AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Le moment de vérité ft. Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Le moment de vérité ft. Thomas    Sam 16 Jan - 13:52



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
La jeune femme n'avait pas dormi de la nuit, elle n'avait pas arrêté de repenser à ce qui venait de se passer la veille. Quand Emma avait mis la photo de son père dans les mains du jeune homme, ce dernier avait eu une réaction assez étrange qui avait surpris la jeune femme. Elle n'avait même pas eu le temps de lui demander quoique se soit, le jeune homme s'était déjà envolé. Emma n'avait pas pu oublier le regard que lui avait fait le jeune homme avait de partir, elle y avait pensé toute la nuit. Quand le jeune homme sortit du Mystic Falls en payant bien sûr les consommations, la jeune femme avait attendu à peine quelques minutes avant de se lever à son tour pour partir de l'établissement. En sortant du Mystic Grill, elle avait plus ou moins essayé de le suivre s'en qu'il sans aperçoive dans la rue mais, comme on était en pleine nuit et qu'il faisait très sombre, la jeune femme le perdit de vue très rapidement.

Ne voyant plus du tout le jeune homme, la jeune femme décida donc de rentrer chez elle pour ne pas était encore dehors trop tard. Emma mit à peine quelques minutes avant de rentrer chez elle, elle manga un peu morceaux avant de se rendre dans sa chambre pour pouvoir se coucher. Ainsi installé dans son lit sous les couvertures, la jeune femme n'arrivait pas à dormir, elle n'arrêtait pas se retourner dans son lit. Elle ne savait pas de quel côté de se mettre pour bien dormir.

Le lendemain matin, la jeune femme s'était levée au aurore, elle était resté une ou deux heures à rien faire simplement à rester dans son lit en repensant à ce qu'elle avait vécu avec le jeune homme la veille. Puis, Emma alla dans la salle de bain pour se doucher, pour se préparer pour pouvoir sortir un peu. La jeune femme voulait retourner voir le jeune homme pour comprendre ce qui s'était passée la veille, elle voulait en avoir le cœur net. Une fois prête la jeune femme sortit donc de son appartement avec son sac à main, elle y sortit la carte de visite que lui avait donné le jeune homme la veille pour pouvoir se rendre à son domicile.

Comme la jeune femme habitait dans le centre ville également, elle mit pas longtemps avant d'arriver à destination. Quand elle se retrouva devant la porte de celui-ci, elle mit quelques secondes avant de se décider à sonner à la porte. Elle attendit donc qu'on vienne lui ouvrir la porte. Quand elle se retrouve face-à-face avec le jeune homme, la jeune femme soupira pour pouvoir se lancer.

- Bonjour...

Lui dit-elle doucement, en reprenant une autre grande inspiration avant de continuer.

- Désolé de passer à l'improviste mais, je voudrais comprendre. J'avoue ne pas avoir compris pourquoi tu es parti comme ça, hier.

Lui dit-elle suivit d'un sourire timide.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Sam 16 Jan - 20:52



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Quelle nuit de merde je viens de passer … Impossible de fermer l'oeil. Depuis que je suis rentré de ma … Promenade nocture, dirons-nous, j'ai juste pris le temps de prendre une douche, histoire d'essayer de décompresser, et j'ai voulu aller dormir. Mais rien n'y fait. Impossible de fermer l'oeil. Les souvenirs s'entassent dans ma tête et me troublent. Cette photo … Cette jeune femme … Comment serait-il possible qu'elle soit en possession d'une photo de mon père ? Ce serait donc ça, le mystère de ses longs voyages loin de l'Irlande ? Quand j'étais enfant, ma mère me disais qu'il partait pour son travail, mais qu'il n'avait pas le droit d'en parler. Tu parles … Autant la première fois, je veux bien croire que son voyage avait un réel but professionnel … Mais à tout les coups, quand il repartait, c'était parce qu'il s'était trouvé une autre femme à séduire et à combler, aux États-Unis … Ce qui expliquerait pourquoi la tension en vite montée entre eux. Et pourquoi j'ai voulu protéger ma mère. Je savais bien que quelque chose n'était pas net. Quelque chose n'était pas normal, j'en étais persuadé, mais je n'aurais jamais imaginé … Qu'il se soit fondé une seconde famille. Je n'arrive toujours pas à y croire. J'ai eu beau me retourner tout ça dans la tête pendant toute la nuit, j'ai encore du mal à réaliser. Je crois que … J'ai besoin d'une autre douche.

Alors que je me laisse porter par la chaleur de l'eau et la buée qui inonde ma douche, je n'arrive pas à laisser passer ne serait-ce que quelques secondes les images qui hantent mon esprit. J'ai beau essayer de les écarter, au moins le temps de me détendre un minimum, mais rien n'y fait, plus je les chasse, plus elles reviennent en force et s'ancrent dans mon esprit. Mes poings se serrent constamment, la mâchoire est sans cesse crispée et ma gorge serrée. Mon poing s'est déjà écrasé deux ou trois fois contre le mur, j'ai bien de la chance de n'avoir aucun voisin de ce côté là. Quelle heure se fait-il ? Peut-être quatre heures du matin, quelque chose comme ça. Mes cheveux mouillés commencent à me retomber devant les yeux alors que je remue la tête pour chasser les mauvais souvenirs de mes pensées, en vain. Je finis par ressortir de ma douche, me séchant partiellement et enfilant rapidement un pantalon et une chemise, à moitié boutonnée. Les cheveux encore détrempés et les yeux lourds, je fouille dans mon frigo et j'en sors une bière. Je la décapsule rapidement, et d'une traite, j'en avale déjà la moitié. Je m'affale dans mon canapé, ma bière fraîche en main, et je réfléchis, encore et encore à tout ça. Moi qui pensait pouvoir enterrer à jamais le nom de cet enfoiré, c'est manqué … Et c'est encore plus différent que ce que j'aurais pu penser … Après, peut-être que je me trompe … Non, je ne peux pas me tromper. Je suis sûr et certain de ce que j'ai vu. Cette photo. C'était mon père, je le sais. Et vu l'assurance avec laquelle Emma en parle … Elle ne peut pas mentir en me disant que c'est le sien … J'avale la fin de ma bière, et j'envoie la bouteille s'éclater violemment contre un mur sous l'effet de la rage. Je me lève alors, et je récupère un objet accroché au mur. Une épée. L'épée que mon grand-oncle m'a forgé. Elle est ornée du nom de ma mère sur sa lame. La prenant à plat dans les paumes de mes mains, je me laisse tomber à genoux, et je la pose doucement sur le sol devant moi. J'attrape alors la croix celte qui pends à mon cou, et je la sers dans ma main avec autant de ferveur que possible.

« Que les Anciens me pardonnent. Mère, pardonne-moi. Je te jure, sur ma propre vie, que je retrouverais ce … Monstre qui me sers de père et que j'éparpillerais moi-même ses  entrailles sur le sol …  »

Alors que je chuchotais ces paroles, je sentis une larme couler le long de ma joue. Ça faisait bien longtemps que je n'en avais pas laisser une s'échapper … Je récupère l'épée et je la replace sur son réceptacle, accroché au mur. La main toujours serrée sur ma croix celte, je passe une main sur mon visage, effaçant toute trace de cette larme qui m'a fait défaut. Après quelques longues minutes à chercher le calme, du moins c'est le temps que je vois s'écouler, j'entends frapper à ma porte … J'espère que ce n'est pas le voisin qui vient se plaindre pour le fracas de la bouteille. Je me dirige alors vers la porte en allumant la lumière, dévoilant ainsi mon appartement. Pas bien luxueux et pas très grand, quelques mégots de cigarette traînent dans le cendrier à côté de ma télé, alors que les tessons de bouteille jonchent le sol proche du mur de la cuisine. Je déverrouille la porte, m'attendant à faire face à mon voisin …

Bonjour …

Me saluant doucement, Emma apparaît alors devant moi. Je dois avoir l'air fin avec mes cheveux trempés et ma chemise débraillée. Je la vois prendre une grande inspiration, puis elle enchaîne.

Désolé de passer à l'improviste mais, je voudrais comprendre. J'avoue ne pas avoir compris pourquoi tu es parti comme ça, hier.

Ses paroles furent suivi d'un sourire timide. Sur le moment, je me voyais mal tout déballer d'un coup sur le palier de ma porte. Je me passe la main sur le visage, et plutôt que de discuter ici, je l'invite à entrer, les murs ont des oreilles ici, les couloirs encore plus. Je referme la porte derrière son entrée et lui propose de s'installer sur l'une des chaises présentes. Je m'assieds alors également, et, prenant une grande inspiration, je plonge mon regard dans le sien.

« Je sais parfaitement que ce que j'ai fait hier soir … Ça ne se fait pas. C'est bien la première fois que ça m'arrive, et j'en suis désolé. Mais devant la situation qui se présentait à moi … C'est la seule option qui m'est venue à l'esprit. Mais tu n'es visiblement pas là pour écouter mes excuses …  »

Je me passe les deux mains sur le visage, puis dans les cheveux, avant de reprendre une grande inspiration, mon regard se perdant dans un néant absolu.

« Hier, tu m'as montré la photo d'un homme. Ton père. Tu m'as dis que c'était la seule chose que ta défunte mère t'ai laissé de lui … Je ne sais pas vraiment comment te dire ça, Emma, mais … Finalement, je suis dans l'obligation de reconsidérer mes paroles, quand je disais que nous n'avions pas que nos relations parentales en commun. Il s'avère que finalement …  »

J'avale alors ma salive à grand trait, la nouvelle étant difficile à laisser passer. Mais elle est venue chercher une réponse, et elle l'aura.

« Ton père … Et mon père … Ne sont en réalité qu'une seule et même personne. »

J'ai l'impression de sentir s'abattre une lourde épée sur moi qui me trancherait de l'épaule à la hanche. Une nouvelle fois, les ténèbres entourent mon regard alors que cette lourde révélation me pèse … Mais je dois parvenir à aller au-delà.

