AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Si même le destin s'y met... [ft Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Stiles Stilinski
Neutre

avatar

rust and stardust
x Emploi : Etudiant
× Dollars : 70
× Humeur : Sarcastique
× Disponible pour RP :
  • Non

× Messages : 1214

MessageSujet: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Mer 23 Déc - 3:19

Si même le destin s'y met... × ft. Adam & Emma
Impatience. Angoisse. Adam hésitait entre ces deux émotions. Aujourd’hui, et pour la première fois depuis longtemps, il allait avoir un rendez-vous. Pas un rencard, du moins, il n’osait pas admettre que cela en était un, mais simplement un rendez-vous. Avec une fille. Et ils allaient être seuls. L’un en face de l’autre. Dégustant un somptueux café avec un petit dessert. A parler, l’un à l’autre, de leur vie, de leurs goûts. Qu’allaient-ils se dire, d’ailleurs ? L’esprit d’Adam se vidait au fur et à mesure que l’heure approchait. Il avait peur de l’ennuyer, d’être maladroit – quoiqu’elle avait l’air d’apprécier ça, en réalité – et de plein d’autres choses. On parlait d’Adam, il ne fallait pas oublier. Par exemple, il mit plus d’une heure à décider de la tenue qu’il allait porter ce soir. Devait-il garder la même, montrer qu’il ne prenait pas trop ce rendez-vous au sérieux pour ne pas montrer à Emma qu’il aimerait partager bien plus qu’un café, ou alors devait-il se changer pour être sur son trente-et-un et être parfaitement présentable, pour essayer de l’impressionner ? Il avait décidé de garder sa tenue de la journée, à savoir une chemise marron à carreaux dont il remontait les manches jusqu’à ses coudes, un jean bleu, et des baskets normales. Se rhabiller pour aller au café aurait était too much, certainement. Il fallait définitivement qu’il arrête d’y penser : il allait se stresser, et, arrivé là-bas, il aurait perdu toute la contenance qu’il avait actuellement, contenance qui était déjà très limitée, en vérité.

Il entendait l’aiguille de son horloge tourner, et ce son régulier le rendait peu à peu fou. L’attente était insupportable, et il n’arrivait pas à décider de si cette attente était une bonne chose ou une mauvaise, un peu comme une douce torture. Lorsqu’il partirait, il serait proche d’Emma : il avait hâte. Mais, en même temps, lorsqu’il partirait, ben il serait avec Emma : et il avait peur. Pour le dire plus simplement, il flippait et redoutait ce rendez-vous. Soudain, il entendit quelque chose : son portable. Ah, oui, il était déjà l’heure. A force de réfléchir, il ne l’avait pas vu passée. Il se leva, arrêta la sonnerie insupportable, enfila une veste en cuir pour se protéger du froid de la nuit, prit son portefeuille qu’il rangea dans une poche de jeans, et attrapa ses clés de voiture. Il lui avait demandé son adresse par SMS, et il allait la chercher directement chez elle avant de se rendre au café. Puisqu’elle vivait dans un loft, il se disait qu’elle ne vivait certainement pas avec son père. Ce qui… Etait une bonne chose. Il n’aurait certainement pas enduré une rencontre avec son paternel, sachant qu’il l’emmenait boire un café le jour même de leur rencontre. C’aurait fait louche et suspect. Après quelques minutes de route, il sembla arriver devant ce qui semblait être son adresse. Il sonna à la porte, puis attendit à l’extérieur qu’elle vienne lui ouvrir.

Elle ouvrit la porte – il la trouva sublime. Elle s’était changée, évidemment, ne gardant pas son T-shirt taché – Dieu qu’il s’en voulait – pour un rencard. Il l’invita à entrer dans sa voiture, un joli cabriolet payé par son père, lui tenant même la porte. Oui, oui, cliché romantique par excellence ; mais on lui avait appris à être un gentleman, après tout… Retourné à l’intérieur, il démarra à nouveau la voiture, et suivit la route du Mystic Grill. La radio qu’il avait mis à l’aller se lança à nouveau, toute seule. Son cœur manqua un battement lorsqu’il entendit la musique qui passait actuellement.




On faisait difficilement plus romantique. Adam avait envie de se jeter du haut d’une falaise et qu’on l’oublie à jamais. Même sa radio montrait ses véritables intentions : sérieusement, Dieu, tu le fais exprès, non ? Le trajet ne fut pas très long, heureusement pour Adam, qui commençait déjà à suffoquer et hyper-ventiler, presque, tant la présence de la demoiselle l’écrasait. Cet après-midi, il s’était senti très bien, mais là, maintenant, il était complètement perdu ; il avait perdu sa confiance de tout à l’heure. Emma avait un effet sur lui : elle le rendait à la fois stressé et en même temps le calmait et l’apaisait dès lors que le son de sa voix se faisait entendre. Pratique… Il se gara, et l’invita à la rejoindre, jusqu’au café. Là-bas, ils furent reçus et placés à une table… visiblement destinés aux rendez-vous galants : les dessous de verres et tasses étaient des essuie-tout rouges en forme de cœur. Il n’osa pas protester, demandant une autre place, ne sachant pas trop comment Emma allait réagir. Il se contenta de sourire bêtement et béatement à Emma.


« Mignon, ça… » dit-il, désignant les petits cœurs. Adam, tais-toi.

« Tu veux quelque chose… ? Ca a été, ta journée ? »

Début de conversation, c’est déjà ça.
code by lizzou × gifs by tumblr

________________________________



“ Normal people have no idea how beautiful darkness is. ”

My Girls ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Mer 23 Déc - 16:26



Adam & Emma


Si même le destin s'y met...


Emma était un peu stressé à l'idée de cette soirée, elle connaissait à peine le jeune homme, et pourtant elle avait l'impression de le connaître depuis toujours en fait, c'était une sensation étrange. La jeune femme venait à peine de le rencontrer le matin même, et elle devait le revoir le soir même de leur première rencontre. Après ces cours, elle était donc rentré rapidement chez elle, elle voulait être parfaite pour ce rendez-vous. La jeune femme était repassée par la salle de bain, elle avait pris une douche, s'était coiffée elle avait bien évidemment du coup changer de tee-shirt comme avait été sali ce matin par le jeune homme qu'elle devait voir le soir, elle s'était remaquillée. La jeune femme avait gardé le même jeans que celui qu'elle portait depuis le début de la journée, elle avait enfilé un haut marron forcé bien chaud, avec le temps qu'il faisait en ce moment même, s'était mieux d'être bien couvert pour sortir. Elle s'était lâchée les cheveux comme à son habitude, et puis s'était pas le moment de se lancer dans sa grande coiffure pour être très bien coiffée. Rien qu'avec tous ça, elle avait passé beaucoup de temps dans la salle de bain, elle voyait l'heure tourné à une de c'est vitesse, elle pensait qu'elle allait être en retard quand le jeune homme viendrait la chercher.

La jeune femme mit plusieurs minutes avant de trouver les coiffures qui irai bien avec le reste de sa tenue, elle avait donc opté pour une paire de bottines qu'elle venait d'acheter depuis peu de temps. Elle avait chercher une occasion pour pouvoir les mettre, et maintenant ce soir en était une, s'était l'occasion parfaite pour ce rendez-vous de ce soir. Elle regarda maintenant dans ses vestes pour savoir laquelle, elle allait prendre pour l'assortir toujours avec le reste. S'était tout un art, une fille. Même si ce soir n'était pas un rendez-vous galant, Emma voulait que cela se passe au mieux, elle voulait simplement passer une bonne soirée. En la compagnie d'Adam qu'elle venait de rencontrer, cela ne pouvait que mieux se passer, c'est ce qu'elle pensait du moins pour le moment. Au niveau de la veste alors, la louve opta donc pour une veste beige, marron clair. La jeune femme se regarda pendant plusieurs minutes dans le miroir pour voir si rien ne lui manqué. La jeune femme regarda l'heure, il allait déjà être bientôt là le jeune homme. Emma repassa donc par la salle de bain, elle voulait se refaire une petite touche de dernière minute de maquillage avant que le jeune homme n'arrive.  

Elle se regarda une nouvelle fois dans le miroir dans sa chambre jusqu'au moment où la sonnette de la porte d'entrée se met à sonner. La jeune femme se met à sursauter quand celle-ci retentit. Elle respira un grand coup avant de se diriger vers la porte d'entrée. La jeune femme reprend un bout coup d'inspiration quand elle arrive devant la porte. En posant sa main sur la poignée de la porte, la jeune femme remarqua qu'elle était en train de tremblée de la main. C'était bizarre d'ailleurs parce que d'habitude cela n'était pas du tout dans ses habitudes, d'être comme ça, d'être aussi stressée en pensant à cette soirée, s'être aussi timide pour le moment.

