AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Gentil le toutou PV Thomas -Hot-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Ven 26 Fév - 14:27



Avec Thomas A. Jacobs


Gentil le toutou
Fraichement arrivée, j’avais décidé de faire le tour de la ville et des environs pour voir dans quoi je m’étais lancée. Je mis mon trench sur moi, ouvert, laissant apparaitre mes bottes, ma jupe courte en cuir rouge et un charmant chemisier blanc. C’était classique, mais c’était très confortable ! Mes cheveux attachés en une queue de côté, me donnaient un air ravissant. J’avais délaissée mes affaires en cours pour me promener un peu. Le centre-ville état bondé, du moins était autant bondé qu’on pouvait le voir dans une ville de cette envergure. On pouvait y voir des tas de personnes, des odeurs différentes et si on prêtait l’oreille à ce qu’il se disait, c’était étrange. Hybride, loup, sorciers, j’entendais de tout. Depuis quand le monde magique n’était plus un secret ? Depuis quand il y avait autant de choses dont je ne savais pas ? Le choix de me mettre à l’écart du monde n’avait pas forcément était une bonne idée. Je ne m’étais pas réellement écarté du monde, non, j’avais gardé un lien de par mon travail, mais ces liens n’avaient rien de personnels et parfois, ça me manquait. Ma vie d’avant me rappeler que j’avais eu des liens forts avec les autres et depuis que je suis cet être sans âme, je ne peux plus ou ne veux plus me rapprocher de quelqu’un. Malgré tout, j’avais un besoin interne de ressentir quelque chose à nouveau, d’entretenir des liens avec quelqu’un, des discussions et pourquoi pas des fou-rire ! Ce qui me manquait, c’était l’amour… Etre aimée, aimée quelqu’un avoir ce petit truc en plus qui nous fait ressentir que nous sommes vivant. Ca n’est pas parce que je suis un vampire, que je n’ai pas le droit d’être amoureuse, n’est-ce pas ? Certains vampire le sont, alors pourquoi pas moi ? Ah oui ! Parce que je ne veux pas être en contact avec les autres, c’est aussi simple que ça ! Quand je regarde les quelques souvenirs qu’il me reste, je suis peinée de ressentir se vide autour de moi.
Néanmoins, je ne m’arrête pas de vivre pour ça, sans doute trouverais-je quelqu’un, sans doute pas. A quoi bon réfléchir à ce genre de chose ? A n’en pas doutait, je sais qu’un jour, je pourrais de nouveau avoir quelqu’un dans ma vie, un ami, un amant, un amour, c’est normal. Même si pour l’’instant l’idée de rencontrer quelqu’un n’est pas envisageable. Je ne veux pas d’un boulet dans ma vie et je ne parle pas seulement d’humain, non, je parle de quelqu’un à qui on doit parler et qui dit parler, dit parler de mon passé et l’idée de parler de Nic’, n’est pas envisageable.
Mes pas m’avait conduit sur un pont, je n’avais rencontré aucune voiture, le silence et le clapotis de l’eau ainsi que le couché de soleil qui se reflétait sur l’eau étaient mes seuls compagnons de sortie.  Je fermais les yeux pour imprégner cette sensation en moi. J’ai beau être un monstre, une meurtrière, une fille de petite vertu pour certains, je suis quelqu’un qui a été un être vivant autrefois et les besoins primaires d’un humain tel que l’amour, le vide astral quand nous sommes devant un endroit charmant peut revenir sans qu’on le veuille vraiment.
Un bruit, léger me fit revenir à la raison. Quelqu’un n’était pas loin de moi et là, accoudé sur le pont je n’avais rien senti, je n’avais rien vu, je n’avais pas fait attention. C’est une erreur que je ne faisais qu’extrêmement rarement.





Dernière édition par Mina M. Harker le Lun 7 Mar - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Ven 26 Fév - 15:24



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Je ne peux vraiment me promener tranquille nulle part … Où que j'aille, je me retrouve toujours nez à nez avec une hérésie sur patte que sont ces vampires … Cette ville en est vraiment remplie. Que je me promène en centre-ville, dans le quartier historique, ou même un peu plus au sud-ouest, il y en a absolument partout … Et rares sont ceux qui n'essaient pas d'avaler mon sang. L'autre jour, j'en ai même trouvé une bande dans la forêt, alors que je me remettais de ma transformation … Comment dire que je n'étais pas vraiment d'humeur à les épargner ? Tout simplement le fait qu'il n'en reste rien. Malgré tout, j'arrive à me faire à l'idée de vivre entouré de ces non-morts, et puis ça m'amuse de pouvoir en tuer. En revanche, quelques uns, aussi rares soient-ils, ne sont pas si … Stupides. Il y a Riley, c'est … Spécial entre nous. S'il y a bien une vampire que je compte protéger plutôt que tuer, c'est bien elle, je n'ai aucun doute là-dessus. Il y a aussi cette vampirette qui a décidé de vouer son éternité à chasser ses semblables … Même si elle m'a agressé, elle s'est rendue compte de son erreur, et lui en tenir rigueur au point de vouloir la tuer serait stupide … Après tout, elle m'est venue en aide, l'autre fois. Il va vraiment falloir que je lui demande son prénom. Et puis il y a les quelques jeunes vampires qui préfèrent m'éviter. Je crois que mon nom commence à pas mal résonner dans les oreilles des grands vampires de la ville, et je risque de me faire un sacré paquet d'ennemis … Ça va être amusant. Après tout, à quoi bon vivre sa vie dans l'ennui ? Il faut bien mourir de quelque chose.

Cette fois, j'essaie un autre endroit pour être tranquille. J'aurais bien besoin d'un vrai moment de calme … Alors que je marche sans réellement réfléchir, je reconnais rapidement l'endroit où je me trouve. Le pont Wickery n'est pas loin … Et si j'allais me poser là-bas ? Je reprends donc ma marche tranquille, fumant une cigarette sur le chemin. En avançant, je tombe nez à nez avec un chien errant. Je m'accroupit pour lui donner confiance et le faire approcher. Il vient lentement vers moi, reniflant ma main avec hésitation, mais accepte finalement mes caresses.

« Alors mon beau, tu es perdu ? Fais voir ton collier …  »

Je continue de le caresser, il semble apprécier, et je regarde le petit médaillon qui est attaché à son collier de cuir rouge. Je peux y voir une adresse qui n'est pas si loin que ça, et c'est sur mon chemin pour aller vers le pont. Je crois que je vais faire un petit détour. Je commence donc à me diriger vers l'adresse indiquée, et le chien me suit. Quelques minutes plus tard, j'arrive à la maison qui m'a été indiquée, et la propriétaire du chien semble très heureuse que je lui ramène son animal adoré. Elle m'explique qu'il avait fuit il y a quelques heures et qu'elle s'inquiétait vraiment. Au bon endroit, au bon moment. Une fois ce petit détour accompli, je repars en direction du pont. Je reprends alors une cigarette, et enfin le pont est là, devant moi. Tiens ? Il y a une personne qui est accoudée sur le bord du pont … Oh, qu'est ce que ça peut bien me faire ? Je m'engage finalement sur le pont, et au fur et à mesure de mon approche vers la femme qui est présente, je sens mes crocs me démanger … Machinalement, je me retourne, mais il n'y a absolument rien ni personne derrière moi, et l'autre côté du pont est désert … Ça ne peut signifier qu'une chose … C'est une vampire. Ma canine vient pincer ma lèvre, mais je me contente d'avancer vers le milieu du pont, et je vais me placer de l'autre côté par rapport à elle afin de m'accouder. Je garde le coin de l'oeil rivé sur elle, prêt à repérer le moindre mouvement … Il suffit qu'elle soit un minimum agressive, et le combat pourrait démarrer à une vitesse démente. Mais je vais me tenir tranquille. Guetter ses réactions. Je n'ai aucun intérêt à l'agresser sans raison … Mais je reste prudent. Après tout, j'ai déjà été obliger de tuer une cinquantaine de ses congénères depuis mon arrivée ici ...


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Ven 26 Fév - 16:37



Avec Thomas


Gentil le toutou
Je gardais les yeux fermés, mais je suivais la personne à l’odeur. Ca n’était pas une odeur de vampire, une odeur de… « Beurk » pensais-je. C’était une odeur que je n’aimais particulièrement pas. Presque inconnue à vrai dire. Je l’avais senti dans la ville, parfois dans les virées que je pouvais faire à travers le monde. Je soupirais fortement, assez pour que la personne derrière moi l’entende. Je voulais être seule, laisser aller mes pensées, sans rencontrer quelqu’un.
- On ne peut jamais être tranquille…
Je marmonnais entre mes dents et serres les points. Je sentais que la personne ne voulait pas bouger et j’aurais bien voulu savoir pourquoi. Je n’avais rien laissé paraitre, pas un sursaut, pas un regard, pas un mouvement, alors pourquoi ! Je me redressais et fit volteface, j’étais prête à râler, à crier, à frapper même, mais au final… Je pris quelque secondes de réflexion. C’était un homme, un jeune homme et vraiment beau ! Je me mordis légèrement la lèvre puis hausser les épaules. Je ne devais pas réellement avoir l’air crédible, j’étais encore sous le coup de mes pensées et celles-ci n’étant pas réjouissantes, cela se voyait encore dans mon regard.
- Qu’est-ce que tu me veux, toi ? Tu ne sais pas comprendre quand on ne veut pas voir quelqu’un !
J’émis un son qui ressemblais à un grognement et quelques pas jusqu’à me placer devant lui. Je levais une main jusqu’à forcer, doucement sur l’épaule de cet énergumène. Mon regard changea, si j’avais pu être fragile, j’essayais de ne pas ressembler à cette fille sans défense alors que véritablement, je n’avais besoin que d’un petit doigt pour atomiser quelqu’un.
- Premièrement, tu ne sens pas bon ! Deuxièmement…
Ca faisait un petit moment que je n’avais pas jouer avec un homme, mais cette odeur me rebutait… J’avais les sens en ébullition, je n’avais jamais su à quoi cette odeur correspondait.
- Qu’est-ce que tu es, toi !
J’étais agressive, oui, enfin, j’avais déjà pu être pire ! J’étais juste énervée de n’avoir pas pu profiter d’un énième moment seul dans ma vie ! Je pensais qu’ici, malgré tout avait l’air de se savoir, qu’on éviterait une femme seule au bord d’un pont… Bon, je le conçois, une femme seule accoudé à un pont n’est pas forcement rassurant, mais j’étais une vampire ! Je n’avais besoin de rien et la personne en face de moi avait de grande chance de subir les conséquences de sa présence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Ven 26 Fév - 17:19



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Quelques secondes à peine après m'être accoudé contre le bord du pont, je peux déjà sentir la tension présente dans l'air … Enfin, elle n'a pas l'air de réagir, alors autant l'ignorer. Je rallume une cigarette, regardant vers l'eau, alors que je peux entendre la femme derrière moi murmurer.