« Si je suis parti aussi vite et d'une telle manière lorsque tu m'as montré la photo de ton père, c'est parce qu'en réalité, tu m'as également montré une photo du mien, et Dieu sait que je lutte depuis un long moment pour effacer son visage de mon esprit …  »

Je peux sentir la rage qui anime mes paroles affluer dans mon corps comme si elle se mélangeait à mon sang, comme si c'était elle qui me tenait debout depuis hier soir. Mais en même temps, la présence d'Emma … Adoucit mes mœurs et m'apaise légèrement. Je n'ai pas encore daigné redresser les yeux vers elle, appréhendant sa réaction. Mais je ne peux l'ignorer indéfiniment. Je décide donc de relever la tête vers elle ...


Code by Wiise sur Never-Utopia



Dernière édition par Thomas A. Jacobs le Lun 18 Jan - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Lun 18 Jan - 19:46



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
La jeune femme voulait comprendre, la réaction du jeune homme l'avait tellement perturbé qu'elle se savait plus quoi penser à présent. Emma n'en avait pas dormi de la nuit, trop trop de questions lui venait en tête auxquelles, elle voulait bien évidemment les réponses, et elle pouvait pas dormir tant qu'elle ne les avaient pas eu. C'est pour cette raison, qu'une fois debout ayant pas dormi de la nuit, la jeune femme décida d'aller revoir le jeune homme de la veille qui lui avait laissé sa carte de visite avec son numéro de téléphone dessus. Une fois prête, la jeune femme sortit donc de son appartement pour se rendre à celui du jeune homme. Elle mit quelques minutes avant d'y arriver, elle trouva facilement. Arrivée devant la porte, la jeune femme avait hésité à frapper à la porte. Finalement, peut être qu'elle aurait du faire demi-tour pour rentrer chez elle, et oublier toute cette histoire. Emma étant une femme têtue, elle ne pouvait pas, elle voulait savoir. Il fallait toujours savoir, même si cela pouvait être terrible. Elle prend donc une grande inspiration, et donna des coups à la porte. Elle était tellement stressée à l'idée de se retrouver en face du jeune homme. Une fois la porte ouverte, Emma vit le jeune homme on avait l'impression qu'il venait de se réveiller. La jeune femme le salua donc, et en restant tout à fait poli, lui expliqua donc qu'elle n'avait pas compris sa réaction de la veille. Le jeune homme l'invita à rentrer à l'intérieur de chez lui, ce qu'elle fit même si elle n'était toujours pas sûr que cela soit une excellente idée.

Il avait fait la fête ou quoi, l'appartement était d'un un état. En fait bref, Emma n'était pas la pour constater ce genre de chose, elle s'en foutait royalement même. Nous nous installèrent donc chacun sur une chaise qui se trouvait là. La jeune femme ne dit pas un mot, elle ne savait pas qu'est-ce qu'elle pourrait bien lui dire de toute façon, elle avait l'impression que cela lui resterai coincé dans la gorge puis, finalement le jeune homme prend la parole.

- Je sais parfaitement que ce que j'ai fait hier soir... Ça ne se fait pas. C'est bien la première fois que ça m'arrive, et j'en suis désolé. Mais devant la situation qui se présentait à moi... C'était la seule option qui m'est venue à l'esprit. Mais tu n'es visiblement pas là pour écouter mes excuses...

Lui dit le jeune homme, effectivement cela n'était pas soucis premier, elle s'en fichait royalement de ses excuses.

- Oui effectivement, sa me passe un peu au dessus.

Lui dit-elle, la jeune femme ne voulait pas paraître désagréable, elle voulait simplement connaître ses raisons, connaître la vérité, enfin.

- Hier, tu m'as montré la photo d'un homme. Ton père. Tu m'as dis que c'était la seule chose que ta mère t'ai laissé de lui... Je ne sais pas vraiment comment te dire ça, Emma mais... Finalement, je suis dans l'obligation de reconsidérer mes paroles, quand je disais que nous n'avions pas que nos relations parentales en commun. Il s'avère que finalement...

Lui dit-il, est-ce qu'il allait finir par cracher le morceaux une bonne fois pour toute. A son habitude, Emma pouvait remarquer que cela n'avait pas l'air d'être quelque chose de facile a avaler, il devait peut être avoir peur de sa réaction, il ne savait pas comment il allait réagir mais, bon maintenant on ne pouvait plus faire marche arrière, il savait qu'elle sache.

- Ton père... Et mon père... Ne sont en réalité qu'une seule et même personne.

What ? Fini par lui avouer le jeune homme, Emma se décomposa à l'annonce du jeune homme. Comment cela pourrait-il être possible, pleins de questions se posèrent de nouveau. Il n'avait pas de raison de lui mentir mais, s'était impossible pour elle, cette dernière avait du s'habituer à vivre seule, à être seule. Elle avait tellement souffert de l'abandon de sa mère à sa mort, pour la jeune femme le pire était de savoir que son père était en vie mais, qu'il voulait pas lui donner de signe de vie. A cause de l'abandon de ses parents, Emma s'était toujours refusée d'aimer. Aimer de nouveau était pour elle qu'une source de souffrance. Je crois qu'à ce moment précis, quand la jeune femme essaie de parler, aucun son n'arrive à sortir de sa bouche. Cette nouvelle avait tellement était choquante pour elle, elle ne savait plus où elle en était. Toute sa vie avait changé en l'espace de à peine quelques minutes, elle avait volé en éclat.

- Si je suis parti aussi vite et d'une telle manière lorsque tu m'as montré la photo de ton père, c'est parce qu'en réalité, tu m'as également montré une photo du mien, et Dieu sait que je lutte depuis un long moment pour effacer son visage de son esprit...

Lui dit le jeune homme, ce que la jeune femme pouvait parfaitement bien comprendre dans un sens.

- Je comprends...

Lui dit-elle doucement, enfin deux mots étaient sortit de sa bouche mais, pourrait-elle en sortir plus, sa reste à voir. Il le fallait bien de toute façon pour qu'elle puisse comprendre le tout.

- Alors le lien que je sentait entre nous, n'était pas seulement du au fait qu'on soit tout les deux des loups-garous... Je comprends mieux maintenant...

Lui dit-elle étant encore sous le choc, elle comprenait bien sûr mais, arriverai-t-elle à l'accepter ? Elle avait tellement rêvé pendant toutes ses années de ne pas être fille unique, d'avoir quelqu'un avec elle depuis la mort de sa mère, elle s'était sentit tellement seule. Bien sûr, elle avait eu Hayley au prêt d'elle mais, maintenant qu'elle savait qu'elle avait un demi-frère cela n'était plus la même chose, c'est certain.

- Désolé, je ne sais pas trop comment je devrais réagir. Être heureuse ou... en vouloir à la terre entière.

Lui dit-elle sur une pointe de tristesse, à ce genre de situation comment pouvait-elle réagir ? Elle faisait du bien qu'elle pouvais. La jeune femme se passa les mains sur la tête étant toujours sous le choc.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Lun 18 Jan - 23:43



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Je me décide finalement à relever la tête vers Emma, et sa réaction est sans appel. Son regard n'exprimait pas que de la surprise, mais aussi un grand chamboulement. J'avoue ne pas y être allé avec des pincettes, mais elle voulait une réponse, et je la lui ai donné.

Je comprend …

Le son de sa voix brise quelque chose en moi, un reste de confiance qui résidait au fond de mon être. La peine que portait ses mots a radié l'existence de ce petit morceau de confiance, ce petit morceau qui aurait pu me décrocher un petit sourire.

Alors le lien que je sentait entre nous, n'était pas seulement du au fait qu'on soit tout les deux des loups-garous... Je comprends mieux maintenant...

Je n'aurais pas su moi-même expliquer ce phénomène, ce lien étrange que j'ai ressenti la première fois que j'ai rencontré Emma … Mais je n'aurais jamais pu imaginer qu'elle aurait pu être … Ma demi-soeur … Ce sont des mots que je ne suis peut-être même pas prêt à réellement prononcer … Mais tout ceci expliquerait clairement toutes les absences de mon père durant mon enfance … Quel âge avais-je … Deux, trois ans ? Quelque chose comme ça … Ma mère m'a dis qu'il partait souvent durant plusieurs mois, pour son travail. Il n'avait « pas le droit d'en parler » … A mon avis, il avait rencontré la mère d'Emma, il a vécu une romance avec elle, et à tous les coups, connaissant cet immonde enfoiré, lorsqu'il a appris que la mère d'Emma était enceinte … Il a coupé les ponts avec elle. Le fumier …

Désolé, je ne sais pas trop comment je devrais réagir. Être heureuse ou... en vouloir à la terre entière.

« Je ne peux que comprendre, ne t'en fais pas Emma … Je t'avoue que je ne sais comment réagir, moi non plus … D'un côté, le fait d'apprendre que j'ai une … Demi-soeur, est plutôt une bonne nouvelle … Mais l'apprendre d'une telle manière, et imaginer tout le pourquoi du comment ne fait que renforcer la haine que je porte à mon père. »

Et encore, haine est  un mot bien faible. Je n'arrive pas à croire qu'il ait réellement pu agir de la sorte … Ça me dégoûte. Je suis bien heureux que mon second prénom ne soit pas le sien mais celui de mon grand-père. J'ai la mâchoire encore plus crispée qu'avant, et les poings qui se serrent régulièrement.

« Ça va sans doute te paraître étrange, voir exagéré, dis comme ça, mais que je dis que je ne porte pas cet homme dans mon cœur … C'est au point d'aiguiser chaque jour mon épée et ma dague, dans l'espoir de pouvoir lui transpercer le cœur avec le jour où nos routes se croiseront de nouveau. »

Je passe alors mes mains sur mon visage, essayant de réfléchir de manière plus sérieuse, en me laissant moins emporter par ma rage. Contre ma propre volonté, et contre mon instinct. C'est loin d'être une tâche aisée, mais il le faut. Au moins un minimum.