La jeune femme ouvrit donc la porte d'entrée le sourire aux lèvres, elle vit le jeune homme, elle constata qu'il  n'avait pas changé de tenue, qu'il avait gardé la même que depuis le début de la journée mais, elle s'en fichait, le plus important pour elle ce qui lui importait le plus s'était d'être avec lui, d'être en sa compagnie pour cette soirée tout simplement. Le reste n'avait pas d'importance. Ils s'avancèrent donc vers la voiture du jeune homme pour pouvoir se rendre au Mystic Grill. Le jeune homme en bon gentleman qu'il était, il tenu la porte pour laisser entrer la jeune femme dans la voiture ce qu'elle fit, avant cela elle lui vit un signe de tête comme remerciement, et un sourire se dessina sur ses lèvres puis, elle monta donc dans la voiture. Le jeune homme entra à son tour dans la voiture, il se met derrière le volant pour pouvoir commencer à démarrer. A peine le contact mis, la radio s’alluma. La musique qui passait au même moment fit plutôt sourire la jeune femme. Apparemment, le jeune homme avait l'air d'avoir tout prévu dans les moindre détails, Emma ne savait pas sur le coup si elle devait s'en réjouir ou plutôt en avoir peur.  

Ils arrivèrent rapidement au Mystic Grill, le jeune homme se gara puis, ils entrèrent donc dans l'établissement. Ils sont vite installé à une table qui semblait à l'en voir être pour les amoureux ce qui fit plutôt sourire la jeune femme. Cela voulait probablement signifier que le personnel les prenaient justement pour un couple. Les dessous de verre était en forme de cœur rouge plutôt ironique. Le jeune homme y fait justement un commentaire dessus en disant que c'est sous de verre était mignon. Emma préféra ne pas commenter cela à son tour, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle pourrait lui en dire de toute façon. Pour changer de conversation, le jeune homme reprend lui proposa à boire, et lui demanda comment s'était passée sa journée.

- Hm oui, un café merci. Et toi, tu bois quoi ?

Lui demanda-t-elle, Emma fit signe au serveur pour qu'il puisse venir prendre leur commande.

- Oui, à peu près... Disons qu'après les cours, sur le chemin pour rentrer chez moi... Un vieux gars bourré est venu me faire la discute, s'était assez chiant d'ailleurs.

Lui dit-elle suivit d'un sourire. C'était toujours agaçant quand tu es pressé, et que quelqu'un vient de faire la discussion, surtout quand tu t'en fiches royalement.



© Lùdii

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stiles Stilinski
Neutre

avatar

rust and stardust
x Emploi : Etudiant
× Dollars : 70
× Humeur : Sarcastique
× Disponible pour RP :
  • Non

× Messages : 1214

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Mer 30 Déc - 23:39

Si même le destin s'y met... × ft. Adam & Emma
Un regard admiratif, les yeux qui ne pouvaient pas se détacher de ceux de la demoiselle – Adam venait de réaliser la beauté de celle qui se tenait sous ses yeux. Enfin. Peut-être un peu tard, certes. Mais ne parlait-on pas d’Adam, celui qui est capable de résoudre n’importe quelle enquête criminelle, mais est incapable de voir l’évidence même ?
Et puis, il avait aussi réalisé autre chose en même temps. Lorsque la porte s’ouvrit, put admirer Emma. Et c’est là qu’il comprit enfin : il l’aimait.



Elle était vêtue d’un haut marron, du même jean que cet après-midi, et d’une veste portant sur le beige. Alors même qu’il était à plus d’un mètre, lorsque la porte s’était ouverte, il avait pu sentir son parfum ; quelque chose d’assez discret mais en même temps de sauvage, de puissant. Il eut un grand moment de vide dans son cerveau, qui se traduisit pas un regard fixe sur son doux visage. Finalement, il se réactiva, presque, pour la mener à sa voiture. Elle remercia son attention – avoir tenu la porte – et s’installa confortablement. Elle ne fit aucune remarque sur la voiture en elle-même – un cabriolet, quand même, c’aurait pu attirer l’attention de certains et certaines – et il la rejoignit. Lorsque la musique se lança, le trac d’Adam s’effaça : certes, c’était et une chanson romantique, et il fut plutôt gêné le coup, mais le sourire d’Emma, qui signifiait plus ‘’oh, j’aime cette chanson !’’ le rassura, et il conduisit avec une confiance plutôt rare pour lui jusqu’au Mystic Grills. Bien qu’il était toujours impressionné par la présence physique de la belle, qui écrasait complètement la sienne.

Arrivés au Mystic Grills, se furent évidemment les dessous de table qui attirèrent l’attention. Adam n’en fit rien, juste une remarque salace, espérant que la demoiselle ne se dise rien qui pourrait l’éloigner du jeune homme. Ils s’installèrent, et lui demanda ce qu’elle voulait boire, et demanda aussi comment s’était passée sa journée. Elle fit un signe au serveur, montrant qu’elle était prête à commander. Elle lui parla vaguement de sa journée, disant qu’un vieil homme bourré l’avait embêté après qu’elle eût finie les cours. Il se mit à sourire, se disant qu’elle était tout à fait comme lui. Elle sourit à son tour d’ailleurs, et il se dit qu’il pouvait commenter un peu la situation.


« Haha, je comprends, je comprends ! Les pauvres petit vieux, j’ai toujours mal au cœur quand je les vois dans cet état-là haha… Ce sera un chocolat chaud pour moi… » il vit le visage d’Emma prendre un air suspicieux « …ne t’en fais pas, je me suis entraîné depuis sa matin, il ne finira pas sur son T-shirt. Enfin, j’espère pas… » rajouta-t-il, l’air taquin.

Le serveur s’approcha, et sortit un calepin avec un crayon pour noter. Adam le regarda gentiment – pouvait-il avoir l’air haineux, de toute façon ? Vous avez vu son visage, ses yeux, son nez, sa bouche ? Tout en lui respirait la gentillesse et le mignon ! – et lui dit :

« Ce sera un café pour la demoiselle et un chocolat chaud pour moi. Attention à ne pas le renverser, je lui ai déjà fait une frayeur ce matin… »

Avec un clin d’œil destiné à Emma. Private joke, certes, mais le serveur n’avait pas à comprendre, de toute façon. Il nota tout ça, leur fit un bref sourire accompagné d’un clin d’œil, et partit en direction du bar. Pourquoi ce clin d’œil ? Il percuta cinq secondes plus tard : sérieusement, tout le monde les voyait ensembles ou quoi ? C’était peut-être un signe du destin, tiens. Il se mit à rougir, pour la peine. Ca y est, Adam était dans tous ses états, maintenant… J’espère, pour la santé d’Adam, qu’Emma sait s’y prendre avec les hyperactifs anxieux qui enchainent les crises d’angoisses comme on enchaine les prisonniers.
Enfin, il allait se retenir du mieux qu’il pouvait – il n’allait pas avoir une crise d’angoisse à un rendez-vous galant, tout de même.
Rendez-vous galant…
Tais-toi, Adam.


« Si même le destin s’y met… » dit-il, tout haut. Oups. Il avait pensé ça un peu trop fort, visiblement. Espérons qu’Emma ne note pas, et qu’elle ne comprenne pas tout-à-fait ce qu’elle venait de dire. Son portable vibra, et il vit qu’il avait un message : William Porter. Son père, le fameux géniteur de la personne si déjantée, folle, et incroyablement insensée qui se tenait actuellement devant la plus belle femme au monde.
Bah, ça pouvait attendre. Il allait sûrement le tuer, l’appeler quatorze fois, lui laisser des menaces de mort, mais ça pouvait attendre. Adam soupira, se demandant pourquoi il lui avait dit qu’il avait un rendez-vous avec une demoiselle ce soir. Le sens paternel – et le sens masculin – du dénommé William s’était agité, et, visiblement, il s’était mis à imaginer bien des choses. Trop de choses, même pour Adam, qui avait l’esprit très vivace…


« Juste mon père. Sûrement en train de stresser que je sois dehors à cette heure-ci… Papa poule, on va dire. » il eut un sourire songeur et fixa Emma droit dans les yeux.

Il avait du mal à se retirer de la tête qu’elle était vraiment magnifique. Il avait toujours du mal à avouer ses sentiments, et, surtout, à s’avouer ses sentiments. Il était plutôt du genre à trouver des façons détournées de dire qu’il trouvait une demoiselle plutôt jolie, et détestait réaliser qu’il s’était entiché d’une personne, surtout aux moments les plus gênants et insolites, généralement. La dernière fois qu’il avait réalisé qu’il trouvait une fille très, très, trèèèèèès belle, il était en train d’ouvrir une boite de raviolis.
On avait connu mieux, comme moment de révélation intérieure.

