AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Daze (ft Tennessee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité




MessageSujet: Daze (ft Tennessee)   Lun 22 Fév - 20:43

Daze × ft. Christopher & Tennessee
Nuit qui tombait, il ne voyait déjà plus rien à travers les vitres du Mystic Grill. Déjà trop tard… Et il faisait sûrement trop froid pour le simple T-shirt avec la chemise qu’il avait enfilé aujourd’hui. Chemise à carreaux rouges et noirs, T-shirt blanc en dessous, bonnet, jean bleu. Il laisse échapper un bâillement sonore, attirant l’attention de quelques-uns de ses collègues, qui se moquèrent gentiment. Ils comprenaient ce qu’ils vivaient – eux aussi le vivaient, après tout. Serveur n’était pas le métier le plus payé, ni le plus agréable, et ils avaient tous leurs raisons pour avoir accepté ce boulot. Et ce n’était par pur épanouissement personnel, clairement. Surtout vu les clients infects et désagréables d’aujourd’hui, qui ne tolérèrent pas cinq secondes de débordement. Christopher aurait eu envie de défendre sa collègue et se de virer le vieux pervers, mais il avait besoin de ce job, et se contenta de lui adresser un bref sourire de réconfort lorsqu’elle revint. Quelques heures plus tard, ils purent enfin commencer à remballer leurs affaires et à partir. Bon. Plus que trente minutes de marche pour rentrer chez lui, sous ce froid. Il faudra vraiment qu’il pense à s’habiller en fonction de toute la journée, et non pas seulement pour l’après-midi à la fac, où il faisait forcément bien chaud.

Une voix grave et chaude vint l’arrêter dans ses pensées alors qu’il sortait du Grill. Oh, un de ses collègues.


« Tu veux que je te redépose, Chris ? »

Proposition intéressante. Déjà parce que son collègue était plutôt du style beau cul belle gueule, mais aussi parce qu’il était vingt-et-une heure et qu’il ne se voyait pas rentrer seul chez lui. Il accepta et alla rejoindre son ami derrière lui sur sa moto. Il en profita pour s’attacher fermement à lui. Avec un peu de chance, ça irait plus loin. Il avait un peu besoin de réconfort, en ce moment.
L’autre redémarra, et il vit les rues se succéder. Il serait rentré d’ici moins de dix minutes, à ce rythme. Heureusement que son collègue avait été assez gentil et avenant pour lui proposer, lui n’aurait jamais osé. Pas par timidité, mais les deux se connaissaient à peine, et en plus, il ne savait même pas si l’autre habitait vers cette direction.
Toutefois, le petit rêve que Christopher vivait ne dura pas longtemps. Il vit un homme traverser la rue, tout vêtu de noir, peu visible. Son ami freina brusquement, la moto dérapa, et fut heurtée par une voiture. L’ami de Christopher fut propulsé au loin, et se cogna la tête la première contre le sol. Mort sur le coup. Christopher, lui, eut légèrement plus de chance. Claqué contre l’un des lampadaires de la rue, il se mit à perdre beaucoup de sang au niveau du crâne. Endolori, ne pouvant plus bouger son corps, il vit la voiture qui les avait heurtés prendre la fuite sans même s’arrêter. Bâtard…

Et l’autre, qu’ils avaient évité ? Que faisait-il ? Où était-il ? Il cracha du sang. Etait-il si amoché que ça ? Il pensait seulement s’être cogné, alors pourquoi… Oh. Il remarqua un débris l’ayant transpercé. Il ne l’avait pas senti, mais il était tombé sur la poubelle, et l’avait écrasé sous son poids. Oh merde, dans cet état, il ne pourrait pas arrêter l’hémorragie. Non, il ne voulait pas mourir. Pas maintenant, pas comme ça. Il ne pouvait pas. Il avait sa petite sœur. Il voulait continuer à étudier le Français. Il voulait encore s’amuser un peu. Il était trop jeune pour mourir comme ça. Non. Non. Non !
Des larmes se joignirent au sang qui coulait de sa bouche. Il put commencer à bouger ses bras, et posa ses mains sur la plaie sur son torse. Ca piquait. Mais il se rendait surtout compte qu’il avait de plus en plus froid. Ca ne s’arrêtait pas. Au contraire. Le froid s’immisçait jusqu’au plus profond de lui. Il tremblait, la bouche entrouverte, les lèvres littéralement glacées, la sueur envahissant désormais son visage. Panique et douleur déformaient un visage pourtant si agréable à regarder. Non, pas maintenant… Pas maintenant. Il était encore si jeune.