« Dis-moi Emma … Qu'est ce que tu sais de lui ? Qu'est ce que ta mère t'as raconté de lui ?  »

C'est peut-être déplacé comme question, mais j'ai besoin de savoir. J'ai besoin de savoir s'il a vraiment été un salopard à ce point là. J'ai besoin de savoir ce qu'Emma sait de lui.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mar 19 Jan - 2:15



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
Se fût un énorme choc pour la jeune femme quand celle-ci apprend finalement qu'elle a un demi-frère, elle ne savait plus quoi faire. Cette révélation était si soudaine pour elle comme pour lui, bien évidemment. Il ne devait pas se douter non plus une seule seconde de ce qu'ils étaient l'un pour l'autre. Quand le jeune homme lui expliqua enfin la vérité, la jeune femme était tombée des nu, elle ne se cacha pas qu'elle ne savait pas comment elle devait réagir à cette nouvelle. Elle ne savait plus comment elle devait se comportait en sa compagnie à présent.

- Je ne peux que te comprendre, ne t'en fais pas Emma... Je t'avoue que je ne sais comment réagir, moi non plus... D'un côté, le fait d'apprendre que j'ai une... Demi-sœur, est plutôt une bonne nouvelle... Mais l'apprendre d'une telle manière, et imaginer tout le pourquoi du comment ne fait que renforcer la haine que je porte à mon père.

Lui dit le jeune homme, savoir que lui aussi ne savait pas comment réagir à cette nouvelle réconforta et soulagea la jeune femme qui était dans le même cas présent. Mais le fait de voir comment il parler de son père enfin notre père, lui faisait froid dans le dos. La jeune femme imaginait déjà quand elle était plus jeune de son père n'était pas un sein, loin de là, qu'il était quelqu'un de méchant. Thomas qui avait l'air de l'avoir bien connu, lui pouvait le confirmer apparemment.

- Ça me rassure, au moins on est deux...

Lui dit-elle avant de reprendre.

- Tu sais, quand j'étais petite j'ai toujours rêvé d'avoir un grand frère ou une grande sœur pour pas me sentir toute seule, surtout depuis la mort de ma mère...


Lui dit-elle tout simplement sur une pointe de tristesse. La jeune femme laissa échapper un sourire. Sa mère lui avait parlé que vaguement de son père, elle serai incapable de dire quoique se soit à son sujet, après bien sûr le faite qu'il les avaient abandonnées quand Emma était encore que bébé.

- Ça va sans doute te paraître étrange, voir exagéré, dis comme ça, mais que je dis que je ne porte pas cet homme dans mon cœur... C'est au point d'aiguiser chaque jour mon épée et ma dague, dans l'espoir de pouvoir lui transpercer le cœur avec le jour où nos routes se croiseront de nouveau.

Lui dit le jeune homme, effectivement cela se voyait qu'il ne portait pas du tout leur père dans son cœur, après tout vu comment il parlait de lui, Emma non plus ne le portait pas dans son cœur.

- Pourquoi étrange ? Moi non plus, je le porte pas dans mon cœur. Enfin de là à vouloir sa mort...

Lui dit-elle, c'est vrai qu'elle ne le portait pas dans son cœur mais, effectivement de la à vouloir sa mort, probablement peut être pas. Sûrement que Thomas s'était même sûre savait plus de chose sur ce qu'il avait fait qu'Emma, et avait de bonne raison de parler comme ça. Comme la jeune femme ne le connaissait pas, elle ne pouvait pas juger, et puis s'était pas son genre de toute façon.

- Dis-moi Emma... Qu'est-ce tu sais de lui ? Qu'est-ce que ta mère t'as raconté de lui ?

Lui demanda le jeune homme, il fallait que la jeune femme s'attende forcément à cette question à un moment ou un autre.

- Rien.

Lâcha-t-elle, la jeune femme se passa une main dans les cheveux pour les remettre en place, elle en avaient qui lui venait dans les yeux. Emma réfléchis quelques secondes avant de poursuivre.

- Ton père est un monstre, ton père est un monstre.

Marmonna-t-elle, la jeune femme se souvenait parfaitement de ces mots prononcé par sa mère quand elle était petite. Cela remonté à des années mais, elle avait souvent fait des cauchemars où elle se revoyait bébé dans son berceau en train de dormir et sa mère qui était juste à côté d'elle à murmurer « ton père est un monstre » tout en pleurant.

- Je me souviens que ma mère avait prononcé ces mots à plusieurs reprises...


Lui dit-elle, même en fouillant dans sa mémoire, elle ne voyait rien d'autre à dire sur lui, s'était plutôt un sujet tabou que sa mère ne voulait pas aborder, et Emma n'y posait pas plus de question au sujet de son père quand elle était plus jeune.

- A part ça, et le fait qu'ils nous aient abandonnées quand j'étais bébé, elle m'a rien dit d'autre.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Jeu 28 Jan - 16:50



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

- Tu sais, quand j'étais petite j'ai toujours rêvé d'avoir un grand frère ou une grande sœur pour pas me sentir toute seule, surtout depuis la mort de ma mère...

Malgré la rage qui m'anime dans cette situation, cette phrase me fait tout de même … Décrocher un petit sourire. Il va falloir que je m'y habitue désormais, j'ai une ''petite sœur'' maintenant … Mais alors que je laisse mes paroles s'écouler, je ne peux m'empêcher de lui demander ce qu'elle sait de mon père.

Rien. ''Ton père est un monstre, ton père est un monstre.'' Je me souviens que ma mère avait prononcé ces mots à plusieurs reprises ... A part ça, et le fait qu'ils nous aient abandonnées quand j'étais bébé, elle m'a rien dit d'autre.

Mes poings se serrent de nouveau alors que j'entends ça … En plus d'être un enfoiré de premier ordre, mon père a été lâche au point d'abandonner son propre enfant. Et cette phrase de la mère d'Emma, ''ton père est un monstre'' … Je ne saurais qu'appuyer ces mots … Et encore.

« Et encore, un monstre … Ces mots ne sont que trop faibles pour décrire cet homme … Crois-moi sur parole, tu peux te ravir de ne pas le connaître. »

Tant de souvenirs remontent brutalement … Et ce ne sont pas de bons souvenirs. A moins qu'une série de coups de ceinture en cuir en plein visage ne soient un agréable souvenirs pour vous … J'ai les poings plus crispés que jamais, je peux sentir ma canine prête à me transpercer la lèvre c'est littéralement un croc meurtrier que je porte. Sur les nerfs, j'attrape une cigarette que je porte à mes lèvres et je l'allume rapidement, prenant une grande bouffée que je relâche au plus loin d'Emma, ne connaissant pas son affinité avec le tabac.

*FLASHBACK*

« ARRÊTE ÇA ! »

Tires-toi fiston, c'est pas tes affaires.

« Tu veux rire ?! C'est mes affaires autant que les tiennes ! Pose ce couteau papa !  »

Si tu te tires pas de mon chemin maintenant, c'est entre tes côtes que je vais finir par le poser ce couteau !

« Essaie seulement !  »

Au moment où je prononce ces mots, je dégaine la dague que je garde dans ma botte. Je n'arrive pas à croire à ce que je suis en train de faire. Je suis en train de défier mon père alors que nous avons chacun un couteau en main, cherchant à l'empêcher de rejoindre l'étage où il pourrait faire du mal à ma mère. Je ne lui permettrais pas de le faire.

« Repose ce couteau papa. Tu as bu, tu vas te blesser. »

Est-ce que tu serais en train de me prendre pour un demeuré gamin ?!

Il commence à s'avancer rapidement vers moi avec son couteau prêt à frapper … Ce n'est pas le genre de scène que je pourrais oublier … J'avale ma salive alors que je vois ma vie défiler devant mes yeux en une fraction de seconde, la scène me semble passer au ralenti … Je relève un peu ma dague et d'un coup sec je me retrouve à le désarmer, son couteau allant se planter dans le mur à ma droite. Son regard est lourd et accusateur, proche du mien, alors que je peux sentir la charge de son haleine.

« Souviens-toi que tu m'y auras obligé … Papa. »

Alors que je lis l'interrogation dans ses yeux, je lui assène un violent coup de genou qui monte jusqu'à sa tête. Il se redresse, vacille en arrière et chute sur le dos, assommé. Les yeux noirs et le regard presque mort, je range ma dague dans ma botte et je monte les escaliers afin de rejoindre ma mère, qui est cachée dans sa chambre. Je tente d'ouvrir la porte, verrouillée. Je frappe à la porte et je tente de la rassurer, j'entends enfin ses pas qui approchent et la porte qui se déverrouille …

*FIN DU FLASHBACK*

Pourquoi as-t'il fallu que j'ai un père comme celui-ci ? Un père que je sois obligé de défier à l'arme pour le calmer ? … J'ai beau tenter de chasser chacun de ces souvenirs, c'est devenu une chose presque impossible … Je me rends alors compte que ma cigarette est presque terminée … Et que pendant tout ce temps, je n'ai fais que me repasser ce souvenir en tête, laissant un blanc gênant entre Emma et moi … J'écrase alors le mégot fumant dans le cendrier qui est à côté de moi, et je plante mon regard dans celui d'Emma, déglutissant légèrement.

« Tu veux savoir à quel point ''Monstre'' n'est pas assez fort pour désigner cet homme ? Tu veux savoir ce qu'il m'a fait pour que j'en vienne à vouloir sa mort ?  »

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Sam 30 Jan - 23:36



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
S'était étrange pour la jeune femme de se découvrir un grand frère à son âge pour le jeune homme aussi j'imagine bien, elle en avait tellement rêvé depuis qu'elle était petite, et elle ne se gêna pas pour le lui faire savoir mais, comme sa mère se prostituée à l'époque avec un enfant s'était déjà un miracle alors un deuxième, s'était même pas la peine d'espérer, pensa-t-elle. Le jeune homme lui demanda donc ce qu'elle savait naturellement de son père, elle lui expliqua donc ce que sa mère lui avait dit, de toute façon elle n'y savait pas grand chose. C'est bien pour cela qu'elle s'était entêtée dans ses recherches stupide au final, il fallait bien l'avouer. Maintenant cela ne rimait à rien, plus à rien ce qui n'était pas plus mal finalement.

- Et encore, un monstre... Ces mots ne sont que trop faibles pour décrire cet homme... Crois-moi sur parole, tu peux te ravir de ne pas le connaître.