Et il était tellement perdu dans les yeux de la demoiselle qu’il ne trouvait rien de plus à ajouter.

code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

________________________________



“ Normal people have no idea how beautiful darkness is. ”

My Girls ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Mer 6 Jan - 0:02



Adam & Emma


Si même le destin s'y met...


La jeune femme était un peu toute tremblante à l'idée de cette soirée avec le jeune homme qu'elle avait rencontré le matin même. La jeune femme avait mis tellement de temps pour se préparer à cette soirée, elle avait dû changer je ne sais pas combien de fois de tee-shirt pour aller avec le reste pour vous dire. Après tout comme on dit, il y a que les imbéciles qui changent pas d'avis. Quand elle montât dans la voiture du jeune homme, la musique de la radio la fit sourire. Elle jeta un rapide coup d’œil vers le jeune homme qui lui semblait être gêné, pas très à l'aise, Emma pouvait le sentir. Ils arrivèrent donc assez rapidement au Mystic Grill, ils se firent installé rapidement à une table prévu pour les amoureux. Les dessous de verre étaient en forme de cœur, le jeune homme forcément en fit la remarque mais, cela n'était pas grave bien au contraire, cela faisait plutôt sourire la jeune femme. Quand le serveur arriva à leur table, ils commandèrent donc leurs boissons, un café pour Emma et un chocolat chaud pour Adam. Le jeune homme lui dit en plaisantant que cette fois-ci, son chocolat chaud ne finirai pas sur le tee-shirt de la jeune femme ce qui la fit plutôt sourire.

- Ah, alors j'ai hâte de voir ça !

Lui dit-elle suivit d'un sourire quand il lui explique qu'il ne lui renversera pas sa boisson dessus. Quand le serveur arriva vers eux, ce dernier sortit un calepin pour prendre leurs commandes en notes dite pas le jeune homme en face d'Emma. Adam lui fit un clin d’œil ce qui la fit sourire en repensant au matin même de leur rencontre puis, c'est le serveur qui leur fit un clin d’œil à son tour à Adam et Emma ce qui fit sourire de nouveau la jeune femme mais, à la fois cela pouvait être un peu gênant autant pour elle que pour le jeune homme. Le jeune homme prononça sur phrase sur le destin que Emma ne compris pas vraiment au première abord. Quelques minutes plus tard, le serveur revient vers eux pour leurs apporter leurs boissons, ce dernier était toujours tout sourire avec eux. Emma le remercia donc avant qu'il ne reparte pour d'autres commandes.

Le téléphone du jeune homme se mit à sonner sur la table. Ce dernier lui expliqua donc simplement qu'il s'agissait de son père. La jeune femme se mit à sourire à cette pensée, c'est sûr que s'était pas elle qui allait recevoir un coup de fil, de se faire harceler par l'un de ses parents vu que sa mère était morte, et qu'elle ne connaissait pas son père. Au moins, elle n'avait pas de compte à rendre, et n'avait pas ce genre de problème mais, bon une famille lui manquait quand même, s'était pas un avantage de ne pas en avoir loin de là, du moins pour Emma. Au moins heureusement, elle avait Hayley rencontré à son arrivée à Mystic Falls, s'était elle qu'elle considéré de telle comme sa seule et unique famille à présent. Elle savait qu'elle pouvait au moins compter sur quelqu'un, qu'elle ne serait jamais seule, rien que de savoir ça, cela lui faisait chaud au cœur.

- Tu peux répondre si tu veux, ça me dérange pas t'inquiète.

Lui dit-elle d'un ton rassurant, suivit d'un magnifique sourire. Peut être que cela était important, parlons pas de malheur en pensant qu'il avait eu un problème, une sorte d'accident mais tout simplement oui, quelque chose d'important à lui dire qui ne pouvait pas attendre plus longtemps. Quand la jeune femme repensait à ce que lui avait dit le jeune homme en disant que son paternel était « papa poule », la jeune femme aussi avant bien connue ça avec sa mère mais, plus maintenant. Si elle avait à peine quelques minutes de retard, personne serait là pour l’enguirlander, pour le lui faire remarquer, elle pouvait donc faire ce qu'elle souhaitait.

- Et toi alors ? Ta journée ? Ta fais quoi de beau depuis ce matin ?


Lui demanda Emma suivit d'un sourire, elle voulait connaître la réponse. Même si probablement, il n'avait rien fait d’extraordinaire comme la jeune femme. Emma souriait, elle le regardait dans les yeux, elle les trouvaient d'une beauté parfaite. La jeune femme pouvait s'y plonger dedans, et oublier le monde extérieur quand on lui parlé. S'était étrange, elle venait de faire sa connaissance à peine ce matin, et ce qu'elle ressentait pour lui, elle ne savait trop comment le définir mais, on peut dire qu'elle était certaine de n'avoir jamais ressenti ce genre de chose pour un homme. Elle voulait le connaître davantage, en fait elle voulait tout savoir. Quand le jeune homme la regarder dans les yeux, elle avait l'impression qu'il l'hypnotiser tellement qu'elle ne se reconnaissait même plus, elle avait tout simplement l'impression d'être dans un rêve. Peut être deviendrai-t-il réalité un jour, qui sait.

- Alors, je ne voudrais pas être indiscrète, mais...

Elle n'avait pas terminé sa phrase, elle attrapa son gobelet pour un boire une gorgée avant de reprendre.

- Mais est-ce que tu voudrais pas me parler de toi, histoire de savoir à qui j'ai à faire. Je me doute quand même que tu n'es pas un dangereux criminel comme il y en a beaucoup dans cette ville.

Lui dit-elle en plaisantant suivit d'un sourire comme à son habitude.



© Lùdii

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stiles Stilinski
Neutre

avatar

rust and stardust
x Emploi : Etudiant
× Dollars : 70
× Humeur : Sarcastique
× Disponible pour RP :
  • Non

× Messages : 1214

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Jeu 14 Jan - 2:10

Si même le destin s'y met... × ft. Adam & Emma
C’est fou comme les choses peuvent changer d’une minute à l’autre. Par exemple, c’est fou comme l’état d’esprit d’un homme pouvait changer du tout au tout en moins de cinq minutes ; passer de la confiance au stress, voire à l’anxiété. On parlait d’Adam, donc ce n’était pas surprenant – tout du moins, c’était moins surprenant que si on parlait d’un être humain normal, capable de parler à une autre personne sans avoir constamment peur de ce que celle-ci pouvait penser de lui –, mais malgré tout, la situation actuelle contrastait complètement avec celle de ce matin. On avait vu un Adam presque sûr de lui, complètement absorbé par les yeux de la demoiselle, capable de parler, de placer de vrais mots dans de vraies phrases, capable même de passer outre son anxiété, capable de tenir une discussion sans penser à ce qu’Emma devait se dire de lui… Peut-être était-ce dû à Emma elle-même. Elle le rassurait : il savait qu’il pourrait faire n’importe quoi, et qu’elle rirait avec lui, et non de lui. C’était rare. Ou peut-être moins rare qu’il ne le pensait ; mais il avait toujours cette peur tenace de voir les gens se moquer de lui, ne pas le comprendre. C’était de la paranoïa. Une petite voix, tout au fond de lui, lui disait qu’il était apprécié, que les autres le trouvaient adorable, aimable, mignon. Mais malgré tout, il se répétait et se disait toujours en permanence qu’il devait faire attention au moindre geste qu’il faisait ; et à force de stresser à chaque pas, il finissait par se rater, et être catégorisé de maladroit pas très stable.*

Son sourire le tira de ses pensées : assez inexplicablement, il arrivait à la faire sourire, et même à rire, de bon cœur. Elle était sincère à chaque fois ; franche, et pourtant si gentille. A la voir, il aurait pu se dire qu’elle était inaccessible, le genre de filles entourées uniquement les plus populaires, mais non, elle était tout l’inverse : une fille sans problème, discrète, gentille, tolérante, avenante. Il adressa un clin d’œil au serveur – il repensa presque avec nostalgie à ce matin, et se dit qu’être maladroit avait des bons points, parfois. dire que c’était en renversant un chocolat chaud qu’il avait rencontré la personne qui le faisait le plus vibrer au monde ; oui, oui, il disait bien cela après l’avoir rencontré il y a quelques heures.
C’est ce qu’on appelle un coup de foudre, il imaginait. Quelque chose en lesquels les gens pragmatiques ne croient plus. Quelque chose que les gens rationnels qualifieraient de ridicule ; ce à quoi il répondrait qu’il emmerdait la rationalité. Adam était sûr d’une chose : il aimait la demoiselle. Il ne la connaissait pas, mais il n’en avait pas besoin. L’amour venait toujours à ceux qui ne s’y attendaient pas, à des instants particulièrement improbables. D’où le ‘’coup de foudre’’, certainement : on était littéralement foudroyé par quelque chose tombé du ciel, sans savoir pourquoi, ou comment. Tout ce qui compte, c’est que cela arrivait ; et que cela lui était arrivé.
Elle lui dit qu’il pouvait répondre. Répondre à quoi ? Ah, oui, le paternel, c’est vrai. Il lui fit un petit non de la tête, avec un sourire en coin.