On ne peut jamais être tranquille…

Hé, si elle savait … Je me contente de l'ignorer, fumant ma cigarette sans pour autant baisser ma garde. Sait-on jamais, vu la tension dans l'air, je préfère me méfier. La légère brise fait danser la fumée qui s'échappe du bout de ma cigarette. Et je ne peux m'empêcher de laisser quelques pensées m'envahir … J'ai découvert de sacrées choses depuis mon arrivée ici … Notamment le fait que j'ai une demi-soeur par mon bâtard de père.

Qu’est-ce que tu me veux, toi ? Tu ne sais pas comprendre quand on ne veut pas voir quelqu’un !

Elle me fait tourner le regard vers elle en tirant un peu sur mon épaule. Son regard paraît dur, mais il semble cacher quelque chose, et les reflets rougeâtres de ses yeux confirment ce que je pensais, elle est belle et bien une vampire. En la voyant, j'affiche un léger sourire en coin. Un petit grognement viens de sa gorge, elle essaie de faire la méchante avec moi.

Premièrement, tu ne sens pas bon ! Deuxièmement…

Oh, je vois que madame à le nez fin pour sentir l'odeur magique d'un loup. Mais on dirait qu'elle ne reconnaît pas cette odeur. N'aurait-elle jamais rencontré un Enfant de la Lune ?

Qu’est-ce que tu es, toi !

Je crois que ça confirme le fait qu'elle n'ai jamais réellement rencontré de loup-garou … Hé hé, ça me donne l'ascendant sur elle en cas de besoin. La plupart des gens se seraient inquiétés ou auraient reculés devant l'agressivité de cette femme, mais moi … Ça m'amuse. Je repousse légèrement sa main pour la retirer de mon épaule, j'envoie mon petit reste de cigarette dans la rivière et je fixe finalement mon regard dans celui de mon interlocutrice.

« Si ça peut te rassurer, je n'en veux pas à ta vie … Ou plutôt, à ta non-vie. »

Toujours ce sourire en coin fixé sur mon visage, je ne me décontenance aucunement face à elle. Je peux voir la forme de ses crocs légèrement marqué derrière ses lèvres.

« Mon odeur âcre ne te mets pas la puce à l'oreille sur ma nature, vampire ? Mes yeux ambrés ne t'aident pas à deviner ?  »

J'approche doucement mon visage du sien, pour être un peu plus à portée de son oreille, et je lui murmure d'une voix assurée et amusée

« Je suis le pire cauchemar de ton espèce, le poison de votre éternité … Je suis un Enfant de la Lune …  »

Je me remets à ma place, droit, et je croise les bras en faisant face à la vampire qui se tient devant moi.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Sam 27 Fév - 10:53



Avec Thomas


Gentil le toutou
Le léger geste qu’il fit, juste enlever ma main m’électrisa, une tension sexuelle ? Pourquoi pas. Un léger énervement parce que je ne supportais pas que l’on me repousse. J’ai toujours ce besoin de tout contrôler et d’être la supérieure. Il y avait une telle désinvolture chez lui, comme si rien ne comptez où s’il s’avait qui j’étais, ce que j’étais et que cela ne lui faisait pas peur. De cette manière, il y avait deux réactions possible de ma part : Etre inquiète ou m’en moquer littéralement. Je m’en moquais, bien évidemment. Il parla, ma vie…ma non-vie, oui, il savait qui j’étais et je n’aimais pas ça. Je ne savais pas encore ce qu’il était et avoir ce petit moment de retard avait le don de m’exaspérait ! Il souriait, il se moquait de moi ouvertement et une fois de plus, je m’énervais. Il y a certaines doses de respect à avoir…Bien évidemment, le respect je ne connais pas, ce n’est pas le genre de la maison. Je devais apprendre à être plus douce, plus avenante, mais c’était inconcevable avec quelqu’un qui avait un tel dédain. Je me crispais, j’en avais assez. « Vampire », plus aucun doute.  Son regard ambré, oui… Je pensais que c’était une couleur normale chez les humains ou encore des lentilles. Je ne pensais pas que c’était quelque chose qui devait vraiment m’indiquer qui il était. Il se déplaça jusqu’à près de mon oreille, ce qui eut le don de me crisper et de serre les points. Il osait me frôler, lui.
« Je suis le pire cauchemar de ton espèce, le poison de votre éternité … Je suis un Enfant de la Lune …  »
C’était donc ça. Je le saisis par le cou, avec un sourire mi charmeur mi- terrible.
- Je confirme, tu es un enfant. Tu n’es pas prudent et ça pourrait te couter la vie.
Je savais, du moins j’avais entendu dire qu’une morsure pouvait être mortelle. Je prenais les chiens pour des mythes et je ne voulais pas vérifier si oui ou non, sa morsure causerait ma mort. Il fallait être prudent. Prudente ne veut pas dire lâche pour autant.
- Tu te crois supérieur, mais crois-tu vraiment que tu as une quelconque chance face à moi ?
Je rigolais un instant et le lâchais. Je fis un léger saut pour me retrouver, debout sur la rambarde du pont. Je fermais les yeux, comme pour lui montrer qu’il ne me faisait pas peur. La tête en arrière, les bras écartés, je marchais à reculons, sans vérifier si je pouvais tomber.
- Vois-tu mon chéri, je n’ai pas peur de toi et aucunes de tes menaces ne pourra me toucher. Néanmoins, tu viens de me menacer et je ne l’accepte pas. Je suis assez triste de devoir éliminer quelqu’un d’aussi…
Je relevais la tête pour le regarder de manière plus qu’intense. Je n’aimais pas son odeur, je n’aimais pas ses manières, il ne savait décidemment pas agir en face d’une dame, mais il avait un charme qui me plaisait. Un léger sourire en coin, charmeur, tendre, mais synonyme, chez moi, de meurtre, généralement, je le dévorais des yeux.
- Chou.
Chou ? C’était à la fois un compliment et une insulte. Il était attirant, mais « chou » était dégradant envers lui et ça me plaisait assez de lui montrer, de manière détournée et purement enfantine, comment je pouvais le percevoir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Sam 27 Fév - 19:27



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

A peine les paroles que je lui ai murmuré ont atteint son oreille que la vampire m'attrape par le cou. Cependant, son emprise ne montre aucune envie de me tuer. Et mon sourire en coin ne lâche pas mon visage, évidemment. Elle affiche elle aussi un sourire, il est assez étrange mais mon instinct ne me fais pas me sentir en danger.

Je confirme, tu es un enfant. Tu n’es pas prudent et ça pourrait te coûter la vie.

Classique. L'insuffisance des vampires … Je m'y attendais. Je peux sentir qu'au fond d'elle, elle est méfiante … Elle sait que le moindre coup de croc la conduirait vers une mort certaine.

Tu te crois supérieur, mais crois-tu vraiment que tu as une quelconque chance face à moi ?

Elle rit un instant et finit par me lâcher. Si ça m'a calmé ? Pas le moins du monde … Bien au contraire, c'est plutôt du genre à m'amuser. Un bon nombre de vampires se pensaient supérieurs de par leur nature et ont fini par mourir de mes crocs et de ma lame. Quoi de plus amusant ! Elle bondit et se retrouve sur la rambarde du pont, et se mit à marcher à reculons en fermant les yeux et en écartant les bras … Mais que cherche-t'elle a prouver ? Qu'elle aurait sa place au Cirque du Soleil ? Si c'est pour me montrer qu'elle n'a pas peur … C'est loin d'être la meilleure des façons de me le montrer. Je rirais tellement si elle tombait, ça serait hilarant.

Vois-tu mon chéri, je n’ai pas peur de toi et aucunes de tes menaces ne pourra me toucher. Néanmoins, tu viens de me menacer et je ne l’accepte pas. Je suis assez triste de devoir éliminer quelqu’un d’aussi… Chou.

Elle releva le regard vers moi, et son intensité n'avait aucun mal à être ressenti. Elle aussi affiche un léger sourire en coin en me regardant, d'un regard extrêmement intense. Et malgré son dernier mot censé me descendre … Tssk. J'appuie mon dos contre le bord du pont et je croise les bras, sans la lâcher du regard. Et une nouvelle fois … J'allume une cigarette. Ouais. J'ai une vampire à côté de moi, qui pourrait essayer de me tuer à tout moment, mais j'allume une cigarette, sans en avoir rien à faire. Pourquoi ? Parce que je peux lire dans son regard, que même si elle voulait me tuer, elle n'essaierais pas, où elle n'y arriverais pas. Je prends une grande bouffée, tournant à nouveau mon regard vers elle, et je laisse la fumée se libérer d'entre mes lèvres.