Lui dit le jeune homme. La jeune femme baissa le regard, elle aimerait tellement d'en être aussi certaine que lui. Elle savait bien évidemment que se n'était pas un enfant de cœur. Elle était tombé dans le mille en pensant à cette expression. En fait, c'était ça, il n'avait pas de cœur, il avait abandonné sa fille sans vouloir forcément la connaître, et il avait l'air d'avoir fait beaucoup de mal aussi à sa femme et son fils. La jeune femme ne savait plus quoi penser, s'était quand même son père. Elle avait besoin de savoir d'où elle venait pour pourvoir avancer dans la vie, s'était primordiale pour la jeune femme. Depuis la mort de sa mère, Emma ne pouvait s'empêcher de penser à son père pensant que s'était la seul famille qui lui restait. En parlant avec Thomas, la jeune femme pensait à sa mère, probablement qu'elle serait du même avis que le jeune homme. Elle ne voudrait pas que sa fille perdre son temps à essayer de comprendre le comportement d'un type pareil, qu'Emma n'en retirerai rien, au du moins rien de bien.

- Même si je te connais pas vraiment, j'ai confiance en toi. Et, je pense que ma mère serait parfaitement d'accord avec toi, qu'elle aurait le même point de vue...

Lui expliqua-t-elle. Vu ce que sa mère lui avait dit au sujet de son père, elle était certaine de ce qu'elle disait. Par moment, Emma avait l'impression de devenir folle avec tout ce qu'on lui disait, pourquoi cela tombé sur elle ? Qu'avait-elle fait au bon dieu pour mériter cela ? C'était pourtant une gentille fille, avec de bon résultats scolaires mais, il a fallu qu'elle est un parent pourri avec l'autre. Quand Emma était petite pourtant elle s'en fichée de son père enfin du moins, elle ne le montré pas à sa mère, elle l'avait elle et cela lui était amplement suffisant. L'élément déclencheur qui lui avait fait pensé de nouveau à son père était bien évidemment la mort de sa mère. Également le fait qu'elle soit devenue un loup-garou, d'ailleurs en parlant de ça, Emma n'avait jamais su si sa mère était au courant ou non. Sa mère ne lui avait pas parlé, et quand cela était arrivée à la jeune femme, sa mère n'était plus de ce monde, elle était déjà partie.

Emma s'était toujours dit et répéter dans sa tête "Je n'es plus de père" mais, tout ça était remonté à la surface quand elle avait montré la photo de son père à Thomas. La jeune femme voulait se reconstruire à présent, elle avait besoin de la vérité. Elle voulait savoir pourquoi son demi-frère lui en voulait autant.

- Tu veux savoir à quel point Monstre n'est pas assez fort pour désigner cet homme ? Tu veux savoir ce qu'il m'a fait pour que j'en vienne à vouloir sa mort ?

Lui dit le jeune homme, Emma le regarda, elle ne dit rien pendant à peine quelques secondes avant de se lancer.

- Oui, s'il te plaît. Raconte-moi, je veux tout savoir.

Lui demanda la jeune femme. Elle ne pouvait pas se reconstruire sans la vérité. Elle avait droit à la vérité, et même si elle était terrible, elle devait savoir. Même si c'est horrible, le plus horrible est de ne pas savoir. Il n'y a rien de pire que de ne pas savoir.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Dim 31 Jan - 21:23



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

La mâchoire serrée et les poings crispés, j'avale un grand coup ma salive alors que les crocs me démangent, la colère s'insinuant encore un peu plus en moi alors que les lourds souvenirs reviennent encore et encore me hanter. Mais je ne dois pas les laisser prendre le contrôle. Je ne dois pas les laisser prendre le pas sur ma force. J'observe un instant le reste de ma cigarette avant de l'écraser assez violemment contre le cendrier. Je demande finalement à Emma, sous une impulsion, si elle veut réellement savoir de quoi mon monstre de père est capable de faire. Je peux lire l'interrogation dans son regard pendant quelques secondes, qui s'évanouit rapidement en laissant place à une assurance que je ne lui connaissait encore pas.

Oui, s'il te plaît. Raconte-moi, je veux tout savoir.

J'avale une nouvelle fois ma salive à ce moment. Je sens que tout ça ne va pas être évident à dire, mais si elle veut savoir de quoi son père est vraiment capable … Je ne peux lui refuser la vérité. Je sers à nouveau le poing et je pose mon regard droit dans le sien. Je pointe un doigt sur mon visage, au niveau de mon œil.

« Tu vois cette cicatrice ? Qui part du bas de mon front et qui descend jusqu'au haut de ma joue ? C'est une magnifique marque de son affection … J'avais 15 ans. Je commençais de plus en plus à m'opposer à lui, ne supportant plus de le voir frapper ma mère. J'ai tenté de le repousser, simplement, mais il a brisé sa bouteille de bière vide contre le mur et il a tenté de me frapper le crâne avec, pour me la planter … J'ai pu l'éviter, mais j'ai subit une belle coupure, qui restera gravé sur mon visage pour toujours … »

Je passe alors ma main sur ma cicatrice, la sentant brûler alors que le souvenir revient. Je sers encore plus le poing, et je me remercie moi-même de ronger mes ongles, sinon ma main serait déjà en sang tant elle est serrée.

« Et encore, ne t'arrêtes pas qu'à ça. J'ai le dos marqué à vie de cicatrices après les innombrables coups de ceinture en cuir qu'il m'a infligé. Il m'a brisé des os. Il m'a fracturé des côtes. Il a bien failli faire en sorte qu'on doive m'amputer une jambe … Tout ça jusqu'au jour où j'ai été capable de me défendre. Là, les choses n'ont pas été les mêmes. J'ai bien moins souffert physiquement … Mais les attaques ont été … Psychologiques, après ça. »

Je me passe une nouvelle fois la main sur le visage. J'attrape mon paquet de cigarettes et je le tape un petit coup sur la table pour en faire ressortir une que j'attrape avec les lèvres. Je la sors totalement de mon paquet et je le laisse glisser sur la table, avant d'allumer celle que je viens de prendre. Une nouvelle fois, j'expire tout à l'opposé d'Emma, je ne sais toujours pas si la fumée la gêne et je préfère éviter de prendre le risque.

« J'ai été obligé de lui faire face … Bien plus de fois que je ne l'aurais voulu. Bien trop de fois. Tu n'imagines même pas … Les moments où j'ai presque dû lui cracher à la figure et le traiter comme le pire des salopards pour essayer de le raisonner. Tu ne peux même pas imaginer combien de fois où j'ai dû l'envoyer au sol pour le calmer … Tu n'oserais même pas croire … Combien de fois j'ai dû affronter mon père, l'arme à la main, et le désarmer pour ne pas qu'il me tue, ou pour ne pas qu'il se tue lui-même ... »

Le souvenir qui me reviens le plus, c'est bien celui-ci … Celui d'avoir été obligé de prendre une dague pour désarmer mon père, alors qu'il était prêt à m'éventrer dans son ivresse … Jamais je ne pourrais lutter assez fort contre ce souvenir pour l'enterrer. Je devrais à jamais vivre avec cette image. Je devrais à jamais lutter contre ça. Est-ce normal ? Est-ce normal de devoir vivre avec la pensée que votre propre père aurait été capable de vous tuer sans aucun remord ?

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Ven 5 Fév - 18:30



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
- Tu vois cette cicatrice ? Qui part du bas de mon front et qui descend jusqu'au haut de ma joue ? C'est une magnifique marque de son affection... J'avais 15 ans. Je commençais de plus en plus à m'opposer à lui, ne supportant plus de le voir frapper ma mère. J'ai tenté de le repousser, simplement, mais il a brisé sa bouteille de bière vide contre le mur et il a tenté de me frapper le crâne avec, pour me la planter... J'ai pu l'éviter, mais j'ai subit une belle coupure, qui restera gravé sur mon visage pour toujours...

- Et encore, ne t'arrêtes pas qu'à ça. J'ai le dos marqué à vie de cicatrices après les innombrables coups de ceinture en cuir qu'il m'a infligé. Il m'a brisé des os. Il m'a facturé des côtes. Il a bien failli faire en sorte qu'on doive m'amputer une jambe... Tout ça jusqu'au jour où j'ai été capable de me défendre. Là, les choses n'ont pas été les mêmes. J'ai bien moins souffert physiquement... Mais les attaques ont été... Psychologiques, après ça.

- J'ai été obligé de lui faire face... Bien plus de fois que je ne l'aurai voulu. Bien trop de fois. Tu n'imagines même pas... Les moments où j'ai presque dû lui cracher à la figure et le traiter comme le pire des salopards pour essayer de le raisonner. Tu ne peux même pas imaginer combien de fois où j'ai dû l'envoyer au sol pour le calmer... Tu n'oserais même pas croire... Combien de fois j'ai dû affronter mon père, l'arme à la main, et le désarmer pour ne pas qu'il me tue, ou pour ne pas qu'il se tue lui-même...

A toute ses explications, la jeune femme ne pouvait pas sortir un mot de sa bouche, elle était prostré sur sa chaise, comment peut-on faire autant de mal ? Finalement heureusement qu'elle ne le connaissait pas en fait, heureusement qu'elle n'avait pas vécu avec une ordure pareil, elle et sa mère. La jeune femme n'aurait pas pu en supporter davantage. En l'écoutant, Emma se rendait compte de comment était son père, elle comprenait maintenant toute la haine qu'avait son fils envers lui. Il avait eu du courage pour affronter son père, la jeune femme ne savait pas si elle aurait pu en faire autant à sa place. Lui et sa mère avait du vivre un enfer, c'est le mot approprié je pense. Elle présumé bien qu'il ne lui avait pas tout dit mais, s'était l'idée générale en globalité. Rien qu'à entendre tout ça, la jeune femme comprenait bien ce qu'il était, du pourquoi du comment que sa mère lui avait dit que son père était un monstre. Ça s'était le truc qu'une personne normal ne pouvait pas comprendre, comment peut-on faire du mal à des personnes qu'on prétend aimer.

- Je comprends mieux maintenant, je suis tellement désolée pour toi et pour ta mère.

Lui dit-elle suivit d'un sourire timide. La jeune femme se passa une main dans les cheveux puis, elle se pinça les lèvres avant de reprendre.