« Ce n’est rien d’important, ne t’en fais pas… Et puis, il peut attendre. »

‘’Rien d’important’’ il avait eu du mal à dire ça alors qu’il pensait que la demoiselle qui se trouvait devant lui était la plus importante des raisons de vivre au monde. Même si pour l’instant, elle ignorait tout de ce que pensait le jeune homme pour elle. Elle pouvait bien avoir quelques doutes – il savait bien qu’il réagissait bien trop bizarrement pour ne pas lui faire comprendre qu’il souhaitait légèrement plus que prendre un café – sur ce qu’il ressentait pour elle, mais de là à ce qu’elle comprenne qu’il avait eu un coup de foudre complet et brutal… Il s’arrêta de penser à ça, autrement, il savait qu’il allait commencer à s’interroger sur ce que la demoiselle ressentait pour lui et qu’il allait commencer à stresser. Vous pourriez penser qu’il se connait bien, mais non : il n’avait pas anticipé que s’interroger sur ce qu’elle ressentait pour lui aller le rendre anxieux, mais plutôt que le simple fait de penser aller le rendre anxieux.
Compliqué de s’empêcher de penser à quoique ce soit quand on est aussi hyperactif que lui, n’est-ce-pas ?

Elle lui posa alors une question ; ce qu’il avait de sa journée. Ca va, ça, il pouvait gérer : c’était une question commune, et plutôt banale, qu’on lui posait assez souvent.


« Oh, ben… Pas grand-chose… J’ai assisté à des cours pas très passionnants, et puis, j’avais la tête ailleurs toute la journée, alors… J’ai juste essayé de m’entraîner un peu chez moi, avant d’aller chez toi. Et puis… j’étais un peu impatient de sortir avec toi, enfin, de venir ici avec toi, je veux dire, hein, alors j’ai pu difficilement penser à autre chose… » il avait essayé de se corriger, ‘’sortir avec’’, définitivement, il ne voulait pas lui faire comprendre qu’il s’agissait plus d’un rencard que d’un simple café pour faire connaissance.

Réfléchissant à ce qu’il venait de dire, il réalisa qu’il avait été très vague concernant le fait de s’entraîner. Il précisa.

« M’entraîner au piano, je veux dire. »

Il n’était pas sûr de lui avoir dit qu’il jouait du piano ce matin. En même temps, il n’avait pas vraiment eu le temps de dire quoique ce soit. C’était passé si vite… et pourtant, sur le coup, le moment lui avait semblé être l’éternité.

‘’ How long is forever ?
- Sometimes, just one second. ’’

Cette réplique d’Alice au Pays des Merveilles lui revint à l’esprit. Il sourit intérieurement ; ça définissait bien ce qu’il ressentait lorsqu’il était avec Emma. Il allait lui reposer la même question, quand il se souvint qu’il lui avait demandé et qu’elle lui avait déjà répondu. Wow. Le stress. Il était tellement perdu dans ses pensées qu’il avait failli faire la boulette de sa vie. Il savait qu’il était du genre à être très maladroit, mais alors là… Puis, vint le moment véritablement stressant de la soirée. Lorsqu’elle lui commença une phrase, disant qu’elle ne voulait pas être indiscrète, avant de boire une gorgée de café, et de ne pas continuer tout de suite. Il déglutit, la fixant dans les yeux. Seulement trois secondes s’écoulèrent, durant lesquelles il se demanda ce qu’elle allait lui demander. S’il était en couple ? Si elle lui plaisait ? S’il était attiré par quelqu’un ? S’il voulait plus que partager un simple café avec la demoiselle ? Il cessa de respirer.

« …est-ce-que tu voudrais pas me parler de toi, histoire de savoir à qui j’ai à faire ? Je me doute quand même que tu n’es pas un dangereux criminel… »

…Ouf. Il sourit à la dernière phrase, essayant de ne pas paraître inquiétant. Pas un dangereux criminel ? Adam ? Non, il était un véritable agneau, incapable de blesser ou de faire du mal à quelqu’un…
L’endroit lui revint à l’esprit. Les cris et les hurlement, les traces de griffures sur les murs, les docteurs qui lui diraient que tout irait bien avant d’agiter leurs aiguilles, d’ignorer ses supplications d’arrêter.
Il revit enfin le soir où il avait annoncé à son père qu’il allait à Mystic Falls. Son regard. Froid, celui d’un tueur, prêt à aller jusqu’à bout.
Non, Adam n’était pas un dangereux criminel.
Pas encore.
Il était juste un simple enfant embarqué dans une histoire qui le dépassait.


« Moi ? Hm… Je m’appelle Adam Porter. C’est déjà pas mal, nope ? »


Il sourit, et ferma les yeux. Ce n’était pas suffisant, bien sûr.

« Plus sérieusement… J’étudie la Littérature et j’aimerais être Professeur, j’essaye désespérément de jouer du piano et de trouver une raison à me lever le matin… » et de trouver un moyen de séduire la plus belle créature qu’il avait jamais rencontré « … et aussi de vaincre ma timidité et mon anxiété au quotidien… » et de trouver le courage de l’inviter à un véritable rendez-vous, un de ces quatre.

Il se mit à rire, assez nerveusement.

« C’est pas généralement le genre de choses que je dis aux gens, mais bon… haha… »

C’était trop tard, de toute façon. Et puis, le fait d’être timide n’allait pas détruire toute la crédibilité qu’il avait, non ?

« Le reste n’est pas super important… Je vivais à la Nouvelle-Orléans, et j’ai déménagé ici pour mes études. Je préfère les petites villes. »

Et il chasse les Vampires à temps partiel, accessoirement.

« J'ai passé le test ? Je ne suis pas un dangereux psychopathe ? » demanda-t-il, en souriant.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

________________________________



“ Normal people have no idea how beautiful darkness is. ”

My Girls ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Lun 18 Jan - 2:23



Adam & Emma


Si même le destin s'y met...


Emma était tellement bien à cet instant précis, en la compagnie du jeune homme. Ils s'étaient à peine rencontré le matin même lors d'un incident où il lui avait renversé son chocolat chaud dessus, et pourtant elle n'avait pas arrêté de penser à lui tout le reste de la journée sachant déjà qu'elle devait le revoir le soir même de leur rencontre. Leur rencontre avait été tellement rapide mais, il lui avait fallu à peine quelques minutes pour n'avoir que lui en tête, elle se sentait tellement bien avec lui, en sa présence. Cela avait été aussi banale d'un coup de foudre. Même si le jeune homme était plutôt maladroit avec la jeune femme, s'était plutôt la chose qui faisait qu'elle était attiré par lui, s'était comme ça qu'il lui plaisait. La chose qu'elle ressentait pour lui, elle l'avait déjà ressenti avec quelqu'un d'autre, sa mère... D'un côté cela la rassuré parce qu'elle était certaine de l'aimait mais, d'un autre cela la terrifiait complètement.

Vu comment cela s'était fini avec sa mère, elle ne voulait surtout pas que ce qu'elle avait déjà vécu se reproduise de nouveau. Déjà qu'elle était née de père inconnu, sa mère avait été tout pour elle, et quand cette dernière fût mort, la jolie brune était tombée de très haut, elle avait touché le fond. Elle ne voulait pas se faire abandonner une nouvelle fois. Elle savait très bien que cela n'avait pas été la faute de sa mère mais, Emma lui en avait tellement voulu de l'avoir abandonné, de l'avoir laissé seule. Elle avait tellement souffert de cet abandon, le pire finalement était de savoir que son père était vivant mais, qu'il ne voulait pas lui donner de signe de vie. A cause de l'abandon de ses parents, Emma s'étaient toujours refusait d'aimer après la décès de sa mère. Aimer de nouveau était pour elle une source de souffrance.

En faisant la connaissance du jeune homme tout avait été remis en question, elle ne savait plus quoi faire. Prendre le risque d'aimer en se fichant des conséquences ou tout simplement tenir sa promesse, et mettre ses sentiments de côté. C'était un choix très cornélien pour la jeune femme. Cela ne servait non plus pas à grand chose de penser à tout cela, comme elle ne savait pas ce que le jeune homme ressentait pour elle, lui de son côté. Elle n'avait pas encore lieu de se poser toutes ses questions, de se prendre la tête pour ça. Pour le moment, il fallait mieux qu'elle pense à autre chose, et de profiter de cette fameuse soirée avec le jeune homme en tête à tête. En reprenant ses esprits, le téléphone du jeune homme sonna, son père qui s'inquiétait, qui voulait avoir des nouvelles de son fiston.