« Dis, ton numéro d'acrobatie là, c'était censé m'impressionner ?  »

Moi ? La pousser à bout ? Noooon, du tout ! Ce n'est pas comme si ça m'amusais. Je passe ma langue sur la pointe de mon croc, amusé, et je prends une nouvelle bouffée sur ma cigarette.

« Et … Te menacer ? T'ai-je menacer ? Il me semble que non, il me semble que je t'ai simplement … Averti de ma nature et du danger que je pourrais représenter si tu tentais de m'attaquer. Mais si pour toi la présence d'un loup dans tes environs représente une menace … Je ne peux rien faire contre ta peur. »

Une nouvelle bouffée sur ma cigarette, et je me rapproche légèrement d'elle. Oui, en venant de lui balancer en pleine face que sa méfiance était pour moi une peur. Je lui fais face, sans aucune crainte, toujours avec mon sourire en coin qui, je le sens, l'agace profondément.

« Je peux ressentir la tension qui t'anime. Je t'énerve, je le sais. Je le sens, dans tes mots, dans tes yeux. Je vois ton âme vibrer sous la colère. Mais tu le sais … Tu ne m'attaqueras pas, car tu signerais ton arrêt de mort. »

Hé hé. Je me demande si elle va faire l'erreur de tenter une attaque … Je dois l'avouer, ça serait vraiment drôle. Je la regarde droit dans les yeux, des flammes dans le regard et un sourire en coin.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Dim 28 Fév - 9:43



Avec Thomas


Gentil le toutou
Il ralluma une cigarette, comme si la menace n’était pas réelle. A contrario, j’étais en train de faire la funambule comme si la menace n’existait pas. 1 partout. Je ne suis pas une vulgaire fille de sa génération, j’étais une dame, voir même une Lady à une époque. Bon, j’étais devenue une Lady grâce à mon argent, mes héritages, mais tout de même, j’étais devenu quelqu’un, alors que lui, à part faire fureur dans un chenil, il n’aurait rien à prétendre de la vie. Pensait-il réellement que je cherchais à l’impressionner ? Lui, ce gringalet, cette vermine ? Fallait pas pousser quand même. Peur ? Moi ? Peur d’un vulgaire caniche ? Non, là, il dépassait les bornes ! Je sentais le feu en moi, une envie fugace et intense de lui faire avaler sa cigarette et de le noyer. Bon, en fait, j’avais une viscérale envie de le dépecer, d’en faire une tête de lit et de garder sa fourrure comme pantoufle, mais je ne vais pas partir dans l’excès…
S’en était trop, je ne pouvais le supporter. J’avais une fierté, une réputation à laquelle je tenais. Certes, ma réputation, il n’y avait que moi pour la connaitre, mais ça n’était pas la question, je ne pouvais pas me faire insulter de la sorte. Toujours debout sur la rambarde, les poings serrés, je fis une chose, très drôle, certes, mais qui pouvait m’attirer des ennuis et en vérité, je m’en moquais éperdument !  Dans mon esprit, sa tête se transforma comme un petit ballon blanc et noir, ça y est, vous voyez ? Je ne prie pas d’élan, à quoi bon ? Je lui assénais un coup de pieds en pleine mâchoire. J’éclatais de rire, c’était tellement hilarant de le voir ainsi démuni !
Je me laissais tomber avec grâce sur le pont avant de lui tourner le dos et de commençais à partir.

- Mon arrêt de mort ? Tu penses que les sentiments que j’ai à ton égard sont de la peur ? Tu te trompes lourdement, je pense que tu l’as compris maintenant. Je ne suis pas une lâche, pas comme toi. Tu te caches derrière le fait que tu peux me tuer et sous tes paroles, pensant que je n’agirais pas, mais je ne suis pas comme toi. J’agis.

Je m’arrêtais et jeter un regard en coin, vers lui. Il m’avait tenue tête, il avait joué avec moi, ce qui, je dois admettre m’avait bien plus. Il était charmant et avait de la répartie, néanmoins, c’était dommage qu’il ne soit qu’un vulgaire chien, on aurait pu avoir quelques liens personnels. Dans mon regard, il n’y avait ni méfiance, ni peur. J’étais dos à lui, je venais de l’attaquer et ma fois, je me délectais d’avance de ce qui pourrait arriver.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Dim 28 Fév - 18:40



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Si je devrais arrêter de la provoquer ? Sans doute. Mais ça m'amuse. Je m'appuie de nouveau sur la rambarde, fumant tranquillement ma cigarette. Oh je sens qu'elle aurait envie de me la faire avaler si elle le pouvait. Je commence à fixer l'eau, et une pensée me reviens soudain … Petit à petit, mon regard se laisse hypnotiser par le rythme incessant des flots de la rivière. Et je commence à revoir dans ma tête les images de tout ce qu'il s'est passé depuis mon arrivée à Mystic Falls. Quelques rencontres, pas mal de baston … Je n'ai pas été tranquille depuis bien longtemps. J'ai rencontré tant de personnes qui s'avéraient être des créatures magiques … Ça a commencé avec Riley. Et repenser à tous les moments que j'ai passé avec elle me fait afficher un sacré sourire en coin. Il y a eu Hayley, Heaven, Emma, Paige, Tyler … Tant de monde. Heaven et Paige, deux sorcières. Hayley, Emma et Tyler, d'autres loups. D'ailleurs … Emma … Je n'arrive toujours pas à croire qu'elle soit ma demi-soeur. Quand je suis arrivé en ville, il y a plusieurs mois, je n'aurais jamais pensé que j'aurais pu rencontrer une jeune femme déprimée, un soir au bar, pour découvrir finalement qu'elle est ma demi-soeur par mon bâtard de père … Le destin nous fait de sacrés coups du sort parfois, non ? Il y a eu Nora aussi, la vampire chasseuse de vampires … Cette fille a un truc, c'est clair. Et je n'arrive pas à savoir quoi.

Alors que je ressors lentement de mes pensées, que les flots de la rivière reprennent à mes yeux leur réelle forme, je commençais à laisser les images se faire emporter et s'évanouir … Puis j'entendis ma mâchoire craquer et sentit ma tête faire un virage à 90° sur le côté, le tout en sentant une légère douleur … Elle vient de m'envoyer un grand coup de pied en pleine mâchoire. Tssk. Je l'entends rire aux éclats. La tête encore sur le côté, je la vois redescendre sur le pont et se mettre dos à moi pour repartir.

Mon arrêt de mort ? Tu penses que les sentiments que j’ai à ton égard sont de la peur ? Tu te trompes lourdement, je pense que tu l’as compris maintenant. Je ne suis pas une lâche, pas comme toi. Tu te caches derrière le fait que tu peux me tuer et sous tes paroles, pensant que je n’agirais pas, mais je ne suis pas comme toi. J’agis.

Elle s'arrête et  me regarde en coin. Je laisse tomber ma cigarette et je l'écrase, crachant ensuite sur le côté. Je remue un grand coup la tête, et je me remet droit, observant la vampire du coin de l'oeil.

« Si je m'étais contenté d'agir, nous n'aurions pas eu cette conversation … Tu devrais m'être reconnaissante d'être toujours sur tes pieds.  »

Je me recule de mon point d'appui, rejoignant le centre du pont en remettant ma mâchoire en place. Les cheveux volant légèrement dans le vent, le regard enflammé, je tourne légèrement la tête vers la vampire en faisant craquer chacun de mes doigts.

« Je peux tolérer qu'une saloperie d'hérésie sans âme comme toi m'insulte de tous les noms … Mais que tu oses dire que je suis un lâche mériterait que je t'ôte ton immortalité.  »

Je me passe la langue sur les crocs, prêt à réagir au moindre mouvement hostile de sa part. Ma dague est dans ma botte, prête à être sortie de son fourreau. Si elle tente quoi que ce soit … Elle est morte.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 1 Mar - 13:58



Avec Thomas


Gentil le toutou
Le régal de cet échange était sans doute pour les deux, le souci était qu’il ne désirait pas me répondre et ça… J’en avais assez. Je l’avoue, d’une certaine manière, j’avais été plus faible qui lui. Il m’avait provoqué, j’avais craquée, lui, j’avais beau dire ce que je voulais, il ne réagissait pas… Il continuait, encore et encore et rien ne pouvait le faire arrêter, j’en avais plus que marre. Je m’énervais encore plus, je bouillonnais de l’intérieur. Un sourire s’afficha sur mes lèvres, tandis que je l’écoutais. Parce qu’il pensait réellement avoir une chance de me battre ? Certes, sa morsure pouvait sûrement me tuer, mais j’étais plus rapide que lui, j’étais plus force, plus vieille que lui, j’avais plus d’expérience que lui. Il ne pouvait pas me tuer ! Il se mit en position, il m’attendait. Son petit manège de faire craquer ses os était censé m’intimider ? C’était néanmoins un régal de l’avoir mis KO en un coup. Il ne l’avait pas vu venir et je ne savais pas comment je devais réagir en fait. Il avait été pris dans ses pensées alors que j’étais à côté. J’étais une adversaire et visiblement, il ne me considérait pas comme telle.
«Je peux tolérer qu'une saloperie d'hérésie sans âme comme toi m'insulte de tous les noms … Mais que tu oses dire que je suis un lâche mériterait que je t'ôte ton immortalité. »
Il y avait une certaine détermination dans son regard. Il ne rigolait plus, c’est là que ça devenait intéressant. J’avais deux options : frapper de face et risquer où la deuxième. Usant de cette vitesse vampirique que j’aime autant et me retrouvais derrière mon compagnon. J’aurais pu le tuer, mais ça n’aurait pas été si drôle. Je l’embrassais sur la joue pour l’énerver un peu plus et rapprochait ma bouche de son oreille, susurrant ces paroles.
- Tu ne m’insulteras plus, chéri. Tu ne peux rien faire, tu parles trop… Lâche.
Je rigolais tout en me mettant devant lui, presque collé à son corps.
- La vérité, c’est que oui, tu pourras me tuer, mais tu ne l’as pas encore fait, tu n’as pas encore bougé. Si tu n’es pas lâche, qu’est-ce que tu es ?
Je posais ma main contre son torse, à l’endroit de son cœur.
- Je suis plus rapide que toi, plus forte que toi et d’un simple geste, je pourrais te prendre ton cœur.
Je me mis à caresser l’endroit où je pouvais sentir son cœur battre et rapprocher mes lèvres des siennes. Il y avait une animosité de notre part à tous les deux, mais j’aimais jouer avec mes proies et lui, j’allais prendre un malin plaisir de jouer avec.