- Finalement heureusement que je ne l'ai pas connu. J'arrive pas à comprendre comment il a pu vous faire du mal sans aucun remord.

Lui explique la jeune femme, cette dernière était en train de réfléchir. Elle avait une question à lui poser, peut-être trouverait-il ça idiot mais tant pis. De toute façon, je pense qu'elle n'y croyait pas elle-même.

- Est-ce que tu penses que... Comme son sang coule dans nos veines, qu'on peut devenir pareil ?

Lui demanda-t-elle honnêtement, même si elle n'y croyait pas des masses. On peut pas reproduire ce que font nos parents.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Dim 7 Fév - 21:46



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Mes mains tremblent légèrement … La colère n'est pas enfouie en moi, bien au contraire, elle est plus présente que jamais. Pour autant, je tente de rester calme … Je peux voir Emma complètement choquée suite à mes mots … Elle voulait connaître la vérité. Je la lui ai servi.

Je comprends mieux maintenant, je suis tellement désolée pour toi et pour ta mère.

Elle me sourit alors, assez timidement, puis pinça les lèvres avant de continuer.

Finalement heureusement que je ne l'ai pas connu. J'arrive pas à comprendre comment il a pu vous faire du mal sans aucun remord.

Tu n'as même pas idée, Emma … Ce monstre n'a jamais eu la moindre pitié pour qui que ce soit … Il n'en a eu que quelques fragments, alors que j'étais un nourrisson, mais tout ceci c'est estompé bien rapidement et aura laissé place à la réelle nature de cet homme …

Est-ce que tu penses que... Comme son sang coule dans nos veines, qu'on peut devenir pareil ?

En parlant de sang, le mien ne fait qu'un tour au moment où Emma me pose cette question …

« Je ne sais pas … Je n'en ai aucune idée. »

Je me passe les mains sur le visage. Si elle savait … Je crois que je vais le lui dire …

« Tu sais … Depuis que je suis jeune, je lutte pour l'éviter, justement … Depuis que j'ai commencé à m'opposer à lui, je n'avais qu'une seule idée en tête. Lutter à jamais pour ne pas devenir comme lui … Je ne sais pas si notre sang nous forcera à partager sa cruauté … J'ose espérer que non. Et je lutterais à tout jamais pour que ça n'arrive pas.  »

Jamais je ne laisserais l'horreur de son être m'affecter. Jamais je ne laisserais ma nature se calquer sur la sienne. Je ne suis pas comme lui. C'est un monstre sans cœur, une hérésie presque aussi forte que les vampires, et si j'avais pu lui ôter la vie de mes propres mains, je l'aurais fait sans la moindre hésitation. Mais je lutte sans cesse pour ne pas devenir comme lui. J'ai parfois l'impression de me rapprocher de celui qu'il a pu être, mais je ne me laisse pas comme ça. Je ne resterais pas comme ça. Je ne serais pas comme mon père. Jamais. C'est ma lutte. C'est ma guerre. C'est mon éternel combat. Et c'est un combat que je compte bien emporter.

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mar 16 Fév - 3:20



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
- Je ne sais pas... Je n'en ai aucune idée.

Lui expliqua le jeune homme quand Emma lui demanda si il pensait que lui et elle pourrait être comme leur père qu'ils avaient en commun. A cette réponse, la jeune femme ne dit pas un mot, elle se racla la gorge.

- Tu sais... Depuis que je suis jeune, je lutte pour l'éviter, justement... Depuis que j'ai commencé à m'opposer à lui, je n'avais qu'une seule idée en tête. Lutter à jamais pour ne pas devenir comme lui... Je ne sais pas si notre sang nous forcera à partager sa cruauté... J'ose espérer que non. Et je lutterais à tout jamais pour que ça n'arrive pas.

Lui expliqua le jeune homme, en fait Emma lui avait posé la question comme ça pour être sûr mais, au fond d'elle, cette dernière connaissait la réponse qui n'était autre que bien sûr que non. La jeune femme regarda le jeune homme dans les yeux, il n'y avait rien de maléfique loin de là. Bien au contraire, elle trouvait qu'il avait un joli regard, et qu'il ne ferai jamais de mal ou en tout cas pas autant que son père, Emma en était persuadé. La jeune femme n'avait pas de toute là-dessus.

- Je pense pas...

Commença-t-elle par dire avant de prendre une grande inspiration.

- Tu n'auras pas besoin de te battre, et moi non plus d'ailleurs.

Continua-t-elle à dire, la jeune femme se passa une main dans les cheveux avant de poursuivre.

- On est pas responsable des actes de nos parents. Serte on porte leurs gênes mais, c'est nous qui ont fait en sorte qu'on soit se qu'on est aujourd'hui. Son sang coule dans nos veines, mais pas sa méchanceté...

La jeune femme marqua une pause avant de reprendre.

- Quand, je te regardes.. je ne vois pas quelqu'un de méchant, et je ne pense pas l'être non plus.

Continua-t-elle de dire, la jeune femme se mit à sourire et termina en disant.

- Tu es mon frère par ce salaud. Il vous a fait du mal à toi et ta mère. A moi et également à la mère mais, à mon avis si on est ici, ensemble aujourd'hui, c'est pas par hasard... Le destin à décidé de nous réunir pour nous donner une seconde chance, pour qu'on puisse continuer de vivre à deux, pour se souder dans les moments difficiles.

Fini-t-elle par dire suivit d'un sourire. Elle était sincère, la jeune femme ne le connaissait pas des masses mais, elle avait envie d'apprendre à le connaître, et même si le mot « famille » n'avait plus trop d'importance depuis qu'elle avait perdu sa mère, Emma reprenait espoir en la vie, elle voyait que finalement tout n'était pas aussi pourri qu'elle le pensait.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Jeu 25 Fév - 18:24



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Je passe mon temps à espérer que je ne deviendrais pas celui qu'à pu être mon père, à lutter pour que ça n'arrive jamais. Je passe mon temps à faire en sorte de me détacher de celui qu'il était afin de me forger, afin d'être réellement une personne à part entière, et pour ne pas être simplement le rejeton d'un monstre …

Je ne pense pas … Tu n'auras pas besoin de te battre, et moi non plus d'ailleurs.

Si seulement. Si seulement c'était aussi simple, si seulement mes gênes ne me rapprochaient pas de ce que je cherche à éviter.

On est pas responsable des actes de nos parents. Certe on porte leurs gênes mais, c'est nous qui avons fait en sorte d'être ce qu'on est aujourd'hui. Son sang coule dans nos veines, mais pas sa méchanceté...

C'est parce que tu n'as pas grandi avec lui, Emma … Crois-moi, quand tu passes toute ton enfance, la majorité de ta vie aux côtés d'un monstre pareil, et que tu portes en plus de ça ses gênes de loup, son influence prends forcément de la place. Et c'est contre ça que je lutte. Contre son influence, pour rejeter tout ce qui pourrait se rapprocher de lui.

Quand, je te regardes.. je ne vois pas quelqu'un de méchant, et je ne pense pas l'être non plus. Tu es mon frère par ce salaud. Il vous a fait du mal à toi et ta mère. A moi et également à ma mère mais, à mon avis si on est ici, ensemble aujourd'hui, c'est pas par hasard... Le destin à décidé de nous réunir pour nous donner une seconde chance, pour qu'on puisse continuer de vivre à deux, pour se souder dans les moments difficiles.

Le destin, probablement … Le destin aura décidé de nous faire nous réunir pour lutter ensemble … Elle affiche un sourire sincère à mon égard, et je dois avouer … Qu'elle arrive à m'en décrocher un léger.

« J'aimerais pouvoir te dire que tu as raison. Honnêtement. Toi, tu n'es clairement pas quelqu'un de méchante, ce n'est pas difficile à deviner, mais moi … C'est une toute autre histoire. »

Je me passe la main sur le visage, alors que des pensées me reviennent en pleine tronche. J'en ai marre.

« Si je t'expliquais comment j'ai déclenché ma lycanthropie, tu comprendrais que sous l'apparence qui n'a rien de méchant … Je ne suis finalement qu'un monstre qui tente de redevenir humain.  »

Ces souvenirs douloureux me serrent le cœur, mais je serre également les dents pour tenter de faire passer cette peine … Je ne dois pas faiblir. Pas maintenant.

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Lun 29 Fév - 15:27



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
La jeune femme essaya de se rassurer et de rassurer le jeune homme sur le fait qu'on est pas les mêmes gênes meurtriers de leurs parents. La jeune femme ne voulait pas y croire, et elle ne voulait pas que son demi-frère y croit lui non plus. Elle était certaine qu'ils étaient tout les deux de bel personnes, elle ne pouvait pas en douter. Même si elle le connaissait que depuis peu de temps, juste la veille, la jeune femme avait confiance en lui, elle ne pouvait pas l'expliquer s'était comme ça, et pas autrement.

- J'aimerais pouvoir te dire que tu as raison. Honnêtement. Toi, tu n'es clairement pas quelqu'un de méchante, ce n'est pas difficile à deviner, mais moi... C'est une toute autre histoire.

Lui expliqua le jeune femme, la jeune femme ne comprenait pas sa réaction. Elle ne comprenait pas pourquoi il disait une chose pareille, lui avait-il pas tout dit ? Probablement, sinon je ne vois pas la raison qui lui pousse à dire ça.

- Je suis sûre que toi aussi.

Lui dit la jeune femme sur un ton posé. La jeune femme enleva la mèche qui lui était tombée sur le visage, elle la remet donc en place avant de se re-concentrer sur ce qu'ils étaient en train de se dire. S'il continuait de lui dire ça, elle était certaine qu'il lui cachait quelque chose alors.

- Si je t'expliquais comment j'ai déclenché ma lycanthropie, tu comprendrais que sous l'apparence qui n'a rien de méchant... Je ne suis finalement qu'un monstre qui tente de redevenir humain.

Fini par lui dire le jeune homme, elle savait bien qu'il avait quelque chose en travers de la gorge, elle comprenait mieux maintenant sa réaction.

- Explique-moi alors !