- Ce n'est rien d'important, ne t'en fais pas... Et puis, il peut attendre.

Lui dit le jeune homme, la jeune femme se mit à sourire. Elle lui répondit simplement d'un signe de tête avant de lui faire un autre sourire. Emma attrapa sa tasse pour pouvoir quelques gorgées de son café. Il était bien chaud, cela était agréable avec le temps, dans ce temps de saison s'était l'idéal. La jeune femme intéressée lui demanda donc comment s'était passé sa journée, à lui.

- Oh, ben... Pas grand-chose... J'ai assisté à des cours pas très passionnants, et puis, j'avais la tête ailleurs toute la journée, alors... J'ai juste essayé de m'entraîner un peu chez moi, avant d'aller chez toi. Et puis... j'étais un peu impatient de sortir avec toi, enfin, de venir ici avec toi, je veux dire, hein, alors j'ai pu difficilement penser à autre chose...

Elle le trouvait tellement mignon quand il s'embrouillé dans ses explications, il avait toujours besoin d'expliquer les choses. Quand Emma entendit « j'avais la tête ailleurs toute la journée » elle ne pût s'empêcher de sourire à cette pensé, on se demande bien à quoi il avait la tête, la jeune femme aussi avait eu la tête ailleurs toute la journée.

- M'entraîner au piano, je veux dire.

Rajouta le jeune homme, la jeune femme n'avait même pas fait attention quand il avait employé le mot « entraîner » elle avait perdu le fil.

- C'est marrant, moi aussi j'ai eu la tête ailleurs toute la journée...

Lui dit-elle suivit d'un sourire avant de reprendre.

- Je vois très bien ce que tu veux dire. Moi aussi j'étais impatiente de te revoir.

Lui dit-elle avec un clin d’œil. Après tout, ils étaient là pour faire plus ample connaissance alors, la jeune femme lui demanda donc de lui parler un peu plus de lui, elle voulait le connaître davantage  bien évidemment.

- Moi ? Hm... Je m'appelle Adam Porter. C'est déjà pas mal, nope ?


Lui dit le jeune homme, ce qui fit bien sûr rire la jeune femme. Au moins, s'était un bon début elle trouvait.

- Plus sérieusement... J'étudie la littérature et j'aimerais être professeur, j'essaye désespérément de jouer du piano et de trouver une raison à me lever le matin... Et aussi de vaincre ma timidité et mon anxiété au quotidien...

Lui expliqua le jeune homme, ce dernier se mit à rire, va savoir pour qu'elle raison. Il n'y avait pas forcément de raison pour avoir le droit de rire, cela prouvait qu'il était juste bien. Devenir professeur était une belle ambition, elle était contente pour lui, et surtout qu'il y arrive jusqu'au bout, s'était le plus important.

- Tu joues du piano, toi. Faudra que tu me joues un petit air, un de c'est quatre alors. Si tu dois me voir, ça c'est une excellente raison pour se lever le matin.


Lui dit-elle en plaisantant sur la fin de sa phrase bien sûr quoique peut être pas finalement.

- Le reste n'est pas super important... Je vivais à la Nouvelle-Orléans, et j'ai déménagé ici pour mes études. Je préfère les petites villes.

La jeune femme répondit simplement d'un sourire, elle ne savait pas quoi lui dire par rapport à cela.

- J'ai passé le test ? Je ne suis pas un dangereux psychopathe ?

Demanda le jeune homme en souriant, la jeune femme échappa un petit rire avant de lui répondre amusant à cette question.

- Oui, avec les honneurs. Je ne crois pas, non tu m'as plutôt l'air d'être un homme charmant.

Lui dit la jeune femme suivit d'un sourire, puis d'un clin d’œil.



© Lùdii

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stiles Stilinski
Neutre

avatar

rust and stardust
x Emploi : Etudiant
× Dollars : 70
× Humeur : Sarcastique
× Disponible pour RP :
  • Non

× Messages : 1214

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Dim 7 Fév - 14:45

Si même le destin s'y met... × ft. Adam & Emma
Petite douceur et sentiment de bien-être. Il sentait partout sur lui le bien-être que lui procurait la demoiselle. Elle était en face d’elle, seulement, et il n’y avait aucun contact physique, pourtant. C’était à ce moment précis qu’Adam se demanda : si tout est aussi parfait déjà maintenant, qu’est-ce-que cela sera plus tard ? Il avait hâte de répondre à cette question, et il avait hâte d’en découvrir plus sur la demoiselle. Il lui parlait sans vraiment suivre ce qu’elle disait, sans même réfléchir à ce qu’il lui répondait, et, à vrai dire, il s’en fichait. Il enchaînait les bourdes comme on enchaînait les prisonniers, mais à vrai dire, il s’en fichait un peu. Il savait qu’avec cette personne, il pourrait dire absolument tout ce qu’il voudrait : elle l’écoutait sans vraiment l’écouter, s’imprégnant seulement du son de sa voix. Elle ne voulait même pas en savoir plus sur lui ; elle voulait juste être avec lui.
Adam savait que tout cela était très soudain, trop même. Qu’il y avait anguille sous roche. Qu’il ne pouvait pas tomber amoureux aussi facilement, pas après tout ce qu’il avait vécu. Il avait perdu sa mère, il avait été en asile, il avait été fou – et il l’était encore un peu – et il s’était engagé dans un combat pour lequel il perdrait la vie. Il savait d’ores et déjà qu’il ne pouvait pas et n’avait pas le droit de se lier avec les gens, mais c’était trop dur pour lui : il avait toujours tendance à se lier bien trop rapidement avec les gens venant vers lui, ou avec les gens qui l’intéressaient. Des relations à sens unique, ou trop développées d’un seul côté – du sien : il en avait l’habitude, et il s’était décidé de ne plus s’écouter, de se dévouer à sa mission…
Mais il ne le pouvait pas : pas quand ces yeux noisettes le fixaient ainsi. Face à elle, il était si vulnérable, et en même temps si fort.


« C’est marrant, moi aussi j’ai eu la tête ailleurs toute la journée… » son cœur s’emballa, ratant un battement – merci les Beatles pour avoir inventé cette expression – et comme si cela ne suffisait pas, elle rajouta : « Je vois très bien ce que tu veux dires. Moi aussi, j’étais impatiente de te revoir. » suivi d’un clin d’œil.

Elle aurait pu lui dire qu’elle était follement amoureuse de lui et qu’elle souhait vivre sa vie avec lui ; c’aurait eu certainement moins d’effet que ce clin d’œil. Une vision de plaisir, et de tellement plus à la fois : il avait connu l’enfer autrefois, mais avec elle, tout n’était que délectation. Il avait tellement envie de la prendre dans ses bras. Il savait que cette pensée n’était pas bonne, mais son cœur n’en faisait qu’à sa tête. Il la connaissait depuis ce matin, et il avait l’impression de vivre dans un de ces films au mauvais scénario, cliché & typiquement Hollywoodien, dont les acteurs n’étaient pas très bons et n’étaient choisis que pour leur belle gueule. Et, en même, il savait que c’était complètement faux. Il savait qu’ils étaient bien plus que ça, aussi étrange que cela puisse paraître. ‘Sunlight comes creeping in, illuminates our skin’ ; seule la lune dominait en cette nuit noire, et pourtant, il était sûr de ressentir la bénédiction et la chaleur du soleil sur son corps, sur sa peau, sur son être.
Il n’avait pas pu empêcher son visage de devenir pourpre après ce qu’Emma lui avait dit. Heureusement qu’il ne lui avait pas encore dit qu’il essaye de vaincre sa timidité et son anxiété au quotidien, sinon, il aurait presque pu croire qu’elle se moquait gentiment de lui en le taquinant légèrement. ‘Légèrement’… Tout n’était que légèreté depuis peu dans l’esprit d’Adam, et tout le reste disparaissait petit à petit. Bientôt, il ne restait que la sublime créature devant lui, et son regard de velours, prêt à le dévorer tout cru.

Puis, le Petit Prince s’ouvrit un peu. Il ignorait quoi dire – on le lui avait jamais posé cette question. ‘Qui es-tu, Adam ?’. Il n’avait pas la réponse, il l’ignorait. Il ne savait pas qui il l’était, et il était impossible de se décrire en quelques mots. Il ne savait pas trop quoi dire. Vous savez, c’est difficile de dire tout ce qu’on est en quelques mots. C’est ce qui est beau avec les mots, je crois. Pouvoir parler d’une chose sans la dire. Et si vous avez compris ce que je voulais dire ; alors vous l’avez compris. Vous avez compris Adam. Littérature, Piano, trouver une raison de se lever le matin… Vaincre sa timidité et son anxiété.
Elle plaisanta, lui dit qu’il devrait lui jouer un air de piano, une prochaine fois. Il s’entraînait à jouer du Yiruma, en ce moment.