________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 1 Mar - 15:11



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Je peux sentir sa tension … Je peux sentir que je l'énerve, à ne pas être tombé dans son piège en l'attaquant sans réfléchir. Je crois bien que ma résistance à ses provocations commence à la pousser à bout … Elle usa de sa vitesse vampirique pour arriver derrière moi. Mais étrangement, elle ne tente rien … Je reste sur mes gardes, prêt à frapper. Elle … M'embrasse sur la joue ? Et viens murmurer à mon oreille.

Tu ne m’insulteras plus, chéri. Tu ne peux rien faire, tu parles trop… Lâche.

J'ai le croc qui vient me pincer la lèvre, j'étais prêt à lui envoyer un coup de coude en arrière mais elle se déplace et se remet devant moi … Elle à l'air de vouloir jouer avec moi … Elle ne devrait pas. Par contre … Elle est sacrément proche … Presque collée.

La vérité, c’est que oui, tu pourras me tuer, mais tu ne l’as pas encore fait, tu n’as pas encore bougé. Si tu n’es pas lâche, qu’est-ce que tu es ?

Elle posa sa main sur mon torse, à l'emplacement de mon cœur.

Je suis plus rapide que toi, plus forte que toi et d’un simple geste, je pourrais te prendre ton cœur.

Elle commence  à caresser doucement l'emplacement de mon cœur, je peux sentir son souffle glacial effleurer mon visage tant ses lèvres sont proches des miennes. J'affiche à nouveau un sourire en coin.

« Clément. Voilà ce que je suis. Et visiblement … Je suis aussi … A ton goût. »

S'il y a de la tension ? Clairement. Je crois que je n'ai jamais été aussi proche d'un vampire pendant aussi longtemps  … Au moins, ça me permet de l'étudier d'un peu plus près. Ses crocs sont bien dessinés, ses yeux portent un reflet sanglant propre à ceux de son espèce … Je pourrais lui arracher la gorge en une fraction de seconde, où la prendre de court et lui planter ma dague dans le cœur. Aussi proche de moi, elle n'aurait aucune chance d'y échapper … Mais la situation m'amuse bien trop pour que j'y mette déjà un terme.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 1 Mar - 17:23



Avec Thomas


Gentil le toutou
Je peux sentir qu’il se contracte à mon toucher, c’est sympathique et tellement agréable pour ma fierté. C’était quitte ou double, s’il jouait avec moi, j’avais une chance sur deux de mourir, s’il ne jouait pas, j’avais aussi une chance sur deux de mourir. Je n’avais jamais vu de chien aussi prêt, jamais pris de temps de faire attention à ce genre de personnes. Il était stoïque, il ne bougeait pas. Etait-ce la peur ? Il était sur ses gardes et j’étais sûr qu’il avait plusieurs cordes à son arc. Clément, lui ? J’esquissais ce qui ressemblait à un rire, quand je l’entendis. Clément ? C’était ainsi qu’il se voyait ? Il n’agissait pas, il ne bougeait pas, il n’avait pas le courage de faire un mouvement car sa vie en dépendrait et il se voyait comme clément ?
- Tu n’es pas clément.
J’approchais mes lèvres de ses oreilles, lentement. Mes lèvres frôlaient sa joue, mon corps se collait au sien.
- Tu crois être à mon gout ?
Je mis de la pression dans ma main, ce qui fit reculer cet homme contre la rambarde. J’écartais légèrement ses jambes pour me rapprochais de lui, plus près encore. Plus collait que ça, c’était être imbriqué l’un dans l’autre. Cette idée ne m’aurait pas déranger, enfin, c’était un chien, il était mon ennemi après tout. Je me suis mise à lentement lécher le coin de ses lèvres avec un regard amusé.
- Tu es lâche… Tu n’agis pas… Tu ne sais que parler. C’est bien dommage.
Il m'avait dit ne pas supporter que je le traite de lâche, j’espérais que cette fois, il réagirais. Je reculais d’un pas et regarder le ciel. Ce petit jeu entre lui et moi me faisait bien rire. Il était devenue rare de trouver quelqu’un qui avait de la répartie, qui n’avait pas peur de moi. Dans un autre monde, cet homme, je l’aurais bien apprécié au final.
- Bon, tu comptes me tuer ? Regardes, je vais faire comme toi, je ne vais pas bouger. Vas-y.
Il est clair que s’il tentait quelque chose, je ne me laisserais pas faire, mais j’avais envie d’entrer dans le vif du sujet. Voir ce qu’il valait vraiment.







________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 1 Mar - 18:05



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Tu n’es pas clément.

Me dit-elle dans un rire. Tsssk, si je ne l'étais pas, nous n'aurions pas cette discussion, ta tête serait déjà en train de se balancer au creux de ce pont par tes ligaments fraîchement tranchés. Tu ne vis encore que par mon bon vouloir. Elle se rapproche encore, je sens les formes de son corps se coller au mien alors qu'elle approche encore suffisamment pour pouvoir venir murmurer à mon oreille une nouvelle fois.

Tu crois être à mon goût ?

Si je pars du rapprochement actuel et du ton qu'elle emploie … Totalement. Elle me pousse contre la rambarde, et se colle tellement à moi qu'elle serait presque en train de se mettre à califourchon sur moi … Ça ne m'aurais pas dérangé si elle n'avait pas été du genre à vouloir me tuer. Le seul soucis pour elle, c'est qu'en ne faisant pas attention, elle m'a donné l'occasion de dégainer discrètement ma dague … Est-ce qu'elle vient de me lécher le coin des lèvres ?! Cet acte éveille en moi des sentiments contraires … C'est aussi enrageant … Qu'excitant.

Tu es lâche… Tu n’agis pas… Tu ne sais que parler. C’est bien dommage.

Elle recula d'un pas, visiblement fière de sa provocation. Elle me tourna même le dos, se mettant à regarder le ciel.

Bon, tu comptes me tuer ? Regardes, je vais faire comme toi, je ne vais pas bouger. Vas-y.

A peine eut-elle prononcé ces quelques mots que déjà, la pointe de ma dague se posa contre sa peau frêle. J'avais approché à une vitesse presque inhumaine pour quelqu'un comme moi. Je passe rapidement mon bras autour de son cou pour l'immobiliser, et je me colle à son corps pour qu'elle ne puisse m'atteindre avec aucun coup.

« Tu es certaine de vouloir que je mette fin à ton immortalité ?  »

Non, dans cette posture, elle ne peut absolument rien faire … Elle s'est amusée à me provoquer alors … A moi de jouer un peu. Dans la situation actuelle, je pourrais me contenter d'enfoncer ma dague au creux de sa poitrine afin de transpercer son cœur, ou bien je pourrais lui arracher un morceau de chair au niveau du cou, et la laisser tomber à une mort certaine … Mais je vais m'amuser un peu avant ça … Elle m'a cherché, elle va me trouver. Je la colle bien à moi, je sens ses courbes contre mon corps. Doucement, je viens faire frôler mon croc contre la peau de sa nuque, et j'y dépose un léger baiser … Tu m'as cherché, tu m'as trouvé ma belle.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 1 Mar - 18:53



