trop dans son état normal, elle trouvait. Il avait une de ces têtes, on dirait qu'il n'avait pas dormi depuis plusieurs jours. Il n'avait pas l'air dans son état normal, la jeune femme trouvait qu'il avait l'air d'être sous l'emprise de stupéfiant ou qu'il avait bu de l'alcool. En tout cas, c'est sûr qu'il n'avait rien d'une personne normal. Emma trouvait ça vraiment étrange, elle ne savait pas trop comment elle devait réagir pour le moment.

- Ah excusez-moi alors.

Commença-t-elle par dire avant de reprendre la parole.

- Excusez-moi mais, vous parlez à qui tout à l'heure ? J'avais l'impression que vous parlez tout seul.

Lui dit-elle, la jeune femme serra ses livres dans ses bras, elle se sentait pas très rassuré, elle ne savait pas ce qui allait se produire à présent.
Code by AMIANTE

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Lun 21 Mar - 0:01

Considérant le regard que m'adressait la jeune femme, je compris rapidement que le peu d'espoir que j'avais pu mettre dans le fait d'avoir l'air relativement sobre venait de mourir prématurément.
Elle avait l'air d'avoir vu un revenant, bafouillant, serrant ses livres contre elle comme si j'allais l'agresser à tout instant pour les lui voler, comme si quelques livres, de médecine d'après ce que je voyais, pourraient suffire à payer ma prochaine dose.
Un sourire se dessina sur mes lèvres à cette pensée, imaginer la tête de mon dealer si je cherchais à le payer en manuels scolaires avait quelque chose d'assez cocasse.

« Et si tu commençais par te détendre ? Déjà j'ai vingt ans donc si tu pouvais éviter de me vouvoyer comme si j'étais mon père ça m'arrangerait beaucoup. Il manquerait plus que tu m'appelles Monsieur et j'aurais l'impression d'avoir pris quarante ans en dix minutes. Et puis tu peux arrêter de t'accrocher à tes livres aussi, déjà en tant qu'étudiant en arts graphiques je me fous pas mal de la biologie cellulaire et ensuite même si je te les volais pour les revendre je doute que je fasse fortune avec ça »

Cela dit, je n'avais pas oublié la question qu'elle m'avait posée, la question à cent mille dollars et qui pour être honnête faisait partie des questions les plus gênantes à mon sens.
Je n'avais pas honte d'entendre la voix des morts et de leur répondre bien au contraire, je l'avais rapidement intégré comme étant une facette de ma personnalité à part entière, mais lorsque j'en venais à en discuter avec quelqu'un d'autre, les choses devenaient tout de suite beaucoup plus délicates.
Bien entendu une partie infime de la population arrivait à me croire mais le reste finissait soit par partir en courant, soit par s'inquiéter pour moi, dégoulinant de bonnes intentions et suggérant que je parte en cure de désintoxication.
Pourtant j'en étais intimement persuadé depuis le premier jour, la drogue n'était qu'un moyen d'accéder à cette partie de mon esprit, stimulant une zone de mon cerveau où devait être stockée ma capacité à communiquer avec l'au-delà, raison pour laquelle je sélectionnais les substances que j'ingérais ne touchant qu'aux psychostimulants et autres hallucinogènes, je ne voulais pas être défoncé pour le simple plaisir d'être stone mais pour mieux comprendre, pour mieux me comprendre, je voulais apprendre à garder ce don une fois sobre, et pour avoir entendu ma mère en parler je savais que je l'avais déjà fait, à l'époque où je n'étais encore qu'un jeune enfant, à l'époque où le monde n'avait pas encore eu d'emprise sur mon esprit.
Je soupirais, je ne savais toujours pas comment lui apporter une réponse convenable et pour être honnête je n'étais pas certain qu'il y en ait une alors je me lançais, envoyant au diable toute notion de tact et de subtilité.

« Je ne parle jamais seul, tu ne peux juste pas les voir, ni les entendre d'ailleurs. Pour citer un célèbre film des années 1990: « Je vois des gens qui sont morts ». Cela dit une fois qu'on le vit c'est moins terrible que ça en a l'air »
Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Lun 4 Avr - 14:55

Drôle de situation
Emrys & Emma

Hallucination ou réalité ?