« Je note ça sur mon calendrier, alors ! Quand tu veux… »

Il avait sérieusement l’impression d’avoir remporté le gros lot de la loterie avec cette fille. Il ne savait pas comment l’expliquer, mais tout ce qu’elle lui répondait le faisait se sentir bien. Elle était rentrée dans sa comfort zone, et elle ne cessait d’agrandir celle-ci.

Tic, tac. Le temps passait ; et même sans entendre la tintement de l’horloge ou de sa montre, Adam savait que cette soirée ne durerait pas éternellement. Et même si parfois l’éternité ne durait qu’un instant, il avait peur de perdre la demoiselle et de ne plus jamais la revoir. Le temps se posa au dessus de ses épaules, telle une épée de Damoclès. Devait-il se précipiter ?
Non.
Il n’était pas doué dans les relations, il n’avait jamais été le genre de gens à aller vers les autres – enfin, si, il attrapait leur douleur et la partageait, mais il avait du mal à initier les relations –, mais il savait une chose.
Toujours suivre son instant.
Toujours être légèrement improbable.
L’épée de Damoclès disparut, et il se sentit à nouveau libre. Il se mit à réfléchir, et un fin sourire vint sur son visage.


Il avait toujours été libre.

« Et toi, alors ? Es-tu une dangereuse psychopathe, ou une jeune demoiselle très charmante ? »

Il lui renvoya le clin d’œil, avec le sourire le plus dragueur qu’il pouvait faire.

« J’ai peut-être trouvé ma raison de me lever le matin, tiens… » il se donna un faux air énigmatique et songeur : Emma le prendrait-il au sérieux, ou penserait-elle qu’il ne faisait que lui rendre sa plaisanterie ?

A elle de voir. Il était sincère, évidemment.
code by lizzou × gifs by tumblr

________________________________



“ Normal people have no idea how beautiful darkness is. ”

My Girls ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Mar 16 Fév - 4:15



Adam & Emma


✖️Si même le destin s'y met...✖️


Avec la compagnie du jeune femme, la jeune homme se sentait vraiment bien, elle oubliait tout le reste. Elle oubliait le monde qui les entourés. On va dire que ses yeux était que posé sur Adam alors, elle se préoccupa pas forcément de ce qu'il se passait autour d'eux. Le temps passait tellement vite alors, la jeune femme voulait en profiter au maximum. Depuis le décès de sa mère, Emma vivait au jour le jour, elle ne pensait pas au lendemain. La jeune femme préféra vivre l'instant présent que de se préoccuper du reste, cela lui était un peu égal. Elle ne savait pas de quoi demain serai fait après tout, c'était pas une magicienne. Elle le connaissait à peine mais, la jeune femme était déjà très en confiance avec lui, elle savait qu'elle pourrait lui confier n'importe quoi, qu'il n'y porterait pas de jugement, qu'il se moquerait pas d'elle. Finalement aucun jugement ça, sa reste à voir parce que s'il découvrait par malheur son côté loup-garou, la jeune femme avait bien peur qu'il parte en courant. En parlant de ça justement ce soir c'est la pleine lune, la jeune femme n'y pensait même plus mais alors pas du tout, pas une seconde. En même tant quand t'as un mec comme ça en face de toi, a part penser à lui, je pense que tu fais rien d'autre mais, probablement qu'elle s'en souviendra quand elle commencera à ressentir les effets de la pleine lune. Espérons qu'elle ne fasse pas un carnage devant tout le monde.

Ainsi la jeune femme le questionna donc sur sa vie en générale, elle voulait en savoir plus, le connaître davantage, s'était normal non ? Il lui expliqua donc qu'il faisait du piano, bien sûr tout de suite Emma lui demanda pour plupart de lui jouer un petit air. Quand il lui avait dit ça, la jeune femme en était plutôt fière, elle elle n'avait jamais vraiment réussi à jouer d'un instrument alors a part la flûte quand elle était à l'école mais, bon ça tout le monde c'est faire. Et puis, savoir jouer un instrument de musique était l'arme fatale pour séduire les filles.

- Je note ça sur mon calendrier, alors! Quand tu veux...

Lui dit le jeune homme. La jeune femme se mit à sourire à l'idée de le revoir encore une fois, après tout elle n'allait pas s'en plaindre, loin de là bien au contraire. Avec lui, la jeune femme reprenait espoir, elle avait l'impression que tout était possible de nouveau, que qui sait le bonheur sonnerai à sa porte parce que depuis la mort de sa mère, on peut pas dire que celui-là, se soit trop bougé le cul pour lui apporter une dose de douceur dans la vie de la jeune femme.

- Et toi, alors ? Es-tu une dangereuse psychopathe, ou une jeune demoiselle très charmante ?

Lui demanda-t-elle, la jeune femme ne pu s'empêcher de sourire de nouveau surtout en plus du sourire que lui lui renvoyé. Comme ça, il l'a faisait fondre complètement.

- J'ai peut-être trouvé ma raison de me lever le matin, tiens...

Rajouta-t-il. Sur le coup, la jeune femme ne savait pas trop si elle devait vraiment le prendre ou sérieux ou si j'étais juste pour rigoler. Elle préféra donc ne pas y penser, et répondre à sa question.

- Une jeune femme très charmante, bien sûr !

Lui dit-elle en plaisantant. C'était un bon début comme lui en lui disant simplement son nom et prénom. Blague a part, en fait s'était une question piège, elle se demanda donc pourquoi elle le lui avait posé avant, s'était évident que cela aller lui retomber sur le coin de la figure. Quand il l'a verrait peut être transformée en louve, il changerait d'avis en penserait que se serait une dangereuse psychopathe.

- Plus sérieusement... T'es au courant pour ma mère qui est morte, mon père que je ne connaît pas. En fait, t'as raison j'ai trop rien à dire sur moi, s'était une question piège.

Lui expliqua la jeune femme. Puis tout à coup forcément au moment où elle ne s'y serait pas attendue, et qu'elle ne voulait pas que sa tombe maintenant, la jeune femme se souvenait que s'était la pleine lune se soir, genre maintenant. Elle commençait à en ressentir les effets d'ailleurs. Alors là, c'est bon c'est la catastrophe. En ressentant les effets, la jeune femme ne pu s'empêcher de pousser un petit cri aigu.

- Vraiment désolé, j'ai complètement oublié que j'avais quelque chose à faire.

Lui dit-elle, cette dernière commençait vraiment à angoisser pourtant s'était pas vraiment dans ses habitudes. Elle le regardant dans les yeux, et posa sa main sur la sienne.

- Tu peux me croire, j'ai vraiment envie de rester mais, j'ai pas le choix. Désolé.

Lui dit-elle suivit d'un sourire timide. La jeune femme se leva donc avant de sortir de l'établissement. Une fois dehors, elle avança à toute vitesse ressentant toujours les effets de la pleine lune. La jeune femme poussa un nouveau cri mais, cette fois-ci plus intense.



© Lùdii


Spoiler:
 

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stiles Stilinski
Neutre

avatar

rust and stardust
x Emploi : Etudiant
× Dollars : 70
× Humeur : Sarcastique
× Disponible pour RP :
  • Non

× Messages : 1214

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Dim 21 Fév - 3:17

Si même le destin s'y met... × ft. Adam & Emma
Il se demandait si c’était à cause de ce qu’il avait dit. Pourquoi s’était il senti obligé de commenter ? Pourquoi n’avait-il pas pu fermer sa gueule au moins une fois ? Elle s’était levée et était partie. Tout simplement. Elle avait bredouillé quelques mots d’excuse, avant de s’éclipser. Ils avaient à peine eu le temps de discuter, de boire. Rien. Et elle était partie. ‘’J’ai peut-être trouvé ma raison de me lever le matin, tiens…’’ sérieusement, Adam ? De qui tu te fous ? C’était quoi, ça ? Tu la connaissais depuis ce matin, espèce de petit abruti. Pourquoi ? C’était vraiment la seule chose à laquelle tu pouvais penser ? Et maintenant, elle était partie. Suis la, au moins. Cours, car elle ne t’attendra pas. Si tu avais fait une bêtise, il y aurait toujours une chance pour que tu puisses tout arranger. Et, si elle partait pour une raison autre, tu n’avais rien fait de mal.
Il se leva, et se mit à courir. Rapidement. Il quitta l’établissement, lui aussi, après une dizaine de secondes d’inactivité. Il continua quelques mètres, avant de s’arrêter, scrutant tous les environs. Par où était-elle partie ? Calme ta respiration, et concentre-toi. Tu es un sorcier, Adam. Tu peux la trouver si tu la cherches vraiment. Il ferma les yeux, et calma sa respiration. Il ouvra les yeux et partit dans une direction. Il entendit un cri venant de droit devant lui, et fut persuadé qu’il s’agissait de la bonne direction. Ce qui l’étonna le plus fut le fait qu’il ne s’agissait pas du cri d’une personne qui se faisait attaquer, mais de celui à qui il arrivait quelque chose. Intérieurement.
Il finit par la rattraper ; elle s’était arrêtée. Elle était à genoux. Il fit quelques pas, se rapprochant. Il venait de l’entendre… grogner ?