Avec Thomas


Gentil le toutou
Je n’osais imaginer ce qu’il avait pensé à me faire. Pour ma part, j’aurais bien voulu lui découper la tête, l’empailler et l’accrocher à mon mur. Lire un bon livre, à la lueur de mes lumières tamisés, le feu de la cheminée qui réchauffe la pièce et qui éclaire la tête de cette monstruosité.  De ses poils, j’en aurai fait une écharpe ou des gants. Je ne suis pas fan de fourrure, mais pour ce mec, ouais, j’en aurais profité. Il n’y avait aucune logique dans cette rencontre. Des ennemis qui au lieu de se tuer, se tourne autour. Enfin, qui a dit que le monde était logique ? Je suis une vampire de 300 ans et lui, un loup. Le monde est peuplé de sorciers ainsi que d’originel. Le monde n’a aucune logique. Je n’avais sans doute pas fait attention où bien avais-je compris depuis longtemps que ni lui, ni moi ne tuerait l’autre. Ca faisait un moment qu’on le savait. Du moins, c’est ce que je pensais. Lorsque je sentis ce qui ressemblait à une lame contre moi, je me dis qu’au final, je m’étais trompée. Son bras serra mon cou, son corps se colla au mien. Il m’était presque impossible de bouger. Alors, ça allait finir ainsi pour moi ? J’avais été faible, je n’avais pas vu ce qu’il se passait, pourtant, il me l’avait dit.
« Tu es certaine de vouloir que je mette fin à ton immortalité ?  »
Si j’en étais certaine ? C’était une bonne question ça ! La réponse était très compliquée… La fraicheur de la lame me fait frissonner, je ne bouge pas, non, j’attends. Je sais que là, je peux mourir en une fraction de seconde, pourtant, j’en suis sûre, il ne me tuera pas. Son corps se fit plus pressant contre le mien et je sentais les crocs jouait contre mon cou. Il compte…M’embrasser le cou ? Il ne m’a pas croqué, il n’a rien fait, pas même égratigner. Bon, bon, ça suffit ces bêtises ! J’en avais assez de jouer à la frêle vampire. Je lui saisis le bras dans une main, la lame dans l’autre. Je le fis basculait devant moi, le faisant de ce fait tomber sur le sol. Je ne lui laissais pas le temps de réagir et je me posais à califourchon sur lui, la lame contre son cœur.
- Tu parles trop…
Je m'approchais de mon cou, laissant mes crocs frôlait sa peau. Sentait-il les frissons que les crocs de l'autre provoquent ? Le mélange de la sensation de la mort proche avec la tension qui s'installe entre lui et moi ? Je levais la lame et au lieu que celle-ci s’enfonce dans son corps, je coupais le linge qui lui servait de haut, laissant apparaître son torse. Je fis glisser la lame sur sa peau, tout en plongeant mon regard dans le sien, sourire au lèvre. Il était charmant, bien bâti et c'était un régal. Je me mordis la lèvre en voyant se spectacle devant moi et j’approchais, une fois de plus, mes lèvres des siennes.
- Tu sais comment ça va finir ?
Mon regard dans le sien, j'attendais de voir sa réaction, savoir s'il allait jouer où s'il allait faire le lâche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 1 Mar - 19:44



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Son pouls accélère, je peux sentir qu'elle regrette d'avoir laissé cette occasion pour que j'approche. Elle ne peut pas me frapper pour se dégager … Rien ne bouge pendant de longues secondes, la tension ne fait que monter, quand je me rends compte que ses bras bougent lentement. Qu'est ce qu'elle veut essayer de faire exactement ? Elle pose doucement une main sur mon bras gauche, qui entoure sa gorge, et une autre sur ma main droite, qui tient ma dague … Hé hé, I dare you. … Oh ! Mais c'est qu'elle a de la force, la vampirette, elle parvient à me faire basculer devant elle et me fait tomber sur le dos. Pas mal, je dois l'avouer. Mais je ne ressent aucune envie de tuer dans ce mouvement. Elle arrive rapidement et se pose à califourchon sur moi, et elle réussit à placer la pointe de ma dague sur mon cœur … Comme c'est original. J'affiche un sourire en coin devant cette image. Ses cheveux ont pris un aspect sauvage à force de bouger dans tous les sens, et je dois avouer que ça lui va plutôt bien …

Tu parles trop…

Encore ? Moi qui croyais que les femmes aimaient les discutions … Elle approche encore un peu plus de moi, et comme une vengeance, elle fait glisser ses crocs contre mon cou … C'est étrange, ça me dis quelque chose. Elle commence à lever la dague … Mais je vois dans son regard qu'elle ne me tuera pas … Au pire des cas, elle me blessera. Mais j'endurerais ça. Elle commence à abattre la lame, je vois le temps s'arrêter pendant quelques secondes … Pour finalement réalisé qu'elle n'a fait que trancher ma chemise en deux … Pourtant il y avait des boutons ! Enfin, ça ne devais pas être assez sauvage pour elle. Je sentit la pointe de ma lame glisser le long de mon torse, juste assez pour me faire une belle griffure … Au moins, je l'ai bien aiguisée. Son regard se plonge dans le mien, j'en ressent toute l'intensité … Et je vois un sourire se dessiner sur ses lèvres. Elle se mordit la lèvre inférieure, et commença une nouvelle fois à se rapprocher de moi, ses lèvres et les miennes séparés par un écart juste assez large pour laisser passer une lame … Autant dire quasiment rien.

Tu sais comment ça va finir ?

Un nouveau sourire en coin se pose sur mon visage, mon regard flamboie … D'une main, je fauche ma dague pour la récupérer, et je profite de l'élan pour envoyer mon autre bras, retournant la situation en ma faveur . Je me place bien au-dessus de la vampire … De par sa position précédente, ses jambes sont légèrement relevées et entourent presque ma taille. J'approche de nouveau mon visage du sien, toujours à quelques millimètres de ses lèvres, et laisse glisser quelques mots dans un murmure.

« Je crois que j'ai une petite idée, oui …  »

Je me redresse lentement, écartant mon visage du sien, et je commence à faire tournoyer ma dague entre mes doigts. Je commence à amorcer un coup … J’abats ma lame … Pour finalement me venger, et ouvrir son chemisier en deux. Juste une pure vengeance. Et puis au point où on en est … Pourquoi se priver ? Je rapproche de nouveau mon visage, venant effleurer ses lèvres. Je sens toute la tension émaner des pores de sa peau, qui effleure et entre en contact avec la mienne par moment. Je sens sa respiration caresser mon visage … Je sens l'intensité du moment envahir mon esprit.

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mer 2 Mar - 15:36



Avec Thomas


Gentil le toutou
Je sentais la chaleur émané de loup, cette aura chaude qui m’entourait me rendait presque folle. Je pensais avoir le dessus, continuer à jouer avec lui, m’amuser avec mes crocs, avec la lame contre sa peau, j’avais en tête beaucoup de chose à lui faire, mais lui, en avait décidé autrement. A peine eu-je fini ma phrase que tout changea. Je vis son regard s’embraser, c’était plus que bon présage.  Nous fîmes volte-face et le voilà au-dessus de moi, sa crinière lui entourant le visage. Diantre qu’il me donne envie. Nous sommes tous deux des prédateurs, des joueurs, cela se ressent dans chacun de nos gestes, de cette osmose qui s’installe. Il se rapproche, sa voix se fit, douce, tendre, pleines de promesses dont il est préférable que l’on pratique plutôt que l’on ne parle. La parlote, c’est fini, il l’a compris. Il joue avec sa dague, si vraiment cet homme avait décidé de me tuer, c’était le moment, car je n’étais plus sur mes gardes et je savais qu’il ne me tuerait plus. Néanmoins, le lapse de temps où je vis sa dague tomber sur moi, me mit une crainte mais celle-ci parti quasiment aussitôt. Je vis mon chemisier devenir un débris de tissus et dans d’autre cas, j’aurais pu me venger, crier, mais non, pas dans ce cas-là. Ma poitrine était presque à nue, ne rester que mon soutien-gorge. Sa peau me touche, ses lèvres me frôlent. Il était temps de gagner le prix que l’on voulait tout deux.
Je resserrais l’étreinte de mes jambes autour de lui, dans cet étau, il ne pouvait plus bouger. Mes mains glissèrent sur son torse, mes ongles griffaient doucement sa peau, je voulais faire monter la pression chez lui. S’il ne voulait pas faire le premier pas, je voulais gouter au plaisir de ses lèvres. Une de mes mains se posa derrière sa tête et attira celle-ci vers la mienne, pour que nos lèvres se touchent enfin. D’un début doux, ce baiser se laissé transposé par la passion qui émanait de nos deux corps, de ce jeux malsains auxquels nous jouions depuis le début. Je relevais mes hanches pour que ce contact soit presque total, pour que le plus de parties de notre corps se touchent. Ma main posait jusque-là sur son torse, se mit derrière son dos pour l’attirait contre moi, plus près, plus coller. C’était le début d’une nouvelle partie. Dans ce jeux de chat et de souris, j’avais gagné, je l’avais eu, il n’avait pas fait ce qu’il voulait au départ.
Ce baiser eut une fin et je le regardais avec un regard qui en disait plus que long sur mes attentes et mon envie de se corps qui se donnait à moi.
- C’est tout ce que tu peux faire ?
Je lui susurrais cette phrase à l’oreille, mordillant celle-ci au passage. Je voulais qu’il me montre la bête qui l’animait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Jeu 3 Mar - 14:59



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Je dois bien l'avouer, les choses n'ont clairement pas pris la tournure à laquelle je m'attendais. Je me serais attendu à une effusion de sang, un cadavre, une tête coupée ou une gorge arrachée. Mais clairement pas à me retrouver dans ce genre de situation … A quelques millimètres du visage de la vampire, je sens la tension émaner de son regard, je ressent cette tension dans les moindres pores de ma peau, dans les moindres parcelles de mon être … Je sens ses jambes se resserrer autour de ma taille pour ne pas me laisser partir, et ses ongles qui glissent le long de mon torse en me volant quelques petits morceaux de peau. Je sentait mon croc pincer ma lèvre assez fort pour me laisser penser qu'il pourrait la transpercer. Je sens une de ses mains glisser sur ma nuque … Et m'attirer pour détruire l'écart minime qui séparait nos lèvres. Sur le moment, je me sens comme aimanté par ses lèvres, et rapidement, la tension qui nous anime se retranscrit dans ce baiser. Je ressent de plus en plus l'envie qui anime le moment au fur et à mesure où nos corps se collent. Au bout d'un moment, nos lèvres se séparent de nouveau, la tension ne s'étant pas calmée, bien au contraire. Je la vois approcher, une nouvelle fois, et sa voix vient doucement chatouiller mon oreille.

C’est tout ce que tu peux faire ?