- Et si tu commençais par te détendre ? Déjà j'ai vingt ans donc si tu pouvais éviter de me vouvoyer comme si j'étais mon père ça m'arrangerait beaucoup. Il manquerait plus que tu m'appelles Monsieur et j'aurais l'impression d'avoir pris quarante ans en dix minutes. Et puis tu peux arrêter de t'accrocher à tes livres aussi, déjà en tant qu'étudiant en arts graphiques je me fous pas mal de la biologie cellulaire et ensuite même si je te les volais pour les revendre je doute que je fasse fortune avec ça.

Lui expliqua le jeune homme, sur qu'elle gars elle était encore tombée, il était vraiment bizarre, il ne devait pas être dans son état normal, ça elle en était sûr et certaine. Il devait lui manquer une case dans le cerveau à celui-là.

- Non mais, je m'en fiche de mes livres. C'est parce que je viens de sortir de cours et... Je voulais les mettre dans ma voiture, c'est tout.

Dit la jeune femme essayant de se justifier, elle ne répondit pas par contre quand le jeune homme lui avait parlé de son vouvoiement, c'était juste pour ne pas paraître impoli mais, finalement je pense que ce genre de gars devait sans foutre largement vu son état psychologique, il devait être sérieusement atteint le pauvre garçon. Emma lui demanda donc à qui il parlait, étant donné qu'elle l'avait entendu discuter mais, qu'elle n'avait pas vu son interlocuteur.

- Je ne parle jamais seul, tu ne peux juste pas les voir, ni les entendre d'ailleurs. Pour citer un célèbre film des années 1990 : « Je vois des gens qui sont morts ». Cela dit une fois qu'on le vit c'est moins terrible que ça en a l'air.

Lui expliqua le jeune homme. Emma réfléchis deux minutes sans dire un mot, pensait-il vraiment ce qu'il venait de lui dire ? S'était assez hallucinant. La jeune femme se pinça les lèvres avant de reprendre.

- Attends, t'es sérieux ? Alors ce que t'essaie de m'expliquer c'est que tu vois des morts, c'est ça ?

Lui demanda la jeune femme, cette dernière ne put s'empêcher d'avoir un sourire en coin. Il y avait tellement de chose qui se passait dans cette ville mais, là il y avait quand même de quoi se poser des questions sur la santé du jeune homme.
Code by AMIANTE

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Mar 12 Avr - 6:17

Oubliant toute notion de tact et de subtilité, j'avais fini par dire la vérité à la jeune femme qui se tenait devant moi, parfois j'essayais, d'inventer des excuses, de justifier le fait que je passe ma vie isolé à parler seul, au milieu des ombres que la plupart des humains ne voyaient pas, mais cette fois je n'avais pas eu envie de mentir alors j'avais juste énoncé des faits simples, concis, précis. J'entendais, et occasionnellement voyais, des morts, ils venaient à ma rencontre et me parlaient pour pouvoir passer  dans l'autre monde, j'étais ce qu'on appelait communément un passeur et je m'étais assez vite habitué à cet état. La drogue quant à elle me permettait d'avoir un accès permanent à ce pouvoir, je ne savais que peu le gérer sans être sous l'effet de psychostimulants divers et variés.

Attends, t'es sérieux ? Alors ce que t'essaie de m'expliquer c'est que tu vois des morts, c'est ça ?

Je lui souris doucement, relevant le sourire en coin qui avait déformé ses lèvres l'espace d'un instant, bien sûr qu'elle ne me croyait pas, personne ne me croyait vraiment et ceux qui disaient le contraire n'étaient jamais que des menteurs de la pire espèce.  Pour tout le monde, mes parents, les professeurs, j'étais juste un gamin à la dérive, tellement perdu dans ses délires, qu'il ne distinguait plus ce qui était réel de ce qui ne l'était pas, un pauvre gosse qui mourrait d'une overdose avant ses trente ans sans même avoir eu conscience du gâchis qu'avait été sa vie, sans même réaliser à quel point il avait tout détruit, à quel point il s'était détruit.