Il poussa un cri de douleur horrible, et il se mit à respirer très rapidement, essayant de dégager ce qui le transperçait. Il ne fit pas attention aux bruits de pas se rapprochant de lui, ni à l’ombre qui planait sur son corps. Jusqu’à ce que, les yeux fermés, il ne se sentit plus attaquer par la lumière des lampadaires. Quelqu’un s’était mis sur la route de leur lumière. Il ouvrit doucement les yeux, et put voir son visage quelques secondes. Il devait être celui qui les avait fait avoir cet accident, sûrement. Pas spécialement grand, mais assez imposant malgré tout. Charismatique. Quelque chose de profond dans son regard. Il était… Beau. Sans artifice, sans contrefaçon. Une beauté objective. Juste… Une beauté vraie. Il voulut dire quelque chose, prononcer des mots, mais ne put que pousser un gémissement plaintif.

Au moins, s’il mourrait, il mourrait avec l’impression d’avoir vu la plus belle chose au monde juste avant. C’était un prix de consolation comme un autre…
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Daze (ft Tennessee)   Sam 5 Mar - 22:29

Dazer

ft. Christopopher & Tennessee


« Take me to church »
La journée avait été assez triste pour Tennessee. Il sentait que quelque chose n’allait pas avec Lorenzo, qu’il y avait comme un malaise depuis la fameuse soirée où le bébé vampire avait complètement perdu les pédales. Le pauvre petit ne se doutait pas que son chéri s’amusait ailleurs. Pour lui, son copain était mal à cause de l’héroïne que Tennessee avait reprise depuis cette soirée. Le mal être dans son couple l’encourageait à consommer, un cercle vraiment vicieux. Bien sûr, il faisait des efforts et tentait d’arrêter. Mais, il craquait à chaque dispute. Néanmoins, il savait que ça allait passer, après tout, il était mort pour Lorenzo, ce n’était pas une preuve qu’ils pouvaient tout surmonter ?

Tennessee se perdait un soir dans ses illusions, croyant toujours dans l’honnêteté de son amant alors que celui-ci était en ce moment-même dans les bras d’un autre. Le bébé vampire se baladait dans les rues, réfléchissant à un moyen de récréer l’intimité de son couple, songeant avec délice à des vacances en amoureux. Un sourire sur le visage, le regard perdu dans les étoiles d’un ciel aussi clair que froid, il ne s’attendait pas du tout à ce qui allait se passer, à ce bruit sourd de frein. Le bébé vampire sursauta et se retourna d’un coup pour assister à ce spectacle choquant. Ce fut une cacophonie où les corps volaient et le métal se déchirait comme du papier.

Le jeune vampire resta un instant sans savoir quoi faire, certain d’avoir assisté à un massacre. L’odeur du sang le saisit, lui faisant tourner la tête. Oh non, il ne pouvait pas se servir sur des humains blessés, encore moins morts. Il secoua la tête pour chasser l’envie naissante et se concentrer, peut-être pouvait-il faire quelque chose pour eux. Rapidement il arriva devant celui dont le cœur battait toujours, sous un lampadaire, gravement blessé. Le vampire s’agenouilla pour voir s’il pouvait faire quelque chose. Au fil des secondes, les battements ralentissaient et Tennessee paniquait, cette situation lui rappelait sa propre mort dans les bras d’Enzo. La seule idée qui lui passa à l’esprit fut de se mordre fort le poignet pour faire couler son propre sang et le coller sur la bouche du mourant.

« Aller, bois, j’vais te sortir de là ! »

En sentant qu’il réagissait et obéissait, il se rassura un peu. Bon, pour qu’il puisse cicatriser correctement, il fallait enlever ce morceau de métal. D’une poigne ferme, il agrippa celui qu’il essayait de sauver et l’arracha à la pièce qui le transperçait. Beaucoup plus doucement, il l’allongea sur le sol, essayant d’oublier tout le sang qui coulait encore. Craignant que ses efforts soient vains, Tennessee reposa son poignet ensanglanté sur les lèvres refroidies. L’idée de créer un nouveau vampire lui effleura l’esprit et il se mordit la lèvre, espérant vraiment ne pas avoir fait cette erreur.