La bête en moi est en train de chercher à briser ses liens, à sortir de sa cage … Ma lutte quotidienne pour ne pas la laisser prendre le dessus est en train de partir en fumée … Et c'est encore plus dur à contrôler quand je sens ses dents mordiller mon oreille …

« Tu prends des risques en cherchant à faire sortir la bête qui sommeille …  »

C'est pourtant clairement ce qu'elle est en train de faire. Elle est en train de chercher à faire monter la tension suffisamment pour que ma part sauvage et incontrôlable prenne le pouvoir … Je ressent chacune de ses courbes collées à mon corps. Je ressent son souffle haletant glisser sur mon visage. Et dans la force du moment, je ne peux m'empêcher de coller mes lèvres une nouvelles fois aux siennes, mais bien plus intensément que précédemment. Mes mains commencent à glisser sur les côtés de son corps en passant sous les restes de son chemisier, suivant la douceur de ses courbes et  faisant encore un peu plus monter la tension ...

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Lun 7 Mar - 9:15



Avec Thomas


Gentil le toutou
Un loup… Je fricotais avec un loup… Incroyable ? Surtout pour ma première vraie rencontre. D’une certaine manière, je préférais ça à la mort, étonnant non ? La chaleur au creux de mes reins ne fit qu’augmenter lorsque nos lèvres furent en contact. Nous avions joué, nous commencions à gagner. Le prix ? L’autre. Ma poitrine se compresse contre son torse, je profite de se baiser, de cette osmose et n’oses imaginer la suite des évènements. Pourquoi imaginer, quand on va profiter jusqu’à la dernière parcelle du corps de son jouet. Ca n’est pas compliqué, je ne voulais qu’une chose, qu’il se lâche, qu’il s’amuse avec moi, avec lui.
« Tu prends des risques en cherchant à faire sortir la bête qui sommeille … »
Une vie sans prendre de risques n’est pas une vie. Une immortalité sans savourer le contact charnel et humain avec ses petits plus, cette animosité qui anime un être vivant, qu’ils soit vivant ou d’une autre manière, plus ou moins mort, n’est pas possible non plus. Je plongeais mon regard dans le sien, je le défiais ainsi. Il devait comprendre mes pensées « Fais la sortir ». J’aurais pu le dire de vive-voix, mais ses lèvres vinrent à nouveau jouer avec les miennes m’empêchant ainsi une quelconque parole. C’était bien plus…Anima que la première fois, serait-il en train de baisser les bras contre sa nature et de se laisser aller dans mes bras ? Ça en était presque touchant. Je sens le bout de ses doigts jouer avec mon corps, je les sens sur mes côtes, dans mon dos, délaissant le peu de tissu qu’il me reste. Je le fais tourner, je prends le dessus. J’insiste quelques secondes de plus sur ce baiser passionner avant de relever la tête. J’ai le regard en feu, j’ai le corps en feu. Je me sens animés d’une folle envie de… de lui dans sa totalité. De son corps, de son sang. Je me mords la lèvre et à nouveau, je laisse mes doigts venir découvrir son torse. Je suis d’une douceur extrême lorsque je recule sa chemise arraché par mes soins, je le regarde comme de la nourriture. C’est comme si je peux voir son sang couler à travers son corps. Mes ongles glissent par-ci, par-là avant de se faire plus féroce sur sa peau. Tel des petits scalpels, mes ongles commencent à ouvrir sa peau, son sang coule doucement. Ce liquide rougeâtre m’appelle, m’ensorcèle. Je ne lutte jamais contre l’appel du sang, encore moins lorsque ceux sont mes envies qui me dirige. Je ne résiste plus et passe ma langue son torse avec avidité. C’est délicieux. Il est délicieux. Je continue ce que je fais en remontant le long de son torse, me rapprochant de son cou. Son sang m’attire, j’en veux plus. Arrivée près de son cou, je relève la tête et le regarde, amusée. Je ne lui laisse pas le choix, pas le temps de réagir et plante mes crocs dans sa peau. Le flot de sang qui m’arrive dans la gorge me rend folle. J’en veux plus, toujours plus. J’en suis presque fébrile. Mon corps se contorsionne pour se coller sur chaque partie du corps de ma proie. J’ai envie de lui, envie de profiter de sa présence, de ses bras autour de moi, da sa chaleur, de tout en lui. Quelque chose, quelqu’un, une idée, une chose m’interpella sur ce que je faisais et je me retirer de son cou, quelques gouttes de sang coulant sur mon menton. Je plonge mon regard dans le sien, à nouveau. Je suis plus calme, plus apaisée, mais l’envie de continuer mon jeu avec lui n’a pas baissée, au contraire. J’en ai sans doute trop pris, je ne sais pas à quelle mesure je me suis abreuvée, c’était comme si le temps s’était arrêté. C’est comme si au fond de moi, je m’en voulais. Je ne voulais pas qu’il le remarque. Pour donner le change, je l’embrassais à nouveau, passant un bras sous son cou, mon autre main, jouant à nouveau sur son torse, descendant de plus en plus, prête à défier les dernières barrières qui se dressent entre lui et moi.



________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Lun 14 Mar - 14:52



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Rien qu'à la regarder dans les yeux, je peux sentir ce qu'elle veut … Elle cherche à libérer l'animal que j'enferme en moi depuis tout ce temps, elle veut que je perde le contrôle de moi-même … Je sens les flammes qui animent nos regards, qui animent nos corps, un feu sauvage et incontrôlable, indomptable … Je suis peu à peu en train de redevenir l'animal que je voulais contrôler. Je la sens faire partir les restes de ma chemise, doucement, avant que ses doigts ne se remettent à passer sur mon torse. Son regard rougeoyant semble réagir à la moindre pulsion de mon sang, et je sens la pointe de ses ongles griffer mon torse, m'arrachant juste de quoi faire couler quelques filets de sang … Puis je frissonne à la sensation de sa langue qui passe pour essuyer les quelques filets rougeâtres qui viennent de s'écouler. Je la sens remonter et petit à petit se diriger vers mon cou. Bon, je sais parfaitement ce qu'il va se pass... Trop tard. Je sers les dents sur le coup, en sentant ses crocs affamés se planter dans ma nuque. Au fil des secondes, la douleur donne encore plus de puissance à la flamme qui est en moi, et petit à petit, je ressent encore plus la cage qui enferme la bête en moi céder, de plus en plus, petit à petit, au fil du temps et du flot de mon sang. Je sens les barrières céder, je sens mes efforts réduits à néant en si peu de temps, mais en même temps, c'est tellement tentant … L'envie de relâcher la bête est présente, mais en vaut-elle le coup ? Arriverais-je à l'enfermer aussi bien que j'ai pu le faire ? Je n'en sais rien, mais le force des choses me pousse petit à petit à me relâcher, encore et encore, faisant de plus en plus effet, comme un poison dans mes veines … Je sens ses crocs me relâcher, je vois mon sang couler doucement sur son menton, alors que je sens au même moment la trace que sa morsure aura laissé se refermer. Avant même que je n'ai le temps de réagir, que je n'ai le temps de comprendre, je sens de nouveau l'une de ses mains me saisir par la nuque et m'attirer vers elle, collant une nouvelle fois nos lèvres, alors que l'autre glisse sur mon torse, descendant irrémédiablement le long de mon corps.

En mon fort intérieur, j'ai l'impression de redevenir cette bête que je cherchait tant à contrôler. Je sens mes crocs me démanger comme si une envie dévorante était ma maîtresse, je sens les flammes animer mon regard, je sens un feu sauvage et indomptable maîtriser mon corps. Je ne me sens même pas défaillir, je perds juste le contrôle de mon être. Ma conscience s'éteint petit à petit. Je sépare mes lèvres de celles de la vampire, le regard enflammé et bestial, j'empoigne ce qu'il reste de son chemisier, et sans la moindre once d'humanité en moi, je le lui arrache. Me redressant légèrement, je sens toujours ses jambes entourant ma taille, je passe un bras dans le bas de son dos, et je commence à la soulever en me relevant moi-même. Je la plaque contre moi une fois debout, laissant mon autre main attraper l'une de ses jambes, et je l'amène jusqu'à l'asseoir sur le rebord du pont. Toujours collé à elle, ma main qui est dans son dos remonte lentement le long de sa colonne, et vient se poser sur sa nuque. Une fois de plus, je l'attire contre moi, recréant un contact puissant entre nos lèvres. Je ne me reconnais pas. Je ne reconnais que la bête que je voulais enfermer. Je sens son contrôle. Et pour le moment … J'aime ça.