« …Emma ? »

***

Un peu plus tôt…

« J’ai peut-être trouvé ma raison de me lever le matin, tiens… »

Elle sembla ne pas comprendre, ou alors ne pas savoir quoi répondre. Oups. Première gaffe d’Adam ? Enfin, techniquement, deuxième. Vu ce qui s’était passé ce matin. Un chocolat chaud sur un si beau T-shirt. Bon, ce n’est pas grave. Cela avait tous les deux amélioré leur journée, finalement. Et les voilà qu’ils se parlaient depuis trente minutes à peine, et pourtant, les étoiles dans les yeux de l’un et de l’autre semblaient vouloir dire ‘’embrasse-moi, ô grand fou’’ – ou grande folle – et ils se tournaient l’un autour de l’autre, lentement, vicieusement. Quel jeu de séduction dangereux… Alors, était-elle choquée d’entendre ça ? Non, pas vraiment. Peut-être espérait-elle intérieurement quelque chose de ce genre, et qu’elle aurait aimé qu’il soit plus direct encore. Mais on parlait d’Adam, là. Être direct, avec une fille ? Pardon, Adam, être direct, avec une fille qui lui plaisait ? Il était si maladroit qu’il en devenait littéralement adorable – bien qu’on adorait déjà tous Adam. Elle enchaîna sur le fait qu’elle était une jeune femme très charmante – oh, ça Emma, il n’en doutait pas un seul instant : tu aurais pu être une meurtrière assoiffée de sang qu’il aurait passé cette soirée avec toi, et bien d’autres – et continua en disant qu’elle n’avait aucune réponse plus développée à lui donner que ce qu’elle lui avait dit ce matin sur ses parents.

Et c’est là que tout tourna au drame. Elle sembla être prise d’une gêne. Il le ressentit instantanément, tant son expression et son regard changèrent du tout au tout. De la joie et le bien-être, ils passèrent à l’incompréhension, avant de laisser place à quelque chose ressemblant à de la gêne, voire même de la douleur. Elle posa ses deux mains sur la table, comme pour s’aider à se lever, et ne put regarder Adam dans les yeux. Elle tournait sa tête, comme si elle était prise d’un vertige, et poussa un petit cri aigu. Les gens du restaurant se retournèrent sur elle, comme étonnés, et elle lui dit, tout en retrouvant la force et le courage de le regarder dans les yeux, qu’elle avait oublié qu’elle avait quelque chose à faire ce soir. Elle s’excusa avec un sourire timide, avant de quitter l’établissement. Il eut un moment de flottement et d’hésitation.
Avait-il dit quelque chose de mal ? Une connerie, peut-être ? Elle s’était mise à se sentir mal dès qu’il avait dit, plutôt à double-sens, qu’elle était désormais sa raison de se lever le matin.

Non. Il y avait autre chose. Elle semblait… Mal. A cause d’autre chose. Il devait y avoir autre chose. Il y AVAIT autre chose.


***

Présentement…

« Emma ? Est-ce-que tout va bien ? »

Si elle pouvait parler dans son état, il était presque sûr que ça serait pour lire dire quelque chose comme ‘’dégage, Adam !’’, ou, connaissant son caractère, plutôt ‘’fuis !’’. Elle qui n’était pas vulgaire pour un sou, et pourtant si sauvage, semblait s’abandonner à ses pulsions primaires. Il avait un doute sur ce qui était en train de se passer, mais ça lui semblait irréel. Improbable. Etait-elle vraiment… ?

Il s’approcha d’elle, et, alors qu’elle ne semblait plus vouloir bouger, posa sa main sur son épaule, puis se plaça face à elle. Il lui écarta ses cheveux, pour pouvoir la regarder dans les yeux.



« Emma... Respire doucement... Tout va bien se passer... Je suis là, je suis avec toi... ! »
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

________________________________



“ Normal people have no idea how beautiful darkness is. ”

My Girls ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Lun 29 Fév - 18:36



Adam & Emma


Si même le destin s'y met...


La jeune femme se sentait tellement bien en la compagnie du jeune homme qu'elle en oublia que ce soir s'était la pleine lune, cette dernière n'en rendit compte quand elle commença a en sentir les effets. La jeune femme balbutia quelques excuses pour pouvoir partir précipitamment, à son avis elles n'étaient pas très convaincante ses excuses. La jolie brune sortit donc du Mystic Grill à grande vitesse, une fois dehors elle commence à se tordre de douleurs tout en avançant, bien évidemment. Elle voulait que personne ne la voit dans cet état. Quelques minutes après être sortit du bar, la jeune femme trouva enfin le courage de se mettre à courir. Elle se retrouva donc rapidement dans les bois, elle s’effondra au sol, elle poussa un nouveau cris de douleur.

- Emma ? Est-ce que tout va bien ?

Entendit-elle, la jeune femme garda la tête baissée. Elle n'avait pas besoin de lever la tête pour reconnaître la voix d'Adam, le jeune homme avec qui elle avait passée le début et j'ai aussi l'impression fin de soirée en sa compagnie. La jeune femme était tellement surprise, choquée qu'elle ne dit pas un mot. Pourquoi cet abruti l'avait suivi franchement ? Elle avait pas besoin de ça, surtout pas.

- C'est pas vrai mais, qu'est-ce que tu fou là ? Va t'en !

Prononça-t-elle, la jeune femme était stressée et en colère a la fois, s'était certain. Elle ne savait plus quoi faire, elle ne voulait surtout pas qu'il l'a voit dans cet état. Après ça, il ne voudrait probablement plus la voir, s'était obligée. Sentant que le jeune homme se rapprochait d'elle, la jeune femme se redressa mais, toujours la tête baisser. Elle sentit la main du jeune femme sur son épaule. Il la força pratiquement à relever la tête, la jeune femme soupira avant de relever la tête. La jeune femme le regarda dans les yeux, ses yeux étaient bleus.


- Emma... Respire doucement... Tout va bien se passer... Je suis là, je suis avec toi... !

Lui dit le jeune homme. A cette pensée, un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme même si elle avait plutôt envie de le tuer sur place, plutôt oui. En la suivant, il était entré dans son intimité pensa-t-elle.

- S'il te plaît, va t'en. Je sais pas ce qui peut se passer, j'ai pas envie de te faire de mal...

Fini-t-elle par lui avouer. Son pou s'accélérer de plus en plus, elle ne savait pas ce qui allait se passer, et rien que savoir ça, la terrifiée. Elle ne savait plus quoi faire, la jeune femme resta prostrée. Elle ne prononça plus un mot, elle ne pouvait pas être plus clair avec lui. Maintenant il devait penser que s'était une dangereuse psychopathe plutôt qu'une charmante jeune femme. Sa nature profonde de loup-garou était probablement la chose la plus importante à savoir sur elle avant de vraiment la côtoyer.

- La chose la plus importante que je ne t'ai pas dit, c'est que... Je suis pas une fille comme les autres.

Lui expliqua-t-elle après ça, il devait probablement bien s'en douter. Peut-être la verrait-il comme un monstre à présent. Elle ne voulait surtout pas qu'il soit au courant de son autre côté plus sombre mais, maintenant s'était bien tombé à l'eau. Pourtant elle était certaine, elle n'avait plus de doute. A cet instant précis, quand il l'a regardé dans les yeux, elle savait ce qu'elle ressentait pour lui maintenant. Elle était amoureuse de lui. Quand elle était en loup-garou, elle même pouvait pensé que s'était un monstre mais, quand le jeune homme la regardait dans les yeux, elle voyait bien que c'était grâce à lui qu'elle pouvait être plus forte, surmonter cet événement tant qu'il était à ses côtés.