Sa victime ferma les yeux et le vampire paniqua, pris son pouls et le sentit mourir. Impuissant, le bébé vampire s’assit à côté de lui, se sentant hyper mal. Que venait-il de faire ? Ses bonnes intentions avaient peut-être provoqué un cataclysme dans la vie de ce jeune homme. Était-ce mieux que la mort ? Difficile de dire. Sa propre transformation avait été difficile à vivre et il avait bien cru ne jamais s’en remettre. Pouvait-il imposer ça à un parfait inconnu ?


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Daze (ft Tennessee)   Sam 9 Avr - 3:21

Daze

ft. Tenny' ♥

« Born anew. »
Il sentit le goût métallique se répandre dans sa bouche. Il devait certainement être en train de cracher son propre sang. Il n’avait plus conscience de rien, aussi était-il difficile de se rendre compte de ce qui se passait. Ses yeux étaient ouverts, et il pouvait distinguer les formes devant lui. L’homme qui se fit saigner au poignet avant de lui faire boire son sang. Mais il ne comprenait pas. Son cerveau ne réfléchissait pas. Il ne faisait pas le lien, sa tête était vide. La petite voix qu’était sa pensée s’était tue. C’était la pire des sensations au monde. Il avait peur et commençait à avoir froid : pas le froid de l’hiver, celui qui annonce le chocolat chaud près de la cheminée, ni celui qui signifie qu’il faut aller chercher une écharpe dans la penderie. Le froid de la mort qui s’insinuait en lui, doucement mais fourbement, le faisant frissonner et trembler en même temps. Ses lèvres devenaient violettes, et il lui semblait qu’il était plongé dans une eau glacée, ou de la carbonite. Il ne savait plus vraiment dire ce qu’était de la carbonite, actuellement, ni rien du tout, d’ailleurs. Il se contentait de voir l’homme se démener pour le sauver. Mais c’était inutile : déjà son cœur s’arrêtait, et son cerveau perdait toutes capacités. Toutefois, il eut un sursaut et un soubresaut de vie. Peu importe ce que l’autre faisait, il semblait capable de le sauver. L’espoir lui remonta et lui revint. Il avala par pur réflexe, c’était primal, bestial. C’était ce qu’il avait à faire, et le goût métallique lui rentra dans la gorge.

Puis il poussa un cri de douleur désespéré et destructeur pour tous ceux qui l’avaient entendus. La barre de métal venait de lui être retirée. Et il avait mal. Son cœur faiblissait de plus en plus, et pourtant il avait conscience, plus qu’avant, de ce qui lui arrivait. Il était endormi mais se réveillait en même temps. Il le sentait. Il sentait quelque chose émerger, et son cœur battre, d’une certaine façon. Il n’avait plus froid, mais chaud. Il bouillonnait.
Mais ce sentiment grisant de bien-être et de puissance ne dura qu’un instant fugace. La glace ténébreuse s’empara de lui à nouveau, et il cracha du sang. Il se sentit partir, très rapidement. L’autre avait essayé, mais ce devait être son destin. Une larme coula de ses yeux, et il eut un dernier réflexe avant que son cœur ne s’arrête complètement. Il posa sa main ensanglantée sur la joue du jeune homme, souillant son teint nacré désormais tâché de rougeâtre, et souffla quelques mots, péniblement, chaque syllabe étant un déchirement supplémentaire dans sa cage thoracique.

« Ma sœur…s’il…plaît…ma petite-»

Et il s’arrêta là. Net. Brutalement.

« Death doesn’t let you say goodbye. It just carves holes in your life… in your future. »

Et c’était la fin.

Mais aussi le début.