Lui dit-elle déterminé à savoir. La jeune femme se pinça les lèvres. Si sa se trouve, il ne voudrais peut-être pas lui parler de ça, lui raconter ce qu'il lui était arrivé, probablement qu'il l'avait rangé dans la casse des mauvais souvenirs, et qu'il voulait plus en parler, plus jamais mais, la jeune femme voulait quand même savoir. Il pouvait lui dire ce qu'il voulait de toute façon, elle ne changerai pas d'opinion sur lui. La jeune femme savait qu'elle pouvait lui accorder sa confiance, qu'il le méritait, elle en était certaine.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Lun 29 Fév - 17:07



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Explique-moi alors !

C'est loin d'être la meilleure idée du monde … Mais je peux lire dans son regard sa volonté de savoir. Elle veut savoir. Bon …

« Laisse-moi te prévenir, une fois que j'aurais fini de te raconter tout ça … Ton regard sur moi risque de changer du tout au tout. Et je ne t'en voudrais pas si tu veux partir et ne plus jamais me revoir après ça.  »

Je prends une grande inspiration, un soupire s'échappe d'entre mes lèvres, mais il est temps de prendre mon courage à deux mains … Si elle veut l'histoire, elle va l'avoir. Ce n'est peut-être pas le plus sage, mais si c'est ce qu'elle veut …

« Avant de réellement t'expliquer, il faut déjà que tu saches que durant toute mon enfance, j'ai toujours lutté contre mon père afin de protéger ma mère. Elle était pour moi une figure sacrée, je ne pouvais imaginer qu'il lui arrive la moindre chose néfaste. Ma mère représentait vraiment l'essence même de la pureté à mes yeux. Et même si ça paraît simple de le dire, je trouve important de te le préciser pour que tu comprennes réellement l'ampleur de la chose …  »

Je profite du fait que nous soyons installés au niveau du comptoir de ma cuisine pour attraper des bières que je pose sur le comptoir. Je m'en décapsule une et pose ensuite le décapsuleur à côté de la seconde, au cas où Emma la voudrait. J'avale une grande lampée d'alcool, je remue un petit coup la tête, et je m'apprête à replonger dans les pires souvenirs de ma vie …

« Tu n'es pas sans le savoir, plus on vieilli avec un gêne non déclenché de loup-garou, plus on commence à avoir des réactions … Extrêmes. C'est en partie à cause de ça que j'ai déclenché mon gêne. Et c'est là où tu vas comprendre l'importance de ma précision. Un jour, alors que je revenais de mon petit boulot … Oui je bossais déjà à 17 ans, je n'étais pas fait pour l'école normale. Bref, je rentrait de mon petit boulot, mon patron m'avait déjà bien énervé, il avait passé la journée à me descendre. Je suis donc allé boire un coup dans un pub pour essayer de me détendre un peu, mais ça n'avait clairement pas été la meilleure des solutions. Je suis donc reparti comme j'étais venu, avec un bon litre d'alcool dans le sang en prime de ça. Et sur le chemin du retour, j'ai aperçu ma mère, au loin … Elle était en train de parler avec une autre femme. Jusque là, rien d'anormal me diras-tu. »

J'avale une nouvelle lampée de ma bière, ayant besoin de me reconcentrer avant de continuer.

« Quand j'ai aperçu ma mère, je ne l'ai pas tout de suite reconnu. Habituellement, c'était plutôt le genre de femme à porter des chemisiers et de longues jupes, avec les cheveux longs détachés … Mais là, elle portait une tenue … Largement différente. Un petit short, un débardeur très décolleté, ses cheveux attachés … J'ai eu du mal à comprendre. Et finalement, j'ai réellement compris quand j'ai vu une voiture s'arrêter proche d'elle et de la femme avec qui elle discutait. Elles se sont toutes les deux penchées en avant pour s'adresser au conducteur … Et quand elles sont montées dans la voiture … J'ai réalisé.  »

Je sens déjà mes mains qui se crispent, mes crocs qui se resserrent et cette colère qui recommence à m'envahir. Je finis ma bière d'une traite, plus par réflexe qu'autre chose.

« J'ai réalisé qu'en réalité … Ma mère, ma vision de la pureté absolue, celle pour qui j'avais tout sacrifié … Passait finalement ses journées à se prostituer … Dans mon esprit, ça a été comme une explosion atomique. Je refusais d'y croire, mais je l'avais vu de mes propres yeux. La rage au cœur, je suis rentré chez moi, il n'y avait personne. J'ai attendu que ma mère rentre, et je l'ai emmené un peu plus loin de la ville, pour pouvoir être tranquille. J'avais besoin d'explications. J'avais besoin de savoir pourquoi, après tous les sacrifices que j'ai fait pour elle, elle en était réduite à … Ça.  »

Mes mains se mettent à trembler, j'essaie de me ressaisir. Je pose mon regard sur l'épée qui est accrochée au mur, gravée au nom de ma mère, et j'avale un grand coup ma salive.

« Tu sais ce qu'il faut, pour déclencher sa lycanthropie ?  »

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mer 2 Mar - 20:17



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
- Laisse-moi te prévenir, une fois que j'aurais fini de te raconter tout ça... Ton regard sur moi risque de changer du tout au tout. Et je ne t'en voudrais pas si tu veux partir et ne plus jamais me revoir après ça.

- Avant de réellement t'expliquer, il faut déjà que tu saches que durant toute mon enfance, j'ai toujours lutté contre mon père afin de protéger ma mère. Elle était pour moi une figure sacrée, je ne pouvais imaginer qu'il lui arrive la moindre chose néfaste. Ma mère représentait vraiment l'essence même de la pureté à mes yeux. Et même si ça paraît simple de le dire, je trouve important de te le préciser pour que tu comprennes réellement l'ampleur de la chose...

- Tu n'es pas sans le savoir, plus on vieilli avec un gêne non déclenché de loup-garou, plus on commence à avoir des réactions … Extrêmes. C'est en partie à cause de ça que j'ai déclenché mon gêne. Et c'est là où tu vas comprendre l'importance de ma précision. Un jour, alors que je revenais de mon petit boulot … Oui je bossais déjà à 17 ans, je n'étais pas fait pour l'école normale. Bref, je rentrait de mon petit boulot, mon patron m'avait déjà bien énervé, il avait passé la journée à me descendre. Je suis donc allé boire un coup dans un pub pour essayer de me détendre un peu, mais ça n'avait clairement pas été la meilleure des solutions. Je suis donc reparti comme j'étais venu, avec un bon litre d'alcool dans le sang en prime de ça. Et sur le chemin du retour, j'ai aperçu ma mère, au loin … Elle était en train de parler avec une autre femme. Jusque là, rien d'anormal me diras-tu.

- Quand j'ai aperçu ma mère, je ne l'ai pas tout de suite reconnu. Habituellement, c'était plutôt le genre de femme à porter des chemisiers et de longues jupes, avec les cheveux longs détachés … Mais là, elle portait une tenue … Largement différente. Un petit short, un débardeur très décolleté, ses cheveux attachés … J'ai eu du mal à comprendre. Et finalement, j'ai réellement compris quand j'ai vu une voiture s'arrêter proche d'elle et de la femme avec qui elle discutait. Elles se sont toutes les deux penchées en avant pour s'adresser au conducteur … Et quand elles sont montées dans la voiture … J'ai réalisé. 

- J'ai réalisé qu'en réalité … Ma mère, ma vision de la pureté absolue, celle pour qui j'avais tout sacrifié … Passait finalement ses journées à se prostituer … Dans mon esprit, ça a été comme une explosion atomique. Je refusais d'y croire, mais je l'avais vu de mes propres yeux. La rage au cœur, je suis rentré chez moi, il n'y avait personne. J'ai attendu que ma mère rentre, et je l'ai emmené un peu plus loin de la ville, pour pouvoir être tranquille. J'avais besoin d'explications. J'avais besoin de savoir pourquoi, après tous les sacrifices que j'ai fait pour elle, elle en était réduite à … Ça. 

- Tu sais ce qu'il faut, pour déclencher sa lycanthropie ? 

Ainsi après tout cela la jeune femme en resta bouche-bée, elle attrapa donc rapidement la bière qui restait sur le comptoir. Elle l'ouvrit pour en boire quelques gorgées. Elle attendit encore une ou deux minutes avant de enfin prendre la parole à son tour.

- J'ai pas l'intention de partir.

Commença-t-elle à lui dire pour le rassurer. Sa propre mère avait fait la même chose alors, s'était certainement pas Emma qui allait lui jeter la pierre.

- Tu sais ma mère aussi se... enfin faisait comme la tienne à la différence que moi, je l'ai toujours su.

Lui expliqua la jeune femme, cette dernière se passa les mains sur le visage puis, elle avala quelques gorgées de sa bière avant de poursuivre pour répondre à sa question sur le fait de comment fait-on pour déclencher sa lycanthropie.

- Oui bien sûr. Il faut... tuer un être humain. Pourquoi tu me demande ça ?

S’interrogea-t-elle.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Jeu 3 Mar - 14:06



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Je repris une grande lampée de bière, la finissant au passage, alors qu'Emma attrapa également celle que je lui avait sortie.

Tu sais ma mère aussi se... enfin faisait comme la tienne à la différence que moi, je l'ai toujours su.

C'est bien la différence … C'est que pour moi, ma mère était la personnification de la pureté, elle représentait un idéal, et elle a souillé cet idéal de manière drastique lorsque j'ai découvert ce qu'elle faisait réellement … Je finis par regarder Emma droit dans les yeux, lui demandant si elle sait ce qu'il faut pour déclencher sa lycanthropie.

Oui bien sûr. Il faut... tuer un être humain. Pourquoi tu me demande ça ?