« Oui je suis sérieux. Concrètement je les vois pas vraiment, ou rarement, mais je les entends, ils viennent me parler, ils ont besoin de moi pour pouvoir passer dans l'autre monde, je les écoute et ils sont libérés... »

Je souris légèrement en repensant au sentiment de plénitude qui m'envahissait quand ça arrivait, à la sensation d'avoir fait une bonne action, d'avoir aidé. C'était pour ces moments que je continuais à me faire autant de mal, paradoxe humain que j'étais, à me faire souffrir pour me sentir bien, à me tuer lentement pour me sentir vivant.

« Je sais que tu me crois pas, mais c'est vrai, je les entendais déjà quand j'étais petit, ça s'est arrêté en grandissant et ça a repris quand j'ai commencé à toucher à la drogue vers mes quinze ans.
Scientifiquement parlant c'est crédible, si on part du principe que c'était un don qui était actif quand  mes connexions neuronales n'étaient pas encore définitives, ça paraît pas incohérent qu'il revienne quand j'utilise certaines substances qui agissent sur mon état neurologique global. J'ai fait les test tout seul, et tout prouve ce que je te dis, mon don s'active bien mieux quand je prends des psychostimulants. Je suis pas fou, je te jure, je suis juste différent. 

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    Lun 18 Avr - 19:26

Drôle de situation
Emrys & Emma

Hallucination ou réalité ?

La jeune femme lui demanda donc cache si ce qu'il était en train de lui expliquer c'est qu'il parlait vraiment aux morts.

- Oui je suis sérieux. Concrètement je les vois pas vraiment, ou rarement, mais je les entends, ils viennent me parler, ils ont besoin de moi pour pouvoir passer dans l'autre monde, je les écoute et ils sont libérés...

Lui expliqua le jeune homme, Emma le regardait toujours, il avait vraiment l'air de croire à ce qu'il disait mais la jeune femme elle n'en avait pas l'air aussi sûre que le jeune homme. Celle-ci souriait avant de répondre.

- Et c'est eux qui viennent vers toi ou tu peux les convoquer comme bon te semble ?

Lui demanda la jeune femme intéressée. Si le jeune homme lui répondait positivement, elle aurait une idée derrière la tête pour savoir s'il disait la vérité ou non. Elle pourrait peut être en être plus convaincue.

- Je sais que tu me crois pas, mais c'est vrai, je les entendais déjà quand j'étais petit, ça s'est arrêté en grandissant et ça a repris quand j'ai commencé à toucher à la drogue vers mes quinze ans.
Scientifiquement parlant c'est crédible, si on part du principe que c'était un don qui était actif quand mes connexions neuronales n'étaient pas encore définitives, ça paraît pas incohérent qu'il revienne quand j'utilise certaines substances qui agissent sur mon état neurologique global. J'ai fait les test tout seul, et tout prouve ce que je te dis, mon don s'active bien mieux quand je prends des psychostimulants. Je suis pas fou, je te jure, je suis juste différent.


Lui expliqua le jeune homme. Ah effectivement après cela, celui-ci lui ayant avoué qu'il s'était drogué, la jeune femme n'avait bien remarqué quand elle l'avait rencontré. Emma comprenait pratiquement ce qu'il lui expliqué étant donné qu'elle était étudiante en médecine. La jeune femme sourit avant de reprendre.

- Moi aussi, je suis différente...

Faisant référence au fait qu'elle soit un loup-garou mais, bon elle n'allait certainement pas lui dire ça sinon, lui aussi la prendrait pour une folle comme elle l'avait pris pour un fou à leur rencontre.

- Je comprends oui à peu près mais, j'ai un peu de mal à l'imaginer.

Lui dit la jeune femme pour tout lui avouer.
Code by AMIANTE

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti    

Revenir en haut Aller en bas
 
Drôle de situation ft. Emrys V. Melanoti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» La situation en Bolivie tourne à la crise régionale.
» UNE SITUATION DE BON MATIN ✰ 17/05/2012, 09:17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-