Au bout d’une trentaine de secondes, tout au plus, un nouveau souffle de vie le saisit et fit battre son corps. Lentement. Un petit battement, puis un second. Son cœur ne battait pas, ne vivait pas, mais une pulsion démoniaque et cruelle animait ses muscles, un à uns. Ce n’était pas humain. C’était démonique. Quelque chose de monstrueux. La chaleur qu’il avait ressenti revint, doucement, lentement, s’insinuant dans chaque parcelle de son corps. Puis le trou béant à son torse se referma de lui-même, et il poussa un gémissement plaintif en sentant sa peau guérir d’elle-même. Ca le brûlait. Sa peau le brûlait, comme si le fer venait d’être posé sur sa blessure, et qu’elle se cicatrisait en dessous. Il avait envie de vomir.
Il reprenait vie sans cœur.
Il pouvait sentir qu’il ne respirait pas. Et il pouvait sentir une pulsion émerger de lui. Il désirait quelque chose.
Non.
Il avait besoin de quelque chose. Quelque chose de proche, qui le titillait, voire même l’excitait. C’était sur lui, en lui, partout autour de lui. Une telle luxure, une telle envie… Il put bouger sa main et la poser sur son torse, là d’où venait la source de tout ce plaisir. Il ouvrit les yeux en sentant le contact : c’était liquide.

Du sang.

Il voulait du sang ; le sien ou celui de n’importe quel autre. Il voulait boire. Il devait boire. Il avait envie de vomir en sentant son propre corps bouger instinctivement : il venait de porter sa main jusqu’à sa bouche, et d’avaler son propre sang, léchant son doigt. Il se dégoûtait…

Mais c’était si bon.

« …qu’est-ce-que… ? »

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Daze (ft Tennessee)   Lun 9 Mai - 21:47

Dazer

ft. Christopopher & Tennessee


« Take me to church »
La situation était tout simplement horrible. L’odeur du sang emplissait les poumons du seul acteur vivant de cette triste scène. Si, en temps normal, cette puanteur avait réveillé l’instinct animal du jeune vampire, le stress actuel prenait toute la place dans son esprit. Tennessee avait dans ses bras un être humain mourant, blessé et souffrant. Il n’avait pas besoin d’être médecin pour sentir que le jeune homme qui devait avoir à peu près le même âge que lui, perdait lentement la vie.

Pour l’ancien camé, le réflexe avait été de se mordre un peu le poignet pour faire couler de son précieux sang aux vertus magiques et d’en faire boire à la victime. Maintenant qu’elle était en train de mourir, il regrettait atrocement son geste. Il se mordit la lèvre, son cœur battant la chamade et s’il était en train de créer un nouveau vampire de la même manière que lui-même avait été transformé, en tentant de sauver une pauvre vie humaine.

Le stress contrôlait l’esprit de Tennessee, sans pouvoir lutter, il revivait sa propre mort. Des flashs faisaient briller d’émotion ses yeux alors qu’il tremblait presque. Il comprenait mieux que personne ce que vivait ce type qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam.

Sans comprendre ce qui se passait, il laissa le mourant caresser sa joue presque tendrement, comme un dernier geste du condamné. Sans doute devait-il le confondre avec quelqu’un d’autre. Non, ce n’était pas ça. Quand Tennessee était mort, il avait eu tellement peur du froid et du vide qu’il s’était désespérément raccroché à Enzo. Sans doute que cet inconnu s’accrochait au vampire. Très empathique, l’ex-camé sourit tendrement avant de serrer sa main.

« Ma sœur…s’il…plaît…ma petite »

Le dernier mot était mort en même temps que lui après un râle difficile et mourant. Tennessee le sentit s’affaisser dans ses bras, tout souffle de vie arraché par la main du Destin. Maintenant qu’il ne pouvait plus rien faire, le vampire essaya de se calmer et de reprendre le contrôle de la situation. Doucement, il déposa le cadavre sur le sol couvert de ce liquide rubis si précieux.

Beaucoup plus vite qu’il ne l’aurait cru, le vampire nouveau-né ouvrit les yeux, revenant brutalement à la vie. Tennessee sursauta presque tant il fut surpris. Il s’agenouilla à côté et l’observa bouger doucement ses doigts sur son propre torse, les tâchant de sang. L’ex-camé eut un petit sourire nerveux, il avait créé un vampire alors qu’il ne savait même pas s’occuper de lui-même. Mais qu’avait-il donc fait ?

Sa création porta ses doigts à ses lèvres, réflexe sans doute normal. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait et Tennessee attira son attention doucement, écartant sa main de sa bouche.