J'avale ma salive en me repassant les mains sur le visage. Le moment le plus dur est arrivé …

« Tu vas vite le comprendre. Comme je te le disais, je me suis écarté de la ville avec ma mère pour lui parler, pour essayer de comprendre … Je n'arrivais pas à supporter ce que j'avais vu. Je n'arrivais pas à supporter l'éclatement de l'image que j'avais d'elle. Et … Emporté par cette rage qui m'animait … Je l'ai frappé … Et je l'ai tuée sur le coup. »

J'avale une nouvelle fois ma salive, et je reprends une bière. Que je décapsule presque instantanément, au passage. Et j'en avale une grande lampée. Mes dents se serrent, mes poings se crispent encore plus, le souvenir est dur à faire ressurgir … J'aurais préféré ne pas avoir à le faire, mais Emma voulait savoir …

« Je lui ai brisé la nuque en lui donnant un coup, emporté par ma colère … Et j'ai senti mes os se briser … J'ai senti une douleur inimaginable … A la fois physique de par ma transformation, mais également psychologique … J'ai tué ma mère … Et je l'ai dévoré une fois sous forme bestiale …  »

Alors que je faisais tous les efforts du monde pour me contenir, je ne peux empêcher une larme de couler sur le long de ma joue …

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Lun 14 Mar - 16:44



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »
- Tu vas vite comprendre. Comme je te le disais, je me suis écarté de la ville avec ma mère pour lui parler, pour essayer de comprendre... Je n'arrivais pas à supporter ce que j'avais vu. Je n'arrivais pas à supporter l'éclatement de l'image que j'avais d'elle. Et... Emporté par cette rage qui m'animait... Je l'ai frappé... Et je l'ai tuée sur le coup.

- Je lui ai brisé la nuque en lui donnant un coup, emporté par ma colère... Et j'ai senti mes os se briser... J'ai senti une douleur inimaginable... A la fois physique de par ma transformation, mais également psychologique... J'ai tué ma mère... Et je l'ai dévoré une fois sous forme bestiale...

Lui expliqua le jeune homme. A ces mots la jeune femme resta crispée, la jeune femme se pinça les lèvres, elle ne savait pas trop quoi dire à présent. La jeune pris quelques gorgées de la bière qu'elle avait entre les mains. Elle ne pouvait pas le jugé de toute façon, la jeune femme aussi avait déclenché sa malédiction de loup-garou, et pour cela elle avait bien entendu tué quelqu'un, même si s'était pas une personne de sa famille mais bon. Quand on est sous la forme animal, on n'arrive plus à se contrôler, elle ne savait très bien.

- Je vois... Moi aussi j'ai déclenché ma malédiction, oui.

Lui dit-elle, elle se donnait qu'il n'avait probablement pas fais exprès de tuer sa mère, et qu'il devait le regretter tous les jours depuis que s'était arrivée. Emma arrivait pas à imaginer comment elle aurait vécu, si elle, elle avait tué sa mère sur un coup de rage. S'était pas possible et encore moins de la dévorer après.

- Quand, on est sous forme animal, on ne peut plus se contrôler, je sais de quoi je parle.


Lui dit-elle suivit d'un sourire timide.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Lun 14 Mar - 19:18



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

[b]Je vois... Moi aussi j'ai déclenché ma malédiction, oui. Quand, on est sous forme animal, on ne peut plus se contrôler, je sais de quoi je parle.

Ah ça, je ne le sais que trop bien … Je ne sais que trop bien ce que ça fait quand on se transforme. Je laisse échapper un long soupire … Ce douloureux souvenir qui reviens encore et encore me hanter, l'une de mes luttes interminables et insatiables …

« Je sais bien que le contrôle de notre forme bestiale nous est impossible mais … Je suis le seul responsable de la mort de ma mère … Et tu n'imagines même pas le mal que j'ai pu me faire … Depuis ce jour je ne suis devenu qu'une bête, une bête que j'ai toujours tenté de maîtriser, une bête que j'ai à jamais condamné à être enfermée au plus profond de moi …  »

J'avale alors ma salive, les dents serrées. Je lance mon regard sur l'épée qui est accrochée à mon mur. Une lame de superbe facture, forgée par mon grand-oncle. Sa poignée est recouverte d'une longue bande de cuir de qualité supérieure, sa garde gravée de symboles celtes, et sa lame est marquée du nom de ma mère … Un nouveau soupire, bien plus long, échappe à mes lèvres, une fois de plus.

« Je crois bien que jamais je ne serais capable de me pardonner mon acte. »

Je porte à nouveau mon regard sur Emma, qui semble vouloir me faire comprendre que je ne suis peut-être pas si méchant que ça. Mais si. C'est la triste vérité. La réalité est qu'au fond, même si j'essaie de maîtriser mon être, au fond de moi-même, je ne reste qu'une bête assoiffée de sang, et je n'arrive à trouver un léger repos que par mes massacres sur les vampires. La rage qui m'anime chaque jour est incessante et ne saura être calmée définitivement, je serais toujours une bête au fond de moi-même, je ne pourrais jamais réellement l'éteindre, jamais réellement la dompter, elle voudra toujours ressortir. J'ai appris à vivre avec, mais je ne peux jamais me relâcher, sans quoi je passerais mon temps à assassiner quiconque croise mon regard.


Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mer 16 Mar - 0:47



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

La jeune femme lui expliqua donc qu'elle aussi avait déclenché sa malédiction, pour elle aussi cela avait été un accident. Elle sortait de soirée, et puis comme elle avait pris de l'alcool tout cela avait dégénéré, et c'était fini sur un meurtre dont Emma était la seule responsable.

- Je sais bien que le contrôle de notre forme bestiale nous est impossible mais... Je suis le seul responsable de la mort de ma mère... Et tu t'imagines même pas le mal que j'ai pu me faire... Depuis ce jour je ne suis devenu qu'une bête, une bête que j'ai toujours tenté de maîtriser, une bête que j'ai à jamais condamné à être enfermée au plus profond de moi...

Lui expliqua le jeune homme, la jeune femme bu de nouveau quelques gorgées de sa bière. Cette dernière ne savait pas trop quoi lui dire, elle elle pouvait pas s'imaginer faire du mal à sa mère, c'est pas possible mais, en étant sous forme animal, elle ne savait pas trop comment elle pourrait réagir en voyant ce que le jeune homme avait vu par rapport à sa mère avant, bien sûr.

- Je crois bien que jamais je ne serais capable de me pardonner mon acte.

Lui dit-il, elle s'en doutait bien, évidemment. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, elle ne savait plus trop comment lui faire comprendre qu'il n'était pas un monstre, enfin pas comme il le pensait parce que sinon Emma en était belle et bien un, elle aussi. La jeune femme prend une grande inspiration.

- Je pense que si on veux, on peut. Moi aussi, j'ai tué quelqu'un...

Commença-t-elle par lui dire, bon à la différence c'est sûr que pour la jeune femme, la personne qu'elle avait tué lui était inconnu mais, c'est pas pour cette raison que cela lui était plus facile à vivre d'avoir ôté la vie à quelqu'un. Elle aussi pourrait jamais ce le pardonner mais, avait réussi a vivre avec sa sur la conscience.

- En repensant à ça, j'arrive pas en dormir de la nuit, je pourrais pas me le pardonner non plus.

Lui dit-elle. La jeune femme se pinça les lèvres et baisa le regard avant de penser de nouveau à sa mère. Cette dernière posa sa main sur celle de son demi-frère avant de le regarder dans les yeux.

- T'apprendras à vivre avec ta douleur. Comme je l'ai fais.

Lui dit-elle suivit d'un sourire. Emma senti une larme lui couler sur la joue.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mer 16 Mar - 1:13



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Je pense que si on veux, on peut. Moi aussi, j'ai tué quelqu'un... En repensant à ça, j'arrive pas en dormir de la nuit, je pourrais pas me le pardonner non plus. T'apprendras à vivre avec ta douleur. Comme je l'ai fais.

J'avale ma salive en croisant le regard d'Emma. Tout semble si facile, dis comme ça. Si seulement ça pouvait l'être.

« Crois-moi Emma, j'aimerais que ça soit aussi simple. Mais c'est un souvenir bien sombre, qui me hante encore et encore, et qui hanteras mon âme à tout jamais, je pense. Mais j'ai appris à vivre avec. J'ai appris à vivre avec ce fait, avec cette haine envers ma propre personne. Avec cette rage qui gronde contre celui que je suis devenu depuis ce jour. »

Je prends une grande inspiration, et je porte la main au pendentif qui pends à mon cou. Ma Croix Celte. Le symbole de mes valeurs. Le symbole de mes racines. Le symbole de mon être.

« Dis-moi, comment ça se passe pour toi, au quotidien ? Ta nature de Loup n'influe pas trop sur tes réactions ? Tu arrives à bien contrôler tout ça ? Parce que moi je t'avoue que … J'ai beaucoup, beaucoup de mal à me contrôler entièrement. Enfin après, je fais ce que je peux, je me retiens, j'essaie de ne pas trop m'énerver pour un rien. Et j'extermine des vampires. Bizarrement, ça me détends. Tu n'imagines même pas à quel point !  »

Je me passe la main sur le menton, me grattant un peu la barbe, et je pense à un truc qui pourrait bien alléger un peu l'atmosphère.

« Je me demande si tuer un vampire, ça compte vraiment comme un meurtre. Parce qu'à la base, ils sont déjà morts ! Donc si ça compte pas, ça va, j'ai pas tué trop de gens. Mais si ça compte, je vais me chercher une planque !  »

J'arrive à rire un peu malgré tout, tentant de chasser toute pensée néfaste de mon esprit.

« Tu veux une autre bière ?  »

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mer 16 Mar - 3:05



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

- Crois-moi Emma, j'aimerais que ça soit aussi simple. Mais c'est un souvenir bien sombre, qui me hante encore et encore, et qui hanteras mon âme à tout jamais, je pense. Mais j'ai appris à vivre avec. J'ai appris à vivre avec ce fait, avec cette haine envers ma propre personne. Avec cette rage qui gronde contre celui que je suis devenu depuis ce jour.

Lui expliqua le jeune homme. Bien sûr qu'elle pouvait le comprendre, cette dernière remarqua que le jeune homme posa sa main sur le pendentif qu'il avait autour du cou, il devait probablement avoir une valeur sentimentale, pensa Emma.

- Je me doute oui. Juste sache que maintenant tu n'es plus seul, et si tu as besoin tu peux compter sur moi.

Lui dit-elle suivit d'un sourire, la jeune femme avala quelques gorgées de sa bière. La louve se passa une main dans les cheveux.