© Lùdii

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stiles Stilinski
Neutre

avatar

rust and stardust
x Emploi : Etudiant
× Dollars : 70
× Humeur : Sarcastique
× Disponible pour RP :
  • Non

× Messages : 1214

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Jeu 14 Avr - 0:49

Si même le destin s'y met...

ft. Sweetie ♥

« I love everything about you ; even your little wolfy' side. »
Il était aussi perdu qu’elle. Elle était aussi perdue qu’elle. Petit couple de paumés, si mignons et attendrissants. Il était attirée par elle, d’une façon plus que physique. Il avait envie d’être avec elle, de l’avoir dans ses bras. C’était fou, alors qu’il l’avait rencontrée ce matin-même. Il avait tellement de mal avec les relations, et tellement de difficulté à s’attacher aux gens, que lorsqu’il s’attachait à une personne, ce lien était fort, puissant : trop, peut-être.
Il vit dans ses yeux bleus quelque chose de puissant, aussi. Il avait vu une couleur bleutée à son âme ce matin encore – il avait eu raison. Il ignorait tout de sa condition de louve, mais cela importait peu. Il était un sorcier, après tout. Elle était en colère, et stressée. Elle lui hurla dessus. Il ne comprit pas tout de suite cette haine à son égard, alors que tout s’était bien passé entre les deux. Il avait envie de comprendre, mais ces yeux bleus lui coupèrent la route.
Il tenta de la rassurer comme il put, et l’implora de respirer doucement. Il lui dit qu’il était avec elle : comme si cela allait changer quelque chose ? Comptait-il seulement ?
Et il prit une claque mentale. Elle se mit à sourire. Juste après l’avoir entendu. Et elle se calma ; elle restait stressée, et en pleine crise, mais toute sa haine et sa colère passèrent. Ca avait fonctionné. Sa présence l’avait calmée. Il aurait presque bondit de joie si deux perles azurs n’ornaient pas encore ses yeux normalement noisettes.

« Qu’arrive-t-il à tes yeux ? »

Il n’eut pas de réponse ; elle lui supplia de s’en aller. Mais il ne voulait pas. Pas maintenant. Il savait que, parfois, il fallait aller outre les différences, les problèmes, les secrets des autres pour trouver la bonne personne ; les bonnes personnes. Et il voyait en Emma une bonne personne. Il ne voulait pas la quitter, il ne voulait pas la laisser seule. Le pouvait-il seulement ? Il avait tout simplement envie de la prendre dans ses bras, de passer sa main dans sa chevelure, de lui pincer la joue, et de poser ses lèvres contre son front. Elle avait peur de lui faire du mal. A cette époque, Adam aurait dû avoir peur : il était loin d’avoir réveillé tout son potentiel. Il était seulement un enfant. Un sorcier depuis peu, bien loin de l’homme – de la bête – qu’il allait devenir. Et pourtant, il ne ressentait rien de tout ça. Pas de peur dévorante, s’immisçant doucement en lui. Non.
Simplement le bien-être, le calme. Elle voulait fuir, il le voyait, mais il la tenait fermement dans ses bras. Elle ne pouvait pas bouger. Elle aurait certainement pu se dégager de son étreinte si elle le souhaitait, avec sa super force, mais la belle restait sur place, comme clouée par une force invisible. Pas la magie, non. Ou, plutôt, si, une forme de magie. La plus pure de toutes, celle qui frappe l’être humain à un moment complètement aléatoire. Elle continua à se confesser : elle n’était pas une fille comme une autre.

« Je l’avais remarqué, ne t’en fais pas… dit-il dans un petit rire. Tu… As réussi à me faire tomber amoureux en un jour. »

Il eut un grand sourire, niais, bêta. Boulet, va. Intérieurement, il ne s’était jamais senti aussi bien. Aussi décida-t-il de se jeter à l’eau. Il avait un doute quant à ce qui lui arrivait ; il en avait entendu parler dans les livres. Et même si c’était le cas, il s’en fichait. Tout ce qu’il comptait, c’était qu’elle soit la personne qu’il lui fallait. Aussi s’approcha-t-il encore plus, tout en posant ses lèvres sur son front. Une seconde, puis deux. Il se recula doucement, et il vit dans ses yeux cette lueur. Elle était comme lui ; complètement à l’Autre. Elle lui appartenait comme il lui appartenait : Cupidon n’avait jamais été aussi rapide pour tirer sa flèche ; et, cette fois-ci, il avait touché les deux. Il se rapprocha  à nouveau et posa ses lèvres sur celles de la demoiselle. Très vite, toute la douceur d’Adam fut submergée par la sauvagerie d’Emma, encore plus sous sa condition de louve. Après quelques secondes, alors que leur baiser s’arrêta, il put voir les crocs de la blonde. Il lui fit un petit sourire rassurant.

« Ne t’en fais pas, tu n’es pas la seule à cacher des choses… Et tu ne pourras pas me blesser. Je sais me défendre. »

Il la lâcha de son bras droit, et fit apparaître une flamme autour de sa main. Il serra le poing et la flamme disparut. Et tout sembla s’apaiser, se calmer, soudainement. Comme si après avoir eu la confirmation qu’il l’acceptait, et l’aimait, son loup-garou interne s’était calmé.

« Je t’aime, Emma Chamberlain. »

code by ORICYA.


________________________________



“ Normal people have no idea how beautiful darkness is. ”

My Girls ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Malia Tate
Neutre

avatar


x Emploi : Etudiante pour passer le temps
× Dollars : 159
× Humeur : Rêveuse
× Disponible pour RP :
  • Oui

× Messages : 1440

MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   Lun 18 Avr - 21:11



Adam & Emma


Si même le destin s'y met...


Quand la jeune femme remarqua que le jeune homme l'avait suivit, celle-ci était encore plus stressée. En le voyant, la jeune femme lui ordonna donc de partir étant donné qu'elle était en train de se transformer. La jeune femme lui expliqua donc qu'elle voulait qu'il parte pour qu'elle puisse lui faire de mal, et lui expliqua donc également comme il avait pu s'en apercevoir que ce n'était pas une fille comme les autres, loin de là. Ses yeux virent donc aux bleus très rapidement. Quand le jeune homme lui demanda donc ce qu'il arrivait à ses yeux, la jeune femme respira un grand coup pour que ses yeux redeviennent comme avant, qu'ils reprennent leur couleur normal ce qui se produit quelques minutes plus tard. La jeune femme lui répéta plusieurs fois à la suite de partir mais, le jeune homme n'avait pas l'air décider à la laisser seule ce qui finalement n'était pas une mauvaise chose, peut être que grâce à lui elle pourrait redevenir complètement normal, elle sentait ses crocs qui commençaient à l'allonger. Le jeune homme la serra dans ses bras, la jeune femme aurait bien voulu se dégager de là mais, étant dans ses bras elle se sentait bien, plus vivante et surtout plus humaine. Elle resta donc sur place en attendant de redevenir complètement humaine.

Quand la jeune femme lui expliqua qu'elle n'était pas une fille comme les autres, cela la fit sourire quand le jeune homme lui dit qu'il s'en était rendu compte, ils devaient probablement pas parler de la même chose, s'était certain. Quand le jeune homme lui dit qu'elle avait réussi à le faire tomber amoureux en une journée, celle-ci se mit à sourire et ne dit rien pour le moment, elle préféra laisser les choses se poursuivre, elle pu donc constater au moins qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. Le jeune homme lui fit un bisou sur le front avant de déposer ses lèvres sur celles de la jeune femme. Quand le jeune homme lui expliqua donc qu'elle n'était pas la seule personne a cacher quelque chose, celle-ci se sentit rassurée et bizarrement en sécurité avec le jeune homme.

La jeune femme fut surprise quand le jeune homme montra avec facilité comment il arrivé à utiliser sa magie. Quand la flamme apparut et disparu quelques secondes après. Ses crocs disparaissent petit à petit quand la jeune femme compris elle aussi que l'homme qu'elle aimait faisait lui aussi partit du « monde surnaturel ». Elle fut soulagée par cette nouvelle mais, bon lui faisait quand même mon peur, je pense. Quand le jeune homme lui avoua donc qu'il l'aimait, un sourire se dessina donc sur les lèvres de la jeune femme avant que cette dernière lui fasse part de son amour pour lui, elle aussi. Même si s'était pas la chose qu'on avoué en un claquement de doigt, le jeune homme lui avait dit alors elle n'avait plus de raison de garder ça pour elle, il avait droit à son tour de le savoir.

- Je... Moi... Moi aussi je t'aime.

Lui dit la jeune femme suivit d'un sourire. Depuis qu'elle l'avait rencontré ce matin même, la jeune femme savait que s'était l'homme qui lui fallait. Après ce qui venait de se passer, après sa semi-transformation, elle n'avait plus de doute, elle l'aimait, elle était faite pour être avec lui et personne d'autre.

- Je le sais maintenant, j'en suis certaine.

Lui dit-elle en se rapprochant plus près de lui pour se blottir de nouveau dans ses bras. La jeune femme se sentait à sa place et se sentait beaucoup mieux à présent. Sachant maintenant qu'il était au courant de son statut de loup-garou, elle en était soulagée et puis, lui aussi devait probablement l'être quand la jeune femme appris qu'il savait faire de la magie.



© Lùdii

________________________________

"Princesse Sauvage"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Si même le destin s'y met... [ft Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si même le destin s'y met... [ft Emma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always and Forever ::  :: Mystic Falls - Centre Ville :: Le Mystic Grill-