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mer 16 Mar - 14:55



Avec Thomas


Gentil le toutou
Son sang… C’était la première fois que je mordais un loup et c’était…Divin. Il y avait ce quelque chose en plus qui me plaisait, ce petit quelque chose qui me rendit insatiable de lui, de son corps. C’était comme si j’avais pu ressentir la bête qu’il contenait. Je sais bien que ça n’est pas possible, c’est sans doute une réaction chimique dû à nos deux natures magiques et à la tension qui émanait de nos deux corps. Il y a un certain avantage à se nourrir d’un être comme lui, c’est que, dans un premier temps, je ne risque pas le tuer, comme lui pourrais le faire avec moi et surtout, ça ne change rien. J’entends par là, que la blessure se referme beaucoup plus vite que chez un humain et qu’on ne risque pas l’hémorragie et donc d’arrêter ce petit jeu entre nous. Après cet énième baiser, je vois son regard, je vois l’animal en lui. Comme si ma morsure avait entaillé réellement son être et que la bête en avait profité pour s’échapper, pour qu’il baisse les barrières qu’il s’érigeait. C’était un jeu dangereux, en un croc, je pouvais mourir, mais à quoi bon penser à ça ? Et puis, mourir en faisant l’amour, ça n’était pas si mal finalement ? Il ne fallait pas que je pense à la douleur que cela provoquerait, il fallait que j’arrête de penser à ça. Il était fort, il ne m’avait pas encore tué, il ne le ferait pas. La sensation du linge qui subit un énième accroc, qui disparait me fit me mordre la lèvre. Être presque nue devant lui rends les choses plus intéressantes encore. Je regardais les lambeaux de mon chemisier sur le côté, c’est dommage, je l’aimais bien. Dans ses bras, c’est comme si je ne suis qu’une plume, comme si je ne pèse rien, il me maitrise. Sa main dans mon dos me fait frissonner, sa peau contre ma peau, c’est brulant, excitant, intense. Il se lève et m’assit sur le rebord du pont où quelques minutes avant, je lui avais décoché une jolie rencontre de mon pieds contre sa mâchoire. Je ne pense plus, j’agis. Ses lèvres à nouveau contre les miennes et instinctivement, je le mords, à sang. Pas une grosse entaille, non, légère, juste assez pour que je puisse profiter de son sang, à nouveau. Un électrochoc, encore. Une sensation proche de l’extase, comme un drogué qui reprend une dose. Mes mains se dirigent vers son pantalon et pour que celui ne parte pas sans rien sur le dos, je déboutonne avec le plus grand soin. Il n’y a pas à dire, l’avantage des filles, des jupes c’est beaucoup plus pratique qu’un pantalon. S’il ne me la détruisait pas, je pourrais rentrer chez moi sans être totalement dénudé. Avec ma vitesse, avec ma maison qui était proche, c’était indéniable que je n’avais pas de soucis, mais rentrer chez moi et que John, ce charmant travailleur, ce valet me voit ainsi, non merci.
Je m’étais légèrement écarté pour commencer à faire glisser son pantalon sans quitter ses lèvres, sans couper cet instant. Je le sentais, comme on dit, heureux de me voir. Je quittais ses lèvres et posait mon front contre le sien, tout en laissant une de mes mains glissaient dangereusement vers le futur objet de mon plaisir. Je souriais, rien de méchant cette fois, non. Avec lui, c’était quelque chose comme passionnel sans être trop doux. Néanmoins, je voulais qu’il arrête de se contenir, je voulais m’amuser. Et si pour ça, je devais le mordre à nouveau ça n’était pas un problème. Je l’attirais avec moi avec une certaine violence pour que seul deux fins morceaux de tissus ne nous séparent et nous empêche de ne faire plus qu’un être charnel. Tandis que l’une de mes mains joue à faire monter un peu plus de pression chez Thomas, l’autre attrape sa crinière pour penser violement sa tête sur le côté et sans que je ne lui laisse le temps de réagir, je plante avec plus de violence que la première fois mes dents dans sa peau. Dans ses bras, je me fais plume, certes, mais je n’oublie pas ma nature, mon caractère. Je ne suis pas tendre et jouer avec les autres est mon péché mignon. Ainsi, il était au courant. Lorsque son sang vint inonder une fois encore ma bouche, ma main se serre sur ses cheveux, l’autre se fait plus pressante, plus tendancieuse. Un régal des sens. Le plaisir du sang et le plaisir de la chair, les deux combinés, c’est un pur délice, presque le nirvana.



________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 22 Mar - 17:30



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Plus le temps passe, plus je perds le contrôle de moi-même. Je la sens goûter une nouvelle fois à mon sang, et mon corps se met à frissonner comme d'une éprit tension incontrôlable … Petit à petit, alors qu'elle n'a toujours pas lâché mes lèvres, ses mains descendent, lentement mais assurément, vers ma ceinture. Qu'elle passe sans la moindre difficulté. De moins en moins de choses nous séparent, je le sens, et je le sens d'avantage alors qu'elle laisse sa main se promener … Un peu trop librement. Sa main s'amuse, me faisant déglutir, et son autre main m'attrape par les cheveux pour me pencher la tête sur le côté, et une nouvelle fois ses crocs percent ma peau pour laisser passer mon sang. La pression se fait de plus en plus grande, je commence à me demander comment je vais pouvoir être seulement conscient de ce qu'il se passe … Elle retire finalement ses crocs de mon cou, mais sa main ne m'a pas lâché, et je comprends facilement qu'elle ne le fera pas … Elle veut me faire lâcher, elle veut que je ne sois plus qu'une bête, et malgré le côté agréable de la chose, je ne peux pas me permettre de céder entièrement … Je dois garder le contrôle de moi-même, au moins un minimum. Je tente de résister, je lutte pour ne pas céder à la pression que tendancieuse de sa main … Et forcément, il fallait qu'elle s'intéresse au point faible de tout homme … Bordel. Je sens mes barrières qui lâchent une à une … Je peux les sentir céder sous la pression qu'elle m'inflige … Mais je ne veux pas céder. Je ne veux pas laisser échapper le contrôle de moi-même … Je ne peux pas. Je pourrais la mordre, et la tuer sur le coup, le problème serait réglé … Mais je n'en trouve pas la volonté, mon instinct m'interdit presque de le faire … J'ai beau lutter, le problème reste … Et le problème … C'est qu'elle me fait envie. Une envie qui me forcerait à céder à la facilité, à laisser ma furie m'envahir, à perdre le contrôle de mon être … C'est tout ce qu'elle attends de moi. C'est ce qu'elle veut. Mais c'est ce que je ne peux pas me permettre. Je lutte contre moi-même pour garder mon propre contrôle, mais c'est presque vain …

Mes mains glissent depuis le bas de son dos et se font une place sous les derniers tissus qui la couvre, ça ne va pas m'aider à faire retomber la pression, mais pour le coup, je ne réfléchis absolument pas à ce que je suis en train de faire … Doucement, c'est le long de ses cuisses que mes mains glissent, ayant emporté la dernière barrière qui couvrait les hanches de la vampire … La pression se fait grandissante, je sens mon regard s'enflammer … De l'extérieur, je ne suis déjà plus qu'une bête, ma part de loup ressortant assez fortement. Mes crocs pincent ma lèvre inférieure, mes cheveux se font la guerre devant mon visage, et mes yeux prennent une teinte ambrée que n'importe qui pourrait voir. Mes lèvres viennent glisser au creux de son cou alors que mes mains remontent lentement le long de ses jambes, ayant laissé tomber le tissu, et prennent leur temps en passant le long de ses hanches ...

« So what if you can see the darkest side of me ? No one will ever change this animal I have become. »

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Jeu 24 Mar - 9:51



Avec Thomas


Gentil le toutou
Il a l’air fortement l’air d’apprécier ce que je lui fais et ça m’arrange, je n’ai pas prévu d’arrêter. Il est l’un des premiers êtres que je rencontre dans cette ville, il faut bien que je juge si je vais pouvoir m’amuser. Je ne prétends pas qu’ils vont tous lui ressembler, non, mais c’était un moyen de juger, de voir de quoi il était capable. C’était ma première vraie rencontre avec un loup et je préférais de loin faire avec les autres ce que j’étais en train de lui faire, plutôt que de me battre et souffrir. Il y a en lui cette vie qui m’attire. Chez les autres vampires, lors de mes nombreuses et précédentes parties de jambes en l’air, c’était plus bestial, plus froid, plus amusant, mais avec lui, c’était plaisant parce que je sentais la vie en lui. Nous sommes morts pour que nous devenions vampire et parfois, ça se ressent. Même chez les plus émotifs d’entre nous, notre immortalité nous rend plus froid sur certaines choses que les humains.
Les frissons que me procurent ses mains sur mon corps, sur les parties beaucoup plus sensibles me font un bien fou. Je le laisse faire, me déshabiller, faire monter en moi l’envie de lui et de son corps. Il n’est pas le seul à mourir d’envie de profiter de l’autre. Je n’aie plus rien pour me protéger, je n’ai plus rien pour empêcher ses gestes, je suis nue devant lui et ça rends les choses encore plus excitantes. Mes mains font descendre le dernier morceau de tissu chez mon ami. Bye bye le boxer, bonjour le plaisir. Je souris doucement avant de l’embrasser à nouveau. Ses mains prennent du temps pour venir à la rencontre de mes parties intimes, me donnant de plus en plus chaud. Les miennes font la même chose. Je joue sur le bas de son torse, je joue avec ses cuisses, mes doigts frôlent ce membre tendu qui s’offre à moi, qui ne demande qu’à jouer. Après avoir joué avec ses lèvres, celle-ci viennent dans le creux de mon cou et la peur d’un croc trop joueur, la pression trop forte me font me cambrer légèrement. D’un naturel très doux, très calme et sachant peser mes mots, je murmure doucement avec une voix plus que suggestive niveau sensualité, envie.
- Prends-moi.
Je sais choisir mes mots, n’est-ce pas ? Clair, concis, allant droit au but. C’était tout moi. Ça n’est pas parce que depuis tout à l’heure, je fais dans la dentelle que j’oublie qui je suis. Ma main prends les choses en main quand à ce qui fais de lui un homme, jouant tendrement avec tandis que l’autre va jouer dans ses cheveux, griffant quelques peu sa nuque au passage, sans pour autant que le sang ne coule. Je n’ai pas envie de le mordre à nouveau, je le veux avec ses pleines capacités.




________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Mar 5 Avr - 18:29



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Depuis tout ce temps où j'ai l'impression d'avoir vu une éternité s'écouler, il ne s'est réellement passé que quelques minutes. Quelques minutes durant lesquelles je n'ai pas arrêté de lutter pour garder en moi l'animal que je renferme, pour ne pas libérer le monstre, pour garder le contrôle de mon être … Mais cette vampire le veux, cette vampire veut libérer la bête, elle veut briser mes défenses et faire de mon une chose incontrôlable, et ce pour une seule raison : son plaisir. Elle joue avec moi, encore et encore, elle sens mes défenses s'affaiblir et elle ne veut plus qu'une chose, en tirer tout le profit possible. Mais je ne peux pas, je ne peux pas laisser ma garde baissée, je ne peux pas me permettre d'ouvrir cette cage au fond de moi, je ne peux pas libérer la bête que je renferme, j'ai fais bien assez de sacrifice pour être capable de me contrôler … Et encore, quand je dis me contrôler, c'est ce que j'aimerais réellement pouvoir faire, plutôt que de juste être capable de me calmer … Je ne peux pas me permettre de laisser tout ça arriver …

Prends-moi.