« Hey … » commença-t-il doucement d’une voix chaude ne voulant pas être effrayant « Je m’appelle Tennessee et tout va bien se passer. C’est quoi ton nom ? »

Mieux valait commencer par faire les présentations que l’explication du vampirisme légendaire et maudit.



code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Daze (ft Tennessee)   Lun 16 Mai - 18:41

Daze

ft. Tenny' ♥

« Born anew. »
Il avait aussi chaud qu’il avait froid. Il sentait une certaine fragrance lui remplir le nez ; agréable et pourtant si amère à la fois. C’était particulier, mais ce sentiment grisant d’être envie était tout ce qui lui importait pour l’instant. Il aurait presque pu oublier tout ce qui venait de se passer s’il n’était pas couvert de son sang et ne ressentait pas toute cette douleur. Il ne savait pas comment il était encore en vie – et il était presque sûr d’être pourtant décédé quelques instants auparavant. Il avait senti son cœur s’arrêter, il avait fait ses adieux et avait imploré l’homme devant lui d’aider sa petite sœur. Puis, il avait rendu son dernier soupir. Alors pourquoi ? Pourquoi était-il dans les bras du jeune homme de tout à l’heure, ce goût métallique dans la bouche, son sang tâchant et ses vêtements et le sol et quelque peu celui qui prenait soin de lui. Le jeune homme écarta d’ailleurs la main de Christopher de sa bouche, et commença à lui parler. Il remarqua qu’il entendait : alors que le moindre son s’était tu il y a encore quelques minutes, il entendait à la perfection ce que l’autre lui disait. Il entendait un battement régulier : son cœur… ?
Tennessee. Il aimait beaucoup le dramaturge Tennessee Williams ; il appréciait ce prénom. Il aurait presque pu se croire en pleine pièce de théâtre tant la situation était incohérente et perturbante. ‘Tout va bien se passer’ putain, il aurait aimé le croire. Il venait de mourir, il le savait. Il savait que rien n’allait plus être comme avant, si tant est qu’on puisse considérer sa vie comme belle même avant cet accident. Pas de parents, juste une sœur dont il devait s’occuper… Non, ce n’était pas une belle vie.

« Je… Moi, c’est Chris. Chris Mercer… »

Il se sentait presque la force de bouger, et voulut se lever. Il ne voulait pas rester là. Pas dans son propre bain de sang. Non. Il se leva tout doucement, puis sentit ses membres se tétaniser, et ses pieds se dérobèrent au sol. Il retomba encore une fois. Il tremblait. Il ne comprenait pas. Il se sentait presque guéri. Il pouvait bouger normalement, alors pourquoi ?
Il passa par réflexe ses mains sur ses avant-bras. Il mourrait de froid. C’était à peine supportable, il se sentait geler, littéralement. Il avait pourtant si chaud il y encore quelques secondes, alors qu’il revenait à la vie… Lorsque son sang avait recommencé à se mouvoir en lui. Il avait été réchauffé. Mais il ressentait avec douleur le froid du soir. Il souvenait à quel point il avait froid alors qu’il sortait de son lieu de travail ; la sensation avait été décuplée. Il se mit à trembler de tout son corps, cherchant de la chaleur dans ses mains. Il avait l’air d’un air angoissé faisant une crise. Ce qu’il n’était pas.

« J’ai… froid… »

Il leva à nouveau son regard, dépassant le jeune homme à ses côtés. Son collègue… ? Il vit le cadavre sur le sol, un peu plus loin, le crâne ouvert contre un poteau. Cette vision lui donna envie de vomir, et il dut retenir les haut-le-cœur pour ne pas vomir sur Tennessee. C’était horrible. Cette vue était horrible, mais ce qui était encore pire était la fascination qu’il avait eu en voyant ce corps. Il avait fixé le sang coulant sur son visage, et avait été… excité. Il se dégoûtait. Il voulait juste fermer les yeux et se réveiller.

« Faites que ça ne soit qu’un cauchemar…je veux me réveiller… »

Hélas, non. C’était bien la vérité, et cet événement allait te poursuivre jusqu’à la fin de ta vie.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Daze (ft Tennessee)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daze (ft Tennessee)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CM Punk goutera la biere du Tennessee!
» Qui veut de Style?
» Ebrose, tennessee walking (é)
» Le chant des âmes | PV Tennessee
» Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine (ft. Isa & Tennessee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-