- Dis-moi, comment ça se passe pour toi, au quotidien ? Ta nature de Loup n'influe pas trop sur tes réactions ? Tu arrives à bien contrôler tout ça ? Parce que moi je t'avoue que... J'ai beaucoup, beaucoup de mal à me contrôler entièrement. Enfin après, je fais ce que je peux, je me retiens, j'essaie de ne pas trop m'énerver pour un rien. Et j'extermine des vampires. Bizarrement, ça me détends. Tu n'imagines même pas à quel point !

Lui expliqua le jeune homme. La jeune femme prend une grande inspiration avant de lui répondre.

- Hormis, les soirs de pleine lune, j'y arrive à peu près, oui.

Lui dit-elle. La jeune femme pensa que si lui avait tant de mal à se contrôler, c'est parce qu'il avait grandit dans la violence alors forcément. Même si Emma n'a pas eu une enfance toute rose, après ce que venait de lui expliquer le jeune homme, il avait subis beaucoup plus de choses douloureuses que la jeune femme.

- Je me demande si tuer un vampire, ça compte vraiment comme un meurtre. Parce qu'à la base, ils sont déjà morts ! Donc si ça compte pas, ça va, j'ai pas tué trop de gens. Mais si ça compte, je vais me chercher une planque !

Lui dit le jeune homme, à ces mots Emma eu un petit rire. Au moins en disant ça, il savait détendre l'atmosphère. La jeune femme avala de nouveau quelques gorgées de sa bière.

- Tu veux une autre bière ?

Lui demanda son demi-frère, la jeune femme baissa les yeux pour voir sa bière, et effectivement elle était vide.

- Ouais, merci.

Lui dit-elle en lui tendant la bière vide qu'elle avait entre les mains.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mar 22 Mar - 16:37



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Elle en avais de la chance. Être capable de se contrôler au quotidien, si on ne comptais pas les soirs de pleine lune, c'était un peu comme un défi pour moi. C'est ce que je m'efforce de faire. Mais ma nature est tout le temps en train de reprendre le dessus. Je ne suis jamais capable de vraiment me contrôler, j'ai toujours un peu de la bête en moi qui me dicte quoi faire, et je ne suis pas capable d'aller contre. Mais je continue à lutter. Je continue à essayer, et un jour, j'en suis certain, je la dompterais entièrement. Enfin, tentant d'alléger un peu l'atmosphère, je ressort deux bières que j'ouvre et en donne une à Emma, trinquant avec elle. C'est fou quand même comme les choses ont évolué pour moi depuis mon arrivée. Hormis toutes les relations amicales -ou plus- et toutes les bastons que j'ai pu avoir, je me retrouve maintenant à avoir une demi-soeur … J'ai encore du mal à le réaliser. Et je n'aurais certainement pas cru ça possible quand je l'ai rencontrée, au bar. Elle qui avait juste l'air d'une jeune femme triste s'avère finalement partager mon sang.

« Sinon, tu vis bien le fait de partager d'un père et d'un demi-frère alcoolos tous les deux ?  »

J'avalais d'ailleurs, pour illustrer mes propos, une grande partie de ma bière sans aucune difficulté. Avec toutes les saloperies que j'ai avalé dans ma vie, j'étais devenu habitué, et il fallait beaucoup, beaucoup d'alcool pour être capable de me mettre dans un état second. D'ailleurs je m'étais fait un petit nom au Mystic Grill, en gagnant tous les concours de picole.

« Du coup, avec toute cette histoire, tu te retrouves à moitié irlandaise … Si jamais tu veux savoir quelque chose sur l'Irlande et tout ce qui va avec, tu peux me les poser, j'ai vécu 22 ans là-bas. »

Un peu partout dans mon appartement, on pouvait voir des symboles qui rappelaient mon Irlande natale. L'épée accrochée à mon mur est d'un style de forge purement celte, un drapeau Irlandais est accroché dans ma chambre, des symboles celtiques et irlandais décorent mes murs, des choppes de bières venues de Dublin sont posées sur mon comptoir de cuisine, bref, une grande partie de mon appartement respire l'Irlande à pleins poumons. Je suis fier de mes origines, et je le montre sans aucun soucis. Il faudra que je retourne au pays, un jour ...

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mar 5 Avr - 18:53



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

La jeune femme attrapa la bière que le jeune homme lui tendit, ce dernier le lui avait déjà ouverte. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme.

- Sinon, tu vis bien le fait de partager d'un père et d'un demi-frère alcoolos tous les deux ?

Lui demanda le jeune homme, la jeune femme sourit, et boit quelques gorgées de sa bière avant de répondre à sa question.

- Ah vrai dire mon père, je m'en fiche un peu... C'est plutôt toi qui m'intéresse. Et puis, tant que tu me demande pas de te tenir la tête au dessus des toilettes, j'ai pas de raison de tant vouloir pour ça. Tu fais bien ce que tu veux, tant que t'en abuse pas trop non plus.

Lui expliqua la jeune femme suivit d'un sourire, celle-ci ravala quelques gorgées de sa bière.

- Du coup, avec toute cette histoire, tu te retrouves à moitié irlandaise... Si jamais tu veux savoir quelque chose sur l'Irlande et tout ce qui va avec, tu peux me les poser, j'ai vécu 22 ans là-bas.

Lui dit le jeune homme. Effectivement, la jeune femme venait de réaliser qu'elle avait des origines Irlandaise par son père, elle avait déjà des origines Australienne par sa mère, elle se retrouvait donc avec deux origines bien différente de l'autre. En plus, on ne pouvait pas dire que les deux pays étaient à côté, bien au contraire, il était carrément à l'opposé l'un de l'autre.

- J'ai jamais vraiment voyagé avec ma mère, j'en avais pas les moyens. A part l'Australie et ici, je connais rien d'autre dans le monde. Sa serai sympa d'aller visiter ce pays, tu pourrais me montrer ton Irlande à toi ?

Lui demanda la jeune femme, après tout pourquoi pas. Je pense qu'elle pourrait en apprendre davantage sur son demi-frère en allant dans le pays dans lequel il a grandi.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mar 5 Avr - 19:19



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

Ah vrai dire mon père, je m'en fiche un peu... C'est plutôt toi qui m'intéresse. Et puis, tant que tu me demande pas de te tenir la tête au dessus des toilettes, j'ai pas de raison de tant vouloir pour ça. Tu fais bien ce que tu veux, tant que t'en abuse pas trop non plus.

« Ah ça ne t'inquiète pas, aucun risque. Je n'ai jamais vomi après avoir bu, et je ne suis même pas sûr d'avoir été ivre une seule fois !  »

L'avantage d'être Irlandais et de boire beaucoup c'est que du coup, ma résistance à l'alcool est démultipliée. Je n'ai aucune crainte à avoir de la boisson, je n'ai jamais eu de soucis avec. Mais après avoir un peu ri là-dessus, je rappelle à Emma qu'elle est donc à moitié irlandaise, et je lui dis que si elle veut savoir quoi que ce soit sur notre patrie, je me ferais un plaisir de lui répondre.

J'ai jamais vraiment voyagé avec ma mère, j'en avais pas les moyens. A part l'Australie et ici, je connais rien d'autre dans le monde. Sa serai sympa d'aller visiter ce pays, tu pourrais me montrer ton Irlande à toi ?

« Évidemment. Je t'avoue qu'en plus, j'ai le mal du pays. J'ai envie d'y retourner. Écoute, ce que je te propose, c'est que quand tu auras une semaine de libre, tu me préviens, comme ça je me mets en congé, on prends des billets d'avion et on part une semaine en Irlande, et je te fais visiter. Deal ? »

J'affiche un sourire en coin, content de me dire que je devrais pouvoir bientôt retourner au pays. Et puis, si je peux montrer un peu à Emma d'où elle vient, la culture de ses origines et tout ça, ça sera absolument génial. Je lui tends donc ma main pour qu'elle tape dedans, afin d'officialiser notre « deal ».

Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    Mar 5 Avr - 22:42



"Le moment de vérité"

« Emma & Thomas »

- Ah ça ne t'inquiète pas, aucun risque. Je n'ai jamais vomi après avoir bu, et je ne suis même pas sûr d'avoir été ivre une seule fois !

Lui expliqua le jeune homme, la jeune femme inspira un grand coup comme signe de soulagement. C'est vrai que pour des loups-garous, il était difficile d'être totalement ivre.

- Ah, tant mieux alors !

Lui dit la jeune femme, cette dernière avala quelques gorgées de sa bière. Quand le jeune homme lui dit donc qu'à présent elle avait des origines Irlandaises, qu'elle pouvait lui poser toutes les questions qu'elle voulait à propos de ce pays, qu'il y répondrait sans problème. La jeune femme proposa donc à son demi-frère plutôt que de lui poser des questions sur ce pays, que se serai plus sympa qu'il lui fasse visiter le pays.

- Évidemment. Je t'avoue qu'en plus, j'ai le mal du pays. J'ai envie d'y retourner. Écoute, ce que je te propose, c'est que quand tu auras une semaine de libre, tu me préviens, comme ça je me mets en congé, on prends des billets d'avion et on part une semaine en Irlande, et je te fais visiter. Deal ?

Lui expliqua le jeune homme, un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Elle était ravie par cette nouvelle, elle allait enfin pouvoir bouger d'ici, voir de nouveau horizon.

- Ah tant mieux, je t’appellerai alors quand je pourrais.

Lui dit la jeune femme. Cette dernière tapa dans la main de son demi-frère quand ce dernier l'a lui tendit pour conclure leur accord. La jeune femme fini sa bière avant de se lever, cette dernière n'avait même pas fait attention à l'heure, il commençait à se faire tard.

- J'avais pas vu l'heure, faut que j'y aille. Donc je t'appelle quand c'est bon de mon côté.

Lui dit la jeune femme suivit d'un sourire. Puis, elle sorti donc de l'appartement pour pouvoir se rendre au travail.

Code by Wiise sur Never-Utopia


________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le moment de vérité ft. Thomas    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le moment de vérité ft. Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mise a jour du 4/08
» Perte des points en dextérité après Up
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: La Une du Vampire Enchaîné :: Les Archives :: Archives de vos RPs-