Mes pupilles s'écarquillent, je n'entends plus rien d'autre que ces mots résonner dans ma tête, prononcés d'une voix des plus suggestives … Imaginez une grande cage, fermée par un vieux cadenas, qui faiblit à chaque secousse de la bête qu'elle renferme … Imaginez que ce cadenas finisse par céder suite à un grand coup de trop, et que la bête s'échappe et se déchaîne … N'imaginez plus. Constatez. Voyez. Ma tête se baisse sur le coup, laissant mes cheveux retomber devant mon visage, avant que celui-ci ne remonte lentement  vers celui de la vampire, les yeux animés d'un regard carnassier et les lèvres ornées d'un sourire bestiale. C'est terminé. La porte grince, le cadenas tombe, la bête rugit … Le contrôle m'échappe. Je l'attire brutalement contre moi, faisant en sorte que nos deux corps ne fassent plus qu'un. Je peux ressentir la chaleur de son souffle glisser le long de mon visage à ce moment précis alors que mes mains agrippent ses hanches. Je pourrais presque entendre le monstre que je suis devenu grogner en parlant …

« Tu n'as aucune idée de ce que tu viens de déclencher … Mais tu risques de t'en souvenir longtemps. »

Une flamme prends vie au fond de moi, grandissant rapidement, perdant le contrôle, devenant un véritable incendie, alors que toute la pression que la vampire a appliqué sur moi est en train de se retourner contre elle ...

« So what if you can see the darkest side of me ? No one will ever change this animal I have become. »

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Jeu 14 Avr - 21:23



Avec Thomas


Gentil le toutou
Au vue de ce qu'il se passe, ma voix, mes paroles avait enfin fait sortir le loup en lui. Je désirais cet homme, à sa manière, il me rendait totalement folle. Son sang, son corps. Sa tête baissée, ses cheveux ainsi le rendait encore plus séduisant. Est-ce parce que nous sommes liés pour nous détruire qu'à cet instant, il me rend totalement folle de lui ? Est-ce la haine entre nos deux races qui permet que cet instant soit plus drôle qu'avec un humain ? Est-ce parce qu'il est surnaturel, autre qu'un vampire que j'ai déjà pu testé, que j'ai une envie irascible de lui ? Aucunement besoin d'avoir des réponses dans ce cas-ci. La réponse arriva sous peu. Lorsqu'il me regarda à nouveau, avec cette lueur dans les yeux. Je vis que j'avais eu raison. Je vis qu'enfin, ça allait devenir intéressant.
Il m'attira avec une force vers lui, faisant de nos corps, un seul et même amas de chaleur et d'envie. Je poussais un profond gémissement avant de agripper plus fort à lui, tendis que je sentais ses mains glissaient sur mon corps. Sa voix, ses paroles, lorsqu'il me parla me donna des frissons. C'était tellement bon à entendre. J'avais gagné. J'allais m'en souvenir ?
- Prouve le moi.
Dans un râle et avec un sourire presque moqueur, je le toisais du regard en me mordant la lèvre. "Donne m'en plus". Mon regard parlait pour moi, j'en étais sûre.
Une main, dans son dos, griffait son dos, à sang. Je voulais le faire exploser. Qu'il tienne sa parole, qu'il me prouve qu'il serait un réel souvenir. Je me cambrais, légèrement. Ma main toujours dans son dos à jouer, l'autre, sur le rebord du pont, pour me tenir cambrer, pour savourer encore plus cet instant charnel.





________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Dim 17 Avr - 0:50



"Gentil le toutou"

« Mina & Thomas »

Le contrôle n'est plus qu'un souvenir. Plus rien ne pourra plus être contrôlé avant que je ne sois calmé … Et vu que c'est loin d'être ce qu'elle veut, ça pourrait durer encore longtemps … Et plus je perds le contrôle de mon corps, plus je sens mon esprit sombrer dans des ténèbres de plus en plus sombre, et moins je me sens capable de lutter pour reprendre le contrôle … Nos corps sont plus proches qu'ils ne pourront jamais l'être, fusionnant littéralement l'un avec l'autre. Ses provocations continuent, comme si elle n'avait pas déjà assez ouvert la cage … Elle me défie ouvertement. Elle veut briser les limites, encore et encore. La guerre entre nos deux espèces ne fait même plus partie de mes pensées, plus rien ne fait partie de mes pensées, je ne suis plus qu'un corps qui agit. Au moins elle aura ce qu'elle veut, à mesure où je commence à aller et venir en elle. Le souffle glissant de ses soupirs et la déchirure de ma peau sous ses ongles ne font que donner encore plus d'ampleur à tout ce moment … Maintenant que l'animal est lancé, il va en falloir beaucoup pour l'arrêter …

Je ne me reconnais même pas, je suis impuissant devant moi-même, et je ne suis même pas capable de savoir si je suis heureux de ce qui arrive ou non. Une chose est sûre, je ne peux rien faire pour l'arrêter, ni même pour le contrôler ou le freiner. Petit à petit, la tension se met encore à monter, j'ai l'impression que je pourrais littéralement exploser de l'intérieur. Mais la bête que je renferme se nourris de toute cette tension, de toute cette animosité, et elle gagne en force, encore et encore, chaque seconde passant, elle prends de plus en plus le contrôle. L'emprise de mes mains se resserre encore un peu plus sur le corps de la vampire, et ce moment qui pourrait paraître d'abord doux n'a plus rien d'une envolée plaisante ou d'un simple dérapage, ce n'est plus qu'une perte de contrôle absolue, qui se transforme petit à petit en déchaînement, en libération. Plus rien n'est sous mon contrôle, ce qui paraissait uniquement doux et agréable prends peu à peu une forme bien plus brutale, bien plus intense et bien plus anarchique. Mais la réaction de la vampire me le fait savoir, c'est exactement ce qu'elle cherchait.

J'ai l'impression que je pourrais la briser. J'ai l'impression que je pourrais la déchiqueter. J'ai l'impression que je pourrais la tuer. Mais tout ce qui envahit l'espace à ce moment, c'est une animosité incontrôlable. C'est une envie irrémédiable. C'est un plaisir invincible. C'est tout ce qu'elle voulait. C'est tout ce que je lui donne. J'ai l'impression de n'y être pour rien, et au fond d'elle, elle doit le ressentir … Comment ça cette dernière phrase était dégueulasse ?

« So what if you can see the darkest side of me ? No one will ever change this animal I have become. »

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Mina M. Harker
La Résistance

avatar

× Dollars : 163
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 273

MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   Lun 2 Mai - 19:37



Avec Thomas


Gentil le toutou
J’étais arrivée à mon but, du moins, le but que j’avais décidé d’atteindre une fois que notre rencontre était tourné à un certain avantage. L’avantage en nature, rien de mieux pour décompresser ! J’avais réussi à le pousser dans ses retranchements, j’avais réussi à lui faire perdre le contrôle, à ce que cette bête e montre à moi. Je n’avais rien regretté, non rien. C’était dans un râle ultime que j’eu mon dû, qu’il eut le sien.
J’avais apprécié le contact de sa peau brulante contre la mienne, ses caresses qui avaient enflammées mon corps, ses baisers passionnés, ses gestes qui mêlaient force et envies. Pour une première rencontre, c’était presque parfait.
Si j’avais finalement regretté d’avoir tout fait pour qu’il se lâche ? Absolument pas. C’était une victoire pour moi et j’en étais fière. Il n’était qu’un homme, qu’un loup, une bête, un humain. J’étais en tout point supérieur à lui. De par mon immortalité, mais aussi et surtout, parce que je suis une femme. C’est tellement facile de pouvoir sur les hormones masculines, mais aussi sur leurs êtres en général. Je jubilais lorsque je m’écartais de lui pour remettre ma jupe en place, seul lambeau de vêtements restant de cette joute un tant soit peu violente. Avant de m’éloigner, je lui adressais un clin d’œil et je lui lécher langoureusement les lèvres. J’avais gagné à ce jeu, lui aussi. D’ailleurs, c’est l’un des seuls jeux auxquels les deux participants gagnent à tous les coups.
Presque haletantes après des ébats d’ordres surnaturelles, j’étais rassasiés et, j’avais presque eut mon compte. Je tournais la tête vers lui en lui adressant un nouveau clin d’œil.
- Alors. Heureux ?
Un léger sourire passa mes lèvres avant que je pose mon regard sur le ciel.
- Tu as une cigarette pour moi ? Il parait que c’est de mise après tout…ça.
Je n’étais pas dédaigneuse en insistant sur ce mot, j’étais amusée.






________________________________


   
Leave Out All The Rest
I dreamed I was missing, you were so scared, But no one would listen, 'cause no one else cared, After my dreaming, I woke with this fear, What am I leaving when I'm done here?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Gentil le toutou PV Thomas -Hot-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gentil le toutou PV Thomas -Hot-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je ne suis pas un chien, juste un gentil petit toutou.
» Le gentil toutou à son Papa!
» Wouyyyyyyy ke le vrè jeneral Toutou gwo Toutou, ti Toutou se lèv
» Jakar gentil Shih-tzu abandonné à 14 ans ! (54)
» Tim Thomas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-